Concurrence

L’Autorité rappelle qu’elle n’a aucun pouvoir en ce domaine.

Paris, le 2 février 2010

A la suite de la publication récente dans la partie " débats " du site Internet d'un hebdomadaire (1) d'un " article " d'un syndicaliste de France Télécom mettant en cause l'ARCEP au prétexte qu'elle aurait interdit - au nom du droit de la concurrence - la pratique du croisement des fichiers commerciaux de l'opérateur historique, l'Autorité rappelle qu'elle n'a aucun pouvoir d'interdire le croisement des fichiers.

Cette question relève en effet de la seule compétence de l'Autorité de la concurrence.

 

______________________________
(1) In " Marianne2.fr " du 27 janvier 2010 : " Le compte de Sarkozy piraté, effet pervers de la concurrence "