Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 10 juin 2013

RÉGULATION

Refarming 1 800 MHz/Recours devant le conseil d'Etat

• Orange a déposé un recours devant le Conseil d'Etat pour contester l'autorisation accordée par l'ARCEP à Bouygues Telecom d'utiliser des fréquences actuellement dévolues à la 2G pour déployer son réseau mobile 4G. Free mobile serait lui aussi prêt" à faire de même avant la date butoir du 11 juin, tandis que SFR "y a renoncé" (Le Figaro, AFP)

Deuxième dividende numérique

• Les Assises de l’Audiovisuel ont donné le coup d’envoi de la bataille des 700 MHz. Les télécoms et l’audiovisuel se disputent ces fréquences en or du second dividende numérique. Emmanuel Gabla, membre du CSA, pense qu'il ne faut pas privilégier un secteur par rapport à un autre. "Chacun doit faire des efforts [...] pour faire en sorte que les fréquences soient utilisées de manière un peu plus efficace" (Edition Multimédia, numerama.com)

Commission européenne

• Roaming : Bruxelles prêt à subventionner l'Europe du Nord ? Chez France Télécom, certains ont calculé que la fin du roaming représenterait un transfert de valeur de l'ordre de 6 à 7 milliards d'euros des pays du Sud de l'Europe vers ceux du Nord. Pour la bonne et simple raison que cette mesure va d'abord bénéficier aux touristes intra-européens, souvent venus des pays du Nord, qui partent en vacances en Espagne, en Italie ou en Grèce. En clair, Neelie Kroes va réussir à faire subventionner Deutsche Telekom ou le suédois TeliaSonera par Portugal Telecom (Les Echos)

• Compte rendu du conseil des ministres télécoms du 6 juin dernier (Communiqué du Conseil)

VDSL2

• Free teste le VDSL2 dans le Sud-Ouest. Les opérateurs commencent à dégainer leurs armes pour doper le débit des lignes fixes. Cette technologie sera disponible sur l’ensemble du territoire à l’automne 2013, mais les abonnés Freebox Révolution des départements de Dordogne et de Gironde expérimentent depuis vendredi le VDSL2, sans surcoût et sans changement ni de leur équipement. Cette connexion haut débit peut en théorie aller jusqu'à 90 Mbit/s. Cette annonce fait suite à celle de SFR, dont l'offre de fibre optique vient de basculer de 100 à 300 Mbit/s. Bien que celle-ci concerne beaucoup moins de foyers, elle démontre la volonté des opérateurs de se battre aussi sur le terrain de la vitesse de connexion, indispensable pour profiter aux mieux des dernières technologies et attirer de nouveaux abonnés (reseaux-telecom.net, Les Echos, mobinworld.com, pcinpact.com, lemondeinformatique.com, Communiqué de presse)

Haut débit

• Et maintenant la guerre des débits sur internet. De nombreux opérateurs multiplient les offres pour que leurs clients puissent bénéficier du très haut débit chez eux (Le Parisien)

FTTH

FTTH : la question de la justification économique se pose. Bénéficier de la fibre optique jusqu'à son domicile c'est bien mais ne pas avoir à débourser beaucoup pour ce confort c'est mieux. Le FTTH est donc en attente de justification économique (lafibreoptique.com)

Economie

• Low-cost : quel est le juste prix ? (Libération)

Marché unique des télécoms

• Telekom Austria chief executive Hannes Ametsreiter lent his voice to those calling for consistent telecoms regulation across European Union. "We need a real pan-European telecommunications market, not 27 single markets with different regulation," he said in an email to Total Telecom. Ametsreiter said the current regulatory regime "hinders more than it helps". "In general we need less regulation for broadband, a freeze in interconnection and completely new models for roaming pricing if we are to improve our economic outlook," he said (totatele.com)

Concurrence

• En matière de concurrence l'Europe fait fausse route (un édito de Jean-Louis Beffa/Challenges)

Passage de l'IPV4 à l'IPV6

• Le FAI français K-Net arrive à  court d'adresses IPV4 et risque de ne plus pouvoir faire face à sa croissance. Une première en France qui met un peu plus en lumière le retard pris dans l'adoption d'IPV6 (IT Circle)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Europe’s 4G users face premium prices. European operators are pinning hopes on the launch of high-speed 4G mobile services to reverse the long-term decline in revenues. However, analysts question whether they can convince consumers to pay extra in a fiercely competitive regional market. The partial launch of 4G services in Europe has so far yielded mixed results for operators in establishing a price premium over 3G, according to research by Citigroup, with the next generation mobile broadband services sometimes simply bundled into existing higher tariff plans in several countries.  There is no guarantee that customers will accept higher prices, or that the fierce level of competition across Europe will allow operators such advantage (Financial Times)

