Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 20 novembre 2012

RÉGULATION

Régulation / Réformes structurelles

• ARCEP-CSA : pas de fusion, mais la construction d’une structure commune (Univers Freebox)

• Pas de fusion immédiate entre le CSA et l’ARCEP, mais un premier pas. Le gouvernement devrait soutenir l'idée de créer une instance transitoire rassemblant Arcep et CSA sur les sujets qui leur sont communs, avant de parvenir à une fusion définitive qui semble de toute façon inéluctable à terme. (Numerama)

Aménagement numérique du territoire

• La PPL Maurey adoptée par le Sénat en février dernier  « n’est pas le bon outil », selon le rapport du député Alain Calmette. La proposition de loi de Hervé Maurey et Philippe Leroy, adoptée par le Sénat à la quasi-unanimité en février dernier a notamment pour objet d’instaurer un « droit opposable au haut débit » (les SDTAN seraient devenus juridiquement opposables). Le jour de son examen par la commission des affaires économiques de l’Assemblée nationale, le député Alain Calmette a préconisé son rejet, ce qui a été fait : « Plutôt que de doter le cadre réglementaire d’un texte qui, par définition, ne s’inscrit pas dans la future réforme attendue pour début 2013, le rapporteur pour avis recommande le rejet du texte », a-t-il expliqué en invoquant le caractère « obsolète » de ce texte, sa fragilité juridique, ainsi que l’existence de plusieurs projets de loi en préparation. (La correspondance de la Presse, Localtis)

• Fibre optique : le gouvernement prend le relais. Dans un communiqué de presse, le gouvernement a annoncé qu’il avait décidé de prendre en charge le déploiement très attendu du FTTH dans les zones rurales. Une mission a été confiée à Antoine Darodes (francemobiles.com)

L’emploi dans les télécoms

• N’en déplaise à Orange, SFR et Bouygues, l’arrivée de Free Mobile aurait créé des emplois. C’est ce qu’affirme une étude réalisée par deux économistes (Augustin Landier – London Business Schooll - et David Thesmar - HEC). Selon cette étude commandée par Iliad pour se défendre contre les attaques, Free Mobile aurait créé entre 16.000 et 30.000 emplois. Le son de cloche est un peu nouveau puisque, jusqu’ici, les voix s’élevaient pour pester contre les destructions d’emplois que l’arrivée de free Mobile aurait occasionnées dans le secteur des télécoms. L’étude apparait comme un contre-feu aux récentes déclarations d’Arnaud Montebourg et de Corinne Erhel qui se demandait si la 4ème licence n’avait pas été une « erreur ». Pour les deux économistes, « l’attribution de la 4ème licence mobile a permis le transfert de 2,5 à 5 milliards d’€ de richesse des actionnaires des opérateurs historiques (dont un tiers ne sont pas des résidents) vers les consommateurs (dont tous sont résidents français) » (BFM Eco, La Tribune, 01Net, AFP, Le Figaro, ZDNet)

• L’Analyse de Nicolas Curien. Faute d'une grille d'analyse précise et cohérente, le débat a pris jusqu'ici des airs de bagarre de saloon, plus animé par la passion que dirigé par la raison. Avec l'étude de nos deux experts, voici que la raison entre en lice, enfin ! Combien d'emplois, selon eux, seront-ils perdus dans les télécoms ? Les auteurs ne consacrent à cette question, si controversée, qu'une bien maigre demi-page parmi les quelque 70 que comporte leur rapport ! Ils ne nient certes pas les restructurations en cours et à venir dans le secteur des télécoms. Les pertes d'emploi dans les télécoms sont une conséquence des gains de productivité dans ce secteur et non pas une conséquence de l'accroissement de la concurrence. Free ne peut être tenu pour responsable des effets intra-sectoriels des gains de productivité, effets certes négatifs sur l'emploi mais qui auraient prévalu de toute manière, sous l'impulsion du progrès technologique ; sans doute un peu moins vite, il est vrai. L'impact "propre" de l'entrée de Free Mobile, c'est-à-dire ce qui est spécifiquement causé par le 4ème opérateur et n'aurait pas eu lieu sans son arrivée, est donc circonscrit aux effets externes qu'une plus forte intensité concurrentielle sur le marché mobile exerce sur le reste de l'économie. (http://ncurien.fr/blog/145-novembre-2012)

Régulation / terminaison d’appel mobile

• Berlin se moque de la Commission européenne. Dernier grand pays de l’Union à n’avoir toujours rien fait en matière de terminaison d’appel mobile, l’Allemagne vient – enfin – d’expliquer comment le pays allait appliquer la recommandation européenne la matière. C’est un véritable bras d’honneur qu’adresse l’Allemagne à l’Union européeenne qui avait émis une recommandation imposant aux régulateurs d’utiliser le modèle des coûts incrémentaux pour calculer les tarifs de gros et estimer que ceux-ci devaient tendre vers un tarif cible de 1 ct d’€ au 1er janvier 2013. Non seulement le BundesNetzAgentür n’a pas lancé d’étude sur le marché de la TA mobile, mais elle propose des tarifs de 1,85 cts d’€ au 1er décembre prochain. Evidemment la Commission européenne, appuyée par l’ORECE, ne pourra que rejeter ce projet de décision.  (La Lettre Euro TMT)

