Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 23 mai 2012

 

RÉGULATION

Economie numérique/les créateurs

• Xavier Niel is Steve Jobs of telcos world, according to a JP Morgan analyst (totaltele.com)

FTTH

Couverture du territoire

• Comment pousser les opérateurs à déployer le haut débit en France. Le sénateur Hervé Maurey lance un cri d'alarme. Le déploiement du haut débit en France a pris, selon lui, un retard inquiétant. Sa solution : réduire les taxes que paient les opérateurs mais leur imposer des obligations en la matière. Interview (challenges.fr)

Mutualisation des infrastructures/financement des réseaux

• La Commission européenne a lancé une consultation publique pour recueillir l’avis des acteurs publics et privés sur les moyens de réduire le cout de déploiement des réseaux haut et très haut débit. Le génie civil reste le principal facteur de coût (jusqu’à 80%) du déploiement des réseaux THD et, selon la Commission, celui-ci pourrait être réduit d’un quart si les travaux d’aménagement étaient mieux coordonnés et si les infrastructures passives étaient davantage mutualisées entre opérateurs (blog.grandesvilles.org)
• La fibre optique à la traîne en Europe. Les investissements dans les réseaux optiques diminuent dans le monde.  Particulièrement en Europe où la France ne fait pas vraiment figure de bon élève (silicon.fr)

Grand emprunt/France

• André Rousset, président de l'Association des régions de France, est pressenti pour devenir le nouveau commissaire général à l'investissement, suite à la démission d'André Ricol.  Il reste 9 milliards à la disposition du nouveau commissaire,  sur les 35 milliards d'euros empruntés (Le Monde, latribune.fr)
• Où sont passés les milliards du "grand emprunt" ? Le secteur technologique le moins doté pour l'instant, c'est l'économie numérique, avec moins de 600 millions d'euros pour ce qui était présenté comme une priorité nationale (blogs.mediapart.fr)

Investissements/Europe

• L'Union européenne va pouvoir débloquer une enveloppe de 230 millions d'euros sur son budget pour inciter des capitaux privés à investir dans des projets d'infrastructures stratégiques. Le "Project Bond" est considéré comme un instrument important pour relancer l'économie et l'emploi en Europe. Les dirigeants européens doivent en discuter mercredi soir à Bruxelles lors de leur sommet informel (AFP)

Wimax

• Le Wimax n'a pas d'avenir en France : ZTE propose d'abandonner le Wimax et plaide pour la réutilisation des fréquences avec un dérivé du LTE (le TD-LTE) : "les licences attribuées ne sont pas associées à une technologie en tant que telle mais à des fréquences. Rien n'empêche donc les détenteurs de ces licences d'exploiter les fréquences avec une autre technologie" déclare Pierre Eisenmann, directeur de la division sans fil de l'équipementier chinois. "Nous discutons beaucoup avec Bolloré mais rien n’est signé pour le moment. Des opérateurs spécialisés comme Altitude Infrastructure ou Axione pour les DSP locales regardent ça également de très près"  (zdnet.fr)

TÉLÉPHONIE MOBILE

4G

• Free ne voit pas d'urgence à déployer la 4G. Les infrastructures émergent à peine et l'opérateur doit de toute façon attendre le déploiement de SFR. Free Mobile a en effet le droit de passer un accord avec ce dernier, dans la mesure où sa licence 4G est limitée (numerama.com)
• 2,6 millions d’abonnés chez Free Mobile : quel avenir pour la concurrence sur le marché des mobiles ? Alors que l’opérateur vise les 10 millions de clients à moyen terme, quelques réserves peuvent être émises. Parmi celles-ci, il est inévitable d’évoquer la 4G, ce protocole qui permettra aux mobinautes de surfer depuis leur smartphone à la même vitesse que depuis leur domicile. Les opérateurs historiques en ont même fait la pierre angulaire de leur stratégie afin de proposer des offres haut-de-gamme. Il s’agit là d’un véritable facteur de différenciation pour eux. A ce petit jeu, Free Mobile devra réaliser d’énormes investissements pour espérer jouer un rôle central (atlantico.fr)

