Novembre

Les titres de la presse du vendredi 22 novembre 2019

REGULATION

5G

• Attributions des fréquences de la bande 3,4 – 3,8 GHz : l’Arcep transmet au Gouvernement sa proposition de modalités d’attribution et d’obligations pour les candidats / Il appartient au gouvernement désormais de fixer les conditions financières de cet appel à candidatures, en particulier le ou les prix de réserve ; l'Arcep sera extrêmement vigilante au niveau retenu pour ce prix de réserve, qui devra lui être soumis pour avis / Des obligations pour tous les opérateurs (Un déploiement de la 5G en bande 3,4 - 3,8 GHz, une généralisation de la 5G jalonnée par un accroissement des débits, la couverture d’axes routiers, des offres de services différenciés, la compatibilité avec IPv6) / Des engagements optionnels (La 5G au service de la compétitivité des secteurs de l’économie française, la couverture à l’intérieur des bâtiments, des offres d’accès fixe, une plus grande transparence, innovation et concurrence renforcées) / Les fréquences sont attribuées pour 15 ans. Cette durée sera prolongée de 5 ans en cas d’accord du titulaire sur les conditions de cette prolongation / Par ailleurs, deux rendez-vous intermédiaires sont prévus à l’horizon 2023 et à l’horizon 2028 pour faire un point sur la mise en œuvre des obligations et sur les besoins (Communiqué)

• Interview : Sébastien Soriano, le président de l’Arcep, revient sur les enjeux de cette attribution / "Pour que les enchères soient équitables, il faut que tout le monde puisse prétendre y participer. Il ne faut pas oublier la forte baisse des prix issue de la concurrence entre les quatre opérateurs télécoms, qui a permis de rendre du pouvoir d’achat aux Français"; " Si le prix de réserve est trop élevé, je le redis, le risque est de casser les acquis de la concurrence sur le marché des télécoms français " ; "Maintenant que la taille des blocs est connue, le prix de réserve le sera dans quelques semaines. Le lancement de la procédure d’attribution aura lieu dans la foulée et s’étalera sur quelques mois. Pour les enchères, nous avons prévu une procédure ramassée pour en limiter la durée à quelques jours" (Le Figaro)

• 5G: la bataille d’intérêts a retardé le lancement en France. La question de la taille des premiers blocs de fréquences a divisé les opérateurs ces derniers mois / Un prix très élevé marquerait une victoire du Budget sur l’Aménagement du territoire / L’État veut plus d’argent (Le Figaro)

• La France lance  les enchères sur la 5G. Le cahier des charges a été défini avant la cession de ces fréquences à haut débit dont les enjeux économiques sont cruciaux / Avec des débits plus importants, les fréquences doivent favoriser la création de nouveaux services et améliorer la compétitivité des groupes / Reste une inconnue, et non des moindres : le prix de réserve auquel ces fréquences seront cédées (Le Monde)

• Alors que certaines informations font état d'un désaccord entre l'Arcep et Bercy sur la valorisation des fréquences, le régulateur rappelle qu'« il convient de distinguer prix de réserve et valorisation estimée de la bande » (zdnet.com)

• La France prend à son tour la vague de la 5G, mais il reste encore beaucoup de chemin. L'Arcep a publié cahier des charges dans un contexte d'intense lobbying de la part des opérateurs (AFP/varmatin.com)

• L'Arcep transmet le cahier des charges de la 5G au gouvernement. Le régulateur avait soumis à consultation une première version qui prévoyait que chacun des quatre opérateurs puisse obtenir un bloc de 40 MHz lors d’une première phase, puis des blocs de 10 MHz, avec un plafonnement à 100 MHz, tout en envisageant 60 MHz. Free et Bouygues penchaient pour 60 MHz, par crainte qu’Orange et SFR n’aient une trop grosse part du gâteau de 310 MHz. À l’issue de la consultation, l’Arcep penchait pour 60 MHz (Reuters, Contexte)

• L'Arcep a pris acte du fait que le gouvernement a privilégié une taille de bloc de 50 MHz pour la première phase d’attribution de fréquences à quatre opérateurs maximum. Elle ajoute avoir transmis au gouvernement une procédure conforme à la décision qu’il a prise (Reuters, zonebourse.com)

• Pour l’Arcep, la somme de 1,5 milliard d'euros pour le prix de réserve est un grand maximum pour la première phase d'attribution des fréquences 5G (zonebourse.com)

• Les enchères pour la 5G vont commencer en France. D'après les estimations des opérateurs, les trois quarts du territoire seront couverts par la 5G d'ici 2022. En 2030, nous devrions tous pouvoir profiter de cette connexion ultra rapide depuis nos smartphones. Dix ans d'attente donc.  / Bémol : Avec la 5G nous serons "ultra connectés" : toutes ces données que l'on va pouvoir s'échanger à une vitesse folle, vont avoir besoin de plus de serveurs, plus d'énergie, plus de téléphones, parce qu'il va falloir en changer pour capter la 5G Pas de quoi favoriser l'écologie (francebleu.fr)

