Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 14 avril 2014

RÉGULATION

Très haut débit

• Bras de fer entre les Régions et Bruxelles sur le financement du numérique. Depuis plusieurs mois, les Régions préparent leur feuille de route pour définir leurs priorités d’investissement cofinancées par l’Union européenne. Dans l’Hexagone, environ la moitié d’entre elles ont choisi de solliciter le Fonds européen de développement régional (Feder) pour développer les infrastructures de très haut débit. Alors que les programmes opérationnels sont bouclés, la DG Regio ne financera pas la couverture très haut débit en France, passant outre la réforme de la politique de cohésion, amendée par le Parlement européen et les États, qui prévoit le financement des TIC par le Feder. Son directeur général semble s’y opposer fermement, estimant que le coût de ces infrastructures va phagocyter une trop grande partie de l’enveloppe, au détriment d’autres domaines (contexte.com)

Taxes sur les services en ligne

• Le sénateur Marini cherche encore à faire payer les moteurs de recherche (contexte.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Equipementiers

• Selon le CEO de BlackBerry, "le marché des téléphones est une partie intégrante de notre stratégie". John Chen a réitéré le fait que BlackBerry ne sortirait pas du marché des téléphones mobiles (lemondeinformatique.fr)

• Au-delà du smartphone, quel avenir pour Samsung ? (AFP)

Smartphones

• Amazon lancerait son smartphone en septembre (Les Echos, Le Figaro, Wall Str. jal)

TÉLÉCOMS - FRANCE

Axelle Lemaire nommée secrétaire d’Etat au numérique

• La filière flatte Axelle Lemaire. Reste à savoir quelle sera la marge de manœuvre de la nouvelle entrante à Bercy (lemondeinformatique.com)

Consolidation du marché : SFR-Numericable

• La colère de Martin Bouygues. "Des appels d'offres compliqués, tordus, bizarres, j'en ai vu beaucoup. Mais je n'imaginais pas de telles pratiques dans un tel dossier… à Paris de surcroît !". Dans une interview, Martin Bouygues pointe l'attitude de Jean-René Fourtou dans la vente de SFR, mais également l'ARCEP : "Le très grand déséquilibre de régulation créé par l'ARCEP au profit du nouvel entrant a profondément déstabilisé le marché" (Le Figaro, Le Parisien, AFP)

• Une mise au point de Vivendi à propos de l'interview de Martin Bouygues "Vivendi affirme que la procédure qui l'a conduit à choisir l'offre d'Altice/Numericable en dépit des pressions, des mises en cause déplaisantes dont ses équipes n'ont cessé d'être l'objet, l'a été en toute transparence et avec le souci constant de l'intérêt social de l'entreprise, de ses salariés et de ses actionnaires. Vivendi se refuse, dès lors, à polémiquer, mais réserve tous ses droits" (Communiqué Vivendi)

• Bouygues Telecom prêt à faire cavalier seul. Après avoir échoué à racheter SFR, Martin Bouygues déclare que "Bouygues Telecom peut rester seul car il peut compter sur le groupe Bouygues pour lui fournir des moyens importants pour gagner la rude bataille qui s'annonce" (Les Echos)

• Bouygues en pleine réflexion sur la téléphonie. Les scénarios possibles (Investir)

• Mutualisation : SFR menacerait de réclamer 1 milliards d’euros à Bouygues. La rumeur court que Bouygues Telecom, éconduit, pourrait en représailles casser l'accord de mutualisation des réseaux mobiles qu'il avait signé avec SFR. Un accord qui devait générer 300 millions d'euros par an d'économies en investissements et en dépenses opérationnelles en créant un réseau commun en dehors des 32 plus grandes villes françaises (latribune.fr)

• Le ministre de l’économie pour la consolidation du marché des télécoms. Le gouvernement va continuer à oeuvrer pour une consolidation du marché des télécoms français a déclaré le ministre de l’économie, auditionné par la Commission des Affaires économiques de l'Assemblée nationale. "Notre politique de reconsolidation, du retour à trois, reste d’actualité. Nous allons y travailler activement". "Des engagements ont été pris et nous les ferons respecter" (Reuters, itespresso.fr)

• Numericable lève 16,5 milliards de dettes pour racheter SFR. Le câblo-opérateur a lancé la semaine dernière le financement de ce rachat. Parallèlement, il refinance sa propre dette. Au total, c'est donc 16,5 milliards d'euros de dettes qui sont levés par Numericable et son principal actionnaire Altice. En pratique, l'argent est réuni en combinant crédits bancaires et obligations sur plus de 7 ans. "C'est le financement le plus important pour un rachat par endettement en Europe" souligne Bloomberg (bfmtv.com, Bloomberg, Reuters)

