Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 5 mai 2014

RÉGULATION

MVNO

• Saisie par Virgin Mobile, l’ARCEP a rendu une décision défavorable aux opérateurs mobiles sans réseau. Depuis 2011, Orange, SFR et Bouygues sont obligés de proposer des "conditions économiques raisonnables" aux MVNO. Toutefois, nul ne savait ce que cette clause signifiait concrètement. Virgin Mobile a voulu en avoir le coeur net. A l'automne, l'opérateur a saisi l'ARCEP pour lui demander d'appliquer cette clause à Orange. Mais l'interprétation de cette clause par l'Autorité est très restrictive. Selon le régulateur, cela ne concerne que les offres incluant de la 4G. Le régulateur laisse toutefois la porte ouverte en argumentant que ces tarifs pourraient être révisés en fonction de la progression ultérieure du nombre d’abonnés 4G. Virgin a fait appel de la décision (bfmtv.com)

• L'ARCEP rejette la demande de révision des tarifs d'Orange pour l'accueil des MVNO d'Omea Telecom (universfreebox.com, orangeinfo.fr)

• En déboutant Omea Telecom de ses réclamations tarifaires sur l'utilisation du réseau 4G d'Orange, le régulateur gêne les opérateurs virtuels (01net.com)

• L'ARCEP ne considère pas les tarifs d'Orange comme "déraisonnables" (zdnet.fr)

Mutualisation des réseaux mobiles

• Orange attaque SFR et Bouygues. L'Autorité de la concurrence a dit avoir reçu "une plainte de la part d'Orange, assortie d'une demande de mesures conservatoires" dans le but de suspendre l'application de l'accord de mutualisation d'une partie de leurs réseaux mobiles. Orange, qui juge anticoncurrentielle la mutualisation entre les deux opérateurs, souhaiterait également que l'accord soit suspendu le temps que l'Autorité de la concurrence se prononce sur le rachat de SFR (Le Monde)

Retour sur l'arrivée de Free Mobile sur le marché français/Publication d'une étude de l'UFC-Que Choisir

• La réaction de la FFT suite à la publication de l'étude de l’UFC Que Choisir sur la concurrence dans la téléphonie mobile : "contrairement à l’image biaisée donnée par l’étude de l’UFC Que Choisir, la situation du secteur des télécoms s’est fortement dégradée depuis trois ans, au point d’en menacer la soutenabilité même. En particulier, la poursuite d’un effort soutenu d’investissement dans les réseaux pour conserver un niveau élevé de qualité de service malgré l’explosion des usages et déployer le Très haut débit fixe et mobile au bénéfice de la compétitivité des entreprises françaises, de l’attractivité de nos territoires et de l’intérêt du consommateur, n’est pas compatible avec une dégradation continue des revenus des opérateurs" (Communiqué)

Gouvernement

• Les attributions pas si étendues d'Axelle Lemaire. Les décrets d'attribution d'Arnaud Montebourg et d'Axelle Lemaire sont très détaillés sur les compétences numériques. Mais pour beaucoup de sujets, les moyens ne suivent pas. C’est ainsi que l’on peut définir le décret d’attribution de la nouvelle secrétaire d’Etat, Axelle Lemaire, qui pourrait ne pas avoir les moyens d’exercer pleinement ses missions (contexte.com, Le Figaro, Correspondance de la presse)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Opérateurs

Consolidation du marché

• SFR deal numbers add up for Numericable. Earnings at French cable group are set to soar of deal goes through (Financial Times)

• Ce qu'annonce la fusion SFR-Numericable pour les clients. Peu de changements sont à attendre dès 2014. Il faudra en effet plusieurs mois pour que l'Autorité de la concurrence donne son feu vert à l'opération et sans doute autant pour que les équipes marketing du nouvel ensemble ajustent leurs offres. Mais une fois passée cette période, l'opération viendra sans doute accélérer ou conforter plusieurs tendances. L'opération devrait ranimer le marché du fixe, où les offres des opérateurs, en contenus comme en prix, sont restées relativement stables ces dernières années. Tout en restant à quatre opérateurs, le marché du mobile sera lui aussi nécessairement bouleversé. Sur le marché des entreprises, les cartes sont totalement rebattues. C'est en effet la première fois qu'Orange, leader avec 70 % de part de marché, se trouve confronté à un concurrent digne de ce nom (Les Echos)

