Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 7 octobre 2013

RÉGULATION

Consommateurs

Le gouvernement prépare un arrêté sur "la loyauté des débits"

• L'Etat a envoyé une lettre aux opérateurs télécoms pour leur demander de "veiller à la loyauté" de leurs publicités concernant les offres Internet, sous peine de poursuites. S'ensuit une menace à peine voilée à l'intervention de la DGCCRF et d'actions en justice d'ici à la fin de l'année lorsque les actions de groupes seront légales. A la maison ou sur mobile, les connexions Internet n’atteignent pas les vitesses vantées dans les publicités. Le gouvernement va donc publier un arrêté d'encadrement adéquat des annonces de débits qui changera la manière de présenter les offres types DSL. Au plus tard, le 1er juillet 2014, les opérateurs préciseront à leurs futurs clients le débit qu'ils offrent à l'entrée de leur domicile. Les consommateurs pourront comparer les propositions (Le Parisien, AFP)

• Un texte attendu par les consommateurs (Le Parisien)

• Pour Maxime Lombardini, directeur général d’Iliad "cet arrêté ne doit pas être anti-Free ; actuellement, le texte ne concerne que les réseaux ADSL et surtout VDSL2. Il ne faudrait pas vider cette technologie où Free est en pointe avec des box immédiatement compatibles". Derrière cette mise en garde, il y a l’inquiétude chez Free de voir les opérateurs historique faire pression sur le gouvernement pour obtenir un texte taillé sur mesure. Si le patron d’Iliad reconnaît des vertus au futur arrêté et notamment une meilleure transparence et une volonté de mieux informer le consommateur, il s’interroge surtout sur le parti pris de l’arrêté et sur les fourchettes de débit que seront proposées. "Il ne faudrait pas que l’arrêté freine l’innovation" estime-t-il (Le Parisien)

• Attention arnaque : la 4G ne tient pas ses promesses, nous l'avons testé (Le Parisien)

L'ARCEP explique les raisons du recadrage de Free

• Selon l'Autorité Free "a franchi la ligne rouge". L’opérateur avait déjà publié la semaine dernière une annonce de ces débits VDSL2 et Fibre sur son site, jugées par l’ARCEP, comme une "surenchère des débits". Le régulateur l'avait alors enjoint à retirer ses publications concernant les débits VDSL2 et Fibre au motif que cette "surenchère médiatique déloyale" était un "mauvais signal donné au marché des télécoms." (universfreebox.com)

Haut et très haut débit

France

• Le Plan France Très Haut débit semble bien lancé. Lors de sa récente audition devant la Commission des affaires économiques de l'Assemblée nationale, la ministre en charge du numérique a estimé que 80% des départements devraient avoir déposé leur demande d'ici la fin de l'année (Autoroutes de l'info. & territoires 30/09/13)

• La mauvaise journée de Fleur Pellerin. Des députés ont étrillé mardi la ministre chargée de l’Économie numérique sur les insuffisances du haut débit, alors qu’elle venait évoquer le déploiement du… très haut débit. Constamment interpellés en circonscription, les élus dénoncent "l’opacité et l’irrespect des opérateurs" (lejdd.fr)

• Google Fiber en France ? Lors d’une audition devant la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, Fleur Pellerin a évoqué sa rencontre avec Patrick Pichette, vice-Président et directeur financier de Google également en charge du pilotage du projet Google Fiber (frandroid.com)

Royaume-Uni

• UK mobile operators included in government broadband plans. Britain’s leading telecoms groups will be asked by the government to provide greater competition and innovation to the next phase of the coalition’s much criticised rural broadband rollout (Financial Times)

Roaming/Commission européenne

• Neelie Kroes stands firms in roam charges fight. The EU’s telecoms commissioner, is set for a battle with Europe’s former monopolist operators this week, as she vows to stand by her far-reaching reforms, including cutting mobile roaming fees for consumers. The Dutch politician said roaming charges were outrageous and that mobile operators had to seek new business models to survive (Financial Times)

OTT et financement des infrastructures de télécommunications

• Une interview de Robert Kynel ; le vice-président de Google revient notamment sur le financement des réseaux (bfmtv.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

Monétisation de la data

• Europe's phone firms face profit hurdles with 4G. As High-Speed technology spreads, price wars threaten returns. Many operators have pinned their hopes on new, faster data services using 4G to help them boost revenue (Wall Str. jal)

Bouygues Telecom

• Suite à une plainte d’Orange, le tribunal de commerce de Paris a demandé à Bouygues Telecom de retirer une publicité comparative sur la 4G. Bouygues Telecom affirme couvrir 63% de la population depuis le 1er octobre, soit 40 millions de Français, Orange et SFR annoncent plus de 40% pour la fin de l'année, soit 25 millions. Orange ne conteste pas la couverture de Bouygues Telecom, mais d’être placé au même niveau que SFR en termes de couverture, un point retenu par le juge de référé. Les données de couverture sont déclaratives à ce stade, l'ARCEP n'ayant pas encore effectué de contrôle (latribune.fr, numerama.com, AFP)

