Arcep

Le président de l'ARCEP a rencontré les représentants du syndicat CFDT d'Alcatel-Lucent et de la fédération CFDT du secteur.

Paris, le 14 février 2012,

Le président de l'Autorité s'est entretenu aujourd'hui avec les représentants syndicaux CFDT d'Alcatel-Lucent et de la fédération générale des mines et de la métallurgie de la CFDT (compétente pour ce qui concerne les équipements de télécoms).

Les échanges ont porté sur les conditions d'exercice, par l'Autorité, de sa mission de régulation. Il a été rappelé que la loi la charge de poursuivre concomitamment plusieurs objectifs : une concurrence suffisante bien sûr, mais aussi un aménagement numérique du territoire équilibré, ou encore la stimulation de l'innovation et de l'investissement. Cette dynamique est nécessaire pour dégager de nouveaux relais de croissance et assurer la pérennité des entreprises et des emplois dans ce secteur.

La rencontre a également été l'occasion d'évoquer le chantier essentiel que constitue, pour les équipementiers comme pour un grand nombre de sous-traitants, le déploiement des nouveaux réseaux dont l'ARCEP a fixé le cadre de régulation : réseaux mobiles de quatrième génération et réseaux fixes de fibre optique jusqu'à l'abonné (FttH). Ces investissements massifs (plusieurs dizaines de milliards d'euros sur une quinzaine d'années) seront une source de croissance et de création d'emplois pour les équipementiers et les sous-traitants. Ils nécessitent aussi un important investissement en matière de formation de personnels qualifiés.