Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 30 avril 2012

RÉGULATION

Emploi

• Risque de secousses sociales dans le secteur des télécoms. Le secteur des télécoms, marqué par l'arrivée tonitruante de Free mobile en janvier, risque de connaître des secousses sociales dans les mois à venir, avec des réorganisations, voire des suppressions d'emploi importantes, selon experts et syndicats. D'après la FFT, la filière représente plus de 300.000 emplois directs et indirects en France, dont près de 150.000 chez les opérateurs et équipementiers et environ autant chez les sous-traitants, notamment dans les centres d'appel. En mars, l’ARCEP a estimé que l'arrivée de Free pourrait détruire jusqu'à 10.000 emplois chez ses concurrents, mais que cela pourrait se faire sans licenciements via des départs non remplacés. Pour FO, cette évaluation est en deçà de la réalité, et ce sont 30.000 à 60.000 emplois directs ou indirects qui seraient menacés. (AFP, Le Monde)

Fusion CSA – ARCEP / Net neutralité

• Michel Boyon: « la télévision connectée est une menace pour l’équilibre économique des chaînes ». Dans une interview au journal La Croix, le président du CSA répond à une question sur une éventuelle fusion avec l’ARCEP :

 « Je n’y suis pas hostile à deux conditions. D’abord, n’oublions pas que le CSA est une institution de la République, qui agit dans un domaine concernant une liberté fondamentale, la liberté d’expression ; on ne s’amuse pas avec les institutions comme avec un jeu de construction. La seconde condition pour un tel rapprochement est qu’il garantisse la suprématie des contenus par rapport aux tuyaux. Ce qui compte dans notre pays, c’est ce que l’on fait circuler dans les réseaux. La technique doit être mise au service des programmes. Et non l’inverse. » (La Croix, PC impact)

• Le CSA plaide pour l'atteinte à la neutralité du net. Michel Boyon s'est dit favorable à un rapprochement avec l'ARCEP, à la condition que les tuyaux cèdent le pas sur la protection des contenus dans la hiérarchie. Le CSA se prononce de nouveau clairement contre la neutralité des réseaux, en postulant qu'aucun rapprochement avec l'ARCEP ne pourrait avoir lieu sans la "condition (qu'il) garantisse la suprématie des contenus par rapport aux tuyaux". En clair, les FAI devront accepter de filtrer les contenus voire de bloquer certains sites et services, en abandonnant l'idée qu'ils ne seraient que simples transporteurs de données. (Numerama)

Antennes mobiles

• Les négociations sur les antennes-relais brouillées entre la Mairie de Paris et les opérateurs (Le Parisien)

Paquet télécom

• Du nouveau pour les opérateurs de communications électroniques. La France vient de parachever la transposition en droit français du « paquet télécom » de 2009. Par un nouveau décret publié le 15 avril 2012 au Journal Officiel, elle cherche à garantir une meilleure sécurité des réseaux ouverts au public et à fournir un meilleur service aux consommateurs. (www.droit-technologie.org)

Haut débit / Europe

• Bruxelles lance une consultation en vue de réduire le coût du déploiement de l'internet à haut débit.  La Commission cherche en particulier à étudier les coûts de génie civil liés, par exemple, à la réalisation de tranchées pour la pose d'un réseau de fibre optique, qui peuvent représenter jusqu'à 80% des coûts d'investissement totaux pour le haut débit. Selon les calculs de la Commission, une augmentation de 10 points de pourcentage de la pénétration du haut débit correspond à 1 à 1,5 point de pourcentage de croissance de l'économie. (AFP, Le Figaro)

Licences mobiles / Inde

• Les recommandations de l’Autorité indienne de régulation des télécoms (TRAI) menacent les investissements et et déploiement du haut débit en Inde, selon la GSMA (generation-nt.com)

Recherche et publicité en ligne / Argentine et Corée du Sud

• Le géant américain de l'internet Google a confirmé que ses services de recherche sur internet et de publicité en ligne faisaient l'objet d'enquêtes des régulateurs en Argentine et en Corée du Sud. (AFP)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Marché boursier

