Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 26 avril 2012

RÉGULATION

Economie numérique/présidentielles

• "MM. Hollande & Sarkozy, un ministre geek ne suffit pas : misez sur le numérique". Gilles Babinet, président du Conseil national du Numérique, revient sur son mandat et sur la place que devrait prendre le numérique dans l'économie française à l'avenir (leplus.nouvelobs.com)
• "Arrêtons de vouloir taxer l'économie numérique" : le point de vue de Loïc Rivière, Délégué général de l'Association Française des Editeurs de Logiciels et Solutions Internet (AFDEL) (latribune.fr)

Fibre/Couverture du territoire

• Les régions exposées aux déserts numériques. Face à la menace d'une fracture numérique déjà évoquée dans le rapport Attali, les élus ruraux improvisent (L'Hémicycle)
• Fibre optique : Numericable va déployer le FTTB dans 27 communes du Val-de-Marne d'ici deux ans. Le câblo-opérateur s'est associé avec le SIPPEREC. Le projet sera en partie financé par le Conseil régional (Communiqué de presse, zdnet.fr)

Fréquences 4G/Etats-Unis

• FCC clears AT&T spectrum transfer to T-Mobile (telecompaper.com)

UIT

• L'UIT prépare la Conférence mondiale des télécommunications internationales, qui se tiendra du 3 au 14 décembre 2012 à Dubaï (agenceecofin.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Marché

• Selon Kantar Worldpanel, Free Mobile aurait capté 4,6% du marché en volume au 18 mars dernier. Si l'on se base sur le dernier chiffre connu d'abonnés mobiles français (68,6 millions  fin 2011 selon l'Arcep), cela donne un total de 3,15 millions de clients. Free Mobile a dégagé un revenu moyen par abonné (ARPU) inférieur de 55% à la moyenne des autres opérateurs, MVNO inclus. Free Mobile aurait donc bien fait baisser la facture moyenne des Français (AFP, businessmobile.fr, Libération, Correspondance économique)
• Ce que Free a changé en 100 jours. Les grands opérateurs tirent le bilan du tsunami Free. Pour la directrice marketing d’Orange France : « La vague massive de résiliations observée jusqu'à fin février s’est ralentie. Nous sommes revenus à un niveau normal de demandes de portabilité ». Même constat de Jean-Bernard Lévy, PDG de SFR : « Nous voyons même revenir des gens déçus ». Ce reflux serait de l’ordre de 1 000 par semaine vers un des historiques. Le marché, en tous cas, s’est recomposé vers de nouvelles offres. La baisse du revenu moyen par abonné du marché serait de l'ordre de 10% selon Stéphane Richard, PDG de France Télécom (latribune.fr)
• Des clients de Free Mobile retournent chez les autres opérateurs. France Télécom remarque un "léger reflux" d'environ un millier chaque semaine. L'offre de Free aurait fait perdre, selon les derniers chiffres communiqués fin février, plus d'un demi-million de clients à ses trois concurrents Orange, SFR et Bouygues Telecom, de l'aveu même de ces derniers (Le Parisien, Le Figaro, AFP, businessmobile.fr)

Services

• Le "mobile banking" va s'imposer aux banques. 62% des clients échangeront avec leur banque via leur téléphone en 2015, estime Capgemini (Les Echos)
• Paiement mobile : beaucoup reste à faire pour que cette technologie investisse notre quotidien. Selon une étude de l'institut CSA, toutes les conditions ne sont pas encore réunies pour un décollage rapide (businessmobile.fr)

Usages

• Selon une étude AT Internet, le trafic des applications mobiles en France a augmenté de 57,5% en un an (Les Echos)
• 40% des Français téléphonent moins d'une heure par mois depuis leur mobile, mais 31% d'entre eux l'utilisent chaque jour pour se connecter à internet, selon un sondage réalisé par Ipsos pour l'opérateur Prixtel (AFP, Le Parisien, businessmobile.fr, Communiqué Prixtel)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS en France

Opérateurs

• Vivendi Said to Consider Company Breakup (Bloomberg, AFP)
• Vivendi a démenti toute intention de scission ou de mise en Bourse de tout ou partie de sa participation dans Canal+, contrairement à ce qu'affirmait la veille une dépêche de l'agence financière Bloomberg. Selon Bloomberg, les dirigeants de Vivendi ont engagé une réflexion pour réduire la décote de holding dont souffre leur entreprise. Un des scénarios envisagés serait la division du groupe en deux compagnies indépendantes, l'une regroupant ses actifs dans les médias, l'autre dans les services de télécommunications (AFP)
• Deux cabinets de chasseurs de têtes chercheraient un nouveau patron pour SFR. L’inspecteur des finances Olivier Sichel (Cofinova) tiendrait la corde (Challenges)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent a annoncé jeudi un bénéfice net de 398 millions d'euros au premier trimestre 2012, contre une perte de 10 millions d'euros au premier trimestre 2011 (AFP, telecompaper.com)
• Le fabricant français de cartes à puces Gemalto, numéro un mondial du secteur, a annoncé un chiffre d'affaires de 483 millions d'euros pour le premier trimestre 2012, et indique tabler pour l'année sur une croissance de ses résultats opérationnels (AFP)
• Nouveau sursis pour les centaines de salariés de l'usine Freescale, géant américain des semi-conducteurs né de la scission des activités de Motorola (AFP)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS à l'international

