Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 3 juillet 2014

RÉGULATION

Consolidation du marché européen

Allemagne

• Bruxelles fixe la règle du jeu pour la consolidation des télécoms. La Commission européenne a donné son feu vert au rachat d'E-Plus par Telefonica en Allemagne, autorisant le passage de quatre à trois opérateurs sur le plus gros marché européen, sous réserve du respect de certaines conditions. Dans un secteur en panne de croissance, où la concurrence fait rage et les investissements restent lourds, cette décision était très attendue : elle pourrait ouvrir la voie à de nouveaux mariages dans l'Union. En Italie, en Espagne, mais aussi en France, même si la consolidation y marque le pas (Les Echos, latribune.fr, L'Agefi, Wall Str. jal, Financial Times, Communiqué de la CE, AFP)

• Le marché à trois opérateurs pourrait devenir la norme. La consolidation est l’une des solutions privilégiées par les grands opérateurs pour renouer avec la croissance. Le Vieux Continent est l’une des rares régions dans le monde où les revenus du secteur continuent de baisser (- 2,8 % en moyenne chaque année selon l'Idate) malgré une explosion des usages (Les Echos)

• En approuvant le rachat allemand, l’UE encourage la concentration européenne (AFP)

Espagne

• La Commission européenne vient d’autoriser, sans condition particulière, le rachat de Ono, un opérateur fixe, par Vodafone, en Espagne, surtout présent dans le mobile. "Les activités de Vodafone et de Ono se chevauchent sur plusieurs marchés des télécommunications fixes et mobiles en Espagne, mais la Commission a toutefois estimé que l'opération ne devrait avoir qu'une incidence limitée sur ces marchés" en raison de la concurrence d'autres acteurs comme Orange ou Jazztel (Communiqué de la CE, AFP)

Consolidation du marché en France/Orange renonce à acheter Bouygues Telecom

• "Orange a exploré les possibilités de participer à une opération de consolidation du marché français des télécoms et juge que les conditions que le groupe avait fixées ne sont pas réunies aujourd’hui pour y donner suite". Ce pas de côté intervient alors que la Commission européenne vient indirectement d’inciter les opérateurs à fusionner au plan national en donnant son feu vert au mariage de Telefonica et de KPN en Allemagne sans leur imposer des concessions dissuasives (Les Echos, Le Parisien, Financial Times, La Croix)

• Le le PDG d’Orange s'explique sur les raisons de l’abandon des discussions en vue d’un éventuel rapprochement avec Bouygues Telecom : un désaccord sur le prix et le faible engagement de Free : "les demandes de Bouygues étaient trop élevées et Iliad ne voulait pas aller suffisamment loin dans sa participation à une opération. Nous avions exclu dès le départ qu'Iliad se contente de reprendre uniquement le réseau et les fréquences comme dans l'accord signé avec Bouygues en cas de rachat de SFR" (La Tribune)

• Les raisons de l’échec (provisoire ou pas) de la consolidation à la française dans les télécoms. Le ministre de l'économie, avait beau la réclamer à cor et à cri, la consolidation des télécoms en France n'aura pas lieu. Ou du moins pas tout de suite. Le communiqué d'Orange indiquant la fin définitive des discussions pour un éventuel rachat de Bouygues Telecom a douché les espoirs du tonitruant ministre. Et des marchés... Retour sur les conséquences de cette annonce. Pourquoi cette consolidation était-elle si attendue ? / Pourquoi les discussions ont-elles échoué ? / Un autre schéma de passage de quatre à trois opérateurs est-il possible ? (Le Monde)

• Orange a douché les espoirs de la Bourse d’une consolidation dans les télécoms. Le secteur des télécoms leste la Bourse de Paris (Les Echos, AFP)

• Orange siffle la fin des grandes manœuvres autour de Bouygues Telecom. La guerre entre opérateurs repart de plus belle. Tous les regards se tournent vers Free. L'opérateur couvre aujourd'hui environ 60% de la population et semble donc en bonne voie pour tenir son engagement, mais l'achat d'un réseau de qualité clés en main lui faciliterait la tâche (AFP, Le Figaro)