• Et si la capitalisation boursière de Bouygues finissait par descendre au même niveau que celle d’Iliad-Free? L’hypothèse est a priori baroque: un opérateur de télécoms peut-il valoir en Bourse autant qu’un groupe englobant un opérateur mais aussi un empire télévisuel, TF 1, une société de BTP et la majorité du numéro un mondial de la route, Colas  ? Et pourtant, au 23 avril, la société de Martin Bouygues valait 6,3 milliards d’euros, contre 5,5 milliards pour celle de Xavier Niel. Comme Vivendi, Bouygues paie en Bourse son statut de conglomérat, alors que les investisseurs financiers préfèrent les pure players.  (Challenges)

Numérotation

• Bientôt des numéros de mobile à 14 chiffres. La France risque de manquer, dans un avenir assez proche, de numéros mobiles disponibles. Pour éviter pareille saturation, des lignes à 14 chiffres devraient être mises en service d’ici à 2014. L’ARCEP vient de lancer une consultation publique sur ce projet. Ces numéros à 14 chiffres seraient attribués aux machines reliées par le biais de la téléphonie mobile et aux personnes physiques. » (Le Parisien)

Equipementiers

• Samsung devient le premier fabricant de mobiles au monde devant Nokia, mettant un terme à 14 ans de suprématie finlandaise. Nokia a vendu 83 millions de téléphones mobiles sur les trois premiers mois de l'année, alors que son rival asiatique en a écoulé 92 millions au cours de la même période. Le finlandais, en pleine déconfiture, occupait la première position depuis 1998. Samsung devrait être le premier vendeur de smartphones en 2012, devant Apple. (Les Echos, Le Figaro, Financial Times, Business Mobile)

• L'agence de notation Standard and Poor's a relégué le groupe finlandais Nokia dans la catégorie des émetteurs spéculatifs, abaissant sa note de "BBB-" à "BB+" (AFP)

• Nokia est en discussions avancées avec le fonds d'investissement Permira pour lui céder sa marque de luxe Vertu, pour un prix de l'ordre de 200 millions d'euros (AFP, Financial Times)

• Dopé par ses ventes de smartphones, le chinois Huawei veut défier Apple. Le groupe de Shenzen a enregistré un chiffre d'affaires de 24,4 milliards d’euros en 2011. Il devrait équiper le plus cher de ses smartphones, le Diamond, un terminal 4G , de son processeur maison, un quadricore de toute dernière génération. L'entreprise est désormais présente sur toute la chaine de valeur des télécommunications : de l’équipement réseau au téléphone en passant par la clé 3G ou encore le cloud computing . Le tout pour un tarif qui devrait se positionner 50% plus bas que celui de l’iphone d’Apple.  (Le Monde)

• Apple a conçu des stratégies pour éviter des milliards de dollars d'impôts :"ces deux dernières années, les 71 entreprises technologiques appartenant à l'indice boursier Standard & Poors, y compris Apple, Google, Yahoo et Dell, ont publié des taux d'imposition à un taux environ un tiers inférieur aux autres entreprises du même indice". (AFP)

• Le PDG de Forrester annonce le déclin prochain d'Apple. Depuis la mort de Steve Jobs, en octobre 2011, l’évidence s’impose à tous, Apple ne sera plus jamais le même. Sur son blog, George Colony, le PDG de l'institut Forrester Research, a indiqué qu'Apple allait irrémédiablement décliner dans l'ère post-Job. Selon lui, l’état de grâce d’Apple va durer encore 2 ou 4 ans (01net)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Usages

• Le marché en or de l’occasion. Le business de la revente d’objets représenterait en France 6 milliards d’euros chaque année. Une manne qui attire désormais les marques et les grandes enseignes pourtant spécialistes du neuf (Le Parisien)

Opérateurs

• Bonds keep Vivendi together as media group says it wants to keep debt rating. French group insists any break-up talk is premature (Financial Times)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vodafone acquisition of C&W opposed by Orbis (Financial Times)

• NGI, le fond russe qui vise le marché français. Dirigé par l’ancien ministre des télécommunications russe, Leonid Reiman, NGI va lancer un concurrent de Skype à l’automne (Les Echos)

