Novembre

Les titres de la presse du jeudi 28 novembre 2019

REGULATION

5G

• Lancement de la consultation enchères 5G / La France sera au rendez-vous pour fournir des services 5G conformément à la feuille de route sur la 5G fixée par le Gouvernement en juillet 2018 / Pour lancer officiellement la procédure d’attribution, le Gouvernement doit à présent approuver par arrêté ces modalités d’attribution et en fixer les conditions financières / Ces modalités d’attribution, élaborées avec l’Arcep, constituent un mécanisme inédit en Europe : nous fixons des engagements de couverture en 5G bien plus ambitieux que dans d'autres pays, tout en valorisant correctement les fréquences, qui sont le patrimoine des Français / Un projet de décret vient préciser l’ensemble des redevances exigibles (Communiqué Bercy)

• L'attribution définitive des fréquences pour la 5G se fera "d'ici juin 2020", a confirmé le gouvernement français dans un communiqué annonçant la mise en consultation publique du projet de décret concernant la procédure d'attribution (AFP)

• Démarrage réel de la 5G : un déploiement qui sera progressif / Un retard à rattraper / Les craintes actuelles de l’Arcep : l'autorité veut éviter que le déploiement de la 5G sur le territoire provoque « […] un duopole, alors que le marché est concurrentiel aujourd’hui ». Le risque encouru étant que les deux plus gros opérateurs actuels, Orange et SFR, ne « raflent la mise, au détriment de Bouygues et Free […] ». En clair, ce déséquilibre pourrait alors engendrer une situation où « […] les fréquences seraient inéquitablement réparties. » / Une acquisition surévaluée pour l’Arcep ; une mise trop élevée, pourrait effectivement permettre à Orange et à SFR d’obtenir deux fois plus de licences que leurs concurrents et "moins de concurrence veut dire hausse des prix, et souvent moindre dynamisme des investissements. » (bulletindescommunes.net)

• 5G : Bercy défend son prix / Le gouvernement ne compte pas modifier le prix de départ des enchères. Au contraire, il fait valoir que sa proposition est bien plus favorable que celle des grands pays voisins / Cette démonstration s’adresse aussi au régulateur qui avait fixé une limite haute à 1,5 milliard d’euros pour le prix de départ des enchères (Les Echos)

• Paris brouille les pistes de la 5G. Les enchères sont lancées, mais les opérateurs doivent attendre le feu vert de l'Etat pour se fournir auprès de Huawei / Agnès pannier-Runacher a fixé un prix de réserve "raisonnable" / Le président de la FFT  réclame plus de "clarté" (Challenges)

• La vente aux enchères pour la 5G en France aura lieu en avril 2020 / Des licences, mais pour  lesquelles les opérateurs auront certaines conditions à respecter (planet-sansfil.com)

• "5G : à quand le big bang des télécoms ? La 5G bouleverse le paysage concurrentiel des télécoms. L’ampleur des investissements à réaliser devrait inciter les opérateurs à se regrouper pour mutualiser les efforts financiers, comme cela se fait à l’étranger" : l’analyse de Sébastien Dumoulin (idées&débats/Les Echos)

• 5 G : Angela Merkel plaide pour une stratégie européenne / Implicitement, il s’agit de développer un front uni face à Huawei / En Allemagne, le cas de l'équipementier Huawei crée des tensions, au sein même du parti de la chancelière, qui ne veut pas d'une interdiction / Elle "invite les pays membres à adopter une stratégie commune sur la nouvelle infrastructure de téléphonie mobile via la création d'une agence de "certification européenne" (Les Echos)

Equipements et usages du numérique / Publication de l'édition 2019 du Baromètre du numérique

• En France, on perçoit le numérique comme une menace pour la planète. 44 % des répondants au baromètre numérique annuel de l’Arcep considèrent qu’internet et les ordinateurs sont une menace pour l’environnement. Un changement de perception important par rapport à 2008 / Solution avancée par Cédric O: la sensibilisation, notamment concernant l’impact de la vidéo en ligne car « de nombreux citoyens n’en ont pas encore conscience », estime le secrétaire d’État (ladn.eu)

• Internet mobile: les Français manquent de choix. Le smartphone devenant la principale porte d’accès à internet, les utilisateurs se trouvent aussi plus contraints / Deux tiers des Français (66 %) n’ont jamais cherché à tester un autre navigateur que celui installé par défaut sur leur smartphone au moment de l’achat / Trois quarts des propriétaires de smartphone voudraient pouvoir porter leurs données et leurs applications lorsqu’ils changent d’appareil. Aujourd’hui, ils doivent le faire eux-mêmes (Le Figaro)

• 8 utilisateurs sur 10 utilisent le navigateur pré-installé sur leur smartphone (clubic.com)

• Le nombre d'internautes se stabilise en France. Pour la première fois depuis le milieu des années 2000, l'utilisation d'internet a reculée de 1 point : en 2019, 88% des Français de plus de 12 ans étaient internautes (Le Figaro)

