Technologies

Les services mobiles sans contact : une étape décisive vers la société numérique ?

Paris, le 22 février 2010

Dans le cadre de ses travaux de prospective, l’ARCEP cherche à anticiper les évolutions du secteur des communications électroniques et à mieux appréhender le développement des nouveaux usages.

Alors que s’est tenue le 18 février la deuxième réunion du comité de prospective de l’ARCEP consacrée aux évolutions de l’offre et de la demande, l'Autorité publie aujourd’hui une étude relative à l’émergence des services mobiles sans contact et leur impact potentiel sur le marché des télécommunications mobiles. Après une présentation de quelques-uns des nombreux usages rendus possibles par l’intégration d’une puce RFID dans une nouvelle génération de téléphones portables dits " sans contact ", cette étude présente des éléments d’analyse de la demande pour ces services et identifie également certaines des interrogations qu’ils peuvent susciter. Sont enfin abordés de façon concrète la mise en place des écosystèmes correspondants, en France et à l’étranger, ainsi que le rôle que pourraient jouer les opérateurs mobiles.

La technologie sans contact NFC est un standard international qui permettra de développer une économie locale. Ses développements suscitent un intérêt croissant. Lors du Mobile World Congress qui vient de s’achever à Barcelone, plusieurs terminaux intégrant cette technologie ont ainsi été présentés. En Europe, l’association internationale des opérateurs mobiles GSMA a conclu fin janvier 2010 un accord avec l’" European Payment Council " sur l’interopérabilité des services de paiement. En France, le secrétariat d’Etat chargé du développement de l’économie numérique a lancé le 18 février 2010 un portail de services mobiles dans lequel la technologie sans contact devrait jouer un rôle déterminant, notamment pour le développement des services à la personne. Cette technologie pourrait également favoriser le maintien à domicile, et fait ainsi partie de la mission " Vivre chez soi : autonomie, inclusion et projet de vie " lancée par le secrétariat d’État chargé des aînés. Le ministère de l'économie, de l'industrie et de l'emploi (direction générale de la compétitivité, de l'industrie et des services, DGCIS) vient par ailleurs de lancer, pour 2010, une nouvelle édition de l'appel à projets "Services mobiles sans contact". La ville de Nice sera l'objet, cette année, d'une expérimentation de grande ampleur, en attendant des déploiements plus importants au niveau national.