Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 7 juin 2011

RÉGULATION

Transposition du paquet télécom

• Consommateurs : nouveau champ de bataille entre Bercy et l’ARCEP . Le match Bercy/ARCEP se joue, cette fois, sur un tout nouveau terrain, celui des consommateurs. Depuis l’arrivée de Jean-Ludovic Silicani à la tête de l’ARCEP, ce sujet est devenu l’un des principaux axes de travail de l’Autorité. Mais ce travail a été très mal ressenti par la DGCCRF qui a vu là un empiétement de ses prérogatives. Or, sans tenir compte des considérations nationales, l’Europe a décidé de faire de la protection des consommateurs une responsabilité partagée entre le droit de la consommation et celui des télécoms, permettant d’élargir le champ des compétences des autorités nationales de régulation. Mais pour cela, il faut que la transposition en droit national des directives télécoms intègre certaines dispositions (notamment l’article 21 de la directive sur le service universel) dans le droit des télécoms. Or, « la DGCCRF a fait pression pour que ces dispositions ne soient pas intégrées dans le code des télécommunications », affirme un spécialiste. Si le Gouvernement maintenait cette position, la Commission européenne pourrait se saisir du dossier (La Lettre EuroTMT)

• Paquet télécom : les principales dispositions (La Lettre Euro TMT)

FTTH

• Bruxelles s’oppose à l’ARCEP. Le 1er juin, la Commission européenne a mis en ligne sur son site sa décision sur l’analyse du marché de gros du haut et très haut débit transmise par l’ARCEP fin avril. On s’aperçoit à la lecture de cette décision que la Commission est en total désaccord avec l’Autorité. Ce qui est reproché à l’ARCEP : l’absence de régulation asymétrique sur la fibre. Il semble toutefois peu probable que l’ARCEP revienne sur son analyse et se rende aux arguments de l’exécutif européen (La Lettre EuroTMT)

• Free va co-investir aux côtés de France Télécom dans les zones moins denses. Les deux opérateurs seraient en négociations avancées pour conclure un accord pour co-investir dans les zones moins denses. Cet accord porterait sur la partie des zones moins denses où Free est déjà présent via le dégroupage de la boucle locale en cuivre de l’opérateur historique et où ses parts de marché seraient proches de France Télécom (La Lettre EuroTMT)

• La fibre optique a du mal à décoller en France. Selon le dernier observatoire de l'ARCEP, si l'offre ADSL en France représente 93% des accès Internet, la fibre optique, pour le très haut débit, peine encore à s'imposer face aux offres câblées (itespresso.fr)

Téléphonie mobile

Licence 4G/aménagement du territoire

• Licences 4G : l'aménagement numérique du territoire serait en recul, selon l'Avicca. Un délai de déploiement rallongé de 12 à 15 ans et une "zone prioritaire" ramenée de 26 à 18% de la population : c'est ce que relève l'Association collectivités locales (localtis.info)

• Une obligation de couverture de la population plus faible qu'attendue pour la 4G, et une concurrence par les infrastructures sont deux propositions de l'Arcep qui irritent l'Avicca (reseaux-telecoms.net)

• L’Avicca regrette le recul des obligations de couverture du territoire par les opérateurs, pour les futures licences 4G (Communiqué Avicca)

MVNO

• Un marché français bipolarisé. L’annonce, par Geoffroy Roux de Bézieux, président d’Oméa Télécom, du statut de "Full MVNO" accordé à Virgin Mobile par SFR confirme une évolution en cours du marché tricolore des télécoms ; avec la constitution de deux galaxies concurrentes : d’un côté, un axe France Télécom – Free, de l’autre, un ensemble regroupant SFR, Bouygues Télécom et Virgin Mobile, Numéricâble navigant à la marge de cette galaxie. Cette recomposition pourrait avoir une première conséquence dans la téléphonie mobile : réduire la concurrence à venir dans les enchères 4G à sa plus simple expression (La Lettre EuroTMT)

