Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 19 mai 2014

RÉGULATION

ARCEP

• L’ARCEP lance une consultation publique sur la tarification de l’accès aux réseaux en fibre optique jusqu’à l’abonné (Communiqué, universfreebox.com)

Neutralité du net

• Royaume- Uni : le régulateur télécoms britannique lance une alerte à propos des lois de l’Union Européenne. L’OFCOM a averti que la proposition de loi européenne pour assurer la neutralité du net pourrait être nuisible si l’Union européenne échoue à reconnaitre les besoins en management de l’internet (Financial Times)

• Etats-Unis : accès préférentiel, fin de l’illimité, hausse des prix… le scénario noir pour l’internet. La FCC a ouvert la voie à la remise en cause de la neutralité du net. Pour les plus alarmistes, cela s'ajoute à une série d'évolutions qui mène tout droit vers la destruction du web. Revue de détail (siliconvalley.blog.lemonde.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Equipementier/guerre des brevets

• Apple et Google enterrent la hache de guerre sur les brevets des smartphones, et annoncent renoncer à toutes les plaintes à ce sujet les opposant directement. La campagne d'Apple contre ses concurrents s'est avérée peu rentable (AFP, Libération, Le monde, Le Figaro, Wall Str. jal)

Opérateurs

• Red (SFR) casse provisoirement ses prix, avant une grosse annonce... La marque low cost lance une promotion pour son forfait illimité avec 5 Go de data à 10 euros par mois pendant un an. Avant de présenter "la nouvelle offre de Red" (zdnet.fr)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Recomposition du marché

Bouygues Telecom cherche à affaiblir Free et saisit le Conseil d’Etat contre l’ARCEP

• Sur fond de rumeurs de fusion entre Orange et Bouygues Télécom, la tension monte entre les opérateurs :

-              SFR va écrire à Bouygues Télécom pour lui demander des éclaircissements sur l’avenir qu’il entend donner à l’accord de mutualisation mobile du 31 janvier dernier, et s’il entend rompre unilatéralement ce contrat. Auquel cas SFR pourrait demander des dommages et intérêts qui pourraient s’élever à 1 milliard d’€ pour l’instant, les deux groupes s’accusent mutuellement d’avoir ralenti le rythme de mise en œuvre de cet accord

-              Bouygues Télécom a déposé une requête attaquant l’ARCEP pour non-application d’un avis de l’Autorité de la concurrence de mars 2013 (Le Figaro)

Orange étudie le rachat de Bouygues Telecom

• L'acquisition du troisième opérateur par l'ex-monopole créerait un géant hexagonal. Le dossier pourrait se traiter au niveau européen (Le Monde, Investir, New York Times)

• Analyse : mariage Orange-Bouygues Telecom, trop beau pour être vrai ? Un scénario  surprenant de prime abord mais crédible et favorable à tous les opérateurs. Pour autant, rien n'est fait : le Premier Ministre a même appelé à la retenue au sujet de "rumeurs qui ont d'ailleurs été démenties par les intéressés", du moins sur l'imminence d'un accord. Surtout, rien n'est acquis notamment du côté des autorités de concurrence. "Un mariage des deux créerait un acteur trop gros, surtout dans le mobile [près de 50% de part de marché]. Même en s'engageant à la revente du réseau et de fréquences à Free, ce serait encore potentiellement trop gros : il faudrait céder des clients mobiles" considère un haut fonctionnaire (Le Monde, AFP, Bloomberg, zdnet.fr)

• L'hypothèse a priori baroque d'une reprise de Bouygues Telecom par Orange tient aujourd'hui la corde. Orphelin de SFR conquis par le groupe de Patrick Drahi, Martin Bouygues et le patron d'Orange, tout en affirmant qu'ils n'ont pas un besoin impératif de se marier, travaillent à un rapprochement avec la bénédiction du ministre de l'Economie. Un mariage qui les conforteraient en affaiblissant au passage le vainqueur d'hier, Numericable (L'Opinion)

• Une reprise éventuelle de Bouygues Telecom par Orange serait difficile à mettre en œuvre. La transaction, qui ferait face à d’importants obstacles réglementaires, aurait aussi des conséquences négatives pour Numericable/SFR (L'Agefi)

• Les transactions tous azimuts sonnent le retour possible à seulement trois opérateurs en France (Libération)

