Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 11 janvier 2016

RÉGULATION

ARCEP/Observatoire des marchés

• D’après l’observatoire des marchés des communications électroniques en France, le nombre de numéros mobiles conservés par les clients suite à un changement d’opérateur s’élève à 1,3 million au troisième trimestre 2015. S’il évolue peu, le volume trimestriel de la portabilité se maintient à ce niveau. La portabilité se maintient à un niveau élevé depuis trois ans et l’arrivée de Free Mobile selon l’ARCEP (univerfreeebox.fr)

• En France, l'infrastructure très haut débit fixe et les forfaits 4G sont largement sous-utilisés. Dans son dernier observatoire du marché des télécoms, l'Arcep confirme un « ralentissement de la baisse » du chiffre d'affaires des opérateurs (pro.clubic.com)

UE/Digital Single Market

• The Digital Single Market is an opportunity to empower citizens. The first legislative proposals of the Digital Single Market strategy will be brought to the European Parliament this week. The debate must focus on the needs of European citizens, not vested interests, writes Eva Paunova, a Bulgarian MEP (Citizens for European Development of Bulgaria) and the Vice-President of the European Movement International (euractiv.com)

Secteur postal/colis

• Bruxelles ouvre la voie à la création du numéro deux mondial du colis. La Commission européenne a autorisé sans conditions le rachat du groupe néerlandais TNT par son rival, le géant américain FedEX. Une opération à 4,4 milliards d’€ qui doit donner naissance au numéro trois européen, et au numéro deux mondial. Le nouveau groupe entend concurrencer DHL et UPS en Europe (Les Echos, Communiqué de la Commission européenne)

Neutralité du Net/Zero Ratings/Etats-Unis

• "Critics Beware! Binge On is about customer choices – not limitations" : by John Legere  President and Chief Executive Officer (newsroom.t-mobile.com)

NUMÉRIQUE

L'emploi et le travail à l'heure du numérique

• Une interview de Benoit Thieulin, à propos du rapport du CNNum sur le travail et le numérique. Compte personnel d'activité, revenu d'existence, statut du salariat, économie collaborative, problèmes de financement du numérique en France, et précarités, il aborde tous les sujets du rapport, en revenant aussi ceux sur lesquels le CNNum a travaillé depuis le début de sa présidence, il y a trois ans (Electron Libre)

CES 2016

Ministre

•  «Mon travail est d'expliquer que nos start-up sont formidables». Au CES de Las Vegas, le ministre Français de l'Economie se mobilise pour transformer des jeunes pousses françaises en licornes. Interview (Le Figaro)

Points de vue

• Point de vue de David Barroux : « le vrai jackpot de Vegas ». Las Vegas et son show de janvier sont devenus un symbole : celui d’un monde rattrapé par la révolution numérique. Le vrai jackpot de Vegas est là : il permet d’ouvrir les yeux sur une nouvelle réalité (Editorial/Les Echos)

• Olivier Ezratty : premiers retours du CES 2016. Visiter le CES procure systématiquement une impression de vertige tellement il est gigantesque avec ses 3800 exposants répartis sur une dizaine de très grands halls d’exposition sans compter les à-côtés. S’en construire une image mentale est loin d’être évident, ce d’autant plus que ce salon relève de l’économie de l’offre, avec l’esbroufe qui va avec. On peut toujours simplifier les choses et identifier deux ou trois tendances clés comme la réalité augmentée, les objets connectés tout azimut et les drones. Ce n’est pas suffisant. Il faut creuser la dynamique de ces marchés, comprendre les besoins des utilisateurs, séparer ce qui relève d’une économie de l’offre et celle de la demande qui ne suit pas toujours. Ma visite du CES est aussi un stage de généalogie technologique car on peut y identifier certaines technologies clés dans les composants électroniques et identifier dans quels produits on les retrouve. Cela permet de prendre du recul par rapport au marketing des exposants, surtout des grands acteurs du marché (blog d’Olivier Ezratty)

• Ce qu'il faut retenir du CES 2016 (AFP)

• CES 2016 : la vraie nouveauté n’était pas exposée ! Dans la progression rapide de l’Internet de tout, qui cimente l’invraisemblable orgie technologique exposée au CES cette semaine à Las Vegas, ce qui frappe c’est la montée en puissance -- en toile de fond invisible – de l’intelligence artificielle, à la demande, agrégée, partagée en temps réel, qui est en train de tout changer (meta-media.fr)

Thématiques

• Quand le CES devient la foire du drône (Les Echos)

• La "maison intelligente" pose ses fondations (le Monde)

• La bataille a démarré pour prendre les commandes de la vie connectée (AFP)

• La mobilité du futur s'annonce hyper connectée et automatisée (AFP)

• Contrôler le cerveau, nouvelle frontière de la technologie (AFP)

• Du sexe au sport, la réalité virtuelle en vedette au CES (AFP)

• Raid at CES: Chinese Hoverboard Maker Targeted (Wall Str. jal)

• Des gadgets à foison au CES pour garder (électroniquement) son chien en laisse (AFP)

French Tech

• La « vieille économie » française en force au Salon high-tech de Las Vegas. Plusieurs grands groupes français, comme Valeo, Engie, La Poste ou Dassault Systèmes, étaient présents en force au Consumer Electronics Show, le Salon mondial de la high-tech, qui s'est tenu la semaine dernière à Las Vegas. Une façon pour les grands noms de la « vieille économie » de démontrer leur implication dans le numérique, révolution digitale dont le CES 2016 a confirmé l'ampleur dans tous les secteurs. Les entreprises traditionnelles multiplient les initiatives, en investissant notamment des millions d'euros dans des fonds de soutien aux start-up. Cette arrivée en force des grands groupes restera l'un des faits marquants du Salon, avec, par ailleurs, la profusion d'annonces autour des drones (Les Echos)

