Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 6 octobre 2004


ART / RÉGULATION

Haut débit
L'ART publie une synthèse des contributions à la consultation publique sur les marchés du haut débit. Elle invite les acteurs à se prononcer, avant le 15 octobre 2004, sur la création d'un marché de gros des offres d'accès large bande livrées au niveau national (Communiqué ART, AFP)
L'ART contre la régulation. Le gendarme des télécoms souffle le chaud et le froid. L'ART propose "de conclure à l'absence de nécessité d'une régulation sectorielle des marchés de détail du haut débit " que les alternatifs appelaient pourtant de leurs vœux. L'ART dit partager leurs préoccupations mais le régulateur considère que "le dispositif de régulation des offres de gros a donné des résultats satisfaisants au cours des dernières années" (Les Echos)
Wanadoo libre de fixer ses tarifs. L'ART a publié une synthèse des contributions à consultation publique remises par les acteurs du haut débit en France. Elle a conclu "à une absence de nécessité d'une régulation sectorielle des marchés de détail du haut débit" ce qui signifie que Wanadoo serait libre de fixer ses tarifs . FT a estimé qu'il ne pouvait être identifié comme opérateur puissant car sa part de marché est "nettement inférieure à 50 %" (Les Echos)
La guerre du haut débit fragilise les FAI. En dix huit mois, les débits auront été multipliés par dix et les prix divisés par deux. Malgré le succès commercial de l'Internet haut débit, la course aux bénéfices n'est pas gagnée. Reste aussi la question des contenus : l'enjeu de 2005 sera sans doute de fournir des plateformes de téléchargement avec une offre élargie pour la musique et le cinéma (La Tribune)
Terminaison d'appel mobile
L'ART maintient ses positions. " Les discussions actuelles avec les acteurs du secteur ne remettent pas en cause l'objectif de baisse de l'ordre 50 % sur trois ans " du prix des appels d'un poste fixe vers un téléphone mobile. Telle est la mise au point faite par l'ART réagissant aux appels en faveur d'une baisse moins forte lancés depuis l'été par les trois opérateurs mobiles et certains opérateurs fixes. L'ART a indiqué également que sa décision n'était pas encore prise et qu'elle attend notamment un avis du Conseil de la Concurrence qui, après avoir auditionné une première fois les acteurs, vient de relancer une deuxième série d'auditions (Les Echos)
Les prix des appels fixes-mobiles vont baisser. Le Collège des sages s'est réuni pour étudier une baisse des prix des appels passés d'un fixe vers un mobile. Il devrait faire connaître sa décision des cette semaine sachant que son Président Paul Champsaur s'était exprimé en faveur d'une baisse de 50 % sur trois ans. Toute la question est de savoir comment la baisse sera ventilée entre 2005 et 2007 (Le Figaro)
Portabilité des numéros
Dans sa dernière Lettre , l'ART annonce que le processus actuel de portabilité des numéros mobiles pourrait être amené à évoluer et qu'elle a rencontré les opérateurs mobiles afin d'étudier les possibilités d'évolution du système actuel trop contraignant. Elle s'intéressera notamment aux possibilités de raccourcissement des différentes phases indissociables de délais de résiliation " adaptés et raisonnables" (La Tribune)
Voix sur IP
Voix sur IP : 40 % des lignes téléphoniques d'entreprises en 2009. La dernière étude de l'Idate sur la téléphonie et la voix sur IP en entreprise indique que près de 40 % des postes professionnels fonctionneront sous IP d'ici à 2009 contre seulement 2,5 % fin 2003. L'Europe est en retard : le taux de pénétration de la voix sur IP y atteignait de 15 à 20 % début 2004 contre 23 % au Japon et de 25 à 30 % des entreprises américaines (Les Echos)
PCCW, Hong Kong's dominant fixed-line operator, has threatened legal action against the territory's regulator unless it stops rivals from offering cheap local calls over the internet by the end of the week (Financial Times)
Nominations
Françoise Aubert et Anne Perrot nommées vice-présidentes du Conseil de la concurrence (Communiqué, Les echos)

