Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 27 septembre 2013

RÉGULATION

Europe / Du paquet télécom au débat sur le numérique

• La proposition ressemble presque à une provocation en ces temps de défiance à l’égard de l’Europe. Fleur Pellerin, ministre déléguée au numérique, veut une autorité de régulation du secteur au niveau européen et compte sur le prochain Conseil européen pour faire avancer l’idée. (Le Nouvel économiste)

• Fleur Pellerin a proposé la semaine dernière de faire coopérer les pays européens entre eux en vue de mettre un terme à l’évasion fiscale qui fait que les OTT ne versent pratiquement rien dans les caisses des Etats européens. L’idée était de contourner le problème en levant l’impôt au niveau européen, peu importe si la valeur est produite au Luxembourg, en Irlande, en France, en Allemagne ou ailleurs, l’essentiel est de la mesurer pour la taxer là où se fait la vente. L’Elysée a « acheté » cette proposition. (La Tribune)

Très haut débit / Aménagement numérique du territoire

En France

• Expérience de Palaiseau : le 100% fibre optique n’est pas pour demain. La ville de l'Essonne devait être la première en France à basculer à l'Internet très haut débit en mettant fin à l'ADSL dès la fin octobre. Mais les concurrents d'Orange bloquent le processus. Si Orange se dit prêt à respecter son plan de déploiement, plusieurs de ses concurrents n'ont pas répondu ou émis des réserves quant à la pertinence de cette expérimentation. En effet, les fournisseurs d'accès sont plus motivés aujourd'hui à déployer leur réseau 4G mobile que leurs offres commerciales pour promouvoir la fibre optique. L’ARCEP suit de près l’expérimentation. Elle estime avoir anticipé ce « refus d’obstacle » de certains acteurs, mais espère les remettre rapidement autour de la table pour continuer les discussions. (L’Expansion)

Au Royaume-Uni

• Digital Britain : The government stands accused of mismanaging the publicly funded rural broadband program to roll out faster internet connections to rural Britain. BT is the sole supplier to the project, and is using £1.2bn of public money to extend its monopoly while not being transparent about costs. (The Guardian)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Ouverture de la 4G en France

• Les télécoms face au défi de la monétisation de la 4G. Même si le démarrage est réussi, le très haut débit peine à justifier des forfaits plus chers. Orange, SFR et Bouygues Telecom font en effet des promotions jusqu'en janvier, date à laquelle ils ont promis d'appliquer le plein tarif de la 4G, soit 5 à 10 euros de plus que les forfaits actuels. « En fait, ils se sont donné rendez-vous début 2014 afin de faire un bilan en termes d'usage et de volume. C'est à partir de ce constat qu'ils décideront de leur politique tarifaire. Soit ils augmenteront les prix, soit ils seront plus prudents », souligne un consultant de Bearing Point. (Les Echos)

• Bouygues Telecom fait une entrée remarquée sur le très haut débit mobile. Le troisième opérateur du marché va couvrir 63% de la population. (Le Monde)

• Chez les opérateurs, la guerre de la 4G passe aussi par le débauchage des cadres supérieurs. (La Tribune)

Equipementiers

• Le secteur de la téléphonie mobile a connu en l’espace de quelques semaines un grand chambardement avec le renoncement de plusieurs équipementiers (Panasonic, NEC, Sony), incapables de suivre la course infernale impulsée par Apple et Samsung. (AFP)

• Nokia plans to unveil six new mobile devices including its first tablet in October representing its first major product launch since announcing a deal to sell its devices unit to Microsoft. (The Wall Street Journal)

OTT et m-Paiement

• eBay espère récupérer une plus grosse part du marché jugé porteur des paiements mobiles avec le rachat de la plateforme Braintree, annoncé hier pour environ 800 millions de dollars. (AFP)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Numericable

• Numericable’s challenging numbers. Cable companies are currently all the rage with investors. Numericable is hoping to dial in to that demand. The private equity-owned French cable operator plans to sell a 20% to 40% stake in an initial public offering in Paris in coming weeks and raise up to $250 million in fresh capital, potentially valuing the company at up to 5 billion €. But investors shouldn’t get their wires crossed: Not all cable companies are created equal. (WSJ)

A la Bourse

• L’action Orange a grimpé de plus de 8% en l’espace de trois jours. (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Vers une consolidation du marché européen des télécoms ?

