Arcep

Daniel-Georges COURTOIS succède à Gabrielle GAUTHEY au Collège de l'ARCEP

Paris, le 24 décembre 2008

Le Président de l’Assemblée nationale a nommé hier Daniel-Georges Courtois membre du Collège de l’Autorité.

Il succède à Gabrielle Gauthey dont le mandat prendra fin le 31 décembre.

Né en août 1956, diplômé de l’Ecole des hautes études commerciales (HEC), Conseiller maître à la Cour des comptes, Daniel-Georges Courtois a mené l’essentiel de sa carrière au service de l’Etat et des affaires publiques.

Il débute sa carrière en 1983 comme chargé de mission auprès de l’adjoint du maire de Paris, chargé des finances, puis est nommé chef adjoint de cabinet du ministre du Budget, Alain Juppé (1986 à 1988). Sous-préfet jusqu’en avril 1993 (dans le Vaucluse, en Indre-et-Loire, dans la Sarthe), il rejoint à cette date le cabinet de François Fillon, alors ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche (1993), puis ministre des Technologies de l’Information et de La Poste (1995) puis ministre délégué à la Poste, aux Télécommunications et à l’Espace (1995 à janvier 1997), dont il deviendra le directeur de cabinet adjoint entre janvier et juin 1997. Entre juin 1997 et mai 2002, il est nommé membre du Conseil Général des Technologies de l’Information (CGTI)

Parallèlement, il est élu Conseiller régional d’Ile-de-France en mars 1998, puis Conseiller de Paris à partir de 2001. Réélu conseiller régional d’Ile-de-France en octobre 2004 et conseiller de Paris en mars 2008, Daniel-Georges Courtois était, depuis mai 2007, chargé de mission auprès du Premier ministre.

Daniel-Georges Courtois est Chevalier de la Légion d’honneur et Chevalier de l’ordre national du mérite.

Le collège de l’ARCEP est formé de sept membres : Paul Champsaur (président) - dont le mandat se termine début janvier -, Edouard Bridoux, Daniel-Georges Courtois, Patrick Raude, Denis Rapone, Joëlle Toledano et Nicolas Curien.

Trois d’entre eux, parmi lesquels son président, sont désignés par le Président de la République. Les quatre autres sont respectivement désignés par le Président de l’Assemblée nationale et par le Président du Sénat. Nommés pour une durée de six ans, les membres de l’Autorité sont irrévocables et non renouvelables.