Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 18 août 2004

ART / RÉGULATION
Collectivités territoriales
L 1425-1
L'ART veut clarifier les règles du jeu. Alors que les collectivités locales sont désormais autorisées à se transformer en opérateurs de téléphone, l'ART a lancé une consultation publique pour clarifier les nouvelles règles du jeu. L'intervention d'acteurs publics dans un secteur marchand, ouvert à la concurrence depuis moins d'une dizaine d'années, peut en effet avoir des conséquences non négligeables. "C'est une véritable révolution, affirme Jacques Douffiagues, ancien ministre et membre du collège de l'ART. Il semble que les budgets d'investissements évoqués par les collectivités dans les prochaines années seront du même ordre de grandeur que ceux envisagés par les acteurs privés" (Le Figaro)
Couverture du territoire
La Corse prévoit une couverture intégrale haut débit à la fin de 2005. La mise en oeuvre du réseau haut débit corse entre dans sa phase finale. Son montage juridique et financier combine délégation de service public pour les zones urbaines , plus porteuses, et recours à la commande publique pour les zones à faible population. Au delà de ce réseau, l'ambition est de faire de l'île un point d'interconnexion dans le bassin méditerranéen (Les Echos)
La Seine et Marne se donne trois ans. Le Conseil général entend diversifier les sources d'accès à Internet haut débit pour permettre une couverture totale du département, à 60 % rural, d'ici à 2005. "D'ici 2007, aucune commune ne doit être à plus de 15 km d'un point de raccordement au réseau départemental" précise le Conseil général qui s'est associé à France Telecom fin juillet pour atteindre cet objectif (Les Echos)
TELEPHONIE MOBILE
MVNO
Télé 2 : les opérateurs virtuels sont des alibis : "Le projets d'opérateurs virtuels alibis qui apparaissent en ce moment montrent par la modestie de leurs objectifs et de leurs tarifs que nous avons raison de continuer à demander le droit de participer à ce marché pour l'animer" a déclaré Jean-Louis Contanza dans la presse. Pour le DG de Télé 2, "SFR partage sans vergogne le monopole du mobile avec Orange" et "cela fait longtemps qu'ils ne se font plus concurrence sur les prix" (Les Echos)
Equipementiers
Réseaux
Les réseaux mobiles en forte croissance au 2ème trimestre. Selon Dell Oro , le marché mondial des équipements pour réseaux de téléphonie mobile a bondi de 37 % au 2ème trimestre atteignant 9 milliards de dollars. Les technologies 2G ont représenté 60 % de la progression (Les Echos)
Terminaux
Les terminaux mobiles restent pour le moment le principal moteur de la croissance. Cette tendance fait le bonheur des 6 principaux fabricants de portables, mais elle bénéficie en premier lieu aux groupes asiatiques (L'Agefi)
Fabricants
Motorola a déclaré s'attendre à ce que la forte croissance observée au premier semestre se poursuive dans la deuxième moitié de l'année. Selon le cabinet de recherche Strategy Analytics, le deuxième fabricant mondial de téléphones portables a porté sa part du marché mondial à 15,4% au deuxième trimestre, contre 13,9% un an plus tôt. Le finlandais Nokia, numéro un mondial, a dans le même temps vu sa part de marché fléchir à 28,9% contre 36% (Le Figaro, Financial Times)
Le titre Alcatel a un potentiel de rebond important (L'Agefi)
Nortel Networks Corporation announced that it received a letter from the Integrated Market Enforcement Team of the Royal Canadian Mounted Police advising the Company that the RCMP will commence a criminal investigation into the Company's financial accounting situation (Communiqué, Les Echos, le Figaro)
Nortel, visé par une enquête de police, cède 1,12% à la clôture à Toronto (AFP)
FRANCE
A la Bourse
Les experts jugent Pages Jaunes déjà bien valorisés. Le "black out" clos, plusieurs courtiers ont démarré hier la couverture de la valeur. Loué pour ses qualités défensives, le titre a résisté dans un marché tourmenté. Les analystes estiment que le titre est correctement valorisé (La Tribune, L'Agefi)
Pages Jaunes : Merryl Lynch entame son suivi à " neutre " (Le Figaro)
Opérateur