Equipementiers

• Google a bouclé son acquisition de Motorola Mobility. L'opération, qui a pris plus de temps que prévu pour être finalisée, marque les premiers pas de Google dans le domaine de la fabrication de matériel. L'acquisition de Motorola Mobility permet à Google de se mettre à l’abri des actuels et futurs procès contre Android grâce à l’acquisition d’un portefeuille de 17 000 brevets, même si cette protection se paye au prix fort (zdnet.fr, AFP, Wall Str Jal, Communiqué Google)
• Larry Page, CEO de Google, a annoncé la démission de Sanjay Jha, CEO de Motorola Mobility "qui avait misé gros sur Android",  et son remplacement par  Dennis Woodside (trends.levif.be)
• ST-Ericsson choisi par Samsung pour les plates-formes de 2 smartphones Galaxy (AFP), Les Echos)

Modèles économique

• Le m-commerce pourrait représenter plus de 2 milliards d'euros cette année en France selon une étude de touslesprix.com (businessmobile)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

FTTH

• Où en est-on des déploiements des opérateurs ? A l’enthousiasme et au volontarisme qui ont marqué le début des déploiements (en 2007-2008) a succédé une période de ralentissement, puis de doute qui a provoqué un quasi arrêt des déploiements, le temps que les règles du jeu soient clarifiées. Aujourd’hui, le cadre est fixé dans ses grandes lignes. Et si beaucoup d’acteurs du marché craignaient que les opérateurs consacrent l’essentiel de leurs ressources à préserver leur base de clients mobiles contre l’offensive et de Free et à financer leurs réseaux LTE, tout semble indiquer que les opérateurs ont enfin remis la fibre au coeur de leur stratégie (Le Jal des télécoms)
• Remettre l’initiative publique au coeur de l’action. Les collectivités territoriales souhaiteraient avoir les coudées plus franches pour déployer leurs propres projets numériques ; souvent plus complets, plus rapides… et moins chers que ceux proposés par les opérateurs (Le Jal des télécoms)
• Projets pilotes : quels enseignements ? Un an après l’expérimentation portant sur 6 communes de moins de 20 000 habitants, retour sur les déploiements réalisés et sur les bonnes pratiques qu’ils ont permis de mettre en évidence (Le Jal des télécoms)
• Les pays émergents s’emparent de la fibre. En 2011, la Corée du Sud, le Japon et Hong Kong restent les trois territoires avec le taux de pénétration le plus hauts, selon la dernière enquête du FTTH Council. Cependant, les pays émergents commencent doucement à combler leur retard (Le Jal des télécoms)
• Très haut débit: «Les premiers abonnés à Amiens cette année». Le patron d'Orange a confirmé le déploiement de la fibre dans la région, au même tarif que le haut débit classique pour le client. Pour l'instant (courrier-picard.fr)

Partage de la valeur

• La réduction du dividende des France Télécom divise ses actionnaires salariés (latribune.fr)

Success story

• Comment Criteo s'est fait une place de choix sur le Net. Présente dans plus de 15 pays, la start-up française a pour objectif d'atteindre le milliard d'euros de chiffre d'affaires dans les prochaines années et d'accroître sa part de marché, aux côtés des géants du secteur tels que Google  (Les Echos)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Vodafone souffre en Europe mais résiste dans les pays émergents. Le géant du mobile a dû déprécier de 4 milliards de livres la valeur de ses filiales italienne, espagnole, portugaise et grecque. La santé florissante de l'activité en Inde, en Turquie et même aux Etats-Unis lui permet toutefois d'afficher de plantureux profits (Les Echos, AFP, Financial Times)
• Tata says big investors at C&WW frustrated bid (Financial Times)