• Vodafone deal poised to drive shake-up of European telecoms. Many bankers believe that the European telecoms sector will be shaken up by the deal, the third biggest in corporate history ($130bn), not least given the heightened expectation of interest from AT&T in a more European-focused Vodafone. “It’s the next big deal,” says one financier, who predicted that it could come soon given the liberated funding markets in the US and ahead of any re-rating of the Vodafone stock next year when the deal completes.  (Financial Times)

• Tech and Telecoms spur M&A rebound. (The Financial Times)

• Verizon’s $49bn issue signals merger upswing. (The Financial Times)

• Eyeing Telefonica, the Italian government is considering changes to corporate law that could force shareholders owning less than 30 percent of a company to launch a takeover bid, a senior Treasury said on Thursday. (Reuters)

• AT&T’s European expansion seen as perilous growth strategy. AT&T, which is considering an expansion across the Atlantic, faces the same realities that undermined European deals a decade ago: Doing business in the region is costly, complicated and highly regulated. Phone companies have tried and failed to reap benefits from global networks, AT&T would have to contend with a fragmented, price-sensitive market, with a patchwork of governments hampering efforts to create a regional network. (Bloomberg)

Propriété intellectuelle

• Tech giants fear spread of patent wars to Europe. In a letter to be sent to European officials on Thursday, 14 companies outline their concerns about a coming change that will give most of Europe a unified patent court system for the first time. So far, the technology industry has generally supported this pan-European effort as a better way to protect intellectual property, compared with the current thicket of country-by-country rules. (NYT)

Equipementiers

• Le titre d’Alcatel-Lucent prenait plus de 6% à la Bourse de Paris hier matin, porté par les rumeurs évoquant une alliance avec son concurrent Nokia. (AFP, Le Figaro)

• Le président de Nokia, Risto Siilasmaa, a balayé hier les vives critiques contre le parachute doré de 18,8 millions d’euros promis à l’ex-directeur général StephenElop, qui retourne chez Microsoft. (AFP, Libération)

INTERNET

Du côté des OTT

• Google celebrates its 15th birthday. The internet search company also announced on its birthday that it had updates its search algorithm to make it more responsive to user requests. (The Guardian)

• eBay souhaite encourager les achats transnationaux sur sa plateforme. (AFP)

Cloud

• Thierry Breton, PDG d’Atos et ancien ministre de l’économie, s’est vu confier par le gouvernement, la mission de piloter le plan industriel dédié au Cloud computing, en association avec OVH. (Le MagIT)

Sécurité et réseaux

• Les cyberattaques ont doublé depuis 2010. Des entreprises sensibles et des ministères régaliens, dont plusieurs ont été visés ces derniers mois, multiplient les parades face à un phénomène qui vise ordinateurs, tablettes ou téléphones cellulaires. (Le Figaro)

• Des PC aux mobiles, pirates d’Etat et anonymes frappent tous azimuts. (Le Figaro)

Espionnage

• La commission du renseignement du Sénat américain prépare un projet de loi visant à mettre des « limites » à la surveillance des données téléphoniques mais veut « préserver » ce programme de la NSA critiqué depuis l’affaire Snowden. (AFP)

CONTENUS

Régulation de l’exception culturelle française

• Le CSA veut reprendre la main sur la régulation des contenus sur internet. Depuis l’arrivée d’Olivier Schrameck à la présidence du Conseil, l’autorité brigue de nouvelles prérogatives étendues au web. Début 2013, il était encore question de la fusion avec l’ARCEP. Un rapprochement qui n’aurait pas forcément été à l’avantage du CSA et qui a, depuis, été mis de côté. Mais l’habile trajectoire politique du CSA et de son président n’ont pas encore convaincu les sceptiques qui reprochent à l’institution un manque de compétence. De fait, les acteurs du secteur critiquent le manque d’expérience économique ou numérique de certains membres du collège. Et Olivier Schrameck a encore beaucoup à faire pour concrétiser son ambition sur Internet. « Si le CSA nous cherche, il va nous trouver » a répété Giuseppe de Martino, le secrétaire général de Daily Motion. La question du financement de la création audiovisuelle par les acteurs du web est en effet délicate. (Le Monde)

• Les acteurs du net appellent à la mobilisation contre le CSA. Inquiets des pouvoirs qui donneront au CSA de nouveaux pouvoirs de régulation de l’internet, les acteurs du web appellent à la mobilisation générale. L’ASIC estime que l’obligation de déclaration préalable constitue un grave danger pour la liberté d’expression (Numerama)

• Loi audiovisuelle : censure du web ? Ce n’est pas la peine d’en rajouter ! (Communiqué de l’ASIC)

• Royaume-Uni / Rôle de l’OFCOM dans les contenus – Interview d’Ed Richards, directeur général de l’Office for Communications (OFCOM). (La Lettre du CSA)

Netflix

• For the time being, Netflix is trying to be an ally of pay-television. (The Economist)

Télévision / Usages

• Contrairement aux idées reçues, les Français restent accros à la télé du salon. Ils passent 2h42 par jour sur l’écran principal, selon une étude Médiamédrie. (Le Figaro, AFP)

• Les Français ont moins regardé la télévision sur les six premiers mois de l’année. En progression partout dans le monde, la durée d’écoute de la télévision a reculé en France et au Royaume-Uni. (Les Echos)

• Les Canadiens passent de plus en plus de temps sur internet grâce à leurs équipements mobiles, téléphones intelligents ou tablettes, et le service par abonnement Netflix rogne sur la télévision, selon le bilan du régulateur des télécommunications canadien. (AFP)

Marché de la télévision

• Le nombre de chaînes de télévision est appelé à décroître d’ici 2025, selon une étude mondiale de l’Idate. (AFP)