Revue de presse

Les titres de la presse du lundi 10 décembre 2012

RÉGULATION

ARCEP

Consommateurs/Qualité de service Youtube sur Free

• Hasard du calendrier ? Au lendemain de l'officialisation d'une enquête administrative de l'Arcep, les difficultés d'accès à YouTube pour les abonnés Free semblent s'être envolées. En pratique, il est à nouveau possible de lire une vidéo HD 720p ou Full HD 1080p sans délai et sans interruption. Cette amélioration intervient au lendemain d'un communiqué de l'Arcep officialisant l'ouverture d'une enquête administrative concernant le peering entre Free et YouTube (pcinpact.com, clubic.com, twitter)

Dégroupage

• Bilan du déploiement ADSL de novembre 2012. Pour le mois de novembre, les opérateurs alternatifs ont adopté des rythmes assez proches pour le dégroupage. On compte 58 NRA supplémentaires pour SFR, 53 pour Bouygues Telecom et 49 pour Free. Du côté de l'opérateur historique, le déploiement du haut débit s'est opéré sur 33 nouveaux répartiteurs (degroupnews.com, generationcable.net)

Impact de l'arrivée de Free sur le marché

Procédures juridiques

• SFR et Bouygues Telecom attaquent Orange pour la « stratégie prédatrice » d'Open. Les deux opérateurs se sont joint à la plainte de l'UFC Que choisir devant l'Autorité de la concurrence. Ils reprochent à leur concurrent de verrouiller les clients dans son offre quadruple-play et de les empêcher de répliquer ses tarifs (latribune.fr)

Modèle économiques

• Free lance le mobile pour rien (ou presque). Son offre à 2 euros pour 2 heures d'appels et SMS illimité risque de relancer la guerre des prix. A ce niveau de prix, voix et SMS ne valent littéralement plus rien. Et la différence avec les tarifs pratiqués par l'industrie il y a un an est abyssale : fin 2011, pour une offre équivalente (2 heures de voix), il fallait compter au moins 20 euros par mois (Le Monde)

• "Free Mobile aura gâché le début et la fin de l’année de ses concurrents". Pour Maxime Lombardini, le directeur général d'Iliad, il était nécessaire de mettre à jour le forfait à 2 €, étant donné qu'"il a un peu vieilli du fait de la réaction des concurrents". "Dès le début Free Mobile a choisi d'avoir une offre simple avec deux offres seulement qui répondent aux besoins de nos clients. Il n'y a pas de raison de les changer". Le DG d'Iliad précise au passage : "aucun de nos forfaits ne perd de l'argent. De plus Free Mobile est un factuer de soutien à notre activité ADSL3 (pcinpact.com)

• Après Free, SFR casse ses prix pour Noël. Suite au renouvellement du forfait à 2 € de Free Mobile, SFR vient d'annoncer qu'il allait diviser par deux le prix de sa formule RED 2 heures à partir du 12 décembre prochain. Elle passera de 9,90 € à 4,99 € avec toujours deux heures de communications et des SMS / MMS illimités... et elle sera donc au même prix que la déclinaison 100 mn lancée il y a moins de trois semaines. Red reste plus de deux fois plus cher que Free mais "avec la qualité du réseau SFR"(latribune.fr, Communiqué)

Neutralité du net

• Neutralité de l'Internet : la réunion de Bercy reportée à janvier (latribune.fr)

• Le point de vue de Nicolas Curien : "Le concept de neutralité des réseaux est souvent confondu, à tort, avec celui de non-discrimination du trafic. Une telle assimilation semble acceptable en première approximation, lorsqu'il s'agit simplement de bannir le blocage des contenus ou certaines formes de discrimination à l'évidence anticoncurrentielles. En revanche, la confusion entre neutralité et non-discrimination devient inappropriée à seconde vue, lorsque l'on considère l'exigence d'une gestion efficace du trafic, du côté de l'offre, ou encore la diversité des requêtes des utilisateurs, du côté de la demande. Une neutralité ignorant cette exigence comme cette diversité, une neutralité comprise comme l’impératif absolu d'une homogénéité "pure et parfaite", serait absurde car elle dégraderait la qualité de service et ne répondrait pas aux besoins exprimés" (ncurien.fr)

