Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 27 juin 2018

RÉGULATION

Aménagement numérique du territoire/France

. New deal mobile en action

• Téléphonie mobile : comment la France va tuer les « zones blanches ». Le gouvernement présente ce mercredi 27 juin la liste de 485 sites qu’il veut voir équipé en 4G d’ici deux ans au plus tard. Le ministère de la Cohésion des Territoires a trouvé un levier pour inciter les opérateurs de téléphonie français à développer le réseau mobile à marche forcée. Le secrétaire d’État Julien Denormandie explique sa démarche, qui vise à faire disparaître les « zones blanches » en 3 ans ; les 44 implantations prioritaires dans l’Ouest (ouest-france.fr)

• Téléphonie mobile : deux pylônes en 2018 mais une couverture intégrale pour... 2028 ?! Un entretien avec le député de Haute-Loire et conseiller régional Jean-Pierre Vigier. En accord avec les quatre opérateurs, le gouvernement a obtenu en début d'année de ces derniers un investissement de trois milliards d'euros sur deux ans pour l'installation de 5 000 pylones par opérateur (ils sont quatre) sur le territoire national. Comme certains seront mutualisés, le total de pylônes installés devrait être inférieur à 20 000 (zoomdici.fr)

• La liste des 72 sites 3G qui seront en 4G mutualisée (zoomdici.fr)

. Déploiement du FttH

• L'Arcep salue les engagements pris par Orange et SFR en zones AMII. Le Gouvernement a saisi l'Arcep, pour avis, sur des propositions d'engagements juridiquement opposables émises par Orange et SFR, consistant à couvrir en fibre optique jusqu'à l'abonné les zones moins denses d'initiative privée. L'Arcep salue ces propositions d'engagements juridiquement opposables : l'ensemble de la zone AMII devra ainsi être éligible à la fibre optique à fin 2020. Mais Orange et SFR devront accélérer leurs déploiements pour les respecter (Contexte, Communiqué Arcep, lexplicite.fr)

• Fibre : Free confirme sa venue sur les réseaux (RIP) opérés par Altitude Infrastructure (Communiqué)

• SFR fait du lobbying pour pouvoir accéder aux immeubles en ZTD. Il promeut auprès des parlementaires un amendement à la loi Elan qui commence son parcours en commission aujourd’hui. Il vise à substituer au dispositif actuel de la convention avec la copropriété un système en deux temps. Si le déploiement ne change pas l’aspect des parties communes, seul un courrier recommandé aux propriétaires serait nécessaire. Dans le cas contraire, il faudrait leur accord. Reste à savoir si les sénateurs y prêteront une oreille plus attentive (Les Echos, Contexte)

. PPL Chaize

• la proposition de loi Chaize pourrait intégrer la loi Elan. Depuis plusieurs mois, le sénateur Patrick Chaize tente d'interdire aux opérateurs privés de concurrencer directement les réseaux d'initiative publique, censés fibrer les zones rurales oubliées. Adoptée par le Sénat, sa proposition de loi pourrait finalement passer sous forme d'amendements à la loi Elan. Sous réserve toutefois d'un soutien du gouvernement (nextinpact.com)

Du côté des AII

. Autorité de la concurrence

• Plateformes numérique : vers un meilleur contrôle des fusions dans le numérique. L’Autorité de la concurrence s’oriente vers l’étude des acquisitions a posteriori (Le Monde, Le Bulletin Quotidien)

• Retour à 3 opérateurs télécom : l’Autorité de la concurrence veillera à ce qu’il n’y ait pas de hausse de tarif pour les consommateurs (Reuters, universfreebox.com)

. CSA

• Pour le CSA la TNT a encore un avenir. "La TNT n'a pas vocation à être le parent pauvre de l'audiovisuel", répond le Conseil au débat lancé par l’Arcep, rappelant qu'un quart de la population français recevait la télévision via une antenne râteau. Alors que le serpent de mer d'un rapprochement entre Arcep et CSA est revenu dans le débat public dans le cadre de la future réforme de l'audiovisuel public, le CSA s'est dit favorable à des coopérations avec l'ensemble des régulateurs du secteur (Arcep, CNIL, Adlc...) (Les Echos, AFP)

• Le CSA prend de la hauteur sur les querelles entre régulateurs. Interrogé sur les divergences de vues entre l’Arcep et le CSA sur l’avenir de la TNT, Olivier Schrameck a affirmé être « attentif à la réflexion d’autres régulateurs ». « Il n’y a pas là matière à opposition, encore moins à querelles. Et si le débat s’enrichit par des arguments croisés solidement fondés, nous ne pourrons que nous en féliciter », a déclaré le président du CSA lors de la présentation de l’étude du CSA lab (Contexte, Electron Libre)

• L'avenir de la TNT en question. Le nombre d’utilisateurs de la télévision numérique terrestre est en chute libre. Une évolution qui conduit l’Arcep à lancer une consultation sur l’avenir de cette technologie… régulée par le CSA (caissedesdepotsdesterritoires.fr)

• Analyse : Pourquoi la TNT n’est pas condamnée. A chaque fois qu’il s’agit de trouver des fréquences pour les opérateurs télécoms, le débat fait rage sur le déclin de tel ou tel secteur. D’ici 2022, la France va basculer dans la 5G, la consommation mobile va exploser et la demande de fréquences avec. Pourquoi ne pas récupérer celles de la TNT ? Elles sont précieuses car elles pénètrent bien dans les immeubles et couvrent mieux les petites villes rurales. Si l’Arcep sort du bois, c’est qu’une clause de rendez-vous a été posée par Bruxelles en 2025. Le régulateur des télécoms a cela en tête et il n’est donc pas étonnant qu’il pose, in fine, la question d’accélérer ce basculement (l’analyse de Fabienne Schmitt, in Les Echos)

