Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 4 janvier 2016

RÉGULATION

Idées

• Que nous réserve 2016 ? Plus d’innovations, des frontières technologiques repoussées. En un mot, du progrès et des raisons de croire en un monde meilleur.

Face aux dangers qui menacent le monde, d’autres forces, heureusement, incitent à l’optimisme. Nous avons en effet la chance de vivre la plus grande vague de progrès de toute l’histoire de l’humanité. Jamais les connaissances n’ont été aussi partagées. Jamais le monde n’a connu, grâce aux technologies de communication, un tel foisonnement dans l’échange des idées. Nous vivons dans un monde où l’innovation s’accélère, car le processus même de fabrique de l’innovation gagne chaque jour en efficacité. Cette vague de créativité intense est, comme toutes les les vagues technologiques de l’histoire, source de déstabilisation des économies et d’angoisse pour l’avenir. Ces inquiétudes proviennent du fait que l’on se trompe sur la nature de cette phase historique de destruction-création schumpeterienne. On mesure encore mal le potentiel de ces innovations pour la croissance. Or, à l’évidence, il est considérable. Que nous réserve 2016 ?  Plus d’innovations, des frontières technologiques repoussées. En un mot, du progrès et des raisons de croire en un monde meilleur. (l’éditorial de Nicolas Barré in Les Echos)

Union européenne

• Telecoms Council rundown. The EU Commission is set to overhaul the EU’s telecoms framework early this year (Politico)

• Margrethe Vestager’s first year : tech’s in, cartels are out. Predecessor helps define EU competition commissioner’s early moves in office (Politico)

Législatif / France

• Augustin Landier, Toulouse School of Economics, CAE : « il est vain de définir un secteur numérique pour lui appliquer une législation spécifique » Interview (Club Parlementaire du Numérique)

• La loi Macron2 va-t-elle passer à la trappe ? Selon Le Monde, le texte pourrait être « dilué », les différentes mesures étant réparties entre différents textes législatifs en préparation, et le reste passant à la trappe. C’est ce qu’on appelle, en langage ministériel, de la « décantation » (Contexte, Le Monde)

NUMÉRIQUE

CES de Las Vegas

• La French Tech débarque en force au Consumer Electronics Show de Las Vegas qui ouvre mercredi. Emmanuel Macron y sera avec la délégation française (Les Echos, le Figaro, WSJ)

• Stars attendues du CES de Las Vegas: des objets quotidiens, mais plus intelligents. De la maison à la voiture en passant par les accessoires vestimentaires, des objets désormais bien connus, mais rendus plus intelligents et plus utiles par les technologies, tiendront la vedette au salon d'électronique grand public CES de Las Vegas. (AFP)

• Déplacement d’Emmanuel Macron, Ministre de l’Economie, au CES de Las Vegas, puis à San Fransisco et dans la Silicon Valley du 6 au 9 janvier 2016 (Communiqué de Bercy)

TÉLÉPHONIE MOBILE

MVNO

• Transatel signe avec Microsoft pour intégrer ses cartes SIM dans certains ordinateurs portables ou tablettes équipés de Windows 10 (Les Echos)

Vœux par SMS

• Le nombre de SMS envoyés pour le Nouvel An a de nouveau reculé chez SFR, mais progressé chez Orange et Free Mobile, tandis que les MMS (messages multimédias) se portent bien. (AFP, Next Inpact)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Concentration du marché français des télécoms

• Selon le JDD, les grandes lignes du rachat de Bouygues Télécom par Orange se précisent :

1/ les deux groupes auraient scellé le démarrage de pourparlers officiels

2/ ce rachat serait supervisé par l’Autorité de la Concurrence et non la Commission européenne,

3/ les plus ambitieux espèrent annoncer l’opération à la fin du mois, les plus prudents à la fin du trimestre,

4/ Bouygues Telecom serait valorisé à 10 milliards d’€ (dont 2 Md€ en cash), avec la participation de l’Etat restant un cran au-dessus de celle de Bouygues, sans pacte d’actionnaire entre les 2 parties. Bouygues demanderait 2 places au conseil d’administration dont un occupé par Martin Bouygues,

5/ Orange espèrerait récupérer 5 milliards d’€ de cash de la part de Free et SFR pour la reprise de certains actifs. Au-delà de sites et de fréquences mobiles, Free pourrait racheter une partie du réseau fibre d’Orange, tandis que SFR serait intéressé par des clients low-cost (B&You) et des clients Entreprises. (JDD, Le Figaro, AFP, Reuters)

• L’analyse de l’UFC-Que Choisir : sous le sapin, la concentration du marché des communications électroniques en guise de cadeau empoisonné ?

Après plusieurs mois terrée dans l’ombre, l’hypothèse d’une concentration dans le secteur des télécommunications prend à nouveau les lumières de l’actualité par le biais d’informations concernant un possible rachat de Bouygues Telecom par Orange. Les démentis à l’eau tiède des responsables des deux opérateurs interrogés en on conjugués aux indiscrétions obtenues par les journalistes en off laissent entendre que cette négociation a des chances non négligeables d’aboutir à un accord de rachat. Si cet accord devait se concrétiser, la voie vers le rachat effectif de Bouygues Telecom par Orange ne serait pas pour autant royale : en termes concurrentiels, ce scénario poserait un problème d’ampleur. Compte tenu de la structure du marché des télécommunications (aussi bien sur le mobile que sur le fixe) et des acteurs au centre de cet accord, il est absolument certain que cette fusion ne pourrait pas correspondre à une simple addition des parts de marché d’Orange et de Bouygues Telecom. En effet, les indices de concentration du secteur vireraient au rouge vif et des mesures correctives seraient alors immanquablement exigées par les autorités compétentes et notamment la Commission européenne qui aurait vraisemblablement la main sur le dossier (l’Autorité de la concurrence et l’ARCEP donneraient a minima leurs avis sur la question) (Le blog d’Alain Bazot, président de l’UFC Que Choisir)

Nomination

• Philippe Mielle prend al direction commerciale de la division entreprise, gouvernement et collectivités de ZTE France (Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateur

• UK : O2 deal : better than it sounds. Although the sale price is materilly less than the purchase, the business is not the same (Financial Times)

Equipementiers

• Succès de l'offre de rachat du groupe finlandais Nokia visant les titres de l'équipementier en télécommunications franco-américain Alcatel-Lucent, selon un résultat provisoire de l'offre publique d'échange communiqué lundi par l'Autorité des marchés financiers (AFP)

• Au cœur de Huawei City, l’Apple chinois. Le spécialiste des réseaux a muté en vendeur de smartphones. Il est déjà n° 3 mondial ! Reportage sur son campus aux 30.000 employés (JDD)

INTERNET

Nomination / Hadopi

• Fabien Raynaud vient d’être nommé, au titre du Conseil d’Etat, membre de la commission des sanctions de la Hadopi. Il prend la place de Mireille Imbert-Quaretta (Contexte)

Diversification des GAFA

• Les géants du Web à la chasse aux ADN. Les avancées de la génétique conduisent les grandes sociétés comme Google à investir massivement. Objectif affiché : prévenir les maladies. Mais à quel prix ? (Libération)

CONTENUS

Tv sur Internet

• Le Conseil Constitutionnel a été saisi, le 24 décembre, d’une question prioritaire de constitutionnalité posée par Free qui conteste l’obligation légale qui lui est faite de diffuser un service de TV locale (Contexte)