• Baromètre 2019 du numérique : Recul inédit de l'usage d'Internet / L'Arcep confirme les progressions du taux d'équipement en smartphones et fibre optique. La confiance envers les réseaux sociaux reste très faible et Internet est loin d'avoir simplifié les démarches administratives (lemondeinformatique.fr, Contexte)

• Numérique : pour 37 % des Français, Internet complexifie leur relation à l'administration (maire-info.com, gazettedescommunes.fr)

Commission européenne

• Les sévères observations de la Commission européenne sur la proposition de loi Avia. « Il existe un risque que le projet notifié viole les articles 3, 14 et 15, paragraphe 1 » de la directive e-commerce, estime-t-elle (Contexte)

• Le règlement e-privacy a (vraiment) du plomb dans l’aile. Les États membres sont incapables de s’entendre sur un compromis pourtant accepté par le Parlement européen et la Commission. Entre ceux qui ont peur de perdre leurs prérogatives, ceux qui craignent une diminution du niveau de protection et ceux qui à l’inverse considèrent qu’on impose trop de règles, c’est le chaos … avec le risque que le texte ne soit jamais adopté (droit-technologie.org)

• Les députés Patrice Anato et Constance Le Grip réclament un règlement européen « sur l’application du droit de la concurrence aux plateformes ultra-dominantes » (Contexte)

• Ursula Von der Leyen, une majorité fragile qui sera vite mise à l’épreuve. La nouvelle Commission européenne a obtenu mercredi un large soutien du Parlement européen lors du vote d’investiture, le dernier obstacle à franchir pour entrer en fonction le 1er décembre (Le Monde)

• Le Commissaire européen Thierry Breton sera chargé d’une stratégie sur les données (Contexte)

• First Juncker Plan project in Malta brings broadband to 70,000 homes (ec.europa.eu)

Projet de loi audiovisuel

• L'Arcep émet un avis négatif sur la réforme de l'audiovisuel (La Lettre de l'Audiovisuel)

• Roch-Olivier Maistre: «L’arrivée des plateformes internationales de vidéo à la demande est une onde de choc» : le président du CSA dévoile son analyse des enjeux de la future loi audiovisuelle / "J’entretiens de très bonnes relations avec Sébastien Soriano, président de l’Arcep. Nous partageons la même analyse: une fusion du CSA et de l’Arcep ne se justifie pas, car les champs des régulations restent, en bonne part, distincts. Par contre, nous étions favorables au scénario d’une collaboration renforcée. C’est le choix qu’a fait le gouvernement, avec notamment l’échange de membres entre les collèges de l’Arcep et de l’Arcom. Au-delà, le développement de l’inter-régulation, avec l’Arcep, la Cnil ou encore l’Autorité de la concurrence s’impose " / "Tout le monde n’a pas accès à l’Internet très haut débit. Il n’est donc pas question d’éteindre la TNT demain matin, bien au contraire" (Le Figaro)

Distribution de la presse

• L'Arcep envisage de geler temporairement les demandes de journaux qui voudraient quitter Presstalis (La Lettre de l'Audiovisuel)

Numérique

• Vie numérique : Place à l’éthique / «Les autorités de régulation, comme la Cnil, le CSA ou l’Arcep, sont en train de se renforcer pour être en adéquation avec leurs nouvelles missions de contrôle, mais les moyens manquent», souligne Jennyfer Chrétien (Renaissance numérique) / «Editer des kilomètres de charte ne suffit plus, prévient Jean-Gabriel Ganascia, philosophe et président du comité d’éthique du CNRS. Il est temps d’être pragmatique et de s’entendre, non pas sur des grands principes, mais sur les compromis concrets que nous sommes prêts à concéder au "trilemme éthique", celui qui fait entrer en conflit vie privée, sécurité et transparence.»  (Libération)

• "Le numérique n'est pas écologique" : une interview de Florence Rodhain, directrice de recherche en système d'information à l'université de Montpellier (La Gazette)

GAFA

• L'Autorité de la concurrence, meilleur rempart au pouvoir des Gafa ? Garantir que ces géants du web n'abusent pas de leurs pouvoirs est aussi indispensable que difficile. L'Autorité de la concurrence française apparaît aujourd'hui comme l'une des autorités les plus efficaces pour contrôler et discipliner, le cas échéant, les entreprises qui dominent l'Internet (business.lesechos.fr)

 

TÉLÉCOMS-FRANCE

Marché Entreprise

• Kosc : le Groupe Convergence demande à la Caisse des Dépôts de revenir sur son désengagement / L'AOTA pourrait déposer une offre de reprise, notamment afin d'éviter qu'un opérateur intégré prenne la main (nextinpact.com)

Territoires

• Le Très Haut Débit dans le Cantal avance et la fibre se déploie / Dans le département, 92 % des foyers seront connectés à la fibre d'ici fin 2022 avec des solutions alternatives pour les 8 % restant. L’anticipation des travaux est désormais fixée à 2022 et non plus 2025, avec un élargissement du périmètre initial de la fibre optique qui verra 91% des habitations et entreprises auvergnates couvertes, contre 77% dans le projet initial. D'ici fin 2020, la fibre sera déployée dans près de 50 communes cantaliennes  (radiototem.fr)