Opérateurs

• Mobistar, filiale belge de l'opérateur français de téléphonie Orange, a vu son bénéfice net consolidé diminuer de 28,1% au premier trimestre, une évolution que l'opérateur attribue en partie à la baisse des tarifs de terminaison mobile et d'itinérance (roaming) (AFP, Les Echos)
• Le groupe de télécommunications et services internet japonais Softbank fait état d'un bénéfice net en hausse de 65,4% sur un an pour l'exercice 2011-2012, affichant un profit opérationnel inédit grâce à ses services mobiles toujours en pleine forme (AFP)
• Sprint CEO 'Doesn't Know' Timing of 4G iPhone. Dan Hesse says that he doesn't know when the next iPhone will arrive and whether it will have 4G Long Term Evolution (LTE) technology onboard (lightreading.com)

Equipementiers

• Les câbles sous-marins pèsent sur la rentabilité de Nexans. Le fabricant de câble a vu son cours plonger hier. Il a lancé un avertissement sur son résultat semestriel, après un décalage dans la fabrication des câbles sous-marins et l'absence de redémarrage de ses chantiers en Lybie (Les Echos)
• Nokia confirme qu'il n'est plus le numéro un mondial. Le fabricant finlandais a été doublé au premier trimestre par Samsung ;  la faute aux smartphones mais pas seulement : le groupe perd également du terrain dans les feature-phone, notamment dans les pays émergents (AFP, businessmobile.fr)
• Ericsson souffre du ralentissement économique (Les Echos)
• Apple défie la Bourse avec d'excellents résultats. La firme américaine a dégagé 11,6 milliards de dollars de profits trimestriels. Avec une marge opérationnelle de 39,3%, Apple dépasse Microsoft sur le trois premiers mois de l'année. La firme publie des résultats très nettement supérieurs aux prévisions des marchés, grâce à ses performances en Chine. 35 millions d'iPhones ont été vendus sur le trimestre (Le Monde, Les Echos, latribune.fr, Le Figaro)
• Comment Apple, avec une marge opérationnelle de 39,3%,  écrase ses rivaux sur le terrain des profits comme des revenus (Les Echos)

Fréquences/Inde

• L'Inde tourne au casse-tête pour les opérateurs mobiles. Les fréquences de téléphonie mobile annulées par la justice pourraient être mises aux enchères à un prix dix fois plus élevé que précédemment (Les Echos)

Afrique

• Retour de l’Internet haut débit au Niger, après 3 mois de délestage. La Société nigérienne de télécommunication a annoncé mercredi le rétablissement de ses services (starafrica.com)

INTERNET

Mise en Bourse de Facebook

• Facebook pourrait reporter encore son arrivée dans un marché contrasté (Le Figaro)

Cloud

• Le groupe Dassault Systèmes s'est dit déçu de ne pas participer au projet Andromède d'informatique dématérialisée "en nuage", chargé de stocker les données informatiques stratégiques, et a indiqué n'avoir pas d'autre projet dans ce domaine "dans l'immédiat" (AFP)

ACTA

• Acta, le projet de loi qui met la planète Web en émoi. ACTA désigne l'accord commercial anticontrefaçon négocié entre l'UE, les Etats-Unis et une pléthore d'autres pays, avec un important volet internet. Signé par 22 des 27 Etats de l'UE, il doit être ratifié pour entrer  vigueur. Négocié dans l'ombre, il provoque depuis quelques semaines une bataille féroce entre partisans et opposants. Les lobbys des industries culturelles représentant des géants comme Microsoft, Vivendi ou NBC Universal, rejoints par la Commission Européenne, tentent de dédramatiser le débat : "Les dispositions du texte n'apportent rien de nouveau par rapport à la législation existante". Les opposants d’ACTA dénoncent un texte liberticide qui aboutira au « flicage du web, avec des ayants droits qui pourront obtenir l’adresse IP des internautes et ce, au mépris de la neutralité du Net », dénonce la parlementaire européenne Françoise Castex. La Commission européenne temporise en demandant un avis à la Cour de Justice de l’UE (Les Echos)
• Liberals put last nail in ACTA coffin (euractiv.com)

Usages

• Le taux de croissance du commerce en ligne en France, encore très dynamique, a pourtant commencé à ralentir et le potentiel de nouveaux acheteurs pourrait être atteint d'ici 2016-2017, selon une étude du cabinet d'analyse Xerfi-Precepta. "Apparemment, l'e-commerce aux particuliers ne connaît pas la crise", mais "ce dynamisme doit toutefois être relativisé" (AFP)

 technologies

Wifi

• BT has been testing international Wi-Fi service roaming with other major operators to show how various technologies can be used for seamless and automatic authentication in overseas (lightreading.com)