Gouvernance du Net/réunion de l'UIT sur la modification du règlement des télécommunications

• "Gouvernance du Net : "La Russie mène une politique d'influence". Julien Nocetti, chercheur associé au centre Russie de l'Institut français des relations internationales, a récemment coordonné le dossier "Internet, outil de puissance". Il revient sur les négociations en cours, à Dubaï, sur les futures règles de gouvernance d'Internet (lemonde.fr, Financial Times)

• L'ombre du Deep Packet Inspection plane sur la conférence de Dubaï. Alors que les représentants des États discutent officiellement depuis la semaine dernière à Dubaï de la future régulation mondiale d’Internet, les parlementaires américains viennent d’adopter une résolution appelant leur gouvernement à défendre un Internet « libre de tout contrôle gouvernemental ». Ce vote tombe à pic, dans la mesure où des voix s’élèvent depuis plusieurs jours pour dénoncer l’approbation par l’UIT d’un amendement visant à normaliser les Deep Packet Inspection, ces technologies utilisées par certains dictateurs pour surveiller ce qui se transite sur le réseau (pcinpact.com, numerama.com)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Subvention des terminaux : "un système pourri jusqu'à la moelle"

• "Le piège du téléphone pas cher": Enquête. Le smartphone subventionné, largement souscrit à Noël, fait payer ses avantages. Ne vaut-il pas mieux acheter un mobile nu ? Le Tribunal de commerce de Paris devait se prononcer mercredi dernier sur la légalité du mécanisme au cœur des formules Carré de SFR, accusé par Free d'être un crédit à la consommation déguisé et à un taux usuraire de surcroît. Une décision reportée après les fêtes. Le report de la décision soulage par ricochet tous les opérateurs, nombreux, qui se livrent à la même pratique. Neuf mobiles sur dix sont vendus dans le cadre d’un package, surtout les smartphones. Les Français sont même accros à cette pratique qui rend indolore l’acquisition, mais qu'Edouard Barreiro, de l’UFC-Que Choisir, déconseille pour leur opacité: "La subvention est une vraie plaie, c’est un système pourri jusqu'à la moelle. C’est comme les prises de coke. Les opérateurs ne peuvent plus les arrêter. Voyez comme ils sont pieds et poings liés aujourd’hui avec Apple !" (liberation.fr)

• T-Mobile, qui vient de décrocher la commercialisation de l'iPhone, a décidé de cesser de subventionner les smartphones en 2013 afin d'alléger ses coûts. En France, pour l'instant seul Free refuse le système des subventions. Au Royaume-Uni, Vodafone a opté pour la location du smartphone. Analyse. (La Tribune)

Smartphones

Marché français

• Un duopole sur le marché français. Apple et Samsung réalisent à eux deux 66 % des ventes de smartphones en France (Le Figaro)

Focus

• L'iPhone 5 en passe de battre de nouveaux records. Les ventes de fin d'année s'annoncent exceptionnelles. Apple devrait vendre entre 45 et 47,5 millions d'iPhone pour les trois derniers mois de l'année, contre 37 millions sur la même période en 2011 (Le Figaro)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Haut et très haut débit

• L’ARCEP confirme Numericable comme n°1 de la fibre optique en France. Numericable fournit près de 70% des abonnements à 100 Méga et plus (Communiqué Numericable)

• Alsatis installe le Très Haut Débit en Charente (Communiqué Alsatis)

• Nordnet se lance dans l'internet pour les pros en commercialisant son offre Internet satellite Pro à destination des entreprises mal desservies par les autres technologies (ADSL, Fibre). Cette nouvelle offre dédiée permet de bénéficier d'un débit jusqu'à 18 Méga en réception et 6 Mégas en émission (echosdunet.net)