• Selon Stéphane Richard, PDG d’Orange, "Bouygues Telecom a bénéficié d’un avantage indu". L'annonce des 63%, aurait un peu ébranlé les équipes de l'opérateur historique habitué à être le numéro un. "C'est vécu en interne comme une injustice, qui inspire de la colère, parce que les règles du jeu ont été modifiées a posteriori, et non comme une défaite qui engendrerait un sentiment de déclassement" confie-t-il. Orange a attaqué au fond devant le Conseil d'Etat la décision de l’ARCEP autorisant Bouygues à réutiliser ses fréquences 1800 MHz pour faire de la 4G, la demande en référé de Free ayant été rejetée. "Je ne sais pas si nous gagnerons. Mais une mesure peut être légale tout en étant néanmoins injuste. Cette décision a conduit à valoriser un avantage historique, le fait que Bouygues ait eu plus de fréquences 1800 Mhz au départ et moins de clients. C'est un avantage indu" s'indigne-t-il (latribune.fr)

• Le PDG de Bouygues Telecom explique comment l'arrivée de Free sur la téléphonie mobile a poussé l'opérateur à se restructurer pour absorber ses pertes, jusqu'à ce que la 4G lui offre de nouvelles perspectives (Les Echos)

Smartphones

• Amazon veut concurrencer l'iPhone en développant un modèle de smartphone 3D (Le Figaro)

Données personnelles

• Selling secrets of phone users to advertisers. Advertisers and tech companies are finding new ways to track us on our smartphones and reach us with individualized ads (nytimes.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Opérateurs

Mise en Bourse de Numericable/Qui est le propriétaire des infrastructures de réseaux câblés ?

• L'introduction en bourse de Numericable se rapproche. Un des aspects étudiés de près par les marchés sera la propriété du réseau de Numericable, son régime juridique et son avenir. Les réseaux ont été construits en deux époques. Une première moitié, issue des réseaux "Plan câble" construits par les P&T, date du début des années 80. Dans ces réseaux, le câble coaxial, les fibres optiques... appartiennent à Numericable, mais Orange a conservé la propriété du génie civil. L'autre moitié des réseaux a été construit à partir de 1986 dans le cadre du "Plan Nouvelle Donne" qui permettait aux collectivités locales de construire elles-mêmes leurs réseaux, ou de les faire construire par des câblo-opérateurs privés, qui ont tous fini par être rachetés par Numericable. Le statut juridique de ces réseaux est bien plus confus. Pour y voir clair, l’ARCEP s'est demandé si ces contrats relevaient ou non du régime juridique des délégations de service public. Car, dans ce cas-là, les textes sont clairs : à la fin du contrat, la propriété du réseau revient à la collectivité -on appelle cela le "bien de retour". L'ARCEP a rendu son verdict dans un rapport publié en 2007. A la suite de ce rapport, le câblo-opérateur a proposé un deal aux collectivités : à l'issue du contrat, Numericable garde la propriété des câbles et des équipements, mais le génie civil revient à la collectivité, qui peut alors en faire profiter tous les opérateurs. Ce deal a été accepté par 20 collectivités et par l'ARCEP en 2010 (bfmtv.com)

Vivendi/Gouvernance

• "Je n'ai pas l'intention de brader Vivendi" : critiqué depuis des mois, mis sous pression par Vincent Bolloré, son premier actionnaire, Jean-René Fourtou persiste et signe. Dans une interview, il justifie sa stratégie et reconnaît des "divergences" avec son premier actionnaire. Oui, il faut vendre Activision Blizzard et Maroc Telecom, pour désendetter Vivendi, explique le président du conseil de surveillance. Oui, il faut séparer l’opérateur SFR des activités de médias et de contenus, pour faire remonter le cours de Bourse. Non, il ne faut pas vendre SFR, qui a un fort potentiel de croissance (Le Monde)

• Le patron de Vivendi considère qu’une offre de 15 milliards d’euros pour SFR n’est pas assez. "Je parie qu'avant trois ans nous retrouverons la valorisation qui était en vigueur lors du rachat en 2011 des 44% de SFR détenus par Vodafone. C'est un challenge mais c'est faisable." assure-t-il. La valorisation de Vivendi avait alors atteint 18 milliards d’euros. Jean-René Fourtou espère cependant réussir la séparation des deux pôles "dans quelques mois." (Le Monde, latribune.fr, Reuters)

• Vivendi changerait finalement d'avis. Jean-René Fourtou estime que SFR pourrait rester dans le giron de Vivendi, les activités médias seraient séparées (zdnet.fr, AFP)