Le canadien Teleglobe revient en France. Mis en faillite en 2002, l'opérateur historique canadien chargé de l'international avait alors liquidé la plupart de ses filiales à l'étranger. Repris par des fonds américains, il a fusionné avec l'opérateur de voix sur IP ITXC et a rouvert un point de présence à Paris. Le nouveau Téléglobe ne cible plus les entreprises mais uniquement les opérateurs et les FAI (Les Echos)
Distributeur
Avenir Telecom: c.a. 2003/04 de 495,4 M EUR, contre 478,7 M EUR en 2002/03 (AFP)
L'INTERNATIONAL
Opérateurs
Europe
L'opérateur suisse Swisscom (compagnie publique à 62%, ) a confirmé être en discussion avec Telekom Austria et le holding chargé des privatisations en Autriche, l'OeIAG, pour le rachat de l'opérateur autrichien. Swisscom est le plus gros des deux futurs partenaires de la fusion annoncée. Les Autrichiens apporteraient aux Suisses leur fleuron de téléphonie mobile, Mobilkom. Avec en toile de fond une coopération stratégique accrue avec le britannique Vodaphone, qui a déjà des liens avec chacune des deux compagnies. Si la fusion aboutissait, elle donnerait naissance à un nouvel ensemble affichant un CA combiné de plus de 13 milliards d'euros et près de 17 millions de clients (AFP, Wall Str. Jal, Les Echos, La Tribune)
Amérique
Phone Systems & Networks : 2ème trimestre 2004, + 151,4% (Communiqué)
Afrique
Nigeria: la privatisation de Nitel à nouveau sur les rails selon le gouvernement (AFP)
Egypt Telecom: projet d'émission d'obligations pour 320 M USD (AFP)
Satellites
Après la reprise d'Intelsat par quatre sociétés de capital-investissement, les satellites passent sous contrôle des financiers. A l'exception notable du luxembourgeois SES Global, coté en Bourse, la plupart des grands opérateurs de satellites dans le monde sont contrôlés, ou en passe de l'être, par des investisseurs purement financiers (Le Figaro)
"Les opérateurs de satellites sont des cibles attractives" : Pacôme Révillon est directeur général d'Euroconsult, société spécialisée dans l'analyse économique du secteur spatial et des télécommunications (Le Figaro)
L'INTERNET
Mise en Bourse
Google, qui comptait boucler dans les heures prochaines sa très attendue introduction en Bourse, est désormais suspendu au bon vouloir des autorités boursières américaines, qui ont refusé mardi soir de donner leur feu vert au projet (AFP, Le Figaro, Les Echos, La Tribune, Wall Str. Jal)
Google, devenu en six ans un des plus grands noms du web , revendique aujourd'hui plus de 200 millions de recherches quotidiennes (AFP)
WiMax
2.2 Milliards de dollars pour le WiMax en 2009. Selon une étude de ResearchandMarkets.com, la technologie Wimax devrait représenter un marché de 2.2 milliards de dollars en 2009 (neteconomie.com)
VoIp
La Californie vivement encouragée à adopter l'open source et la VoIP. En prenant ses fonctions de gouverneur, Arnold Schwarzenegger commandait un audit sur les finances de l'État. Rendues publiques, ses conclusions préconisent notamment de basculer en voix sur IP et de limiter les achats de logiciels propriétaires (zdnet.fr)
Usages
Paypal débarque en France armé d'un logiciel "anti-phishing" (arnaques basées sur l'usurpation d'identité). Cette filiale d'Ebay Inc compte en priorité sur les paiements effectués sur le site d'enchères français pour se développer (La Tribune, AFP)
Le magasin américain de musique en ligne RealNetworks a baissé le prix de ses téléchargements de chansons sur internet dans le but d'attirer de nouveaux consommateurs vers une technologie qui lui permet de lire des morceaux de l'iTunes de son concurrent Apple Computer (AFP, Financial Times)
Boutiques avec pignon sur Web. Succès auprès des petits commerçants français des places de marché en ligne (Libération)
L'administration électronique progresse, mais doucement ; la France serait au 8ème rang mondial en la matière (Les Echos)
L'électronique se décharge à Karachi ; le nombre d' " e-déchets " explose (Libération)
LE SECTEUR POSTAL
Services financiers
Spécial été, dans les coulisses des grandes affaires : Jean-Paul Bailly/La Poste, sort une banque de sa poche (La Tribune)