Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 24 mars 2009

REGULATION

Partage d'infrastructures

• Vodafone et Telefonica mettent en commun leurs réseaux d'antennes. Les deux opérateurs vont mettre en commun leurs infrastructures passives (armoires, pylônes, antennes) et se sont mis d'accord pour étendre conjointement leur couverture dans les petits villages ou les campagnes reculées. Ils espèrent ainsi économiser des "centaines de millions" d'euros sur dix ans. Il s'agit d'un premier pas et les opérateurs étudient la possibilité d'effectuer conjointement la transmission du signal entre les différents relais et leur réseau central (La Tribune, Les Echos, La Lettre Euro TMT, Le Figaro, Wall Str. jal, challenges.fr, Financial Times, Communiqués de presse des opérateurs, Reuters, AFP)

• La France reste à l'écart du mouvement. Si le partage des infrastructures entre opérateurs mobiles se pratique en Grande-Bretagne ou en Espagne, le mouvement n'a pas encore atteint la France (Les Echos)

Portabilité mobile

• Viviane Reding veut une portabilité du numéro en 24 heures (neteconomie.com, Communiqué Commission européenne)

Haut débit

• Les gouvernements des pays de l'Union européenne ont invité la Commission européenne à mettre en place une stratégie européenne sur le haut débit avant fin 2009 (jdnet.com)

Royaume-Uni

FTTC

• BT Group has announced that it is to launch FTTC trials in 29 exchanges as a precursor to a wider rollout which is scheduled to take place over the next three years. BT announced last year that it plans to cover 10 million homes with FTTC by 2012 and indicated a cost of ~£1.5bn for the deployment (Communiqué BT, bbc.co.uk,, telegraph.co.uk, telegeopgraphy.com)

Digital Britain

• UK Carrier Orange Wants To Build Broadband Network, T-Mobile UK Unconvinced (washingtonpost.com)

R&D

• Faire de l'Europe un leader. Doublement des investissements en R&D d'ici 2020 et développement de la coopération entre partenaires publics et privés sont les deux principaux axes dégagés par la Commission européenne pour faire de l'Europe un leader mondial dans le secteur des technologies de l'information et de la communication (innovationlejournal.com)

• Un projet d'avis du Conseil économique et social analyse le rôle des TIC et de la communication dans la vie quotidienne et l'activité productive (Correspondance de la presse)

Régulation/Secteur de l'énergie

• "Dans le domaine de l'électricité, la situation française est une cote mal taillée" : le point de vue de David Spector, chargé de recherche au CNRS (La lettre de la CRE)

TELEPHONIE MOBILE

Fréquences et santé

• Menaces de boycott par les associations de la table ronde sur les risques des ondes sur la santé. Hier lors d'un colloque au Sénat, quatre scientifiques ont affirmé que "les effets des champs électromagnétiques sur notre santé sont démontrés par l'observation clinique de très nombreuses investigations toxicologues et biologiques et certaines études épidémiologiques". De son coté, la ministre de la Santé semble exclure tout risque des antennes relais pour la santé. Ces positions tranchées et opposées laissent augurer d'un dialogue de sourds lors de la table ronde prévue le 23 avril. Les associations écologiques conditionnent leur participation à "l'organisation d'un débat ouvert, sans tabou ni a priori d'aucune sorte" mais partent quand même avec l'a priori d'obtenir une baisse du seuil d'exposition aux ondes électromagnétiques (La Tribune, 20 minutes, metro, nouvelobs.com, AFP)

• Appel de scientifiques sur les risques des champs électromagnétiques. Les champs électromagnétiques pourraient "être à l'origine d'un problème de santé publique majeur", ont mis en garde des scientifiques lundi lors d'un colloque au Sénat, relançant le débat sur l'impact sanitaire des antennes relais. A un mois d'une table ronde organisée par le ministère de la Santé et après le démantèlement de plusieurs antennes relais imposé par la    justice au nom du principe de précaution, le débat se poursuit sur les éventuels impacts sanitaires (AFP)

• Antennes-relais : la justice contre la science (Femme Actuelle)

• Le combat d'Etienne cendrier, porte-parole de l'association Robin des toits, contre les antennes relais (Le Monde)

Réseaux

• L'IEEE a récemment annoncé travailler sur un standard visant à optimiser les réseaux de télécommunications hétérogènes. L'IEEE 1900.4 a ainsi pour objectif d'optimiser le fonctionnement des dispositifs qui utilisent plusieurs normes comme la téléphonie 2G et 3G, le WiFi et le Bluetooth, qui opèrent tous sur une plage de fréquence proche (mobinaute.com)

Protection de la vie privée

• "On ne peut pas obliger quelqu'un a être sans cesse sous surveillance" : dans une interview, le président de la CNIL observe avec inquiétude la multiplication des systèmes de surveillance (vidéo surveillance, biométrie et géolocalisation), dans et hors de l'entreprise (Le Nouvel Économiste)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Consommateurs

• Des clauses interdites. Le décret no 2009-302, paru au « Journal officiel » vendredi 20 mars, liste 12 clauses jugées d'office abusives et 10 autres clauses dont il reviendra désormais au professionnel de prouver la licéité. Une avancée pour les consommateurs, mais qui ne règle pas tout (quechoisir.org)

Précarité

• Un système permettant aux personnes en situation de précarité de rester joignables, via un numéro de téléphone fixe couplé à une boîte vocale gratuite, a été présenté lundi à Bordeaux par ses concepteurs (AFP)