• Pourquoi Virgin Mobile quitte Orange pour SFR. Le premier opérateur virtuel français va migrer son parc mobile et lancer sa box ADSl pour contrer Free (La Tribune)

• Virgin Mobile signe avec SFR le premier accord d'opérateur mobile dégroupé en France (Communiqué Omea, itrmanager.com)

• Ericsson signe en France un contrat de fourniture d'infrastructure et de services managés avec Omea telecom pour Virgin Mobile (blog-ericssonfrance.com)

4ème licence 3G

• Free Mobile : un lancement à Noël n’est pas à exclure. Le réseau mobile d’Iliad serait techniquement prêt dès le mois de novembre, ce qui pourrait permettre au FAI de commercialiser ces premières offres avant la fin de l’année. (La Lettre EuroTMT, universfreebox.com)

Observatoire/ARCEP

• MVNO : une précision de l’ARCEP. Réagissant à la brève publiée dans le numéro 176 de la Lettre EuroTMT sur la réalité de la part de marché des MVNO, l’ARCEP indique que le parc d'abonnés des opérateurs virtuels n’intègre pas, à la fin du premier trimestre, les abonnés Debitel transférés au 1er mars par SFR à La Poste. Vivendi  aurait donc communiqué à l’Autorité des chiffres pour SFR intégrant toujours Debitel, tout en publiant, dans sa propre communication financière du premier trimestre, un parc d’abonnés SFR sans les clients Debitel (La Lettre EuroTMT)

Haut débit/solidarité Nord-Sud

• Le large bande, nouveau moteur de la croissance mondiale, selon l’UIT. L'internet haut débit est un "nouveau moteur de la croissance et un créateur d'emplois", ont estimé lundi les membres de la Commission sur le large bande, créée en mai 2010 sous l'égide de l'UIT et l'Unesco. Plus l'accès au large bande se généralise et devient abordable, "plus l'économie et les perspectives de croissance d'un pays s'améliorent", selon un rapport publié lundi à l'occasion de la 3e réunion de cette commission. Pour que les opérateurs télécoms investissent dans les pays pauvres, notamment en Afrique où seul un habitant sur dix utilise internet, il faut que "les règles du jeu soient claires", a plaidé M. Hamadoun Touré, secrétaire-général de l'UIT (AFP, Communiqué de l'UIT)

Net neutralité / financement des réseaux

• Google s’accorde avec les opérateurs télécoms. Alors que la transposition du Paquet Télécom en droit national élargit les pouvoirs des régulateurs nationaux aux conflits entre télécoms et internet, il paraît de moins en moins probable qu’un opérateur saisisse une autorité de régulation pour un règlement de différend avec Google et Youtube. « Google a fini par comprendre qu’il était dans son intérêt de trouver des compromis avec les télécoms et il est en train de signer une série d’accords d’interconnexion payante avec les grands opérateurs européens », explique un connaisseur du dossier (La Lettre EuroTMT)

• Vers la fin des illimités chez Orange-France Télécom (alainbaritault.wordpress.com)

Autorités administratives indépendantes

• L'Autorité de la concurrence souhaiterait que les différents régulateurs sectoriels se montrent plus coercitifs et, surtout, qu'ils infligent des sanctions financières en cas de manquements (La lettre de l'Expansion)

• L'ARAF devrait compter 40 personnes fin juin et ne devrait pas atteindre à terme la soixantaine budgétée (La lettre de l'Expansion)

• AAI : tout n'est pas clair. Un rapport co-écrit par les députés René Dosière et Christian Vanneste salue le travail de ces organismes, mais pointe de nombreuses zones d'ombre. Interview (L'Hémicycle)

Verbatim

• "Le régulateur n'a ni plus ni moins qu'un droit de vie ou de mort sur les opérateurs" : Martin Bouygues (Enjeux Les Echos)

