Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 16 novembre 2015

ATTENTATS

• Les opérateurs télécoms gèrent l’explosion du trafic. Le volume des communications a connu une très forte augmentation à la suite des attentats de Paris, mais Orange, Numericable-SFR, Bouygues Telecom et Free assurent que leurs réseaux tiennent le coup (La Tribune)

• Paris attack push Facebook, Twitter users to new tools. Social-media companies’ ‘Safety Check,’ news-curation tab help users share news, statuses (Wall Str. jal)

• Paris needs Silicon Valley. France’s surveillance is better than ours, yet it still failed. Upgrading the algorithms is vital (Wall Str. jal)

RÉGULATION

ARCEP

Lancement de la revue stratégique

• Consultation publique : comment doivent évoluer les priorités de l’ARCEP ? "Il y avait une volonté de mettre les choses, de se poser la question de savoir, si on créait une ARCEP aujourd'hui, quelles seraient ses priorités. Cette revue stratégique a été réalisée en premier lieu en interne, désormais nous mettons tout sur la table pour inciter les autres acteurs à faire connaître quelles sont, selon eux, ces priorités", explique le président de l'Arcep, Sébastien Soriano (AFP, La Correspondance de la Presse)

• Dégroupage, bande 700 MHz, avenir de la régulation : l’ARCEP veut peser davantage. En quelques heures, le régulateur des télécoms se fait entendre sur trois sujets différents : le très haut débit, les fréquences mobiles, son propre rôle dans les années à venir. Il joue son rôle et fait mieux comprendre la place qu’il occupe dans l’évolution du secteur, ses technologies comme l’économie de ses acteurs (Réseaux & Télécoms)

• Comment le régulateur des télécoms veut se réinventer. L’ARCEP change de cap et veut y associer tout le secteur des télécoms. Sa revue stratégique, désormais en consultation publique, devra aider l’Autorité à définir ses priorités, entre ses missions historiques et ses nouveaux centres d’intérêt, de l’internet des objets aux plates-formes (nextinpact.com)

• L'ARCEP lance une consultation publique sur ses priorités de régulation et les nouveaux modes d’intervention à l'heure du numérique (Communiqué ARCEP)

Consultation publique sur la hausse du cuivre

xDSL : un opérateur s’insurge contre la hausse des prix de gros, malgré les précisions de l’ARCEP. L'Autorité a publié son projet de grille tarifaire pour le réseau cuivre en 2016 et 2017. Le but officiel : donner des moyens pour financer le très haut débit et y pousser les clients finaux. Selon Infosat, un petit opérateur, il s'agit d'un nouveau soutien de l'État à l'ex-France Télécom (nextinpact.com, silicon.fr)

Lancement des enchères de la bande 700MHz

• Le processus d'attribution des fréquences de la bande 700 MHz démarre aujourd'hui (Les Echos)

• Le résultat des enchères pourrait redessiner le paysage des télécoms. Une partie de l’avenir du secteur se joue cette semaine. Non seulement parce que le spectre est essentiel pour continuer à se développer, mais aussi parce que l’évènement pourrait relancer le processus de consolidation. L’issue de la vente va en effet dessiner les nouvelles forces en présence, et pourrait redonner à certains des idées de rachat d’opérateurs bloqués jusqu’ici  (Les Echos, Contexte, Le Figaro)

• Analyse : le succès de la 4G contribue au redressement des comptes des opérateurs (Les Echos)

• Une manne financière très attendue par l’Etat. Au-moins 2,5 milliards d’€. C’est la somme qui va tomber dans les caisses de l’Etat dans la foulée de l’attribution des fréquences hertziennes. Et le moins qu’on puisse dire, c’est que – dans un contexte de disette budgétaire -, l’enveloppe est très attendue. La somme va améliorer de 0,1 point le déficit public de PIB en 2015  (Le Figaro)

• Des mesures pour aider la télévision à assurer la transition, toujours en suspens. La menace d’un écran noir pour quelques 6 millions de foyers français plane toujours (Le Figaro)