• Fibre optique/Pays de Montbéliard : 100 % des foyers seront éligibles d’ici à la fin 2022. C’est l’objectif du Syndicat mixte Doubs très haut débit, en charge du déploiement de la fibre dans les 43 communes ayant rejoint l’Agglo en 2017. Dans les 29 communes historiques, où 41 % des foyers sont aujourd’hui éligibles et 6 communes ne le sont pas du tout, l’objectif est fixé pour fin 2020 (estrepublicain.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

5G/Suisse

• Après une année de travail, le groupe de travail «Téléphonie mobile et rayonnement» a présenté plusieurs pistes pour améliorer la situation, sans parvenir à des conclusions claires. Désormais c'est au Département fédéral de l’environnement, des transports, de l’énergie et de la communication, qui va examiner ce rapport, de décider de la suite (letemps.ch)

Empreinte carbone

• Remade: de l’ivresse à la gueule de bois pour la start-up recyclant les smartphones. Cinq ans après sa création, le groupe est menacé de liquidation, et soupçonné de faux bilan (AFP)

• Entre 54 et 113 millions de téléphones portables dorment dans nos tiroirs. Alors que 24 à 26 millions de téléphones mobile neufs sont commercialisés chaque année en France, les organisations du secteur ont annoncé le lancement d'un plan en douze points pour améliorer le recyclage de nos appareils mobile / Mieux sensibiliser le public au problème posé par ces appareils dormants / La suppression des données personnelles, un enjeu de taille (zdnet.com)

Portabilité des numéros

• La Chine lance un programme de portabilité des numéros mobiles (Xinhua)

TÉLÉCOMS-INTERNATIONAL

En Afrique

• Télécommunications : le Bénin accueille du 27 au 29 novembre prochain, la dixième réunion du Comité des régulateurs nationaux des télécommunications des Etats membres de l’Uemoa (Crtel) : trois jours d’intenses activités pour les régulateurs ouest-africains, parmi lesquels les régulateurs du Burkina Faso, de la Côte d’Ivoire, de la Guinée Bissau, du Mali, du Niger, du Sénégal, du Togo (lanationbenin.info)

• Qualité des services des réseaux GSM au Bénin: l'Arcep décèle plusieurs non-conformités (lanouvelletribune.info)

En Allemagne

• Téléphonie mobile : l’Allemagne veut moderniser son réseau, criblé de « zones blanches ». Outre-Rhin, le réseau 5G arrive déjà dans les centres urbains. Mais de nombreuses régions rurales n’ont toujours aucun accès à la téléphonie mobile (Le Monde)

• Deutsche Telekom pourrait fusionner avec Orange / "La probabilité d'une telle fusion est très modeste", commentent les analystes de Jefferies (Reuters)

• Elliott suffers German court blow over Kabel Deutschland. Vodafone paid an adequate price in €10.7bn takeover of group, Munich court rules (Financial Times)

Equipementiers

• Intel chercherait à vendre sa division « maison connectée » / Pour rappel, Intel s'est déjà séparée de sa division réalisant des modems 5G pour smartphones en la vendant cet été à Apple pour 1 milliard de dollars (nextinpact.com)

• La croissance ralentit chez Xiaomi. Le groupe pâtit notamment d'un tassement des ventes de téléphones en Chine, doublé d'un ralliement nationaliste des consommateurs chinois derrière son concurrent Huawei, attaqué frontalement par les Etats-Unis (Les Echos)

• Le PDG de Huawei estime que sa firme peut toujours être numéro un, même sans Google (Les Numériques)

• Huawei says ready to help Ukraine develop broadband (China.org.cn)

La Chine vs les institutions mondiales de régulation

• "Comment la Chine investit les instances de régulation mondiales. La présence des Chinois s'intensifie à la tête des grandes institutions mondiales de régulation, comme l'UIT pour les télécommunications, la FAO pour l'alimentation ou l'Oaci pour le transport aérien. Les Occidentaux commencent à peine à s'émouvoir d'une tendance manifestement planifiée. Ils feraient bien de réagir vite, car la Chine préempte ainsi tous les sujets qui seront les défis de demain pour notre planète" : par Édouard Tétreau/ Associé-gérant de Mediafin (lesechos.fr)

INTERNET

IPv6

RIP aux adresses IPv4 en Europe. Les 4,3 milliards d'adresses IPv4 ont toutes été attribuées. En Europe tout du moins, c'est ce que constate le registre RIPE NCC qui les attribuent. C'est ainsi que ce dernier, et l'Arcep en France, appellent à un déploiement rapide du protocole IPv6 (lemondeinformatique.fr)

Réseaux sociaux

• Facebook perd des utilisateurs en France pour la première fois. Selon eMarketer, le réseau social devrait perdre 1,3% de ses adeptes dans l’Hexagone en 2019. Instagram et surtout Snapchat continuent de recruter (Les Echos, Le Figaro)

CONTENUS

e-presse

• Cafeyn veut imprimer sa marque. L'ex-Lekiosque a pris une longueur d'avance sur le marché du streaming de presse. Et se promet de survivre à Apple, qui s'apprête lancer son offre (Challenges)