TÉLÉPHONIE MOBILE

Fréquences et santé

• Les risques sanitaires de la téléphonie mobile. C'est la première fois qu'une agence officielle (l'Agence mondiale de la recherche sur le cancer, qui dépend de l'OMS) reconnait la réalité d'un danger possible de la téléphonie mobile. Pour le secteur, les pressions vont devenir fortes. Jusqu'à présent, et malgré les très nombreuses polémiques sur le sujet, rien n'a empêché le développement du secteur qui compte maintenant quelques 5 milliards d'utilisateurs (La Lettre Euro TMT)

Usages

• Géolocalisation, Wifi et smartphones : la Cnil rappelle les règles (01 Informatique)

• La France compte aujourd'hui près de 16 millions de mobinautes et près de 12% des acheteurs en ligne ont déjà acheté un bien ou un voyage depuis leur mobile (les fleurs du net/Le Nouvel Economiste)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

Opérateurs

France Télécom

• Stéphane Richard, le « pacificateur ». Alors que se tient aujourd'hui l'assemblée générale du groupe, le nouveau patron de France Télécom est parvenu à rétablir le dialogue et la confiance dans une entreprise démoralisée. L'homme a su se faire apprécier. Il lui reste à affirmer sa ligne stratégique (Les Echos)

• Le dividende qui divise. Aujourd’hui, l’assemble générale de l’opérateur devrait adouber le dividende à 1,40 euro par action, soit une redistribution de 3,7 milliards d’euros. Les syndicats de salariés s’opposent à ce versement de dividende aux actionnaires et demande l'arbitrage de l’Autorité des marchés financiers  (Libération)

• Stéphane Richard, contrarié. Au lendemain de son grand oral devant les analystes financiers, le cours du titre de France Télécom perdait plus de 1,6%, et l'action figurait parmi les plus fortes baisses du CAC 40 (La Lettre Euro TMT)

• France Télécom  affaiblit sa gouvernance. Les nominations attendues au conseil d'administration pourraient en diminuer l'expertise (La lettre A)

• La DRH de la semaine : Christine Lanoë/Orange (Les Echos)

SFR

• SFR lance aujourd'hui sa nouvelle gamme de forfaits mobiles, avec des prix pouvant baisser jusqu'à 35 % ou 45 % pour ceux qui acceptent de ne pas renouveler leur mobile. La tendance est de plus en plus à baisser le prix facial des forfaits en réduisant les subventions sur les terminaux, à l’image des dernières offres lancées par Virgin Mobile et La Poste Mobile par exemple, notamment en anticipation de l’arrivée d’Iliad dans les mobiles. Une manière aussi de prendre les devants face à la pression de l'ARCEP et de certains politiques sur ce sujet (Le Figaro, AFP)

Équipementiers

• "Près de 90% de notre profit provient de l'immatériel" : une interview d'Alain Benichou, président d'IBM France (Le nouvel Économiste)

Consommateurs

• Un abonné gagne contre Orange qui devra lui verser 64 250 € pour lui avoir imposé de remplacer son option communications illimitées par une autre sensiblement plus chère (Que choisir)

• Courrier des lecteurs : plus de portable, plus de contrat (Que choisir)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS À L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Belagcom démarre son programme de rachat d'actions (Communiqué)

• Deutsche Telekom a officiellement racheté 10% supplémentaires d'OTE, montant ainsi à 40% dans l'opérateur grec (AFP, Le Figaro, La Tribune)

Afrique

• Cameroun : Orange et MTN auront deux concurrents mobiles d’ici décembre : "Leur entrée dans le marché apparaît comme le scénario le plus indiqué pour doper la concurrence, briser le duopole du marché et faire baisser les tarifs" déclare le ministre des Postes et télécommunications, qui souhaite que les deux prochains opérateurs soient les filiales des groupes internationaux de renom (journalducameroun.com)

TECHNOLOGIES

Courant porteur en ligne

• Le forum de l'UIT attire l'attention sur les brouillages radioélectriques sucités par les équipements domestiques utilisant les CPL(Communiqué UIT)