Europe

. Digital Assembly/Sofia

• La Digital Assembly clôt un trimestre riche en avancées dans le domaine du numérique (Correspondance de la presse)

. Très haut débit

• EU high-speed broadband penetration exceeds 75%. More than three quarters of homes across the 28 European Union nations had access to high speed broadband services by the end of June 2017, according to new data released by the European Commission (rapidtvnews.com)

. Protection des données personnelles

• Plaintes massives contre la conservation des données personnelles par les opérateurs télécoms. 62 associations (fournisseurs d’accès Internet associatifs, universitaires et militants) ont envoyé ensemble une lettre ouverte à la Commission européenne et déposé plusieurs plaintes contre la législation de dix-sept États membres, dont la France, en matière de conservation généralisée des données (universfreebox.com, stopdataretention.eu)

 

NUMERIQUE

Terminaux

• Assistants vocaux : Serge Abiteboul : « Pourquoi nous ne pouvons pas confier nos vies à des machines » (Le Monde)

• Alexa : invitons Big Brother chez nous ! (Le Canard Enchaîné)

Illectronisme

• 23% des Français ne sont "pas à l'aise avec le numérique", déclarant ne jamais naviguer sur internet ou bien difficilement, selon une étude CSA. Emmaüs Connect lutte contre sur l'illettrisme numérique  dans des ateliers pratiques (Communiqué Emmaüs)

Startups

• Télécom ParisTech et Nokia Bell Labs France inaugurent leur laboratoire commun (Communiqué)

• Orange Digital Ventures et Deloitte publient le nouveau baromètre annuel sur les CVCs en France (Communiqué)

 

TÉLÉPHONIE MOBILE

Mutualisation/France

• Inauguration du premier pylône de téléphonie mobile mutualisé par 4 opérateurs à Verdille/Charentes : "Une exception mondiale en France d’avoir quatre opérateurs partagent à la fois le pylône construit par les collectivités locales et l’Etat et les antennes" explique Michel Combot directeur général de la Fédération Française des Télécoms (Ouest France)

5G

• Intelsat : satellite operators must be consulted on 5G standards. Intelsat say that industry operators must properly consider the role that satellite technology can play in rolling out 5G before standards are finalised (Total Telecom)

m-paiement

• Google lance son application de paiement mobile en Allemagne (Les Echos)

Distribution

• Bouygues Telecom s'associe à Fnac Darty pour commercialiser ses offres (AFP)

 

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Dans l'espace

• Satellites : Eutelsat ne fera pas d'offre sur Inmarsat, convoité également par l'américain EchoStar (AFP, Financial Times)

• Fusées : une fusée SpaceXdécollera vendredi prochain avec du matériel de la Nasa, qui a passé des contrats avec SpaceX et Boeing pour envoyer ses atronautes dans l'espace à partir de 2019 (AFP)

Tensions sino-américaine

• La mère de toutes les batailles entre la Chine et les Etats-Unis sera sur la technologie, domaine dans lequel l’Amérique dispose encore d’une domination mondiale. Les Google, Apple, Facebook, Amazon, Microsoft, Netflix ou Nvidia, dopés par leurs résultats exceptionnels, sont même devenus une forme de valeur refuge sur la Bourse américaine. Jusqu’à ce que le général Trump lance son missile. Un projet d’interdiction de tout investissement aux Etats-Unis dans des technologies critiques (IA, robotique) par une société détenue par des capitaux chinois. Ce faisant, Washington s’engage dans une partie délicate (l’éditorial de Philippe Escande in Le Monde)

• La Chine peaufine sa contre-attaque à l'égard des Etats-Unis, tout en cherchant à ménager les entreprises (Le Monde)

• Huawei lobbied Australian MPs with China trips (Financial Times)

• Donald Trump eases demand for new tool to limit Chinese investment (Wall Str. jal)

 

INTERNET

Protection des données personnelles

• La Cnil et les experts en cybersécurité mettent en garde les entreprises aux arnaques au RGPD, qu'il s'agisse de ransomhacks (menaces d'exposer l'entreprise non-conforme si elle ne paye pas une rançon) ou d'arnaques plus classiques comme des démarchages trompeurs. Explications (latribune.fr)

• Selon le Conseil norvégien des consommateurs, Facebook et Google manipulent les utilisateurs malgré le RGPD (AFP)

 

CONTENUS

France

• D’après l’Arcep, Netflix est le second fournisseur de contenus internet après Google (actu.meilleurmobile.com)

Afrique

• Côte d’Ivoire : le régulateur a effectivement autorisé Free Afrique S.A ainsi que SAT Ivoire et TNT SAT Africa Côte d’Ivoire, à lancer des services de télévision payante (agenceecofin.com)

Publicité en ligne

• AT&T confirme le rachat d'AppNexus. Le groupe veut contrer Google et Facebook dans la publicité digitale (Le Figaro)

 

SECTEUR POSTAL

Social

• Boulogne-Billancourt, Neuilly, Asnières, Gennevilliers, Levallois : depuis trois mois, de source syndicale, 20% des postiers des Hauts-de-Seine sont en grève. Les facteurs dénoncent leur conditions de travail : "Aujourd'hui, on devient des agents d'une entreprise de logistique, des distributeurs universels, un couteau-suisse", estime Xavier Charielli, secrétaire départemental adjoint chez Sud. Après trois mois de grève, les négociations sont au point mort (AFP)

Logistique

• UPS inaugure son nouveau hub sur les communes de Corbeil-Essonnes et d’Evry. UPS emploiera sur le site un millier de salariés. L’équipement sera doté de lignes automatisées pouvant traiter jusqu’à 37.000 colis par heure (cf e-commerce) (Les Echos)