TELEPHONIE MOBILE

Opérateurs
Cingular nears approval to buy ATT Wireless (Wall Str. Jal)
Le conglomérat hongkongais Hutchison Whampoa a baissé le prix de l'introduction en Bourse de sa division de téléphonie mobile HTIL (Les Echos, Financial Times)
Equipementiers
Sony Ericsson voit un ralentissement dans les mobiles en 2005 (Reuters, Les Echos)
Intel et Nokia unis dans les téléphones intelligents. Le marché en plein développement des smartphones devrait atteindre les 20 millions d'unités en 2004 (La Tribune)
Samsung prepares for more testing times (Financial Times)
Nokia: SG Securities abaissé sa recommandation à "conserver" contre "achat" (AFP)
Alcatel retenu pour un réseau GSM saoudien (La Tribune)
L'Institut costa-ricain d'électricité , entreprise ayant le monopole des télécommunications au Costa Rica, annonce avoir lance une enquête contre les groupes français Alcatel et suédois Ericsson qui pourrait aboutir a leur exclusion des contrats avec des entreprises publiques (AFP)
" 3G mobile communications "
un dossier du Financial Times
Migration is the big question for sector. In Japan and South Korea, the leading global markets for third generation services, demand for 3G has been spurred by an array of attractive handsets and whizzy new services such as colour video clips. In South Korea, well over half of all mobile users now have 3G phones and Japan is not far behind with more than 20m 3G subscribers
The cost of cutting the cord. Operators are worried that more call will migrate to mobiles from fixed lines
My 3G: Marco De Benedetti, CEO of TIM : " Changing ways we live and work "
My 3G: Dave McGlade, CEO of 02 UK : " Quality makes wait worthwhile "
Operator profile : TMN of Portugal ; 3G helps score more goals
Video vision is still a blur. Strong latent demand needs to become a cheaper reality befor new servcies take off
Alphabet soup may spell trouble for operaors. Mobile companies know they cannot ignore WiFi or its heavily-promoted
Le point de vue des investisseurs
Les innovateurs de Partech ne croient pas aux pactole de la 3G : " La 3G n'est pas un segment d'investissement pertinent. C'est juste une évolution technologique qui propose un meilleur débit. Elle ne dégagera pas une nouvelle classe d'acteurs ou de start-up " , assène un brin provocateur Jean-Marc Patouillaud. L'associé de Partech International n'exclut par pour autant que la troisième génération de téléphonie mobile amène de nouveaux usages, comme le téléchargement de musique ou la vidéo sur mobile (01net.com, AFP)
Usages
Phoney excuses as the touch of a button (Financial Times)
Antennes et santé
Caen : plus de 60 antennes en ville. Ces relais de téléphonie mobile se multiplient et inquiètent parfois les riverains. Même peu visibles ou masquées, les antennes relais de téléphonie mobile se multiplient ; plus de 60 rien qu'à Caen. Ce qui inquiète parfois des riverains. Face à cela, opérateurs et mairie disent jouer la transparence : mais peut-être plus lorsque l'antenne fonctionne déjà que lorsqu'elle est en projet (caen.maville.com)

FRANCE


Nominations
Noos-UPC France : Patrick Leleu : président ; Jack Mikaloff : directeur des opérations de Noos ; François Marie : directeur financier (Les Echos)
Emplois
France Télécom double le recrutement de thésards (Communiqué)
Les centres d'appels créent des milliers d'emplois en France. Critiqués pour les délocalisations, les opérateurs de centres de contacts seront reçus à Bercy, lundi 11 octobre. Au centre des débats, un projet d'arrêté les obligeant à indiquer les lieux des appels. Mais la profession fait valoir son poids économique et veut améliorer son image
(Le Monde)

INTERNATIONAL

Arnaque
Faux télémarketeurs : 135 personnes arrêtées dans une enquête internationale. L'une des escroqueries les plus importantes a été attribuée à la famille Gambino, de la mafia new-yorkaise, qui aurait détourné 500 millions de dollars en s'infiltrant dans les factures de téléphone de millions de consommateurs. Mieux, ils auraient ensuite mis en place un centre d'appel pour leurs victimes se plaignant de factures exagérées, tentant de les persuader que cette inflation de facture était justifiée (AFP)

L'INTERNET

Usages/Chine
Le marche chinois du jeu électronique en ligne pourrait être multiplié par sept pour atteindre un chiffre d'affaires d'un milliard de dollars d'ici deux ans, indique l'agence Chine Nouvelle (AFP)