Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 24 mai 2004

ART - RÉGULATION
Régulation
Portrait du régulateur : Paul Champsaur, le punching-ball des télécoms. D'ordinaire, dans une compétition sportives ou économique, on cogne sur ses adversaires et on évite de chercher querelle à l'arbitre. Sauf dans les télécoms. On n'y craint pas les cartons jaunes et Paul Champsaur, le président de l'ART fait office de punching-ball....(Le Figaro Entreprises)
L'ART publie une étude sur les enjeux associés au développement de la messagerie instantanée dans les environnements fixe et mobile (communiqué de presse)
Téléphonie fixe
Ofcom fixed telecoms market information update (communiqué de presse Ofcom)
Téléphonie mobile
Tarifs des SMS
Bercy s'attaque aux marges de la téléphonie mobile (la double page d'ouverture de La Tribune)
- Le ministre de l'Industrie pointe du doigt des marges excessives et un manque de concurrence ; il demande aux opérateurs mobiles de baisser leurs tarifs et d'ouvrir leurs réseaux
- L'ART au pied du mur : par sa virulence, la sortie de Patrick Devedjian a surpris, d'autant plus que le volontarisme affiché par le ministre intervient à un moment où les pouvoirs du gouvernement en la matière sont réduits à néant
- PNM : changer d'opérateur en gardant son numéro ne fait pas recette. 100.000 numéros ont été transférés en un an
- Avec des investissements de départ colossaux, le secteur a mis 10 ans pour être rentable
- Analyse : le gouvernement défend le consommateur, un axe fort de sa politique
- Editorial : la "cagnotte" des télécoms. Dans une industrie fortement capitalistique où la course à la technologie oblige des retours sur investissements relativement rapides, doit-on interdire à des opérateurs d'appliquer des modèles économiquement fiables. Les opérateurs ont bien perçu le danger et ont vite réagi, plus vite que l'ART, au moins autant montrée du doigt par Patrick Devedjian que les opérateurs, mais qui ne semble pas aussi prompte à réagir.
Très cher SMS (Libération - 22/05)
- Minimessages, maxiprofits : le ministre de l'Industrie soutient les consommateurs pour faire baisser le prix des SMS, vache à lait des opérateurs mobiles
" Nous allons baisser le prix unitaire de nos " textos " pour certains clients, dès le 1er juillet " déclaration de Pierre Bardon, directeur général de SFR. Selon le groupe de téléphonie, la concurrence joue et il n'y a pas d'entente sur les tarifs (Le Monde - 20/05)
M Devedjian demande une baisse des prix (Le Monde - 20/05)
Les opérateurs mobiles sont priés de baisser leurs prix (Le Journal des Finances - 22/05)
SFR baisse le prix unitaire du Texto sur l'ensemble de sa gamme (communiqué de presse SFR - 19/05)
MVNO
Jean-Louis Constanza, Tele2: "Les marges records des SMS et la situation de monopole partagé sont inacceptables". Bénéficiant du soutien inattendu du ministre de l'Industrie Patrick Devedjian, qui reprend plusieurs de ses arguments, le patron de Tele2 France veut contraindre SFR et Orange à ouvrir leur réseau pour devenir le quatrième opérateur français (ZDNet France)
Téléphonie mobile : le gouvernement exige davantage de concurrence. Le ministre de l'industrie demande la baisse des tarifs des SMS et veut favoriser l'émergence d'opérateurs virtuels. En ce qui concerne les tarifs des SMS, SFR a annoncé la baisse de 12 à 10ct des SMS pour les clients "Le Compte" (moins de 10% de sa base d'abonnés) au 1er juillet, ces tarifs devant être appliqués à tous les clients au 1er septembre, mais seulement entre 22h et 8h du matin en semaine ; Orange, pour sa part, a déjà annoncé des baisses de tarifs en juillet. Pour ce qui est des opérateurs virtuels, SFR entend signer un accord d'ici la fin de l'année ; Tele 2, qui demande ce type d'accord depuis longtemps, craint que le contrat qui sera annoncé par SFR soit un "simulacre" d'accord (Les Echos)
