Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 18 juin 2010

ARCEP/RÉGULATION

Neutralité des réseaux

L'Autorité de la concurrence tient à l'œil les acteurs du Net

• Trop de taxes, trop de textes, sauf pour Google et Apple ! Les opérateurs télécoms se plaignent d'être soumis à des contraintes nationales auxquelles les multinationales du Net échappent. Ne faudrait-il pas imposer à celles-ci les mêmes règles qu'aux groupes de télécommunications ? Et organiser ainsi un nouveau partage de la valeur, moins défavorable aux détenteurs de réseaux ? Bruno Lasserre, le président de l'Autorité de la concurrence, estime qu'une régulation a priori ne marchera pas : "c'est une tâche impossible qui échouera. On l'a déjà tenté dans la grande distribution avec la loi Galland, qui a fini par se retourner contre le consommateur". En revanche, a expliqué Bruno Lasserre, face aux conflits entre acteurs Internet et télécoms, "le droit de la concurrence est une réponse". "Nous n'allons pas abdiquer nos responsabilités face à Google et à Apple" a-t-il déclaré (Les Echos)

L'explosion du trafic Internet chamboule les télécoms

• Faudra-t-il, pour faire face à un engorgement possible d'Internet, donner un jour la priorité sur le réseau à certains flux ou types de trafics ? Le débat sur la neutralité du net prend de l'ampleur au moment où les opérateurs s'apprêtent à investir des milliards d'€ dans leurs réseaux à haut débit : fibre et 4G. La secrétaire d'Etat à l'économie numérique a estimé que "certains types de contenus peuvent bénéficier d'un accès prioritaire". "On peut considérer possible un système de voyage en 'classes', mais il faut que cela soit fait dans la transparence et que ce soit légitime". Pour les opérateurs, la problématique est importante. « Imaginez un fournisseur de contenus vidéo sur Internet qui décide d'encoder toutes ses vidéos en haute définition, pour les acheminer à ses abonnés, les opérateurs devront investir des sommes astronomiques », a plaidé Eric Debroeck, le responsable de la réglementation chez France Télécom. Bref, tout est une question de gros sous et peut se résumer par le fait de savoir qui va financer les réseaux du futur : Google, Orange, l'Etat ou les consommateurs. (AFP, Les Echos)

Réseaux mobiles, les backhauls responsables de la congestion ?

• Les problèmes de congestion des réseaux mobiles en raison de l'explosion du trafic data font franchement rire Xavier Niel. D'après lui, les opérateurs mobiles européens n'ont pas mis en place les backhauls suffisants pour pouvoir écouler le trafic, une situation qui ne risque pas de se produire avec son futur réseau mobile tout IP (La Lettre Euro TMT)

La FCC veut s’imposer aux opérateurs américains

• La FCC vient de voter une consultation publique où elle propose de reconsidérer l’ensemble des services haut débit et d’approcher la régulation sous un nouveau cadre. A travers cette volonté d’évolution du cadre de régulation se pose en fait le problème de la Neutralité du Net que la décision du juge de la cours d’appel dans le cas de Comcast empêche de faire respecter sur les réseaux haut débit, permettant aux opérateurs de filtrer les accès aux services de vidéo et de contenu qui viennent en concurrence avec leurs activités (alainbaritault.wordpress.com)

• Us Regulator FCC take step toward broadband rules. Communications authorities on Thursday took a small but significant step toward regulating high-speed Internet in a bid to reclaim oversight, setting the stage for an eventual legal showdown with industry heavyweights.  The agency voted 3-2 to collect public comments on whether it should reclassify broadband regulation under existing phone rules -- typically considered a stricter regulatory regime (Reuters, Bloomberg, Communiqué de la FCC)

Régulation asymétrique

• Que coûte la régulation à France Télécom ? Si l'ARCEP estime que le coût de sa régulation sur France Télécom représente 0,5% de son chiffre d'affaires, Stéphane Richard affirme dans une interview vidéo que le coût de la régulation en France et en Europe représente un milliard d'€ par an (La Lettre euro TMT)

Outre-mer

• L'ARCEP estime qu'elle n'a pas à prendre de mesures conservatoires à l'encontre de La Réunion Numérique dans l'affaire qui oppose la DSP confiée majoritairement à Mediaserv et son concurrent sur l'île, l'opérateur Mobius. La décision définitive de l'autorité sera connue le 5 juillet prochain (degroupnews.com, lemondenumerique.com, Communiqué ARCEP)

• Le PDG de Mobius lance une accusation à l’encontre du gestionnaire d’une délégation de service public sous la responsabilité du Conseil régional (Témoignages de La Réunion 17 juin)