• EE's take-up fastest so far (Financial Times)

MVNO

• Afone Mobile propose un forfait illimité avec 1 Go de data à moins de 20 euros pour les professionnels. L'opérateur virtuel qui exploite le réseau de SFR frappe fort dans un marché encore dominé par l'opérateur historique (zdnet.fr, Mobiles Magazine)

Smartphones

• Samsung shares plummet on Galaxy S4 sale fears (Wall Str. jal)

Fréquences et santé

• Mobiles, wifi, antennes : les ondes vont tous nous tuer... ou pas (rue89.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS EN FRANCE

Justice/affaire Tapie/Stéphane Richard

L'ancien directeur de cabinet du ministre auditionné lundi matin par la brigade financière

• Les juges d'instruction du pôle financier de Paris enquêtent sur l'arbitrage qui a permis à Bernard Tapie d'obtenir en juillet 2008 403 millions d'euros pour solder le litige sur la vente d'Adidas. Ils étudient en particulier le mode de désignation des arbitres et la décision du gouvernement de ne pas contester cet arbitrage malgré des soupçons d'irrégularité.   M. Richard, patron de l'opérateur Orange, devrait être entendu en détail sur le rôle de Bercy et de l'Elysée (AFP)

Stéphane Richard placé en garde à vue

• Affaire Tapie : Stéphane Richard, le PDG d'Orange, en garde à vue (lemonde.fr, AFP)

• Stéphane Richard reste à la tête d'Orange (AFP)

Portrait

• Qui est l’insaisissable Stéphane Richard ? Portrait de ce patron de 52 ans qui manoeuvre aussi bien dans les hautes sphères de l'administration que dans le monde de l'entreprise (latribune.fr)

Analyse

• Les interférences de Bercy polluent l’image et la gestion d’Orange. Ancien directeur de cabinet de Jean-Louis Borloo et Christine Lagarde, le PDG de France Télécom est entendu aujourd’hui par la brigade financière dans le dossier Tapie-Crédit Lyonnais. Le ministre du Redressement productif met Stéphane Richard sur la sellette alors que les syndicats font bloc derrière lui (L’Opinion, AFP)

• Le rôle de l'Etat en question (Le Parisien)

Réactions

• Quand le ministre se paye le PDG : "nous sommes en train de changer la France et eux nous ressortent les vieilles recettes" (L'Opinion)

• La présidente du Medef, Laurence Parisot, a indiqué qu'elle trouvait "choquants" les propos d'Arnaud Montebourg selon lesquels Stéphane Richard, PDG d'Orange devrait démissionner s'il était mis en examen dans l'affaire de l'arbitrage Tapie/Crédit Lyonnais, propos qu'il a ensuite démenti avoir tenu (AFP)

Affaire Daily Motion

• "L’affaire Dailymotion est révélatrice des clichés sur la France" : une interview de Fleur Pellerin lors de son voyage dans la Silicon Valley. "Je crois qu'il y a eu beaucoup de malentendus autour de cette question [affaire Dailymotion] parce que certains pensaient qu'Orange était une entreprise 100% publique " (L’Expansion)

• Silicon Valley, le bâton de Pellerin (Libération)

Portrait

• Delphine Ernotte, directrice générale adjointe de France Télécom, , à la conquête du Comex (Enjeux Les Echos)

Editeurs d'annuaires

• Solocal (ex PagesJaunes) risque l'américanisation. L'éditeur intéresserait Yellow Pages (Challenges)

Câblo-opérateur

• LaBox fibre de Numericable : "le meilleur de la télévision" : trois questions à Jérôme Yomtov, directeur général délégué (Direct Matin)

Free

• La DGCCRF a effectué une perquisition dans les locaux d'Iliad (Challenges)

People

• Tarik Krim, l'ex-pigiste de La Tribune devenu un gourou du numérique (Challenges)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES OPÉRATEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Telecom Italia estime que son réseau fixe, dont il envisage de se séparer, pourrait générer 4 milliards d'euros de chiffre d'affaires annuel et une marche sur excédent brut d'exploitation de 40 % (Les Echos)

• USA : Sprint and Softbank weigh alternatives to a deal (nytimes.com, Financial Times)

• Softbank intéressé par T-Mobile USA (Les Echos)

Equipementiers/la guerre entre l'Union Européenne et la Chine

• Huawei dismisses security concerns (Wall Str. jal)

