Radiodiffusion

Pour la première fois, l'Autorité de régulation des télécommunications attribue des fréquences à un opérateur de réseau câblé pour la transmission d'un programme audiovisuel

Paris, le 17 février 1998

L'Autorité de régulation des télécommunications vient d'attribuer à la société Hérault Vidéopole des fréquences de transmission audiovisuelle.

Ces fréquences permettront l'établissement de liaisons assurant la transmission d'un canal de télévision entre, d'une part, Montpellier et le site de Sainte Baudille, et, d'autre part, ce site et neuf têtes de réseau câblé disséminées dans le département de l'Hérault, en utilisant une technologie de type point à multipoint.

C'est la première fois que l'Autorité, au titre de la loi de réglementation des télécommunications, attribue à un opérateur de réseau câblé des fréquences de transmission de télévision, par l'intermédiaire d'un relai, entre le lieu de production d'un programme audiovisuel et des têtes de réseau.

Ces fréquences de transmission sont attribuées jusqu'à l'expiration de l'autorisation délivrée par ailleurs par le Conseil supérieur de l'audiovisuel (CSA) aux opérateurs de résaux câblés. La mise en oeuvre de cette procédure nouvelle a fait l'objet d'une concertation préalable avec le CSA qui est, en outre, systématiquement informé des décisions prises par l'ART.


Les documents associés

 Le texte intégral (pdf - 19.46 Ko)  de la décision n°98-81