Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 12 août 2013

rÉgulation

Très haut débit

• Le VDSL2 peut-il affaiblir les RIP très haut débit ? La table ronde organisée par la mission France THD début juillet, réunissant les collectivités territoriales, les opérateurs et l'ARCEP, avait pour but d'apprécier l'impact de cette technologie sur les réseaux très haut débit, notamment dans les zones d'intervention publiques (Autoroutes de l'info & territoires)

Royaume-Uni/consommateurs

• Ofcom has announced new measures to help consumers change landline and broadband providers. Ofcom research shows that, in cases where the customer has to contact their existing company to request a change, the resulting process can be significantly more difficult for consumers to follow. To resolve this problem, Ofcom has decided that consumers will only need follow a single switching process in future, in which the new provider leads the transfer process on behalf of the consumer (telecompaper.com)

tÉlÉphonie mobile

Equipementiers

A la Bourse

• BlackBerry étudie une sortie de la cote pour pouvoir se redresser de manière plus sereine. Le groupe canadien aurait eu des contacts avec un fonds qui soutient le projet de rachat de Dell, ce qui pourrait déboucher sur une collaboration entre les deux groupes (latribune.fr, bfmtv.com)

Guerre des brevets

• Etats-Unis : nouvelle victoire partielle d'Apple contre Samsung. La Commission commerciale internationale (International Trade Commission, ITC) américaine a jugé que sud-coréen Samsung enfreignait certaines dispositions de deux brevets détenus par Apple dans le domaine des terminaux mobiles. L'ITC a donc ordonné à Samsung d'interrompre l'importation, la vente et la distribution de plusieurs de ses modèles aux Etats-Unis (AFP, Le Monde, Reuters)

Terminaux

• Selon des rumeurs, Apple dévoilerait un nouvel iPhone en septembre (Les Echos)

• Lookout innove dans la sécurité des mobiles. Orange et Publicis sont entrés au capital de la start-up californienne qui a développé une application de sécurité pour mobile comptant 40 millions d'utilisateurs à travers le monde. Lookout a déjà levé plus de 100 millions de dollars grâce au succès de cette application, à la fois auprès des particuliers et des opérateurs qui, comme Orange, la préinstallent sur leurs smartphones (Les Echos)

tÉlÉcoms - stratÉgies des opÉrateurs À l'international

Opérateurs/fusions/acquisitions

• L'homme d'affaires mexicain, Carlos Slim, fond sur KPN pour prendre pied en Europe. Le président d'America Movil, le plus gros opérateur mobile d'Amérique latine, va lancer une OPA à 7,2 milliards d'euros sur l'opérateur néerlandais KPN. Le deuxième homme le plus riche du monde, cherche un relais de croissance en Europe. La cession de la filiale allemande de KPN, E-Plus pourrait être remise en question. Le cours de KPN a dégringolé (Les Echos, Le Figaro, Le Monde, latribune.fr, Financial Times, AFP)

• KPN, ou l'itinéraire d'un enfant trop gâté. L’opérateur historique néerlandais s’est ruiné en dividendes au lieu de transformer sa structure de coûts et d’investir. Porté par la Bourse, il n’a pas senti venir le danger, et a continué à prélever de solides marges sur ses abonnements mobiles et fixes. Au lieu de mettre en place des forfaits avec SMS illimités, comme l’ont fait les opérateurs français par exemple, il a maintenu ses formules limitées à 200 SMS, avec des coûts de dépassement élevé (Les Echos)

• L'empire du Mexicain est attaqué en Amérique latine. La domination d'America Movil en Amérique latine est menacée par la concurrence et par la réglementation (Les Echos)

• L’OPA sur KPN donne le départ de la consolidation en Europe. Cette offre brise un tabou, dans la mesure où elle vise un opérateur historique. Les acteurs du secteur se demandent maintenant si cette manoeuvre sera suivie d'autres prises de contrôle. Stéphane Richard, n'y croit pas trop car "les États sont encore présents au capital des grands opérateurs et feront barrage à des OPA hostiles", estimait-il fin juillet. Mais d'autres s'attendent à un vaste mouvement de consolidation dans une Europe qui compte plus d'une centaine d'opérateurs télécoms. (AFP)

• L’offre d’America Movil sur KPN perturbe le projet de Telefonica. L’opération d’America Movil serait susceptible de perturber la cession par KPN de sa filiale allemande E-Plus. La décision de Carlos Slim de lancer une offre sur la totalité du capital de l'opérateur néerlandais tient surtout à une volonté de faire obstacle aux visées de Telefonica sur E-Plus. America Movil estime en effet que l'offre de l'opérateur espagnol sur la filiale allemande de KPN est trop basse, ajoutent des sources, qui pensent que la société veut, pour le moins, extraire un prix plus élevé pour E-Plus. L'opérateur espagnol Telefonica a réagi vendredi en déclarant qu'il maintenait son offre en l'état (Reuters)

• Pour Etisalat, le rachat de Maroc Télécom n’est plus qu’une formalité. Le géant émirati passera ainsi de la cinquième à la troisième place des opérateurs continentaux, devant Airtel et Orange (Jeune Afrique)