Tablette

• L'iPad active la fin de règne du PC, dont les ventes déclinent depuis un an (Challenges)

INTERNET

e-G8

• L'e-G8 a bien eu lieu, et le simple fait que ce sommet existe est en soi la reconnaissance par la classe politique de l'importance que le Net revêt ; le point de Pierre Kosciusko-Morizet (Le Nouvel Economiste)• D'un point de vue concret, il ne reste pas grand-chose de l'e-G8. En fait le but recherché par la présidence française en organisant ce sommet est peut-être  de faire pression sur les pays du Sud en vue de signer l'Acta, l'accord contre la contrefaçon négocié dans le plus grand secret par les pays occidentaux et qui doit être ratifié en 2013 (La Lettre Euro TMT)

• Le pari gagné du numérique, reconnu comme un levier de croissance, cré"ateur de valeur et pourvoyeur d'emplis (Edito/01 Informatique)

• Maurice Lévy/Publicis (organisateur) et Andrew Mason/Groupon, triomphent à l'e-G8 (Challenges)

• e-G8 : l'ordre règne sur internet (Le Monde)

Droits de la propriété intellectuelle

• Entretien avec Lawrence Lessig, professeur de droit à Harvard : "droits d'auteurs : les lois du XXème siècle sont totalement inefficaces" (bibliobsession.net)

Société numérique

• Nombreuses sont les propositions faites à l'Etat pour que les startups deviennent des "speedups". Mais peut-il vraiment jouer sur l'hyper-croissance des entreprises ? (Le Nouvel Economiste)

• "eBay est de loin le meilleur dans le commerce mobile" : rencontre avec John Donahoe/PDG, qui refuse que son entreprise soit traitée comme la vieille dame du Net. Depuis trois ans, le groupe multiplie les acquisitions de start-up lui apportant les technologies pour devenir incontournable dans l'e-commerce, sur tous les écrans (Challenges)

• Le conseil national du numérique propose de relancer le statut des jeunes entreprises innovantes (AFP)

Cloud computing

• Apple négocie un nouveau tournant de l'informatique et dévoile iCloud, un service qui stocke les contenus dans le nuage et les rend accessibles depuis n’importe quel terminal doté du système d'exploitation iOS. Le service sera gratuit et disponible cet automne en même temps qu’iOS 5 (Les Echos, AFP, Le Figaro, Wall Str. jal, Financial Times)

Hadopi

• Première campagne de communication de l'Hadopi : protéger les talents plutôt que de jouer les "mères fouettardes" du Net (blog.lefigaro.fr/philippe-bailly, La Tribune)

• "Nous ne sommes pas des gendarmes " : le point de vue de la présidente de l'Hadopi (Le Figaro)

• Droits d'auteur : l'Hadopi souhaite mobiliser les collectivités territoriales (blog.grandesvilles.org)

Enseignement

• Ouverture de l'Ecole européenne des métiers de l'internet. L'EEMI, porté par le trio Niel-Simoncini-Granjon forme en trois ans aux métiers du numérique, avec pour objectif affiché de répondre aux attentes des professionnels du e-commerce qui peinent à trouver des candidats idéaux pour leur propres entreprises. Le coût de la scolarité est fixé à 6 500 euros par an (Le parisien, La Tribune, AFP)

Wifi

• Le Wifi gratuit à bord des TGV : impossible déclare le président de la SNCF.  Les investissements pour déployer le haut débit sans fil à bord des rames sont trop lourds pour généraliser un accès gratuit, justifie Guillaume Pépy (businessmobile.fr)

CONTENUS

Musique

• Deezzer, à l'image de Spotify, réduit son offre gratuite pour inciter ses 20 millions d'utilisateurs à basculer vers le payant. Cette stratégie pourrait redonner de la couleur au marché de la musique (La Tribune)

SECTEUR POSTAL

Consommateurs

• En mode éco, l'acheminement met 3 à 4 jours (Que choisir)