Usages

• Orange verse 40 euros à ceux qui acceptent de conserver leur vieux mobile (Le Monde,

• Le "geste pour l'environnement" proposé par Orange tourne en fait à l'avantage de l'opérateur. Car s'il dépense 45 euros pour garder son client, il économise en réalité au minimum 50. Lorsqu'un client change de téléphone, Orange (comme les autres opérateurs mobiles) subventionne le terminal à hauteur d'une centaine d'euros en moyenne en échange du réengagement. Cette somme, il n'a pas à la débourser si le client se réengage avec son ancien mobile (quechoisir.org)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Télécoms et crise économique

Opérateurs

• Telefonica a surpris ses concurrents en adaptant son offre commerciale à la conjoncture : il a annoncé la semaine dernière la réduction de moitié des factures mensuelles fixe et mobile de tout client de plus de 6 mois se trouvant au chômage. La mesure sera plafonnée à 20 euros par facture et aux 500.000 premiers clients pour commencer. Les entreprises en création bénéficieront leur première année d'existence d'une remise de 50% sur leur facture mensuelle de téléphone, à concurrence de 300 euros (La Tribune)

Équipementiers

• Début d'année catastrophique pour Sony Ericsson (Le Monde)

• Le scénario d'un retrait d'Ericsson de Sony Ericsson est crédible (Reuters)

• Nokia Siemens Networks va créer jusqu'à 400 emplois en Pologne (AFP)

Chine

3G

• China Unicom choisit Alcatel-Lucent pour déployer des réseaux 3G W-CDMA dans 14 provinces (Communiqué Alcatel-Lucent, Reuters, La Tribune, Wall Str. jal)

Équipementiers

• ZTE ne connaît pas la crise. Le chiffre d'affaire de l'équipementier chinois a crû de 27,4% l'an dernier. Il revendique la place de N°1 de la 3G en Chine (La Tribune)

• ZTE, qui a bien résisté à la crise l'an dernier, vise une "croissance assez forte" de ses ventes en 2009, où il compte poursuivre son développement à l'international et lancer les premiers mobiles sous sa propre marque en France. En 2008, les ventes du groupe ont progressé de 27,37% à 6,38 milliards d'euros, dont "plus de 60% en dehors de la Chine", a souligné Lin Cheng, président pour l'Europe de l'Ouest, lors d'une conférence de presse (AFP)

• Pékin aide ZTE à conquérir de nouveaux clients. Mauvais temps pour les équipementiers télécoms occidentaux. Les fabricants comme Alcatel-Lucent, Ericsson et autres Nokia Siemens Networks sont, d'une part, confrontés à des opérateurs plus regardants à la dépense dans leurs réseaux et, d'autre part, à une concurrence chinoise de plus en plus vive. Il y a bien sûr Huawei, le leader chinois du secteur, mais aussi ZTE, plus discret mais non moins ambitieux. Le numéro deux chinois a déjà réalisé, l'an dernier, 60 % de son chiffre d'affaires à l'international. Pour séduire de nouveaux clients, ZTE dispose d'une large panoplie de produits (réseaux fixes et mobiles, terminaux, services...). Le tout à des prix extrêmement compétitifs. Mais il dispose également d'une arme que n'ont pas ses concurrents occidentaux : le soutien financier des pouvoirs publics. ZTE vient ainsi d'obtenir une ligne de crédit de 15 milliards de dollars (11 milliards d'euros) sur cinq ans auprès de la banque d'Etat, China Development Bank. Une somme colossale ! (Les Echos)

L'INTERNET

Projet de loi Hadopi

• Europe : un document qui atteste le lobbying français pro Hadopi. Paris défend une nouvelle fois de manière déguisée la riposte graduée,  le mécanisme du projet de loi Création et Internet qui vise à attaquer les abonnés sur la seule "preuve" de leur adresse IP. Ce lobbying intense intervient alors même que les exemples étrangers en faveur de ce système de sanction tombent jour après jour (pcinpact.com)

• La Nouvelle-Zélande abandonne la riposte graduée pour de bon (ecrans.fr)

VoIP

• Skype s'invite sur le réseau de l'entreprise. Skype va lancer une version expérimentale de son service adapté aux entreprises qui utilisent des PABX  (eweekeurope.fr, Les Echos, AFP, Wall Str. jal)

Mesure d'audience

• Mediamétrie va mesurer l’audience via le trafic ADSL (neteconomie.com)

Usages

• Dans les townships de Johannesburg, Dabba Telecom casse les prix de l'accès à Internet (Le Monde)

CONTENUS

TMP

• Le CSA est prêt à des "assouplissements" (AFP)

• L'offre MTV sur le réseau SFR 1 million d'abonnés. En moins d'un an, la chaîne musicale américaine a séduit en France 1 million d'abonnés mobiles et vendu 100 000 de ses téléphones (Les Echos)

Exclusivités

• La France (du foot) a peur. Orange suspend jusqu'au 31 mars (au moins) la commercialisation de sa chaîne Orange Sport, qui diffuse chaque samedi soir un match de Ligue 1. La faute au tribunal de commerce de Paris, qui exige qu'elle soit diffusée sur toutes les plateformes qui le demandent. Au risque de voir Orange et ses millions déclarer forfait (télérama.fr)

LE SECTEUR POSTAL

Marché postal nordique

• Pressure on Brussels to probe Nordic postal merger (Financial Times)

Grèce

• La commission grecque des P&T accuse la poste grecque de ne pas avoir de références qualitatives conformes à celles spécifiées par le ministère des Transports (Kathimerini)