• Bouygues Telecom – Free : un mariage, deux raisons. Officiellement, Bouygues et Iliad veulent reprendre leurs routes séparées. En fait, ils ont tous deux intérêt à un rapprochement à condition de profiter rapidement d’éléments porteurs. (L’Opinion)

• Des mois d'attente pour une renaissance de SFR en 2015. Les interrogations autour de Bouygues Telecom sont relancées. S'ouvre une phase de transition puisque la mise en place du mariage ne se ferait que fin 2014 début 2015(Investir)

• L'entrepreneur et l'establishment. Avec Xavier Niel, et maintenant Patrick Drahi, le secteur des télécoms devient un territoire de jeu pour patrons hors normes (Les Echos)

Très haut débit

• Orange craint de se retrouver seul à déployer la fibre optique. Stéphane Richard émet des doutes sur la volonté des autres opérateurs de déployer la fibre optique en dehors des zones très denses, alors que SFR, qui avait signé un accord de co-investissement avec Orange, doit être absorbé par Numericable (AFP)

• La région Rhône-Alpes poursuit le développement du très haut débit avec une vraie vision (zdnet.fr)

Service universel

• Les cabines téléphoniques vont-elles raccrocher ? A partir d’aujourd’hui, Orange arrête de vendre des cartes prépayées aux grossistes, mais il sera toujours possible d'appeler depuis les cabines avec un "ticket téléphone", carte prépayée avec code, et avec les cartes bancaires dans 72% d’entre elles (20 minutes)

Enseignement

• Patick Drahi, PDG de Numericable, va donner 10M€ aux grandes écoles d'ingénieurs télécoms pour créer des cours en ligne accessibles au plus grand nombre (Le Parisien)

TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Opérateurs

• Orange annonce son programme de partenariats internationaux "Orange Alliance" et lance ses premiers services avec des opérateurs en Polynésie Française et au Portugal (Communiqué, AFP)

• Le milliardaire égyptien Nagib Sawiris prêt à investir dans Telecom Italia (L'Agefi)

• AT&T cède des titres America Movil (L'Agefi)

INTERNET

Réseaux sociaux

• La Federal Trade Commission scrute le rapprochement Facebook – Whatsapp. Les autorités américaines ont validé le rachat de WhatsApp par Facebook, tout en soumettant le réseau social à certaines obligations en matière d’exploitation des données personnelles (itespresso.fr, Bloomberg)

• Facebook aims to add financial services to its list of "likes" (Financial Times)

Cloud

• Révolution en marche. Le cloud serait l'espace idéal vers lequel projeter notre vie numérique. Un enjeu pour les particuliers et entreprises (JDD)

TECHNOLOGIES

Accès au Net

• NovaNano veut connecter toute la planète “pour moins de 100 millions de dollars“. Cette entreprise lyonnaise s’est lancée sur le marché des nano-satellites et se dit en mesure de connecter à internet les deux tiers de l’humanité pas encore couverte. En attendant, la start-up française a commencé à proposer son système de géolocalisation à des groupes de transports (latribune.fr)

Objets connectés

• "Dans l'Internet connecté, la France est en avance" : une interview de Rafi Haladjian, père des objets connectés, fondateur de Sen.se (Le Figaro)

CONTENUS

CSA

• Le CSA veut réguler les contenus audiovisuels du Web. Le CSA formule une série de recommandations dans son dernier rapport annuel. Il veut faire prendre aux services Web des engagements sur le financement des films et fictions (Les Echos, bfmtv.com)

TV et vidéos en ligne

• Les géants américains du Net se lancent à la conquête de la télévision. Amazon, Google, Apple, Microsoft veulent capter un marché qui génère des milliards de dollars en abonnements et publicité (Le Monde)

• Les géants du Web veulent contrôler votre salon. Tous lancent des boîtiers physiques qui permettent de connecter son téléviseur à la Toile et d'accéder à des plates-formes vidéo, comme YouTube, ou à des services de programmes payants, comme Netflix (Le Monde)

• Une télé très branchée. Passage en revue des différents éléments connectés à l'écran de salon, pour s'y retrouver dans la multitude de box, clés USB, services en ligne, etc. (Le Monde)

• IrokoTV, une entreprise nigériane de distribution de films sur internet surnommée le "Netflix africain" (AFP)

SECTEUR POSTAL

Distribution de la presse

• La STP de La Poste rationnalise ses procédures de saisie (lemondeinformatique.fr)