Bouygues Telecom cherche une nouvelle stratégie et pourrait changer de nom

• Un pionnier chasse l'autre. La réticence de Martin Bouygues à animer le marché est devenue maladive au point de refuser d'ouvrir son réseau d'antennes aux opérateurs virtuels (tel Virgin Mobile, aujourd'hui en passe d'être racheté par Numericable). Il était pourtant l'acteur qui avait le plus intérêt à le faire pour rentabiliser avec davantage de trafic son infrastructure (Editorial de Jean-Baptiste Jacquin/Le Monde)

• Bouygues Telecom pourrait se rebaptiser B&You. L’opérateur a annoncé en interne une réflexion stratégique sur le positionnement de sa marque. Il envisage de fusionner sa marque principale avec celle du Web, plus dynamique et engageante (latribune.fr, zdnet.fr, Le Parisien)

Numericable en négociations exclusives pour racheter Virgin Mobile

• Numericable va avaler Virgin Mobile, premier MVNO de France avec 1,67 million de clients, pour 325 millions d’€. Bouygues et Free étaient également en lice. Leurs offres étaient plus intéressantes financièrement que celles des MVNO comme Coriolis ou NRJ Mobile, structurellement incapables de dégager autant de synergies. Orange est resté aux abonnés absents. SFR a d'abord mené les négociations pour le compte de Vivendi, avant de passer le témoin à son repreneur Numericable début mai (Les Echos, Le Monde, Le Figaro, L'Agefi, latribune.fr)

Les MVNO réclament un gendarme des télécoms plus musclé

• L'avis favorable rendu par l'ARCEP à Orange dans le différend l'opposant à Virgin Mobile est pour les MVNO le signe manifeste de l'incapacité du régulateur des télécoms à les protéger (Les Echos)

Consommateurs

• Le retour à 3 opérateurs télécoms se fera au détriment des consommateurs. "Passer de quatre à trois opérateurs est quelque chose qui peut nous inquiéter si des garanties ne sont pas mises en œuvre", estime Alain Bazot, président de l'UFC Que Choisir (lefigaro.fr)

• Téléphonie mobile : les regroupements d'opérateurs peuvent-ils peser sur votre facture ? Que Choisir s'inquiète d'un éventuel repli du marché en cas de concentration des opérateurs. Le projet d'Orange de se rapprocher de Bouygues va-t-il pénaliser l'usager ? Pas si simple... (sudouest.fr)

A la Bourse

• Free et Numericable battent leur record en Bourse. Entre la publication des bilans financiers du premier trimestre, les rachats et les nombreuses rumeurs entourant la filiale de Bouygues, le marché télécom est très mouvementé. Les réactions en Bourse ont ainsi été très importantes Vendredi dernier. Free, Numericable, Altice et le groupe Bouygues en ont particulièrement profité (nexinpact.com)

• La Bourse a étrangement applaudi à un colbertisme déplacé dans les télécoms (Crible/Les Echos)

• Vivendi : des perspectives qui restent à éclaircir (Investir)

• Iliad's odyssey (Lex column/Financial Times)

Analyse/Tribune

• "Tout le marché européen doit préparer sa révolution". Trois ou quatre opérateurs en France ? Pour le directeur de l'Idate, le problème n'est pas là mais dans la révolution mondiale de l'internet haut débit. Interview d'Yves Gassot (tempsreel.nouvelobs.com)

• Tribune : "Monsieur le ministre, le minitel n’est pas l’avenir du numérique français". "Arnaud Montebourg annonce que seuls les opérateurs de télécoms seraient capables d’innover et de rivaliser dans le numérique avec les géants de l’internet. Et d’appeler à ne pas les réguler, comme par exemple via la neutralité des réseaux. Faire du numérique français un Minitel géant, est-ce réellement la bonne stratégie ? ": une tribune d’Inès Galland, entrepreneur et business angel (Les Echos)

Fusions/acquisitions

• Xavier Niel officialise sa prise de contrôle de Monaco Telecom (AFP)

Equipementiers

• Equipementiers télécoms : l'hypercroissance des chiffres d'affaires. Astellia, Ekinops et Let's Gowex bénéficient d'une tendance de fond : l'explosion de la consommation de données dans le monde, qui oblige les opérateurs à rechercher l'optimisation de leurs réseaux ou à en augmenter le débit (Investir)