3G

• Réseaux 3G : Free ferraille contre les historiques. A près des années d'atermoiements, une quatrième licence d'exploitation d'un réseau mobile 3G, a finalement été attribuée, en France, fin 2009, à Iliad (maison-mère de Free). Se justifiant derrière l’argument de la saturation de la 3G, les opérateurs mobiles n’ont pas l’intention de faire de cadeau au dernier entrant. Un argument dénoncé par Maxime Lombardini : "Je constate que le refus d’itinérance et les problèmes de capacité ne concernent que Free : plusieurs MVNO ont accès à la 3G (des opérateurs en place) sans que cela ne pose le moindre problème." (Le Monde)

TA SMS/France

• L'ARCEP a mis en consultation publique un projet de décision visant à diviser par trois le tarif de gros des SMS d'ici à 2013 pour le porter à un centime (La Lettre Euro TMT)

Taxes

Fibre

• Une taxe pour financer la fibre optique en France ? Le déploiement de la fibre en France nécessitera un investissement global de 30 milliards d'euros. Une taxe pourrait être créée pour trouver l'argent. Les premiers investissements seront réalisés à partir du début de l'année prochaine, dans cinq projets pilotes couvrant plusieurs milliers de foyers chacun dans des zones peu denses (jdnet.fr)

Téléphonie mobile

• Mobile et taxe pour la copie privée : les opérateurs saisissent le Conseil d'Etat. L'Association française des opérateurs mobiles estime que la redevance pour la copie privée concerne bien plus de terminaux que ce qui avait été décidé au départ (zdnet.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Dans cinq ans, 13 % des abonnés mobiles se connecteront en LTE, d'après l'Idate. Le LTE ne prendra véritablement son essor dans le monde qu'à compter de 2012. A cette date,  il y aura 27 millions d'utilisateurs. Ils seront près de 300 millions trois ans plus tard, dans cinq pays de l'Union européenne, la Scandinavie, le Japon, la Corée du Sud, la Chine, le Japon, la Corée du Sud (Les Echos, Communiqué Idate)

• BT oulines benefits of using UK's white space spectrum LTE (informatm.com)

3G

• Free Mobile prépare une vraie-fausse ouverture commerciale pour 2012 (la La Lettre Euro TMT)

Equipementiers

• Les Japonais à la peine dans les mobiles. S’ils se taillent la part du lion sur le marché japonais du mobile, Sharp, Panasonic, Fujitsu et NEC, peinent à étendre leurs parts de marché à l’étranger. Sur 34 millions de téléphones vendus l’an passé par la "bande des quatre", 70 % l’ont été au Japon. Mais leur part de marché au niveau mondial reste à environ 2 % seulement

• Samsung progresse dans les smartphones grâce à Android. Le Galaxy Spica, lancé en janvier, a permis à Samsung de doubler sa part de marché dans les smartphones en France (Les Echos)

• Nokia needs to bite back at Apple to regain the west (Financial Times)

• Le fabricant de composants pour téléphones portables Qualcomm a indiqué jeudi qu'il faisait l'objet d'une nouvelle plainte pour entrave à la concurrence, déposée par son concurrent britannique Icera auprès des autorités européennes (AFP, La Tribune, Wall Str. jal)

Usages

• Le nombre de téléphones portables volés est en baisse de 10% sur un an en 2009, confirmant une tendance amorcée en 2004 selon laquelle les vols diminuent alors que le nombre d'utilisateurs augmente, a annoncé l'Association française des opérateurs mobiles (Afom) (AFP)

Fréquences & santé

• Plaisir (78) : le jugement sur l'antenne relais reporté (Le Parisien)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Consommateurs/qualité de service

• Free condamné pour son service client. La Cour d'appel de Paris a confirmé le 11 juin un jugement du tribunal de grande instance de juin 2007. Celui-ci condamnait le groupe à dédommager trois abonnés qui s'étaient plaints du service de Free et de manquements de résultats. UFC-Que choisir a également perçu des dommages et intérêts limitées à 20 000 euros, plus cinq mille euros pour frais de justice. Deux autres procédures sont en attente de jugement : une concernant la tarification de la hotline et une sur les modalités de frais de souscription que l'UFC-Que-Choisir qualifie de pratiques "déloyales et illicites". Pour tenter de régler le conflit, le tribunal de grande instance a nommé en mars 2010 un médiateur. Une audience est prévue pour le 29 juin (La Tribune, Les Echos)

Association professionnelle

• Une interview de Guy Mamou-Mani, fraichement nommé à la tête de Syntec Informatique, qui  compte insuffler une nouvelle dynamique à la chambre syndicale. Il souhaite l'ouvrir aux secteurs du e-commerce et des télécoms (jdnet.fr)

Point de vue

• La concurrence par les infrastructures : par Benjamin Bayart (blog.fdn.fr)

