Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 18 février 2014

RÉGULATION

Consommateurs/itinérance

• Le coût de l'itinérance incite à éteindre son mobile à l'étranger. Selon une étude de la Commission européenne, 28 % des Européens éteignent leur mobile lorsqu'ils voyagent à l'étranger. En France, ce chiffre s'élève à 41 %. En cause : les tarifs trop élevés de l'itinérance mobile. Depuis le début de l'année, les opérateurs français rivalisent d'offres pour inclure ces frais d'appel à l'étranger dans les forfaits (Les Echos, numerama.com, Communiqué de la Commission européenne, mobileworldlive.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Equipementiers

• Wiko, les dessous d'un succès. La marque de smartphones fabriqués en Asie, implantée à Marseille, connait quelques ratés avec son service-après-vente. Une crise de croissance liée au succès de la marque chinoise ? (60 millions de consommateurs)

Terminaux

• Mobile : le nouveau couteau suisse ? (Points de vente)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Très haut débit

• "La Bretagne doit être numéro un en Europe". "Il faudrait appeler Lannion la capitale de la fibre". A l'heure où le très haut débit s'apprête à entrer progressivement en service, le ministre de la Défense et président d'e-mégalys Bretagne, Jean-Yves Le Drian, a indiqué vouloir que la Bretagne soit la première servie en Europe. Il était en visite lundi dans la capitale du Trégor (letelegramme.fr)

• A Lannion, la "mini-Silicon Valley" ne connaît pas la crise. Dans une ville où les télécoms ont la part belle, Orange lance le chantier du très haut débit. La petite capitale du Trégor reste épargnée par les restructurations, notamment chez Alcatel-Lucent. L'écosystème commence à attirer des géants étrangers comme le suédois Ericsson, récemment installé (Les Echos)

• Valence et Montbéliard ont la fibre optique Celeste (Communiqué)

• Les 15 lycées publics de Toulon Provence Méditerranée bientôt reliés en fibre optique (Communiqué)

Consolidation du marché

• Un nouveau scénario de rachat de SFR par Numericable (La Tribune)

• Plenty of targets for French cable mogul. France’s cable king, Patrick Drahi, promised investors a slew of deals when he floated Altice, his investment vehicle. The biggest and best would be Vivendi’s mobile operator, SFR (New York Times)

• Bouygues Telecom was still plagued by falling sales and earnings as competition continued to bite. But France’s mobile market did improve a tad as 2013 ended: there were no new price cuts. And consolidation – between Numericable and SFR,perhaps – may also be in sight. Still, on 13 times estimated 2014 earnings, Bouygues is no steal given the risks (lex column/Financial Times)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Espagne/position dominante

• Vodafone a porté plainte contre Telefonica pour abus de position dominante sur le marché espagnol du téléphone, de l'accès internet et la télévision. Cette plainte intervient alors que la concurrence se durcit en Espagne, plusieurs sources évoquant une possible offre d'achat de Vodafone sur le câblo-opérateur Ono (L'Agefi)

Inde/consolidation du marché

• Consolidation begins in Indian mobile market. Bharti set to announce Loop Mobile buy; new stats show market leader's subs base approaching 200 million (totaltele.com)

Etats-Unis/Time Warner Cable-Comcast

• Le point de vue d'un ancien commissaire de la FCC sur la consolidation du marché aux Etats-Unis (cjr.org)

• Comcast's bid for TWC is raising consumer concerns over broadband pricing (Financial Times)

• Will the cable bindle survive digital ? (Wall Str. jal)

• Merger leads cable networks to think big (New York Times)

Equipementiers

• Alcatel-Lucent passes milestone of 125 million Voice over IP licenses as 4G service providers drive to deploy Voice over LTE (Communiqué)

• Huawei se classe eu troisème rang mondial des ventes de smartphones en 2013 (Communiqué)

• Apple cherche les successeurs de l'iPad et et l'iPhone. La firme est avide de se dessiner à un nouvel avenir dans les objets connectés. Les plateformes connectées à internet feront tourner les objets de demain (Les Echos)

• "Tous les objets connectés seront fabriqués en Chine", selon Rafi Haladjian. Le patron-fondateur de Sen.se ne croit pas à la création d’une filière de production d’objets connectés en France. Selon lui, les créateurs de ces produits n’auront d’autre choix que de les fabriquer en Chine. Pas seulement pour des questions de coût : "On va d’abord en Chine parce que c’est moins cher, ensuite on y reste, non pas parce que c’est moins cher, mais pour des questions de réactivité. La densité industrielle est si forte là-bas qu’on peut faire fabriquer chaque jour un nouveau prototype. Impossible de créer un tissu industriel aussi dense et aussi réactif en France." (usine-digitale.fr)

INTERNET

Vers une balkanisation de l'internet ?

• La chancelière allemande veut convaincre la France de mettre en place un internet européen. Angela Merkel évoquera avec le président de la République française, mercredi à Paris, la création d’un réseau européen de communications pour éviter que les données personnelles transmises via Internet transitent par les Etats-Unis (Le Monde, Libération)

• L'Allemagne et la France veulent créer un Internet européen, mais comment ? S’agit-il de sécuriser les données personnelles ou celles des entreprises ? Faut-il se protéger vis-à-vis des géants du web ou face à la NSA ? Ou les deux ? Et de quels services parle-t-on réellement : l’email, les réseaux sociaux, le trafic IP en général ?  (01net.com)

• La solution au monopole américain sur l'internet passe peut-être par la promotion de solutions européennes, asiatiques, africaines, océaniennes, etc. Mais recréer un intranet, n'est-ce pas aller trop loin ? (zdnet.fr)

OTT

• Google a publié la totalité de ses engagements destinés à apaiser l’ire de la Commission européenne et de ses concurrents (01net.com)

• L'Espagne veut instaurer une taxe Google. Un projet de loi prévoit de faire payer les agrégateurs de contenus pour rémunérer les médias (Le Figaro)

CONTENUS

Audiovisuel

• Les réseaux sociaux inventent l'avenir de la télévision. Diffuseurs et annonceurs veulent profiter des millions de messages échangés par les téléspectateurs sur Twitter ou Facebook (L'Opinion)