• China clash on trade exposes policy divisions within the European Union (Financial Times)

SURVEILLANCE DES RÉSEAUX DE COMMUNICATIONS ÉLÈCTRONIQUES

Etats-Unis

Le programme PRISM est légal

• Scandale PRISM : comment les Etats-Unis espionnent le web. L'administration Obama a confirmé l'existence d'un programme permettant à la NSA d'accéder aux données issues de Microsoft, Yahoo, Google et Facebook. Skype, AOL, YouTube, Apple et PalTalk participeraient également au système, et la plateforme d'hébergement de fichiers Dropbox devrait y être incluse prochainement. La plupart de ces sociétés ont nié toute implication. Le directeur de la NSA a déclaré que les renseignements ne concernaient que des citoyens non américains, et que des procédures permettaient de minimiser la collecte, le stockage et la dispersion d'informations collectées accidentellement sur des Américains (lexpansion.lexpress.fr)

• Le président Barack Obama a affirmé que les programmes de surveillance des communications par le renseignement américain avaient reçu le feu vert du Congrès, et a assuré aux Américains que "personne n'écoutait [leurs] appels téléphoniques" (AFP)

L'Union européenne exprime sa "préoccupation"

• Face aux révélations sur l'espionnage de l'internet, l'Europe a fait part de ses préoccupations, mais estime qu'il est "trop tôt pour tirer des conclusions" (AFP)

• Face au scandale PRISM, que savaient les politiques européens ? En 2012, une étude du Parlement européen soulignait le risque d'une surveillance massive et mondiale par les autorités américaines. La députée Françoise Castex vient maintenant de saisir la Commission européenne (01net.com)

• US data scandal deepens EU-US divide on privacy (euractiv.com)

Les géants de l'internet nient avoir ouvert leurs serveurs aux espions

• Google, Yahoo et Microsoft nient avoir ouvert leurs serveurs aux renseignements américains. Tous nient avoir mis en place sur leurs serveurs une «porte dérobée», un accès privilégié permettant aux renseignements américains de piocher des informations selon leur bon vouloir (Le Figaro)

• Google inquiet pour les libertés. "Toute suggestion que Google divulgue des informations sur l'activité de nos utilisateurs sur internet à une telle échelle est complètement fausse", affirment les dirigeants du groupe encore, précisant que le groupe ne fournit de telles données qu'au cas par cas et seulement sur demande de la justice (AFP)

France

• Un projet "PRISM" à la française existe déjà. Les données collectées directement auprès des opérateurs mobiles et fixes seraient stockées dans un centre informatique de Thalès, en région parisienne. La plate-forme centralisée doit entrer en service en septembre 2013 (01net.com)

• Internet, SMS : comment Thales va mettre les réseaux français sur écoute. La France va se doter d'un système centralisé d'interception des données téléphoniques et internet. Mais les futures grandes oreilles de l'Etat posent de graves problèmes. Surcoûts, failles de sécurité, risques de conflit d'intérêts... Révélations (lexpansion.lexpress.fr 07/05-13)

INTERNET

Google

• Google sur le point d’acquérir Waze, le spécialiste de la navigation par satellite pour 1,3 milliard de dollars. Également convoité par Facebook, l’éditeur du service de cartographie sur mobiles serait proche d’un accord avec Google (Reuters, Wall Str. jal)

• Google hits obstacle in push into India. Poor bandwidth and infrastructure are big barriers to expansion (Financial Times)

Cloud

• Le stockage sur un nuage. Dossier (Le Monde)

Réseaux sociaux

• Il était une fois Twitter (Enjeux Les Echos)

Usages

• Les chiffres clés de la mesure web analytics de Médiamétrie en avril 2013

CONTENUS

TPS-Canal+

• L’Autorité de la concurrence valide les conditions proposées par Canal+. L'Autorité de la concurrence a publié vendredi les nouvelles conditions imposées à Canal +, suite au rachat de TPS en 2006. Le groupe les a acceptées. Elle valide les conditions commerciales proposées par Canal+, dans le cadre des 33 obligations/injonctions imposées par l'Autorité (Correspondance de la presse, Libération, Le Figaro, Les Echos, Communiqué Adlc)

Radio

• Apple a signé des accords avec Sony Music, Warner Music et Universal Music en vue d'un service radio en ligne (AFP, Financial Times)

P2P/licence globale

• Jusqu'à quand l'idée d'une licence globale fera-t-elle son éternel retour sans lendemain ? (Edition Multimédia)

Télévision

• Les tablettes jouent aux téléviseurs portables. L'iPad et ses équivalents Android se substituent au petit écran (Le Figaro)