Insolite

• Qui veut acheter une cabine téléphonique britannique ? Pour ceux qui seraient en manque d’imagination pour décorer leur jardin, la compagnie britannique BT propose de faire l’acquisition d’une véritable cabine téléphonique rouge pour la modique somme de 2 390 € (La Tribune, AFP)

INTERNET

Cybersécurité

• EADS passe à l'offensive dans la cybersécurité. Le groupe européen a lancé vendredi une offensive sur la cybersécurité, un marché en plein boom face à la multiplication d'attaques dans tous les secteurs de l'économie. EADS a en effet présenté une nouvelle organisation de ses moyens et de nouveaux produits. Le marché de la cybersécurité a explosé avec la progression de l'internet. Désormais omniprésent dans la gestion des entreprises et des infrastructures critiques comme les réseaux électriques et de télécommunications, il offre des cibles faciles pour l'espionnage industriel, le crime organisé, et les opérations de sabotage des gouvernements. La cybersécurité représente un chiffre d'affaires annuel de 50 milliards d'euros et croît de 10% par an, d'après les chiffres qui font consensus dans l'industrie. (Le Figaro, AFP)

• USA : la Chambre des représentants vote une loi contre les cyberattaques. La Chambre des représentants américaine a voté jeudi soir une loi controversée visant à lutter contre les cyberattaques en favorisant les échanges de données entre entreprises et administration. Les réactions à ce texte, qui permettrait à des entreprises d'échanger des données confidentielles privées avec l'administration, sont partagées. (ZDnet, AFP)

Brevets

• La guerre judiciaire que se livrent les groupes internet Yahoo! et Facebook à propos de leurs brevets respectifs s'est envenimée vendredi, Yahoo! accusant son adversaire d'acheter de la propriété intellectuelle juste pour pouvoir à son tour l'attaquer. (AFP)

Justice / Référencement

• Plusieurs associations ont assigné en référé la société Google pour que la justice interdise au moteur de recherche d'associer automatiquement le mot "juif" au nom de personnalités faisant l'objet de requêtes d'internautes. (AFP)

Noms de domaine

• La "révolution" annoncée des noms de domaine sur internet restait suspendue vendredi, plus de deux semaines après un bogue informatique perturbant l'enregistrement  de nouveaux suffixes internet de coordonnées au-delà des classiques .com ou .org. (AFP)

Cloud

• Google Stores, Syncs, Edits in the Cloud. New service works on multiple sustems and mobile devices, including those of competitors (Wall Street Journal)

• LaCie et Sony dépoussièrent leur écosystème. Au même titre que dropbox et Microsoft, LaCie et Sony, fournisseurs respectifs des services Wuala et PlayMemories Online, en avaient gardé sous le coude pour s’épargner les effets collatéraux de Google Drive (ITespresso)

Social

• Carol Bartz, l'ex-directrice générale de Yahoo! limogée l'an dernier, a touché plus de 16 millions de dollars en 2011, indique le groupe internet américain dans un document remis aux autorités boursières (AFP)

TECHNOLOGIES

Tablette/smartphone

• Tim Cook n’envisage pas la fusion tablette-ordinateur pour Apple. Lors de la présentation des résultats du deuxième trimestre, le PDG d’Apple a exprimé ses doutes quant à la conception d’une machine rapprochant les tablettes tactiles des ordinateurs. (ZDNet)

• Losing the wallet, in favor of the phone. A future of payments made digitally takes several steps closer (International Tribune)

Green IT

• Les datacenters d’Apple prennent un virage « écolo » (01Net)

Disparition

• Le père de la carte à puce s’est éteint. C’était une sorte de Professeur Tournesol qui aurait eu du succès. Le français Roland Moreno, qui avait inventé la carte à puce en 1974, est décédé à l’âge de 66 ans (Le Parisien, AFP

TECHNOLOGIES

Télévision à la demande

• Grégoire Poussielgue et Fabienne Schmitt de France Télévision se lancent dans la video à la demande (Les Echos.fr)

Radio numérique

• La radio numérique tente un come-back. La filière reste divisée alors que le CSA a actualisé l’appel à candidatures de 2088 (Le Figaro)

Protection de données personnelles

• Les avocats à la peine. Selon une étude, 4 cabinets d’avocats sur 10 ignoreraient qui accède réellement à leurs données confidentielles (ZDnet)