Economie numérique

• Apple et les limites de la culture du secret. Sept mois après la mort de Steve Jobs, Apple entretient avec la même ferveur le culte absolu du secret. Mais, devenu tout-puissant, le groupe doit accepter un minimum de transparence sinon les investisseurs, médias et observateurs se chargeront de pointer ses zones d'ombre, quitte à ternir son image (Les Echos)

INTERNET

Mise en Bourse de Facebook

• Bourse : Pourquoi Facebook perd des amis. Après une première séance poussive, sauvée par l'intervention massive des banques introductrices, l'action du premier réseau social mondial a tout de suite ouvert en nette baisse pour sa deuxième séance de cotation, plongeant sous son prix d'introduction de 38 dollars. Pourtant, l'entreprise californienne a levé les fonds et obtenu la valorisation qu'elle souhaitait. Comment expliquer que la Bourse se détourne aussi vite de l'introduction de l'année ? Premières explications en trois points (latribune.fr)
• Les raisons d'un fiasco. L'action a encore débuté la séance dans le rouge. Les banquiers en charge de l'introduction en Bourse ont été trop gourmands. Les investisseurs l'ont découvert au dernier moment (Le Figaro, Libération)
• Facebook, de la bulle au scandale. Facebook et ses banques conseils auraient revu à la baisse, dans la plus grande discrétion, les perspectives financières du site pour prendre en compte ses difficultés à se développer dans le mobile. Morgan Stanley a reconnu n'avoir prévenu que ses gros clients, l'on peut s'attendre à ce que l'information provoque un nouveau scandale financier (Euro TMT, Reuters)
• Very bad trip (Le Monde)
• Nasdaq shaken by Facebook black eye (Financial Times)

Google

• Bruxelles tente de résoudre son conflit  avec Google par un règlement à l'amiable. Google est ainsi tenu de prendre, dans les semaines à venir, des mesures afin de mettre un terme aux préoccupations de Bruxelles ; quatre griefs lui ont été notifiés par le commissaire en charge de la concurrence (Le Monde, Financial Times)

e-commerce

• Rakuten, propriétaire en France de PriceMinister, ambitionne d'atteindre 70% de transactions hors Japon (AFP)

technologies

Equipementiers

• Alcatel-Lucent œuvre pour un internet plus rapide et plus efficace (Communiqué)
• Alcatel-Lucent dévoile le routeur de cœur de réseau internet le plus puissant du monde (Communiqué)

CONTENUS

Nominations

• Ministère de la culture : Gilles Le Blanc, professeur d'économie à l'école Mines Paris Tech, serait nommé directeur adjoint du cabinet de la ministre (Correspondance de la presse)

Droits d'auteurs

• Pierre Lescure, devrait piloter la commission de concertation sur Hadopi. L'ancien patron de Canal+,  sera chargé de mettre en place cette instance afin d'entendre tous les acteurs de la filière et les consommateurs (electronlibre.info, Les Echos, pcworld.fr)
• Le Simavelec et le SNSII, représentant des fabricants de produits d'électronique grand public, ont dénoncé le système de calcul de la redevance pour copie privée et réclamé une refonte totale du dispositif (Les Echos)

TV connectée

• France : 3 millions de foyers sont équipés, selon une étude Médiamétrie-GfK (Le Figaro)

Abus de position dominante/Canal +

• Fusion CanalSat-TPS : le piège se referme sur Canal+. Dans le bras de fer opposant Canal+ et l'Autorité de la concurrence,  cette dernière brandit la menace de séparer Canal+ et CanalSat (Le Figaro)

SECTEUR POSTAL

Messagerie

• Le spécialiste américain de la messagerie rapide FedEx a acheté le tourangeau Tatex et veut se positionner en leader européen (Les Echos)

Russie

• La poste russe cherche à s'inspirer du modèle français. Après un partenariat avec la poste italienne, le directeur de l'énorme structure postsoviétique dit regarder vers la France (Les Echos)