Bercy se fâche, SFR baisse le prix de ses SMS. Suite aux exigences de Patrick Devedjian hier sur les prix des SMS, SFR a annoncé une réduction du prix des SMS pour ses abonnés. Les tarifs passeront de 12 à 10 centimes d'euros pour les abonnements "Le compte" à compter du 1er juillet. Pour les autres clients, le prix passera de 15 à 10 centimes d'euros tous les soirs (sauf le week-end) à partir du 1er septembre. Orange va également baisser le prix de ses SMS à l'été comme il l'avait promis. Par ailleurs, le ministre de l'industrie souhaite améliorer la concurrence sur le marché des mobiles, ouvrant la porte à l'arrivée des opérateurs mobiles virtuels (Le Figaro)
- Télé2 frappe à la porte de la Sainte trinité du mobile : la partie est loin d'être gagnée. Du côté de l'ART, on refuse de jouer un rôle qui serait écrit à l'avance. Les nouvelles règles qui régissent depuis peu le marché des télécoms donnent avant tout au régulateur un pouvoir d'appréciation. Ce n'est qu'aprés avoir constaté sur le marché du mobile une "dominance collective" des trois opérateurs que le régulateur pourrait puiser dans sa caisse à outils l'instrument le mieux adapté. Un 4° opérateur agressif, qui casserait les prix de la voix et des SMS sur les réseaux mobiles et obligerait les autres opérateurs à le suivre, tel que le rêve Télé 2 (et semble-t-il de Patrick Devedjian), n'est pas pour demain
Télé2 veut un mobile (JDD - 23/05)
Winback
M Devedjian entend, selon la " Lettre des télécommunications " moraliser les pratiques de reconquête abusive des abonnés téléphoniques par les opérateurs (Les Echos)
Etats-Unis
Mobile phone directory for US (Financial Times 21/05)
Dégroupage
Le dégroupage reste marginal en France (Le nouvel économiste - 22/05)
Mais que restera-t-il à France Télécom. Imposé par l'Union européenne, le dégroupage total va donner du fil à retordre à FT (Le nouvel économiste - 22/05)
Téléphonie sur IP
La téléphonie sur Internet monte en puissance en Europe (AFP)
La téléphonie sur IP, alternative aux réseaux traditionnels (AFP)
Le développement de la téléphonie sur Internet oblige les opérateurs historiques à s'adapter (La Correspondance de la Presse)
TELEPHONIE MOBILE
Statistiques
Le marché des réseaux mobiles a reculé de 12 % au cours de l'année 2003 (Les Echos)
Les opérateurs mobiles inspirent toujours confiance. Les opérateurs mobiles ont connu une excellente année 2003, avec une croissance soutenue et des marges extrêmement élevées. Alors que des interrogations pointent sur la capacité de ces sociétés à poursuivre leur croissance et à maintenir leurs marges, les analystes se montrent plutôt confiants : la croissance du T1 a été bonne et rien de prouve à ce stade que la croissance des services mobiles ne restera pas durablement supérieure à celle du PIB ; les modifications de parts de marché sont très lentes et un nouvel entrant comme Hutchison n'a pas vraiment réussi à percer alors qu'il disposait temporairement d'un service différencié par rapport aux grands opérateurs ; les coûts importants liés à l'UMTS (déploiement du réseau, développement de nouveaux contenus et services) devraient accentuer la différence entre les grands et les petits opérateurs ; les usages étant peu dépendants des tarifs (faible élasticité), il n'y a pas de raison que les tarifs baissent fortement à l'avenir malgré l'arrivée de l'UMTS, sauf peut-être dans les pays où la concurrence est la plus forte (UK, Danemark, Autriche...). Le décollage de la 3 G en Asie est de bon augure pour l'Europe (Les Echos)