• La consolidation des télécoms française n’est que partie remise. Orange et Iliad n’ont pas trouvé de terrain d’entente pour se partager Bouygues Telecom. Mais ils ont tout intérêt à rouvrir le dossier prochainement. Analyse (L'Agefi)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• 4G : enfin la rupture technologique ! Débit, couverture, fonctionnalités... Pourquoi la 4G va tout changer. Par Eric Pivot, Responsable innovation chez Hub One (latribune.fr)

Marché "Entreprises"

• Completel lance enfin son offre mobile sur le réseau SFR. Jusqu’alors dépourvue de solution de mobilité, l’offre mobile de Completel viendra compléter les services fixes de téléphonie et internet de l’opérateur afin d’offrir un guichet unique aux entreprises (silicon.fr)

Equipementiers

• Lenovo se rêve l'égal de Samsung et d'Apple. Avec l'acquisition de Motorola, il lorgne une place sur le podium des terminaux mobiles (Challenges)

Applications

• BBVA prend une longueur d'avance dans le paiement mobile. Le groupe espagnol propose une application de paiement par téléphone reliée au cloud (Les Echos)

• En France, les offres bancaires de m-paiement se multiplient (Les Echos)

Sécurité des réseaux

• Dial up the privacy on a smartphone (Wall Str. jal)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Collectivités territoriales

• L'internet à très haut débit en panne dans le 78. Le conseil général des Yvelines ne semble pas pressé d'avancer sur un projet pourtant présenté comme prioritaire. En effet, plus de la moitié des communes ne disposent pas du très haut débit (Le Parisien)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent externalise sa R&D en 2G et 3G chez l'indien HCL. L'équipementier se recentre vers la R&D 4G (Les Echos)

• Huawei va ouvrir, en septembre, un centre de R&D à Issy-les-Moulineaux avec pour objectif de recruter 70 chercheurs (Challenges)

Souveraineté numérique

• Cloudwatt lance son cloud public complet, souverain et à haute performance (Communiqué)

Portrait

• Rencontre avec Martin Bouygues (Le Nouvel observateur)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• USA : T-Mobile accused of bogus cahrges. Operator earned millions of dollars on third-party fees, regulator claim (New York Times)

Satellites

• L'opérateur satellitaire Inmarsat a choisi SpaceX pour lancer jusqu'à trois nouveaux satellites, confirmant le succès grandissant de la société américaine face aux acteurs traditionnels du secteur spatial (AFP)

Espionnage

• "Prism est clairement autorisé par la loi", affirme un rapport américain. Espionner les communications électroniques et téléphoniques des étrangers est désormais considéré comme légal aux Etats-Unis, selon la commission "Privacy and civil liberties oversight board". Dans un rapport rendu public le 1er juillet, elle juge le programme de surveillance Prism conforme à la Constitution (usine-digitale.fr)

TECHNOLOGIES

Développement durable

• L'inefficacité énergétique des appareils connectés à internet a coûté 80 Mds de dollars en 2013 selon un rapport publié par l'Agence internationale de l'Energie. Ils "consomment plus d'énergie que ce qu'ils devraient, alors qu'en utilisant les meilleures technologies disponibles aujourd'hui, ils pourraient déjà consommer 65% moins en mode veille", affirme Maria van der Hoeven, directrice exécutive de l'AIE (AFP)

CONTENUS

Usages

• Près d'un tiers des internautes (28,7%) a consulté au moins une fois par mois un site de piratage de séries ou de films en 2013 et leur nombre a atteint un niveau record depuis 2009, révèle une étude publiée par l'Association de lutte contre la piraterie audiovisuelle (AFP)

• Les Français adoptent le multi-écrans pour enrichir leur expérience TV (Communiqué Mediametrie)