Royaume Uni / 2ème dividende numérique

• UK starts planning for 5G mobile. OFCOM looking to free up 700 MHz spectrum for mobile, in order to meet growing demand for mobile data and to support future mobile services, which it described as “possibly 5G”  (Total telecom, communiqué de l’Ofcom)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Système d’exploitation mobile

• Android, le système d'exploitation pour mobiles du géant de l'internet Google, ravit à Apple une part croissante du marché des téléphones et des tablettes informatiques, grâce à une innovation rapide et un large éventail d'engins moins coûteux. (AFP)

• 67 % des utilisateurs de smartphones sont fidèles à Android (Les Echos)

m-payement

• Inside Secure accélère aux Etats-Unis. Le spécialiste aixois du paiement sans contact s’offre l’américain ESS, spécialiste du cryptage. L’opération pourrait s’élever à 48 millions de dollars (Les Echos, AFP)

• Square veut détrôner la carte de crédit. La start-up, créée par le fondateur de Twitter, se lance dans la bataille du porte-monnaie électronique où s’affrontent déjà Google, Apple, les banques et les opérateurs de télécommunications. Trop de monde pour un marché balbutiant qui ambitionne de faire disparaître les carte bancaires physiques (Le Monde eco&entreprise)

Zones blanches

• Privés de téléphonie mobile, les usagers d’un petit village du Doubs (Fourgs) vendent leur pylône sur internet (Le parisien)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Brevets

• 30% c’est la progression moyenne des ventes annuelles de brevets dans les télécommunications françaises entre 1997 et 2009 (Le Monde eco&entreprise)

France Télécom

• Orange s’allie avec Akamai pour les services internet. L’opérateur veut vendre des services permettant d’optimiser le chargement des pages web (Les Echos)

• Livebox Play d’Orange : sur les pas de la Freebox Revolution. Un clone de la Freebox v6, deux ans après…(Le Monde Informatique)

• Le FSI passe une provision de plus d’un milliard sur France Télécom. Le Fonds stratégique d’investissement, qui détient 13,7% du capital de l’opérateur ex-historique, vient de passer une provision de plus d’un milliard d’€ dans ses comptes 2012 en raison de la chute de l’action (La Lettre de l’Expansion,  Le Figaro Eco)

Aménagement numérique du territoire

La Réunion

• 20 novembre 2012 : ZEOP libère le très haut débit. L’opérateur internet très haut débit par fibre optique lance un abonnement Internet et Téléphonie illimités à 24,90 € par mois (Communiqué de presse)

Val-de-Marne

• Numericable annonce l’arrivée de la fibre optique pour 27 communes du Val-de-Marne (communiqué de presse)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Algérie

• Le milliardaire égyptien Naguib Sawiris a porté devant un tribunal arbitral le litige qui l'oppose à l'Etat algérien au sujet de sa participation dans l'opérateur de téléphonie mobile Djezzy, réclamant cinq milliards de dollars de dommages et intérêts. (La Tribune, AFP)

Espagne

• Le gouvernement espagnol veut vendre 20% de l'opérateur de satellites Hispasat au groupe Abertis, propriétaire des autoroutes françaises Sanef, déjà son premier actionnaire, selon le journal Expansion, une information "vigoureusement" démentie lundi par Hispasat. (AFP)

Guerre des brevets / Etats-Unis

• Samsung a marqué un point lundi dans la guerre des brevets qui l'oppose à Apple, la Commission américaine du commerce (ITC) décidant finalement d'instruire une plainte qu'il avait déposée avec l'espoir d'interdire l'importation de certains produits du groupe à la pomme aux Etats-Unis. (AFP)

Cloud

• Ruée des géants de l’informatique dans le cloud. Depuis 2 ans, les grands groupes IBM, HP, Oracle, Dell SAP et Cisco ont dépensé des dizaines de milliards de dollars pour acquérir des sociétés spécialisées dans l’informatique dans le nuage (Le Figaro, Les Echos)

Départ

• Puces : le patron d’Intel part sans avoir relevé le défi de la mobilité. Sous la direction de Paul Otellini, le chiffre d’affaires a grimpé en 8 ans de 39 à 54 milliards de dollars (Les Echos)

Notation

• L'agence de notation financière Standard and Poor's a relevé lundi d'un cran la note qu'elle octroie au géant de l'internet Google, louant les performances financières du groupe américain. (AFP)

INTERNET

Audiences de l’internet

• Les constructeurs automobiles en tête des plus fortes progressions d’audience du mois de septembre, boostés par l’ouverture du salon de l’automobile et les multiples portes ouvertes chez les concessionnaires. Cela représente 8,7 millions de visiteurs uniques au total, soit près d’un internaute sur 5 (communiqué de presse Médiamétrie)

CONTENUS

Royaume-Uni

• UK telecoms group plans TV channels to host £1bn sports. BT is planning to roll out as many as three new television channels to broadcast the football, rugby and other sports content it has acquired for almost £1bn in recent month (Financial Times)

SECTEUR POSTAL

Messageries

• Deutsche Post World net et DHL, rencontre au long cours. 20 ans qu’ils se connaissent, 10 ans qu’ils sont unis. Acquis à 100 % par Deutsche Post Word Net en 2002, DHL n’a cessé de grandir jusqu’en 2012. Une décennie de déploiement en rouge et jaune (Le journal de la logistique)