SMS / MMS
SMS : la story Mega Success. Conçu comme un simple appoint, il représente aujourd'hui une manne importante (Libération - 22/05)
Déjà has been au Japon, très in en Europe. Les SMS connaissent des fortunes diverses à travers le monde (Libération - 22/05)
La " civilisation du pouce " à l'âge adulte. Les moins jeunes tapent désormais aussi frénétiquement sur leurs mobiles que leurs cadets (Libération - 22/05)
SMS : baisse surprise des prix (Le Parisien - 20/05)
L'art de s'échanger des MMS. Les petits messages multimédias qu'on envoie à partir des téléphones mobiles font fureur tant ils sont simples d'usage (Les Point - 20/05)
Tarifs
France Télécom lance " Les Heures vers Mobiles " : de nouveaux forfaits valables 24h sur 24 pour appeler tous les mobiles…de chez soi (communiqué de presse FT - 19/05)
UMTS
Waiting for 3G : it's the handset, stupid (Wall Street journal)
Hutchison signs up more 3G subscribers (Financial Times - 21/05)
Orange lance l'UMTS à Cannes. La filiale de FT a conclu un accord avec l'UEFA pour la diffusion de l'Euro 2004 sur les téléphones mobiles de 2ème et 3ème génération (Les Echos / La Tribune)
Cannes, ville pilote UMTS Orange (communiqué de presse Orange - 21/05)
Opérateurs
Vodafone strategy questioned. Firm is expected to report strong sales, but some ask if global scale is real edge (Wall Street Journal)
Les actionnaires d'ATT Wireless ont approuvé le rachat par Cingular (AFP - 19/05)
Telefonica Moviles achète 100% Telefonica Movil Chili pour 1 md USD (AFP - 19/05)
Telefonica. In its quest for growth, corporate Spain has long had a love-hate relationship with Latin America. (Financial Times - 20/05)
Telefonica agrees $1bn bid for Chilean operator (Financial Times - 20/05)
Fréquences et santé
Antennes-relais : les associations se divisent (le Figaro - 22/05)
Equipementiers
Siemens revient dans la course du téléphone mobile. Ses appareils étaient performants mais se vendaient mal. Avec moins de technique et plus de design, l'industriel allemand s'est relancé (Figaro Entreprises)
Nokia va renforcer sa recherche en Chine (Figaro Economie / Financial Times)
FRANCE
BT
BT vise 5% du marché français. L'opérateur britannique a annoncé pour 2003/04 un CA de 120 millions d'€ (+20%) pour sa filiale française ; il envisage une croissance de +30% en 2004/05. BT France vise 3% à 5% du marché hexagonal des entreprises et revendique 1500 clients. Il dispose d'un réseau de 2.500 km en fibre optique et vient de lancer une boucle optique à Paris (Les Echos)
AFUTT
Jean-Pierre Boulanger, directeur des opérations de l'AFUTT, a été élu président de cet organisme (Correspondance de la Presse / Les Echos)
L'INTERNATIONAL
Réglementation
China crafts first telecom law. Rules will guide carriers, help protect consumers, ensure fair competition (Wall Street Journal - 21/05)
Marchés boursiers
Les analystes restent prudents sur les valeurs télécoms et privilégient les opérateurs présents dans la téléphonie mobile et bien implantés sur les marchés émergents (Figaro Economie - 22/05)
Intelsat renonce à entrer en Bourse (La Tribune)
Opérateurs
Royaume Uni
BT Group enraye son déclin et satisfait le marché. Les activités dites nouvelles ont compensé la baisse des services traditionnels. BT s'attend à ce que les conditions de marché restent difficiles, mais il va accroître ses investissements pour confirmer les progrès réalisés. La question est de savoir si BT saura résister durablement à la concurrence (Les Echos)