IoT

• L’industrie pionnière de l’Internet des objets en France. Principalement porté par le secteur industriel en France, l’Internet des objets est tiré par les services et les logiciels (silicon.fr)

French Tech

• Microsoft veut aussi sa part de French tech. La société multiplie les ponts avec l'écosystème français (Les Echos)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Roaming outre-mer

• La fin du roaming entre la métropole et les DOM, une mesure nommée désir. La fin du roaming (surcoût des appels et SMS depuis les mobiles entre l’Hexagone et l’Outre-mer) a été adoptée en octobre dernier par le parlement. Envisagée d'bord pour le 1er janvier 2016, la suppression des frais d'itinérance aura finalement lieu le 1er mai 2016 (guyane.la1ere.fr)

Equipementiers

• Smartphones : l'hégémonie d'Apple et Samsung de plus en plus malmenée. Les deux leaders historiques sont confrontés au ralentissement du marché mondial (Les Echos)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Marché B2B

• 10 milliards d’€ : le pactole des télécoms professionnelles. Selon l’ARCEP, le marché B2B représente un tiers du marché total des télécoms en France. Un marché encore largement dominé par Orange, même si sa récente condamnation pour pratiques anti-concurrentielles pourrait changer la donne. Outre son poids, le marché des télécoms professionnelles demeure un des piliers de l’économie, surtout dans le contexte de la révolution numérique actuelle (La Tribune)

Concentration du secteur

• Free Mobile pourrait être le grand gagnant d’un accord entre Orange et Bouygues. Accord ou non entre Orange et Bouygues, le grand gagnant de la partie de Monopoly en cours dans les télécoms pourrait être à chercher du côté de Free Mobile, qui a la possibilité de mettre la main sur les actifs qui lui conviennent pour un prix modique. « Xavier Niel et son groupe Iliad ont clairement le choix du roi, ils décident si le deal peut se faire ou non. Qu'ils refusent de racheter certains actifs et c'est l'ensemble de l'accord qui tombe à l'eau", explique à l'AFP Stéphane Dubreuil, président de Stallych Consulting.  Mais il n'est pas certain que Xavier Niel accepte de réaliser l'opération dans les mêmes conditions que lorsqu'il avait été approché par Altice en juin (quand le groupe avait proposé 10 milliards d'euros pour Bouygues Telecom), ni celles signées entre Iliad et Bouygues au printemps 2014.  "On avait alors parlé de 1,8 milliard d'euros" qui auraient pu être payés par Iliad "pour le réseau et les fréquences" de Bouygues Telecom, rappelle un analyste parisien. Bouygues cherchait alors à acheter SFR à Vivendi et devançait les remontrances de l'Autorité de la concurrence (AFP)

Portrait

• Portait de Stéphane Richard : Deal talks put Orange networker’s charisma to the test. In a sector where egos are big and the main protagonists dislike each other with a passion, Stéphane Richard is, in one way, at least, the exception. According to an industry insider, the Orange chief executive is “the only person left that everyone is still willing to talk to”.  And it seems this quality explains why, having ruled out any chance of domestic consolidation, Orange this week confirmed it was in talks to buy Bouygues Telecom, France’s third-largest mobile operator. Pierre Louette, Orange’s general secretary, suggests it is testament to Mr Richard’s skill as a networker. “He always makes a point of meeting everyone he can,” he told the Financial Times. “That creates a bond and it wins trust  (Financial Times)

Point de vue

• "Média-télécoms : le nouvel âge de la convergence" : le DG de l’Idate développe l’idée que Jean-Marie Messier a eu raison trop tôt et que la convergence entre contenus et infrastructures « renforce la valeur de l’accès aux réseaux et ouvrent des espaces de différenciation en installant une concurrence qui ne soit pas simplement basée sur les prix »(Les Echos)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Nominations

• Nokia a annoncé la nomination du patron du spécialiste de la sécurité informatique Gemalto, Olivier Piou, comme vice-président de son conseil d'administration (AFP)

INTERNET

Messagerie

• Messenger veut muscler son offre de services. La messagerie instantanée de Facebook compte 800 millions d'utilisateurs actifs dans le monde (Le Monde)

Cybersécurité

• Cybersécurité, une menace pour 2016 ? Dans son dernier rapport sur les technologies disruptives qui se développeront cette année, le cabinet KPMG évoque l’internet des objets, l’impression 3D, l’intelligence artificielle ou la santé connectée. Mais les contraintes de cybersécurité pourraient freiner ces innovations (bfmbusiness.com)

Attentats

• Washington veut enrôler les géants de l'internet contre le jihadisme (AFP)

e-commerce

• Commission to launch dispute resolution tool for online sales (Politico)

CONTENUS

Projet de loi pour une République numérique

• Mobilisation pour défendre les "contenus communs" dans la loi numérique. Wikimedia France, qui gère Wikipedia en France, ainsi qu'une dizaine d'associations de défense des contenus libres de droits, ont réclamé la création d'un statut juridique pour ces "contenus communs" dans la "loi pour une république numérique", qui sera débattue à l'Assemblée nationale le 19 janvier (AFP)

Accès au Net

• La startup américaine Endless ambitionne d'apporter internet aux consommateurs n'ayant pas beaucoup d'argent ou de connexion fiable, en particulier sur les marchés émergents, avec un appareil préchargé en contenus qui se branche sur le téléviseur pour le transformer en ordinateur (AFP)

VoD et droits d'auteur

• Smartflix, ou comment casser les frontières de Netflix. Ce service propose de contourner les restrictions géographiques pour accéder, presque n'importe où dans le monde, à l'intégralité du catalogue de Netflix (Le Monde)