• Jean-Yves Charlier devrait annoncer le plan stratégique de SFR lors de sa venue le 20 novembre à la conférence de l'Idate à Montpellier (La Lettre de l'Expansion)

BT ouvre son propre réseau en fibre sur Paris

• Comme dans toutes les grandes métropoles mondiales, BT implante sur Paris son propre réseau. Il sera complété par des liens directs avec 150 entreprises (reseaux-telecoms.net)

Emploi

• Mille contrats de génération ont été signés chez Orange (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Telecom Italia presenterà il 7 novembre il nuovo piano industriale, in cui si parlerà delle controllate sudamericane Tim Participacoes e Telecom Argentina (Reuters)

• Franco Barnabe quitte la présidence de Telecom Italia ; l'administrateur délégué Marco Patuano, assume la direction générale à titre temporaire, le temps de désigner un nouveau président (Reuters, totaltele.com)

Equipementiers

• Samsung vise une deuxième année de résultats record. L'on estime que le leader mondial des mémoires DRAM devrait dégager cette année un bénéfice d'exploitation de 26,36 milliards d'euros, soit un tiers de plus que l'an passé (Reuters)

• Samsung prévoit d'engranger un résultat trimestriel en hausse de 25%. Le sud-coréen devrait dégager un bénéfice net de près de 7 milliards d'euros sur les trois derniers mois. Un nouveau record pour le groupe, qui maintient son leadership mondial sur le segment des smartphones (latribune.fr)

• Interview: Hans Vestberg, chief executive, Ericsson(Financial Times)

• HTC publie la première perte trimestrielle de son histoire. Le groupe taiwanais a vu ses ventes chuter de 33% au troisième trimestre. Cette contre-performance témoigne de l'échec commercial de son smartphone vedette, le HTC One (Les Echos, Reuters)

• BlackBerry pourrait vendre ses brevets et son système sécurisé à Google, SAP ou Cisco qui s'intéressent surtout à son portefeuille de brevets et à son système de messagerie sécurisé (latribune.fr)

• BlackBerry discuterait avec Google, Intel, Samsung et d’autres poids lourds. Malgré l’offre de rachat du fonds d'investissement canadien Fairfax Financial, BlackBerry aurait demandé à d’autres grands noms de l’industrie, dont Google, Intel, Samsung et LG, de manifester leur intérêt (zdnet.fr)

• BlackBerry a-t-il encore un avenir alors qu'il n'a pas su réagir à l'arrivée des écrans tactiles ? (01 Business)

INTERNET

Réseaux sociaux

• Twitter dévoile pour la première fois son état de santé afin d’entrer en Bourse. Le réseau social veut lever 1 milliard de dollars. Son chiffre d’affaires est en forte hausse, mais il perd de l’argent (Le Monde)

• Twitter : folle croissance et lourdes pertes. À quelques semaines de son entrée en Bourse, le site annonce qu’il a perdu 69 millions en six mois, alors que son chiffre d’affaires s’envole (Le Figaro, Reuters)

• Swarm of rivals seeking share of social media pie (nytimes.com)

• Pour son entrée en Bourse, Twitter se veut "l'anti-Facebook" (AFP)

• Deux fondateurs de Twitter parmi les milliardaires de la high-tech (AFP)

Données personnelles

• L’Histoire au piège de la Toile. Alors que l’Union européenne prépare un nouveau texte sur la protection des données personnelles, le "droit à l’oubli numérique" inquiète archivistes et historiens (Le Monde)

• Europe aims to regulate the cloud. Legislators are pushing for privacy protections, even if using cloud technology becomes more complicated as a result (nytimes.com)

Economie numérique

• Les 10 règles pour revendre sa start-up à prix d'or à Apple, Google, Amazon… (challenges.fr)

CONTENUS

Ministère de la Culture

• Dans une interview, la ministre de la Culture répond notamment sur l'instauration d'une taxe sur les smartphones pour financer la création et sur le transfert de la bande 700 MHz aux télécoms (Le Figaro)

Réseaux sociaux et outils d'analyse des programmes télévisuels

• Télé sociale : la guerre est déclarée entre Facebook et Twitter. Les réseaux sociaux multiplient les partenariats avec des chaînes de télévision. Facebook va annoncer aujourd’hui un premier accord signé avec TF1 et Canal+ (Les Echos, AFP)

• "Nos outils vont permettre à TF1 et à Canal+ d'en savoir plus sur leurs téléspectateurs" : une interview de Dan Rose, vice-président en charge des partenariats de Facebook (Les Echos)

SECTEUR POSTAL

Equipementiers

• Neopost : une nouvelle dynamique pour le gestionnaire de courrier (Le Revenu)

• "Nous distribuons environ 80% de notre résultats" : trois questions à Denis Thierry, PDG de Neopost (Le Revenu)