Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 20 août 2014

TÉLÉCOMS - FRANCE

Internet fixe / Terminaux

• 1 box et 5 programmes télé simultanés, c'est possible ! La rentrée n'est pas encore là que, déjà, les hostilités reprennent sur le front de l'internet fixe. Free vient ainsi de proposer un pack ciné total comprenant 12 chaînes de cinéma pour 14,99 € par mois. Du côté de Numericable, une innovation intéressante vient d'être annoncée : les programmes TV de la box fibre seront accessibles aux smartphones et tablettes, à partir du 1er septembre. Une nouvelle application va en effet permettre à 4 smartphones ou tablettes connectés en WiFi à la box en plus de la télévision de se transformer en télécommande et d'afficher simultanément des programme de télévision différents. (Le Parisien)

Réseau mobile / Pannes

• Nouvelle panne chez SFR, incidents chez Free. La panne qui a perturbé le 18 août pendant plusieurs heures la navigation sur internet des abonnés « mobile » de SFR a été « réglée dans la nuit » selon la direction de l'opérateur. Le deuxième opérateur français, qui rénove actuellement son réseau pour la 4G, n'est pas le seul à avoir connu des problèmes techniques. Le site Free-réseau.fr indiquait hier avoir détecté dans la nuit du 18 au 19 « 897 incidents techniques » dans 23 départements. Désormais résolus, ces incidents pourraient s'expliquer par des travaux nocturnes sur le réseau. (Le Parisien, La Tribune)     

Données personnelles / Opérateurs

• « Les pires ratages d'Orange » : « Aucune réaction n'est à attendre, ni de la part d'Orange, ni de celle de la CNIL, après le piratage subis par l'opérateur en janvier et en avril. Plus de quatre mois de silence, qu'Orange justifie ainsi : « Nous avons déposé une plainte contre X, et nous ne pouvons pas en dire plus tant que l'enquête est en cours. » Pratique. Plus de 2 millions de données privées d'abonnés ont pourtant atterri dans les ordinateurs de pirates, et peuvent donc servir à vider les comptes en banque. Comme si les clients d'Orange devaient s'habituer à se faire voler leurs données, et comme si le pillage faisait partie des risques du métier d'abonné … » (Le Canard enchaîné)


TÉLÉCOMS - INTERNATIONAL

Rachat de T-Mobile US (Suite)

• Sprint lance un forfait anti T-Mobile. Déçu de ne pouvoir acheter T-Mobile aux Etats-Unis, Sprint lui fait la guerre. Marcelo Claure, le nouveau PDG du troisième opérateur américain, a dévoilé hier un forfait familial à 100 dollars par mois. Offrant 20 gigaoctets pour 10 lignes, c'est une arme anti-T-Mobile. John Legere, le PDG de T-Mobile, a aussitôt inondé la twitto-sphère de messages dénonçant la mauvaise qualité du réseau Sprint. (Les Echos)

 

• Deutsche Telekom envisage des acquisitions. Deutsche Telekom veut-il vraiment se défaire de sa filiale américaine T-Mobile US, convoitée par Free ? L'opérateur historique laisse planer le doute. Mais le contexte milite pour une cession. En effet, le groupe va avoir besoin de beaucoup d'argent pour rénover son vieux réseau de cuivre en Allemagne, et le faire entrer dans l'âge du très haut débit. Deutsche Telekom envisage même d'hybrider son réseau avec une autre technologie en acquérant des câblo-opérateurs. « Nous regardons de près le marché de la télévision par câble et restons ouverts à cette possibilité. Mais il faut que tout concorde », a déclaré dimanche le patron des activités allemandes Niek Jan van Damme à « Focus ». Les cibles pourraient être des câblo-opérateurs secondaires, Primacom et Telecolumbus, précise le magazine. (Les Echos)

Rachat de GVT (Suite)

• Bolloré infléchit déjà la stratégie de Vivendi. Après avoir cédé la majorité du capital de SFR à Numericable, Vivendi pourrait-il décider de rester un acteur important dans les télécoms? Avant l'été, la question ne se serait même pas posée. Mais début août, en proposant à Vivendi de lui racheter sa filiale brésilienne, l'opérateur télécoms GVT, Telefonica a ouvert la boîte de Pandore. L'espagnol propose alors 6,7 milliards d'euros à Vivendi pour GVT, 12 % du capital de Telefonica Brasil et lui offre la possibilité de prendre 8,3 % du capital de Telecom Italia (Telefonica en détient près de 15 %). De son côté, Telecom Italia pourrait mettre 7 milliards d'euros sur la table pour GVT et offrir jusqu'à 20 % de son capital au groupe français. Le conseil de surveillance de l'opérateur italien devrait se réunir en début de semaine prochaine pour affiner sa proposition. Le temps lui est compté: le conseil de Vivendi siège le 28. À cette occasion, l'offre de Telefonica sera étudiée. Et le cas échéant, celle de Telecom Italia. (Le Figaro)

 

• Telefonica to match Telecom Italia's GVT bid. Spanish incumbent's offer for Brazilian broadband firm will include content-sharing agreement, source says. The battle for Brazilian broadband operator GVT is heating up, with Telefonica reportedly planning an addendum to its takeover offer to match the value of Telecom Italia's proposed bid. (Totaltelecom)

Fusions / Acquisitions

• Vodafone mulls Brazilian mobile acquisition. Vodafone is considering buying a mobile operator in Brazil, Telecom Italia's local unit being its preferred target, it emerged this week. The U.K. telco has its eye on one of the country's three main mobile operators, Brazilian newspaper O Estado de S. Paulo reported. It cited a document detailing a meeting between Brazilian authorities at the Brazilian embassy in London late last month. The document states that Vodafone has a "strong interest" in Brazil and would prefer to enter the market by acquiring an existing carrier, rather than through an upcoming 4G auction. (Totaltelecom)