Nominations

• Loret Telecom, maison mère de Mediaserv, annonce 2 nominations au sein de son équipe de direction : Pierre-Jean Esmieu-Fournel, Directeur Financier, et Stéphane Oudin, Directeur Technique (Communiqué de presse)

• Organisation de la Direction générale grand public et professionnels de SFR (Communiqué de presse)

Prise de participation/presse

• France Télécom, via sa filiale Orange, n'a pas intérêt sur le plan industriel à investir dans le quotidien Le Monde et doit rester neutre, pour servir ses clients et offrir une visibilité à l'ensemble des fournisseurs de contenus, a déclaré la CGC-Unsa (AFP)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• "FTTH : FT's wires crossed on Telecom Italia" From Mr Franco Bernabè, Chief Executive, Telecom Italia (Financial Times)

• Les télécoms sud-américaines en ébullition. Telefonica mise sur l'Amérique du Sud. Telecom Italia en difficultés en Argentine (La Lettre Euro TMT)

INTERNET

Présentation du rapport d'activité de la CNIL

• La Commission nationale de l'informatique et des libertés a remis hier son rapport annuel. A cette occasion, son président, Alex Türk, a redit sa méfiance vis-à-vis du fonctionnement de certains réseaux sociaux, notamment Facebook : "Je me pose des questions sur la philosophie du système. Lorsque j'entends le [patron de Facebook, dire qu'il faut que l'on prenne l'habitude de reconsidérer notre conception de la vie privée pour nous adapter aux nouvelles technologies, pour moi c'est absolument inacceptable. Je suis résolument hostile à cette conception". Le président de la CNIL a également souligné l'importance de la défense du droit à l'oubli, "en particulier avec le développement de la biométrie et de la géolocalisation, qui ne cesse de progresser". La vigilance de la commission s'est d'ailleurs récemment exercée à l'égard de Google et de son application de Google Street View, qui a donné lieu à des collectes de données allant bien au-delà de simples informations topographiques (lemondeinformatique.fr, La Tribune, Le Figaro, Financial Times, AFP, zdnet.fr)

• Spam, pub par SMS... on peut maintenant se plaindre en ligne à la Cnil.  L'internaute peut signaler un refus d'accès à ses données personnelles, du spam ou des publicités reçues par SMS, le tout directement sur le site Web de la Cnil (01net.com)

• US states query Google's data collection (Financial Times)

e-commerce

• PriceMinister racheté par le groupe japonais Rakuten. Le spécialiste nippon de l'e-commerce prend 100 % du capital du pionnier français pour environ 200 millions d'euros. Son fondateur, Pierre Kosciusko-Morizet garde pendant cinq ans le management (Les Echos, Le Figaro, Libération, La Tribune, AFP)

• "Rakuten veut faire de Priceminister le leader européen de l'e-commerce". Au soir du rachat de son groupe Priceminister par le japonais Rakuten, Pierre Kosciusko-Morizet revient sur les détails de l'opération et le futur de sa société (jdnet.fr)

• Les trois réussites du commerce en ligne français : Pierre Kosciusko-Morizet et priceminister, Jacques-Antoine Granjon et venteprivées.com, Christophe Charle et cdiscount (Le Figaro)

• Le symptôme "PKM" : Pourquoi les jeunes chefs d'entreprises français ne prennent-ils pas le risque de transformer leur entreprise en groupe mondialisable ? Seuls les entrepreneurs installés dans les bassins de consommation de grnade amplitude, comme les Etats-Unis ou la Chine, ont aujourd'hui une chance d'atetindre rapidement la taille critiquer (Edito /Les Echos)

• Par ici la sortie : si nos entrepreneurs ne parviennent pas à grandir pour devenir des champions autonomes, c'est parce que, dans notre pays de faible croissance, la sortie est le seul véritable horizon de toutes les parties prenantes (Edito/La Tribune)

 

Usages

• La sécurité informatique est davantage prise en compte par les entreprises françaises, même si les moyens qu'elles déploient pour y faire face peinent à décoller, selon une étude publiée jeudi par le Club de la sécurité de l'information français (AFP)

• Le musée du Quai Branly, premier musée français à s'exposer sur l'iPad (AFP)

CONTENUS

Exclusivités

• Orange renonce à l'exclusivité.  Le 1er juillet l'opérateur précisera sa stratégie : les partenariats avec les éditeurs de contenus seront privilégiés (La Tribune, Les Echos, La Lettre de l'audiovisuel, Correspondance de la presse)

Catch-up TV

• Quelque 71% des internautes ont eu recours en 2010 à la télévision de rattrapage, dite "catch-up TV", pour regarder les programmes, pour beaucoup des séries américaines, selon une étude (AFP)

SECTEUR POSTAL

Opérateurs

• Sud dénonce le bilan social de La Poste (Le Figaro)