Equipementiers

• Interview : «Gemalto prouve qu’il est possible de réussir en France dans les technologies» : le leader mondial des cartes à puce, dirigé par Olivier Piou, fera son entrée au CAC 40 le 24 décembre (Le Figaro, Les Echos)

• La chute de la maison Alcatel (Le Figaro)

Emploi

• Orange sabre dans ses centres d'appels (JDD)

Open data / Stratégie française

• Le gouvernement nomme Henri Verdier à la tête de la mission Etalab. La réaction d’Henri Verdier: « J’ai accepté avec fierté cette belle mission. Je crois profondément que l’open data et le « gouvernement comme une plateforme » sont aujourd’hui les meilleurs moyens pour améliorer l’efficacité de l’Etat, renforcer la démocratie, mais aussi pour soutenir l’innovation et la croissance économique dans notre pays. Je crois aussi qu'à l'Age de la multitude, le contrôle de l'ouverture de ses propres données fait partie intégrante d'une stratégie de souveraineté. » (henriverdier.com)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• A son tour, Deutsche Telekom va baisser son dividende. Après France Télécom, Deutsche Telekom réduit lui aussi son dividende pour consacrer davantage de trésorerie à ses investissements. Le groupe allemand de télécommunications a annoncé en fin de semaine une baisse de son dividende de 29%, à 0,50 euro par action pour les exercices 2013 et 2014. L’opérateur a annoncé vouloir investir 30 milliards d'euros au cours des trois prochaines années, essentiellement dans le haut débit en Allemagne et aux Etats-Unis (Les Echos, Reuters)

• Deutsche Telekom étudie la possibilité d'introduire en Bourse Everything Everywhere (EE), le numéro un britannique de la téléphonie mobile qu'il détient à 50-50 avec France Télécom (AFP)

• Telecom Italia opte pour ouvrir son réseau à la Caisse des dépôts italienne (Les Echos)

• Telecom Italia rejette l'offre de Naguib Sawiris (Le Figaro)

Equipementiers

• Bruxelles est sur le point de lancer une procédure contre Huawei et ZTE pour dumping. Les deux équipementiers télécoms chinois, proposent des prix inférieurs d'au moins 35% aux prix de marché normaux pour leurs technologies de communications sans fil, casseraient les prix à travers des subventions illégales, estime la Commission européenne (Les Echos, Wall Str. jal)

• Le groupe franco-italien STMicroelectronics va se désengager de ST-Ericsson, co-entreprise en difficulté détenue avec le suédois Ericsson, et fait état d'un nouveau plan stratégique avec pour objectif une marge d'exploitation de "10% ou plus" (AFP)

• Les brevets deKodak attirent Google et Apple (Le Figaro)

Consolidation / Marché Européen / Autriche

• Telecoms merger in Austria could open door to further consolidation. For nearly a decade, financial analysts have expected a wave of mergers and acquisitions to sweep Europe’s fragmented telecommunications sector, consolidating the region’s 102 mobile operators and creating a more efficient market. This month, the European competition commissioner, Joaquín Almunia, is expected to approve a combination of two mobile carriers in Austria, 3Austria and Orange Austria, reducing the number of network operators in that country to three. But it could also set a precedent that makes other telecommunications takeovers easier, said Beranger Guille, an editor in London at Mergermarket, an information service covering mergers and acquisitions (Herald Tribune)

Succes stories

• Les succès planétaires des appareils mobiles Samsung et du chanteur Psy en 2012 ont enfin fait connaître auprès du

grand public la Corée du Sud, qui a souvent l'impression d'être incomprise et écrasée par ses voisins (AFP)

OTT

• Apple fait grise mine en Bourse. L'action a perdu le quart de sa valeur en deux mois (Le Figaro)

INTERNET

Protection des données personnelles

• EU panel to pressure Google on privacy rules (Herald Tribune)

TECHNOLOGIES

Tablettes

• 3 millions d'iPad et d'iPad mini ont été vendus dans le monde au cours du premier week-end de commercialisation début novembre (Le Figaro)