OTT / Résultats financiers

• Apple franchit un nouveau sommet à la Bourse de New York. Avant l'échéance fatidique du 9 septembre - date à laquelle l'iPhone 6 devrait être dévoilé, le titre d'Apple a dépassé, hier au Nasdaq, son record historique de 100,30 dollars, enregistré le 19 septembre 2012 au moment de la sortie de l'iPhone 5, en se hissant à 100,48 dollars. En un an, le cours a grimpé de plus de 40 %, et la firme à la pomme vaut désormais plus de 600 milliards de dollars. Soit 50% de plus que Google, 4 fois Total et 25 fois Renault. (Les Echos, NEXTINpact, AFP)

Opérateurs / Résultats financiers

• Swisscom : baisse de 1,6% du bénéfice net au 1er semestre. Le bénéfice net de l'opérateur suisse Sa reculé de 1,6% au premier semestre 2014 à 671 millions d'euros, a annoncé mercredi l'entreprise. Ce recul s'explique par une charge fiscale et des amortissements plus élevés, indique Swisscom. (AFP)


TÉLÉPHONIE MOBILE

LTE-Advanced

• SingTel launches LTE-A for smartphones. Singapore Telecommunications (SingTel), in partnership with Samsung and Ericsson, has unveiled a commercial 300Mbps 4G LTE-Advanced service for smartphones. The service will be available from 23 August when SingTel launches the Samsung Galaxy S5 4G+, a handset compatible with 4G LTE-Advanced networks. Another compatible smartphone, the Samsung Galaxy Alpha 4G+, will be available from SingTel in September. (Telecompaper)   

Equipementiers

• Nokia, du papier aux smartphones. En près de 150 ans, le groupe finlandais a changé radicalement de visage, épousant les grandes mutations industrielles. Décryptage. (Le Figaro)

Smartphones

• 96% des smartphones vendus sont sous Android et iOS. Au 2e trimestre 2014, sur les 301,3 millions de smartphones livrés dans le monde, 84,7% sont sous Android et 11,7% sous iOS. Avec des livraisons en baisse, Windows Phone recule de 3,4 à 2,5%. Analyse. (ZDNet)

INTERNET

Routeurs / Panne

• Perturbation sur le web : les tables de routage touchent leurs limites. Si les utilisateurs ont assez peu ressenti les effets de cette panne, dont les effets semblent s'être concentrés autour du 12 août, elle n'en est pas moins un dysfonctionnement d'ampleur dans les rouages huilés et habituellement robustes d'internet. Selon BGPMon, le problème est dû en premier lieu à une manipulation de la part de Verizon qui a mis en place de nouvelles entrées sur ses tables de routage. (ZDNet)

OTT / Point de vue

• Pourquoi il faut « dégrouper » Google. Le monopole de fait du groupe californien sur la recherche en ligne lui a permis de développer ses propres services au détriment des concurrents. Pour rendre la compétition équitable, l'Europe doit explorer la voie du dégroupage. Réguler ne consiste pas à fermer la porte, mais à imposer de la laisser entrouverte. C'est ce que l'Europe a réussi dans le secteur des télécoms. Une analyse d'Olivier Sichel, PDG de LeGuide.com Group. (Les Echos)

Données personnelles / Géolocalisation

• Géolocalisation par smartphones dans les magasins : la CNIL fixe des limites. (Numerama)

Open data / Points de vue

• L'open data est-il un leurre politique ? Alors que l'open data décolle en France et que le gouvernement français est sur le point de nommer son premier administrateur général des données, la sociologue britannique Evelyn Ruppert remet en cause le dogme politique de l'accessibilité de l'open data. Entretien. (Rue89)

• L'open data est-il soluble dans la « big society » ? Réponse d'Henri Verdier aux propos d'Evelyn Ruppert : « Sa lecture implicite du mouvement open data est la suivante : en réponse à la défiance croissante des citoyens, les gouvernements se résoudraient à lâcher certaines informations permettant aux citoyens de mieux les contrôler, dans l'espoir de restaurer cette confiance. Je ne sais si ce raisonnement existe quelque part. On sent bien qu'il est lié à un contexte britannique où l'open data est difficilement séparable du projet de Big Society.…» (Blog d'Henri Verdier)

Droit à l'oubli

• Faites jouer votre droit à l'oubli. Un simple formulaire peut vous y aider. Mode d'emploi. (Réponse à tout)

e-commerce / Point de vue

• Amazon, et après ? Face aux pratiques du géant américain, éditeurs, libraires et auteurs doivent s'en prendre à eux-mêmes, en particulier en France. À eux d'imaginer des produits et services nouveaux pour sauver leur modèle culturel. Point de vue de Jacques Attali. (Slate)


CONTENUS

Droits d'auteur

• Lutte contre la piraterie sur internet : la ministre Aurélie Filippetti attendue de pied ferme. La Hadopi ne sera pas transférée au CSA, comme le préconisait le rapport Lescure. La fragilisation de la situation des distributeurs entraîne une chute des tournages depuis le début de l'année. Décryptage. (Les Echos)

Exception culturelle

• La nouvelle chronologie des médias et sur les rails. Le Centre national du cinéma et de l'image animée a transmis ses propositions sur la chronologie des médias aux professionnels et entend boucler le sujet avant la fin de l'année. (Les Echos)