• Bouygues looks for end to price war.  Prospect of revenue stabilisation grows after failure to capture SFR (Financial Times)

• Bouygues préfère les télécoms. Le groupe devrait retirer 2 milliards d’euros de la vente d’Alstom pour se concentrer sur sa filiale de téléphonie mobile. Que fera le groupe de cet argent alors qu'il a peu de dettes à rembourser?  "Le produit de la vente d'Alstom servira a priori au développement de Bouygues Telecom qui devrait rester indépendant", assure-t-on dans l'entourage du groupe. À moins que Martin Bouygues ne cède aux avances de Free et n'abandonne le mobile. Avec le pactole des télécoms, évalué autour de 6 milliards d'euros, ajouté à celui d'Alstom, certains le voient bien racheter 100 % de son empire familial (JDD, Les Echos)

Résultats financiers

• La marge opérationnelle d'Orange se stabilise enfin. L'opérateur a réussi à stopper la chute de ses marges, grâce à ses réductions de coûts. Il a par ailleurs séduit 1,4 million de clients 4G et une couverture de 58% de la population (Investir)

Communication

• SFR fait le pari de la "smart attitude". Changement de signature et de positionnement pour SFR. L'opérateur privilégie un discours pointu tourné vers la modernité et empreint de "techno-culture" (Les Echos) 

Nominations

• Cyril Zimmerman est élu président de l'ACSEL, en remplacement de Pierre Alzon (Correspondance de la presse)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Fusions/acquisitions

• Pourquoi une vague d’OPA déferle sur l’Europe. Les fusions acquisitions confirment leur retour. En quatre mois, près de 1000 milliards de dollars ont été dépensés dans le monde en acquisitions, soit 45 % de plus que sur la même période en 2013. Les Américains et les Allemands sont les plus actifs. Après s’être restructurées, les entreprises sortent de la crise les poches pleines et la confiance est là. Fin de l’austérité, état des marchés, fiscalité, déflation, mondialisation : cinq raisons pour lesquelles ce mouvement devrait se poursuivre (Les Echos)

• OPA sans frontières (Les Echos)

Equipementiers

• Huawei CEO plans to invest more in Europe. Ren Zhengfei said the company he founded is investing and opening itself up in an effort to build trust with foreign customers and governments. Huawei has faced allegations in the U.S. that it is a security risk, as well as the threat of an European Union investigation into allegations that China is dumping or subsidizing products pertaining to mobile-telecommunications networks. "My reluctance to meet with the media has been used as a reason to label Huawei as a mysterious company," Mr. Ren said through a translator during the interview. In a few years, "our idea is to make people perceive Huawei as a European company," he said. As part of the push, Huawei will increase investment in European research and development, and will extend an employee incentive plan to all key non-Chinese employees this year in order to attract and keep top talent, Mr. Ren said (Wall Str. Jal, Financial Times)

• Guerre des brevets : Samsung condamné à verser 119 millions de dollars à Apple. Le sud-coréen devra verser moins de 10% de ce que réclamait initialement son rival américain. Les deux groupes s'accusent mutuellement d'avoir enfreint leur propriété intellectuelle (latribune.fr, AFP, Les Echos, Le Figaro, New York Times)

• Résultats financiers : contre-performance de Nokia qui a vu les ventes du Lumia chuter de 30%. Malgré le lancement de nouveaux modèles, la perte au premier trimestre a atteint 597 millions d'euros (Libération)

INTERNET

Synergies

• Ozon, l'"Amazon russe", s'allie à l'opérateur téléphonique MTS. Le leader de l'e-commerce russe a ouvert son capital au premier opérateur de téléphonie mobile. De nombreuses synergies sont en vue (Les Echos)

OTT

• Facebook veut devenir un acteur incontournable de la publicité mobile (Le Monde)

• Twitter a atteint son plus bas niveau historique en Bourse (Le Monde)

SECTEUR POSTAL

Royaume-Uni

• Index funds slam Royal Mail float (Financial Times)