Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 9 mars 2004

ART - RÉGULATION
Téléphonie mobile
Licences GSM
Les négociations sont au point mort. La volonté de Bercy d'effectuer un prélèvement progressif allant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires provoque un tollé auprès des opérateurs et des industriels qui prennent la parole publiquement ; l'inquiétude s'étend aux équipementiers par les voix de Jacques Dunogué et de Philippe Germond d'Alcatel. Jacques Dunogué : " faire payer les licences est normal mais le secteur redémarre et donc il faut être prudent et ne pas empêcher la filière de se développer. Un taux de 5 % serait dissuasif et risquerait de peser sur le développement des services. Souvenons nous de l'UMTS... "
(Les Echos,zdnet.fr)
Le PDG de France Télécom a rencontré hier le ministre des finances pour le convaincre de ne pas mettre en place un prélèvement progressif allant jusqu'à 5% du CA ; le PDG de Vivendi viendra également défendre cette position à Bercy en fin de semaine (Le Figaro)
Licences GSM : de la logique économique et politique…(telecominfonews.com)
Haut débit
Aménagement du territoire - point de vue
" France Télécom a tort de tromper les élus " : dans un éditorial publié sur son site Internet, le sénateur René Trégouët écrit : "la " charte des départements innovants " de France Télécom oblige les élus qui l'ont signée à vous réserver de fait le déploiement du haut débit sur leur département, du moins pendant les deux à trois prochaines années qui vont être déterminantes dans la conquête des nouveaux marchés. Cela signifie, puisque vous demandez aux élus, dans la charte qu'ils signent, de faire la promotion des usages du haut débit, de se transformer en amplificateur d'affaires commerciales en faveur de votre seule entreprise, puisque vous détiendrez l'exclusivité du haut débit sur ces territoires, du moins pendant ces prochaines années. Ceci est sévèrement réprimé par la Loi. Si vous ne veniez pas à rectifier en profondeur votre démarche, le juge devrait inévitablement se prononcer" (tregouet.org/lettres)
Selon le René Trégouët les chartes " départements innovants " de France Télécom (un plan entre l'opérateur, la Caisse des dépôts et les régions visant à faciliter le développement du haut débit, notamment dans les zones rurales) " empêche le développement de la concurrence " : " la conséquence logique des chartes que vous incitez les Départements à signer vont obliger les élus de ces territoires à " figer " pendant plusieurs années tous les investissements dans des technologies alternatives (fibres optiques, BLR, WI-FI, etc…) sur lesquelles ils avaient parfois des projets déjà très avancés. Les élus de France prendront conscience, dans quelques années, combien aura été néfaste votre conseil de ne s'appuyer que sur un seul réseau alors que dans tous les autres pays développés des réseaux alternatifs permettront de faire jouer la concurrence et donc d'obtenir de meilleurs prix pour les usagers " (Le Figaro, les Echos, zdnet.fr)
Collectivités locales
Le Tarn va prolonger son réseau haut débit. Le Conseil général du Tarn prolongera de 45 km son réseau de fibres optiques d'ici à fin 2004 pour un coût de 3 millions d'euros financé à 40 % par l'Union européenne. Le réseau actuel est géré par la SEM E-Tera et utilisé par les opérateurs Cegetel, Completel, Free et 9 Telecom. Le Conseil ouvre gratuitement le réseau aux écoles et collèges (Les Echos)
Haut débit tout terrain. Parce qu'il favorise les usagers et qu'il est un critère d'implantation des entreprises, l'internet haut débit est attendu par toutes les communes de France (Le Jal du Sénat)
WiFi
Arlon teste le WiFi à grande échelle. La ville située à la frontière belgo-luxembourgeoise expérimente l'Internet haut débit sans fil à travers les offres technologiques de l'opérateur Belgacom et du WISP All Telecom
(neteconomie.com)
La Silicon Valley prépare la relève du WiFi : le WiMax à très haut débit pointe déjà le bout du nez (Les Echos)
Usages
Près de 64 millions d'abonnés DSL dans le monde. Selon une étude effectuée par le cabinet d'analyses Point Topic pour le compte de DSL Forum, la Chine prend le leadership du marché DSL. La France est le second pays d'Europe, derrière l'Allemagne (jdnet.com)