Le marché anglais a salué la performance de BT, qui semble parvenir à ses fins avec sa stratégie d'offres de "nouvelle vague", dans un contexte de moindre érosion de la téléphonie fixe. Il est surprenant que, de ce côté-ci de la Manche, on continue à bouder France Télécom, qui peut pourtant jouer sur le tableau du fixe-ADSL, tout en bénéficiant du booster "mobile" (Les Echos / La Tribune / Figaro / Financial Times)
BT choisit Alcatel comme principal fournisseur pour son projet Bluephone (communiqué de presse Alcatel - 19/05)
BT service to rescue fixed-mobile jugglers (Herlad Tribune)
BT seems sunny, but look fot clouds. Revenue outlook brightens, but some questions arise over sustainability of trend (Wall Street journal - 23/05)
Argentine
Le gouvernement normalise ses relations avec les groupes télécoms (AFP - 20/05)
Chine
PCCW in fixed-line sale talks (Financial Times - 21/05)
L'opérateur chinois ZTE a décroché un contrat de 100 millions de dollars au Brésil (Les Echos)
Etats-Unis
Verizon a vendu ses activités à Hawaii, hors mobile, pour 1,65 milliard de dollars (Les Echos)
Litige MobilCom / FT
Des actionnaires de Mobilcom réclament 3,7 mds EUR a France Telecom (AFP - 19/05)
France Telecom: actionnaires Mobilcom refusent demande dédommagement (AFP - 20/05)
MobilCom : requête de dédommagement à l'encontre de FT rejetée en AG (Les Echos - 21/05)
Résultats
Deutsche Telekom en dérangement : l'opérateur allemand traverse une passe difficile (la Vie Financière - 21/05)
KPN : la sous performance enregistrée par le groupe dans son activité de téléphonie mobile aux Pays-Bas jette une ombre sur les bons chiffres trimestriels publiés par l'opérateur néerlandais (Les Echos)
Equipementiers
Tellabs se renforce dans le haut débit en acquérant Advanced Fibre. L'équipementier américain va acquérir AFC, spécialisé dans les produits d'accès à haut débit, dans une opération d'environ 1,9 milliard de dollars (Les Echos)
Cisco hopes new router will provide double boost (Financial Times)
L'INTERNET
FAI
Pour 35€, quel accès au haut débit ? 35 €, c'est le prix du forfait Internet le plus vendu en France. Mais est-ce le plus intéressant ? (Le Point - 20/05)
Free se fait une orgie de tennis (Libération - 20/05)
LEN
La loi sur l'économie numérique fait toujours débat (La Tribune - 21/05)
Le Forum de l'Internet note des risques pour la liberté d'expression (AFP - 19/05)
Naissance d'un nouveau droit propre au réseau des réseaux. La loi sur la confiance dans l'économie numérique est adoptée. Le conseil constitutionnel est cependant saisi (01 Informatique - 21/05)
Piratage
Le gouvernement lance son plan contre la piraterie sur Internet (Les Echos - 21/05)
Musique sur Internet : le ministre de la Culture détaille son plan de lutte contre la piraterie. En concertation avec le ministère de l'Education nationale, l'accent sera mis sur la prévention dans les collèges et les lycées. Des " assises de la lutte contre la piraterie numérique " seront organisées à l'automne. Le gouvernement souhaite dans un premier temps " faire évoluer les mentalités " (Les Echos - 21/05)
Musique sur le Net: artistes et public unis contre la répression. Indignation contre une pub menaçant de prison les adeptes du "peer-to-peer" (Libération)
Comment légaliser le téléchargement. Une taxe sur l'abonnement Internet permettrait de respecter les droits d'auteur (Libération)
 
AUDIOVISUEL
 
TV interactive
Alliance stratégique Microsoft-Comcast (Figaro Economie)
SECTEUR POSTAL
Messagerie
UPS s'intéresse à l'A380. Une commande d'UPS interviendrait dans le cadre de ses négociations avec Airbus en vue de rééchelonnement de la livraison d'une trentaine d'Airbus A300-600 (La Tribune - 21/05)