Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 26 février 2001

REGULATION
Dégroupage
- Dégroupage de la boucle locale : France Télécom publie sa nouvelle offre (Communiqué FT)
- L’ART vient de recevoir la nouvelle offre de France Télécom ; sur plusieurs points ce document ne reprend pas les termes de la décision demandant à l’opérateur d’apporter des modifications à son offre du 22 novembre dernier ; FT a présenté sur ces différents points un recours gracieux ; l’Autorité va dans les plus brefs délais se prononcer sur ce recours (Communiqué ART)
- France Télécom obéit partiellement aux ordres du régulateur; l'opérateur historique n'a pas suivi les demandes de l'ART que deux points sur lesquels il a introduit un recours gracieux (Les Echos)
- France Télécom a révisé son offre sur le dégroupage; l'ART se prononcera rapidement sur cette nouvelle offre (La Tribune)
- France Télécom dépose un recours gracieux (Le Figaro)
Ouverture à la concurrence
- Les opérateurs veulent plus de réglementation ; un livre blanc dresse le bilan de trois ans d’ouverture du marché à la concurrence (01 Informatique)
MARCHES FINANCIERS
Places boursières
- Télécoms : sombres perspectives ; deux ans de hausses gommés ; à cours terme la majorité des analystes s’accordent à dire que la baisse du secteur devrait se poursuivre (Le Figaro)
- Motorola et Alcatel alimentent le pessimisme de la Bourse (Le Monde)
- Les opérateurs sont de plus en plus contraints de faire des investissements communs (Le Monde)
- Les équipementiers en télécommunications pèsent sur les places ; le secteur a pâti du "profit warning" de Motorola et de recommandations défavorables par Goldman & Sachs ; les valeurs télécoms emportent les marchés boursiers dans leur tourmente (L’Agefi)
Les opérateurs
- France Télécom a deux vitesses ; l’introduction en Bourse laborieuse d’Orange ne change rien aux constat : FT n’est plus l’entreprise d’il y a cinq ans ; une conversion au libéralisme qui a coupé la maison en deux (Le Nouvel Economiste)
- Pénalisé par un endettement record, miné par le plongeon de son action en Bourse, affaiblie par les rumeurs de démission de son président, Deutsche Telekom a donné un coup d’accélérateur cette semaine à sa stratégie de cessions d’actifs non stratégiques : le géant allemand poursuit son désengagement dans le câble en lançant une OPV sur sa participation de 10% dans l’opérateur américain longue distance Sprint ; Klesch et Liberty Media se sont portés acquéreurs  (Le Figaro, Les Echos, Wall Str. jal)
- Le président de Deutsche Telekom sur le fil du rasoir ; l’action de l’opérateur est tombée de 103 à 24.60 euros ; Ron Somer n’en sortira pas indemne ; le gouvernement allemand lui accorde un sursis (Le Figaro, Les Echos)
Les équipementiers
- Alcatel : un titre massacré malgré des avis positifs (Le Figaro)
- Motorola happé par le ralentissement américain : au premier trimestre, le fabricant de téléphones portables pourrait accuser sa première perte d'exploitation en quinze ans ; le titre plonge de 6% (La Tribune, Les Echos, Wall Str. jal)
- Lucent Technologies obtient une ligne de crédit de 4,5 milliards de dollars (La Tribune)
TELEPHONIE MOBILE
UMTS
- Fiascos en cascade dans l’attribution de l’UMTS en Europe (01 Informatique)
- Le téléphone mobile cherche, dans l’urgence de nouvelles recettes ; les ventes sont en chute libre et la relève des technologies UMTS menace de prendre encore deux ans de retard ; éreintés par la Bourse, opérateurs et industriels cherchent des solutions intermédiaires pour continuer à séduire consommateurs et actionnaires (Le Monde)
- Questions à Takeshi Natsuno, concepteur de l’i-mode : "deux ans après le lancement de l’i-mode au Japon, quel bilan tirez-vous de votre expérience ?" ; "Partagez-vous les doutes qui pèsent sur la rentabilité de la téléphonie de 3ème génération , " (Le Monde)
- Une interview de Patrick Leleu/Bouygues Telecom : "Si, à l'époque du deuxième tour, les conditions sont correctes, alors nous serons candidats car l'UMTS reste une bonne technologie" (Le Figaro)
- Orange choisit les fournisseurs de ses réseaux UMTS pays par pays : Nokia serait retenu comme seul fournisseur au Royaume Uni, et aux côtés d'Alcatel pour la France : un revers pour Ericsson (Les Echos)
- Contrats pour Nokia, Siemens et Nortel (Les Echos)
- Nokia hits back pessimism over 3G (Financial Times)
- Hutchison Whampoa renforce sa participation dans l'opérateur de Hong Kong Hutchison Telephone et entre dans l'UMTS italien (La Tribune)
- Internet mobile : un calendrier très incertain ; opérateurs et constructeurs face à la défiance des investisseurs (Le Figaro)
- Texas Instruments parie sur l’Internet mobile sans fil ; de nombreux acteurs du marché parient sur l'Internet mobile sans fil ; Qualcomm, de son côté estime que les services 3G ne seront pas rentables avant 2004 (La Tribune)
Opérateurs
- Vodafone set to raise stake in Japan telecom (Financial Times, Wall Str. jal)
- Le titre de Telefonica Moviles a perdu vendredi 2.88% à 8.09 euros (53.07 F.) (Les Echos)
MVNO
- "Opérateurs mobiles virtuels, le difficile passage à la réalité", le point de vue de Christophe Clarence/avocat ( Les Echos.net)
FRANCE
Cartes prépayées
- PPR n’abandonne pas Kertel ; après l’échec surprise de la vente à Landtel, l’opérateur téléphonique du groupe PPR revient sur le devant de la scène avec une offre innovante (LSA)
Radiomessagerie
- Bouygues perd son procès contre France Télécom (Les Echos)
L’INTERNATIONAL
Opérateurs
- Vivendi engage une procédure son partenaire polonais ; Elektrim a abandonné le français au profit de Deutsche Telekom(Les Echos, Financial Times)
- Telefonica en réflexion pour fusionner ses filiales pages jaunes et Internet (L’Agefi)
- UPC renonce à racheter 25% de Telewest (Les Echos, L’Agefi)
L’INTERNET
FAI
- France : Le fournisseur d'accès Oreka abandonne le tout gratuit (Le Figaro)
- Allemagne : Mannesmann Accor lance un forfait illimité d'accès à Internet (La Tribune)
Câblo-opérateurs
- Querelles entre les chaînes thématiques et les câblo-opérateurs ; les chaînes thématiques s’inquiètent pour leur fragile équilibre économique depuis que Noos a décidé de leur faire payer le transport de leurs programmes sur son réseau (Les Echos)
e-commerce
- Au secours, le Minitel revient ; le fleuron de la télématique française n’a pas succombé au raz-de-marée Internet ; le minitel est la seul plate-forme d’e-commerce totalement sécurisée (Newbiz)
- Le Minitel, avenir de l’Internet ? le modèle économique de l’Internet mobile ressemble à celui du Minitel (La Tribune)