Numérique

• "Tirer parti de la révolution numérique plutôt que la subir": un entretien avec Laure de La Raudière, députée d'Eure-et-Loir, co-auteur du rapport de la mission d’information : "Agir pour une France Numérique : de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace. Entre autres pistes, elle propose, avec Corinne Erhel, d’assurer un meilleur enseignement du numérique de l’école à l’université, la création d’une place financière européenne dédiée au numérique ou appelle encore à un partenariat renforcé avec l’Allemagne (clubparlementairedunumerique.fr)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Swisscom, a lancé une offre publique d'acquisition sur un groupe d'annuaires suisse, PubliGroupe, également convoité par le groupe de presse suisse Tamedia. "Au travers de ce rachat, Swisscom veut prendre le contrôle intégral de local.ch et poursuivre le développement des activités d'annuaire qu'elle juge stratégique pour elle dans le marché actuel" (AFP, Les Echos)

• Orange a signé un accord avec Africell pour la cession de sa participation dans Orange Ouganda (Communiqué)

Equipementiers/Espionnage

• John Chambers, PDG de Cisco, a écrit à Barack Obama pour se plaindre des pratiques de l'agence de renseignement NSA, qui nuisent selon lui aux activités à l'étranger de l'ensemble des entreprises technologiques américaines (AFP, Financial Times)

INTERNET

Economie numérique

• Doit-on craindre une nouvelle bulle internet ? La déroute des valeurs internet depuis quelques semaines a fait resurgir les pires cauchemars des investisseurs. Mais l’époque a bien changé. La plupart des groupes de high-tech sont beaucoup plus solides qu’il y a quinze ans (Les Echos)

• Axelle Lemaire : "Google, dix ans que l’Europe laisse faire". Pour la secrétaire d’Etat au numérique "les règles européennes de concurrence et la manière de les appliquer ne sont pas adaptées à un secteur comme les industries du numérique". Selon elle "cela fait dix ans que la Commission européenne prône le laisser faire au nom du principe de la libre concurrence et qu’elle ne réagit pas pour aider nos industries et nos écosystèmes à croître et innover" (Le JDD, AFP)

• La France et l'Allemagne souhaitent plus de contrôle européen sur Google (L'Opinion, AFP)

• Time to modernise trade rules for the global digital economy. Software innovation is threatened by a new wave of protectionism in the digital economy. EU and US negotiators can use the Transatlantic Trade and Investment Partnership to take a stand against this troubling trend (euractiv.com)

Données personnelles/droit à l'oubli

• Google estime qu'il lui faudra "plusieurs semaines" pour trouver un moyen de se conformer à une décision de la justice européenne, qui l'oblige à effacer certaines données privées de ses résultats de recherche au nom du "droit à l'oubli" (AFP, 01net.com, Financial Times)

e-commerce

• La France a conclu avec Alibaba, numéro un de la vente en ligne en Chine, un accord visant à renforcer la visibilité des produits français sur ses plateformes, afin de mieux les promouvoir auprès des internautes chinois (AFP)

Fusions-acquisitions

• Google renforce ses capacités de traduction en achetant Quest Visual (AFP)

• Yahoo! Japan renonce au rachat de l'opérateur eAccess pour 2,3 mds EUR (AFP)

CONTENUS

Recomposition du secteur/Etats-Unis

• AT&T a décidé d’acheter l’opérateur satellitaire DirecTV pour 48,5 milliards de $, une opération qui va donner naissance à un nouveau géant de la télévision payante aux Etats-Unis. Le rapprochement avec DirecTV donnerait au groupe télécoms une dimension plus importante aux Etats Unis, où les cartes s’apprêtent à être rebattues avec la fusion annoncée des deux plus gros câblo-opérateurs du pays, Comcast et Time Warner Cable (AFP, Bloomberg, Wall Str. Jal)

Streaming musical

• Apple and Beats hope to create harmony in 2 industries (New York Times)

 

SECTEUR POSTAL

Résultats financiers

• USPS records US$1.9bn losses in second quarter of 2014 (postaltechnologyinternational.com)

Privatisation

• Rome lance officiellement la privatisation de La Poste. Le gouvernement italien a adopté, vendredi 16 mai, un décret fixant les modalités de vente de 40% des Postes nationales dans le cadre d’un programme de privatisation visant à céder des participations de l’Etat pour un montant de 12 milliards d’euros (Le Monde)