Tour d'horizon du haut débit en Europe, par la société bmp Telecommunications Consultants
(Lettre Veille Int./PEE)
Equipementiers
Alcatel domine toujours le marché DSL mondial. Selon Dell'Oro, l'équipementier français a conforté en 2003 sa position dominante sur le marché de la fourniture d'équipements haut débit pour l'accès Internet (neteconomie.com)
LEN
La ligue Odebi part à l'assaut de la Fête de l'Internet 2004 . Pour marquer son opposition au projet LEN, la ligue Odebi a lancé un appel à la grève des sites à l'occasion de la Fête du Net, du 29 mars au 4 avril 2004 (neteconomie.com)
TELEPHONIE MOBILE
Opérateurs
Mobilcom renoue avec les bénéfices (AFP, Les Echos)
Watanya Telecoms (opérateur koweïtien) a décroché la 3ème licence GSM d'Algérie ; lancement du réseau prévu en juillet prochain (La Tribune)
Annuaires
Slovaquie: les données des clients des opérateurs mobiles sur l'internet ; les numéros de portable des hommes politiques, des juges, des agents des services secrets slovaques, des policiers ainsi que des entrepreneurs figurent parmi les données publiées (AFP)
Equipementiers
Wavecom a signé un contrat avec le fabricant de terminaux mobiles chinois TCL Mobile autorisant ce dernier à
utiliser deux logiciels du français pour ses mobiles multimédia (AFP)
" Il ne s'agit plus de voix, mais de multimédia sur IP ", une interview du PDG de Nortel (Le Monde Informatique)
Marché américain
Etats-Unis : télécommunications mobiles : un marché mature et dynamique (Lettre Veille Int./PEE)
GSM
Plus d'un milliard de personnes utilisent le standard GSM, 12 ans après son lancement (Libération)
FRANCE / TÉLÉCOMMUNICATIONS
France Télécom poursuit sa stratégie d'opérateur intégré
France Télécom : l'offre sur les minoritaires de Wanadoo attendue cette semaine (AFP)
L'AMF juge recevable l'offre sur Wanadoo. L'Autorité des marchés financiers n'a pas retenu les critiques à l'encontre de France Télécom et jugé recevable l'offre sur Wanadoo. La présidente de l'ADAM, qui défend les petits actionnaires, demande à l'AMF de réexaminer l'offre en posant la question : "quels investisseurs vont désormais participer aux introductions en Bourse s'ils se font racheter leurs titres à moitié prix trois ans plus tard ?" (La Tribune, Les Echos, lerevenu.fr)
Consommateurs - armaque
Qui se cache derrière Telecom ? Le groupe Illiad se ferait passer pour FT lors de démarchages à domicile (Libération)
L'INTERNATIONAL / TÉLÉCOMMUNICATIONS
Opérateurs
Telefónica adquiere las operaciones de móviles de BellSouth en Latinoamérica (Communiqué)
Telefonica se renforce en Amérique latine. L'opérateur historique espagnol, a confirmé hier avoir conclu un accord avec l'américain BellSouth pour lui racheter 10 filiales spécialisées dans la téléphonie mobile en Amérique latine. Le groupe espagnol va prendre le contrôle de 10,5 millions d'abonnés supplémentaires
(AFP, La tribune, Le Figaro, Les Echos, Wall Str. jal, Financial Times)
Belgacom prudent pour son prix d'introduction. Valorisant l'opérateur entre 8 et 9,3 milliards d'euros, la fourchette d'introduction (de 23 à 26,5 €) est inférieure aux attentes (La Tribune, Wall Str. jal)
France Télécom préférerait des options aux actions TPSA (Le Figaro)
Japan Telecom: le nouveau pdg s'engage à restaurer le chiffre d'affaires (AFP)
Accord entre le danois TDC et Qatar Telecom en vue d'une coopération (AFP)
Australia : Telstra unit Sensi pays A$636m for Trading Post. Telstra, the Australian telecommunications company, has stepped up efforts to diversify into media, using its strong balance sheet to buy a large local classified advertising business (Financial Times)
L'AUDIOVISUEL
Nomination/CSA
Marie-Laure Denis (36 ans, directeur de Cabinet du ministre délégué à la Famille), devrait remplacer Jacqueline de Guillenschmidt au CSA (Les Echos)
LE SECTEUR POSTAL
Allemagne
La Deutsche Post voit 2004 en rose. Le groupe postal allemand est parvenu à réduire les effets de la baisse des tarifs postaux et de la morosité de la conjoncture grâce à un strict contrôle des coûts et aux acquisitions réalisées par DHL (latribune.fr)