Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 24 août 2000

ART / REGULATION
UMTS
- L’Italie se lance à son tour dans la course aux enchères pour cinq licences ; les candidats doivent se manifester aujourd’hui dernier délai ; Deutsche Telekom est absent de la liste, Telefonica a pris 30% du nouveau consortium Ipse, et Omnitel, filiale de Vodafone, a déposé sa candidature (La Tribune, Les Echos, Financial Times, Wall Str. Jal)
- Espagne : l’opposition et le presse reprochent au gouvernement d’avoir bradé les licences ; les redevances payées par les opérateurs pourraient être revues à la baisse et les prix limités pour les consommateurs (La Tribune)
- Le groupe allemand Siemens prépare la nouvelle génération de mobiles en Espagne ; le constructeur téléphonique va introduire en Bourse sa filiale Internet (Les Echos)
- Allemagne : les opérateurs ayant acquis une licence devront réaliser une part de marché de 33% d’ici à 2001 pour rentrer dans leurs frais (Libération)
- Mobilcom espère décrocher 15% du marché allemand et promet des tarifs à un prix "supermarché" (La Tribune)
- L’effet UMTS continue de plomber l’Europe boursière ; les télécoms ont moins la cote et les investisseurs craignent pour la rentabilité des opérateurs UMTS (La Tribune, Le Figaro, Wall Str. Jal)
Oftel
- Oftel has published two new documents of the Website (Communiqué)
FRANCE
A la Bourse
- Dette de France Télécom : l’agence Standard & Poors abaisse sa note à la suite de l’achat de l’opérateur de téléphonie mobile britannique Orange (Les Echos)
- France Télécom rebondit ; l’activité mobile qui doit être introduite fin 2000 est d’ores et déjà valorisée à 120 milliards d’euros par les analystes ; hier le titre progressait de 1.31 à 123.9 euros (La Tribune)
- France Télécom, plus c’est gros, plus ça baisse ; les placements de l’opérateur inquiètent les investisseurs (Libération)
Publiphonie
- Depuis le mois de juin, vingt mille cabines sont en dérangement ; " le bogue est identifié, tout devrait rentrer dans l’ordre en septembre " selon France Télécom (Le Figaro)
TELEPHONIE MOBILE
Prospective
- Le mobile va générer 86 milliards de dollars de chiffre d’affaires en Europe en 2000 ; le nombre d’utilisateurs devrait dépasser les 200 millions de personnes avant la fin de l’année, selon une étude du cabinet IDC (Les Echos)
Chine
- Ericsson signe un contrat de 176 M$ pour l’extension du réseau GSM en Chine (Communiqué)
- China mobile looking overseas ; Low-key China mobile lets its figures do the talking (Financial Times)
Objets communicants
- France Télécom et Xélia préparent une montre communicante pour les enfants en bas âge (Communiqué)
- Essilor travaille sur les lunettes Internet (La Tribune)
INTERNATIONAL
Deutsche Telekom
- DT in two more cable deals (Financial Times)
- DT better be expecting a call from the FBI ; in the proposed BT-MCI merger, the companies were astounded by the FBI’s implication that one of America’s closest allies would try to use BT for espionage (Wall Str. Jal)
- DT to form unit (Wall Str. Jal)
Danemark
- Tele Danmark se réorganise en 5 sociétés distinctes (La Tribune, Les Echos, Financial Times)
Pays-Bas
- KPN, premier opérateur européen à fonder sa stratégie de réseaux convergents sur Nortel Networks, distribuera les solutions unifiées de voix, données, images aux entreprises hollandaise (Communiqué)
Acquisitions
- Bill Clinton donne son feu vert au rachat de Verio par NTT (Les Echos)
- Israel Corp. s’intéresse à l’opérateur Bezeq (Les Echos)
- France Télécom négocie un investissement en Malaisie (Les Echos)
L'INTERNET
FAI
- Wanadoo double provisoirement la durée de ses forfaits (Les Echos)
Messagerie
- Boîte à mail pour tous à la Poste ; même ceux qui n’ont pas d’accès au réseau auront une adresse sur le millier de bornes en libre-service dans certains bureaux de poste (Libération)
e-économie
- Amazon officiellement en France (Libération)
Audiovisuel
- La télévision numérique terrestre peine à démarrer ; les premiers appels à candidatures pour l’attribution des fréquences auront lieu au deuxième semestre 2001 ; le CSA estime qu’il faudra 4 à 5 mois pour évaluer les offres (La Tribune)