AAI

• Les autorités administratives indépendantes renvoient les politiques à leurs responsabilités. Les propositions du rapport sénatorial sur les AAI sont bien accueillies par les grands régulateurs. Mais ces derniers soulignent que les politiques peuvent agir, sans attendre une loi, s’ils en ont la volonté politique. S’ils reconnaissent la pertinence des critiques formulées par les sénateurs, les responsables d’AAI pointent aussi la responsabilité des élus dans les dysfonctionnements (Contexte)

Union européenne

• Une nouvelle organisation de la DG Connect à l'étude. Récemment nommé, le directeur général, Roberto Viola, réfléchit actuellement à modifier quelque peu les structures de ses services, pour les mettre en adéquation avec les priorités politiques, en particulier, le marché unique du numérique. Aucune décision n’est encore arrêtée (Contexte)

• EU calls for open internet at global conference while net neutrality fight rages in Brussels (euractiv.com)

• Don't regulate internet platforms, embrace them (euractiv.com)

NUMÉRIQUE

Tranformation numérique de l'économie

• L’ubérisation expliquée à mon chef : comment fonctionne le phénomène qu’on appelle « uberisation » ?

1 – tout d’abord, il faut une « killer app »

2 – puis vous forgez une alliance

3- monétisation

4 – les rendements croissants

5 – la souveraineté des nations à l’ère numérique

6 – impact sur la vie privée

7 – régulation à l’ère du numérique (La revue du digital)

• « Open source », « open government » : vive le numérique ouvert ! La numérisation de la France est en marche sur tous les plans, politique, économique et social. Reste à ouvrir les données, qu’elles soient issues des secteurs public ou privé, ou des citoyens : c’est là un puissant levier d’innovation et de développement économique (La Tribune)

Projet de loi "pour une République numérique"

• Emmanuel Macron, le Haussmann de l’économie (Editorial/La Tribune)

• Avec sa loi #Noé, Emmanuel Macron veut sauver la France du naufrage. Le ministre de l’Économie a ouvert le débat sur sa future loi #Noé, qu’il présentera en janvier, pour saisir les « Nouvelles Opportunités économiques ». Au programme, du « lourd » : fonds de pension pour orienter l’épargne vers les startups, réformes du statut des travailleurs indépendants et de la formation professionnelle (La Tribune)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Déploiement du FttH

• Tarification des prix de gros des RIP :"Territoires : évitons la fracture numérique" : par Pierre Bontemps, président de Coriolis Telecom (Les Echos)

• L'Alsace a choisi de confier à un groupement de sociétés privées (NGE Concessions, Altitude Infrastructure, Miranda et Callisto) la charge de déployer d'ici 2022 la fibre optique dans plus de 800 communes alsaciennes situées dans des zones non denses, a annoncé vendredi la Région Alsace. L'objectif est de "permettre l'accès au très haut débit à tous les Alsaciens d'ici 2022", en équipant près de 480.000 prises dans plus de 800 communes situées en dehors des grandes agglomérations, où les opérateurs prennent eux-mêmes en charge les frais de déploiement de la fibre. Le projet prévoit une concession de 30 ans pour le déploiement et l'exploitation de la fibre à très haut débit, confiée en délégation de service public à un consortium de sociétés privées. Le chantier, d'un montant de plus de 400 millions d'euros, est financé à hauteur de 40% sur fonds publics (UE, Etat, Région, départements, communes)   (AFP, Communiqué NGE Concessions, Altitude Infrastructure)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Revolution in UK is paramount to deliver broadband consensus (Financial Times)

• T-Mobile’s Latest Move Quietly Brings Price Increases, Data Limit. Wireless carrier toes a fine line between appeasing its investors and customers (Wall Str. jal)

INTERNET

Messagerie

• Gmail va avertir quand les courriels passent par des routes non chiffrées (AFP)

CONTENUS

Jeux en ligne

• Vivendi : pas de décision concernant une éventuelle OPA sur Gameloft (AFP)