Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 24 janvier 2002

ART / REGULATION
Ouverture à la concurrence des appels locaux
- France Télécom fait appel pour les forfaits locaux ; à la mi-décembre le Conseil de la concurrence avait appliqué des mesures provisoires sur les forfaits locaux de FT au motif que l'opérateur devait découpler les communications locales et les communications internet et de modifier les contrats en cours ; l'opérateur historique a décidé de faire appel de cette décision (Comparatel)
- Tele2 retarde son offre de communications locales suite à une trop forte demande de la part des clients (VNUnet)
- " Pour vos appels locaux, choisissez Cegetel et son tarif unique 1.7 €/minute " (Campagne publicitaire)
Téléphonie mobile / couverture du territoire
- " Moi, François C., oublié de la téléphonie mobile " ; d'un côté un patron frustré du portable ; de l'autre, opérateurs et pouvoirs de régulation ; au centre, la question : le mobile doit-il être un service public ? (L'Expansion)
- Christian Bècle : " les cartes données par les opérateurs sont erronées " (L'Expansion)
Hauts débits
- ADSL : l'autre menace pour le câble (Stratégies Télécoms & Multimédia)
- Allemagne : les paradoxes du dégroupage ; quelques opérateurs subsistent sur le marché de la BLR(Veille Int./PEE de Düsseldorf)
WLAN's
- Une connexion mobile et gratuite à internet, grâce au Wi-Fi (Internet.mairie)
Kiosque
- Les acteurs de l'internet prennent de plus en plus leurs distances avec le modèle de la gratuité : Wanadoo est prêt à ouvrir un kiosque de services payants ; le modèle du kiosque minitel, repris avec succès par l'Audiotel, s'apprête à être plébiscité cette année d'une part par les opérateurs mobiles qui testent les SMS surtaxés, d'autre part par les FAI, à l'instar de Wanadoo (Le Monde)
- Le Multimedia Messaging System est l'avenir du téléphone mobile européen, selon le Yankee Group (Comparatel)
- Les messages sur mobile, un dossier stratégique ; ce qui se passera en 2002 du côté de l'EMS et du MMS devra être observé de près, selon Jipo, cabinet de conseil en stratégie (Stratégies Télécoms & Multimédia)
TELEPHONIE MOBILE
UMTS
- Allemagne : Deutsche Telekom appelle le gouvernement allemand à réviser les règles dans l'UMTS de manière à permettre aux détenteurs d'une des six licences de les conserver au cas où ils viendraient à fusionner (La Tribune)
- Allemagne : Deutsche Telekom prévoit un lancement fin 2003 (Le Figaro, Wall Str. jal)
Opérateurs
- France : Orange, SFR et Bouygues Télécom créent l'Association française des opérateurs mobiles ; René Russo assurera la délégation permanente (Les Echos)
- SFR lance des formules sur-mesure en remplacement des forfaits (Communiqué)
- SFR a lancé hier une série d'offres sur mesures avec notamment l'introduction d'un forfait d'entrée de gamme à 16€ pour 1H30 de communications - le forfait le moins cher était avant à 25,80€ - (Les Echos)
- UK : handsets are poised to replace cash ; but competition means mobile operators may not be making a mint (Wall Str. jal)
- Taiwan : prepaid mobile services inflate penetration data ; high rates ibn Taiwan, elsewherre deter investment (Wall Str. jal)
Equipementiers
- Les équipementiers toujours dans l'impasse ; près de deux après l'éclatement de la bulle des télécoms, et en dépit d'un net rebond fin 2001, le malaise dure (L'Usine Nouvelle)
- Motorola prévoit une hausse de 12% de la vente de téléphones mobiles en 2002 ; 420 millions de portables seront vendus selon le géant américain, qui ferme 4 usines supplémentaires (Les Echos, Le Figaro, Financial Times)
- Siemens prévoit un marché mondial en hausse de 10% ; le groupe de Munich dégage des bénéfices au premier trimestre (Le Figaro, Les Echos)
- Wavecom, fournisseur français de composants pour téléphones mobiles, multiplie son chiffre d'affaires par cinq en 2001 (AFP)
- Sanyo, premier fournisseur mondial de batteries pour mobiles, entrevoit des signes de reprise sur le marché de la téléphonie mobile (La Tribune)

FRANCE

Privatisations
- A gauche, la privatisation de services publics n'est plus taboue ; après Nicolas Sarkozy et Alain Juppé à droite, et Laurent Fabius à gauche, Dominique Strauss-Kahn se prononce en faveur d'une ouverture du capital d'EDF. L'ancien ministre des finances n'est même pas opposé à ce que l'Etat passe sous la barre des 50% et perde la majorité (Le Monde)
- EDF, Gaz de France, La Poste, SNCF, France Télécom : cinq cas différents. Avant de privatiser, même partiellement, tout gouvernement devra régler des problèmes de statuts et de retraites (Le Monde)
Opérateurs
- France Télécom ne profite pas d'un répit concernant NTL (La Tribune)
- TowerCast courtise les collectivités ; spécialiste de la transmission radio, la " tower company " se tourne vers les nouveaux marchés hauts débits que constituent la BLR, l'UMTS et la TNT (Stratégies Télécoms & Multimédia)
Nominations
- Vivenvi Universal : Hubert Joly est nommé directeur des systèmes d'information ; Bernard Spitz est nommé directeur de la stratégie (Les Echos)

L'INTERNATIONAL

Equipementiers
- Telecom slump continues to bite ; communications equipment groups yesterday announced further losses as the troubled sector continued to reel from telecom spending slump (Financial Times)
Opérateurs
- Telcom Italia news dominates market for corporate debt (Wall Str. jal)
- BT veut étendre son champ d'action à la télévision (La Tribune)
- Défiance à l'encontre du géant NTT ; n'ayant en rien profité de la reprise des télécoms, l'opérateur nippon a plongé de 26% depuis le 21 septembre (La Tribune)

L'INTERNET / L'AUDIOVISUEL
 
Adresses
- Un protocole pour multiplier les adresses internet ; IPV6 pourrait être la potion magique pour résorber la pénurie de place sur la toile (Le Figaro)
Usages
- Mieux équipés en micro, les Français calent encore sur Internet : selon une enquête du cabinet d'analystes GFK et le mensuel SVM, fin 2001, près d'un tiers des foyers français avait acquis un micro-ordinateur, mais le marché montre un net ralentissement. La progression d'Internet reste lente : 63% des français ne l'ont encore jamais utilisé (la Tribune, 01 Net, AFP)
Audiovisuel
- Le patron de Vivendi risque de voir le calcul de son actionnariat transatlantique approcher la limite juridique de détention de non-Européens dans le capital de Canal+ (La Tribune)