• Dans le monde, la 5G connaît un démarrage très inégal /   5G : beaucoup de promesses qui restent encore à tenir /   5G : fréquences et ondes, mode d'emploi (AFP)

• En France l'inconnue Huawei complique les enchères 5G. Les opérateurs télécoms craignent que, sans Huawei, les déploiements soient ralentis, du fait d'une plus grande pression sur les disponibilités des matériels. Ils redoutent aussi une hausse des prix en cas de moindre concurrence (Le Figaro)

Secteur postal

• Palaiseau : 15% du courrier n’arrive pas à destination. Le bilan du 2ème test de la ville sur les services postaux est aussi mauvais que le premier. La ville va saisir l'Arcep pour manquement aux obligations relatives à la mise en œuvre du service public universel. La moyenne des courriers reste à J + 4.  Selon la Poste, la situation s'améliore ; "nous avons toujours de graves difficultés à recruter" (leparisien.fr)

• Une nouvelle mission pour préparer l’avenir du transport social. Alors que le cadre tarifaire postal défini pour les années 2016-2020 pour la presse arrive à son terme, M. Franck Riester, ministre de la Culture, avait confirmé, qu'une mission conjointe avec le ministre de l'Economie et des Finances serait mise en place pour « préparer l'avenir postal ». La mission devra proposer le cadre d'intervention des parties prenantes pour les années suivantes, « l'impact pour la dépense publique (devant) rester maîtrisé », avait-il précisé. Elle prendra également en compte la baisse des volumes et les équilibres économiques de l’opérateur postal (Bulletin Quotidien)

EN FRANCE

Aménagement numérique

• Bouygues Telecom cherche 2 milliards d'euros pour accélérer sur la fibre. L'opérateur cherche des partenaires pour financer deux projets de fibre : « Saint-Malo » pour relier ses antennes mobiles et des entreprises, et « Astérix » pour connecter des foyers dans les villes moyennes / Aujourd’hui, l’opérateur peut offrir cette technologie à 10,2 millions de foyers et entreprises (Les Echos)

• Pas raccordé à la fibre... et si c'était un problème d'adresse ? "Certains ne peuvent pas souscrire à la fibre parce que leur adresse n’est pas suffisamment précise" indique Cyril Carlin, le directeur Vaucluse numérique. " Pour échanger avec les opérateurs, on utilise un identifiant défini par le service national de l’adresse et pour que celui-ci définisse cet identifiant unique de chaque adresse, il est nécessaire évidemment que les adresses existent" (ledauphine.com)

• La Poste et la Banque des territoires s'intéressent au projet de l'IGG. Le projet d'autoroute numérique qui utiliserait l'itinéraire à grand gabarit (IGG) pour passer la fibre optique à très haut niveau dans un fourreau mis à disposition par l'Etat est en bonne voie (ladepeche.fr)

Opérateurs

• Patrick Drahi – Xavier Niel : les frères ennemis des télécoms bravent la méfiance des marchés (Challenges)

• Bouygues Télécom va s’allier avec Google. Bouygues a décidé de miser sur la technologie développée par le géant américain, afin d’aider la filiale téléphonique du groupe à adapter ses spots au profil des personnes qui les visionnent

• Fintech : Bouygues Telecom annonce une prise de participation minoritaire dans la néobanque pour ados Xaalys (latribune.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G

• Verizon dévoile la carte de sa couverture 5G aux Etats-Unis / L'opérateur est présent dans 18 villes. Et dit vouloir en couvrir 12 autres d’ici à la fin de l’année (usine-nouvelle.com)

• Donald Trump demande à Apple d’aider au déploiement de la 5G (Reuters)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

En Afrique

• Le Cameroun comptait plus de 17,4 millions d’abonnés actifs au téléphone mobile en fin 2018, selon un rapport l’Agence de régulation des télécommunications. Pour ce qui est du parc d’abonnés actifs et de parts de marché, le sud-africain MTN caracole en tête avec 42,62%, suivi du français Orange (38,45%) et du vietnamien Nexttel (15,56%) (journaldebrazza.com)

Aux Etats-Unis

• FCC proposes splitting 5.9GHz spectrum for vehicle comms and WiFi (iottechnews.com)

En Europe

• Deutsche Telekom étudie une possible vente ou mise en Bourse de sa filiale néerlandaise (L'Agefi)

INTERNET

e-commerce

• Selon la FEVAD L’e-commerce dépassera les 100 milliards d’euros en 2019, soit un montant quatre fois supérieur à celui enregistré il y a dix ans