Revue de presse

Les titres de la presse du mardi 6 juillet 2010

ARCEP/RÉGULATION

Neutralité des réseaux

Catch-up TV

• Free tout compris, c'est plus cher. "Moyennant 0,99 euro pour une soirée, ou 3,99 euros" pour un mois, les abonnés de Free peuvent bénéficier d'un « accès prioritaire aux programmes de toutes les chaînes entre 19 heures et 22 heures.  En créant une option payante pour accéder en priorité à ses services de catch up TV, Free pourrait initier un service à deux vitesses, l’accès différencié à un même contenu en ligne. Le concept de neutralité, tel qu’il a été défini à l’origine, revendique pourtant la possibilité, pour chacun, d’aller sur un site, et ce quelque soit son fournisseur d’accès, sa localisation ou le contenu visité. Pour Edouard Barreiro, chargé de mission à l’UFC-Que Choisir, l’option de Free est "inquiétante". Il redoute le scénario qui mènerait l’opérateur à dégrader sa qualité de service sur Internet, pour des sites tels Youtube, pour contraindre, de fait, les abonnés à se déporter sur l’offre payante de Replay. Un cas de figure qui serait « clairement de l’ordre de la discrimination », soit complètement à l’encontre du principe de neutralité (ecran.fr)

• Free brise le tabou de l'accès prioritaire payant. Free propose à ses abonnés de payer un forfait pour accéder en priorité aux services de télévision de rattrapage, dans les heures où la bande passante risque le plus d'être saturée. Le FAI, qui veut augmenter sensiblement le prix des abonnements, concrétise ainsi l'idée d'un réseau à plusieurs vitesses, qui a les faveurs de l'Autorité de la concurrence dans le débat sur la neutralité du net. Le risque est grand de voir se développer une sorte de réseau parallèle, propriétaire, fermé, qui aura des débits largement prioritaires sur les débits accordés à "internet", sur lequel les opérateurs n'ont aucun pouvoir de négociation commerciale (numerama.com.com)

• L'offre de Free pourrait être une illustration de la fin de la neutralité du Net, ainsi que le craignent certains observateurs, en France, en Europe et aux USA, depuis des mois. Ce sont les gouvernements et l'Europe qui trancheront entre les intérêts des fournisseurs d'accès et ceux des consommateurs (arretsurimages.net)

• Free fait donc deux poids deux mesures : en proposant à ceux qui le désirent une offre plus complète l'opérateur propose une véritable "garantie de service". On commence donc à voir se dessiner ce qui pourrait ressembler au paysage français du Net. D'un côté un service "de base" sans aucune garantie de connexion (Exit les 20 Megas), de l'autre, chaque internaute paierait pour un débit non plus estimé mais réel. Sans non plus prétendre au retour du bas débit, il se peut donc que le futur des réseaux soit au Web à la carte. C'est, en tout cas, un des sujets qui occupe déjà l'Union européenne. Neelie Kroes, la commissaire européenne chargée du programme numérique, a affirmé qu'elle comptait « conserver Internet comme un endroit neutre et ouvert. Les consommateurs doivent pouvoir avoir accès aux contenus qu'ils désirent. Les fournisseurs de contenus doivent aussi avoir le droit de garder la main sur les innovations » (clubic.com)

• Le communiqué de presse d'Iliad occulte une information essentielle à propos du nouveau service Freebox TVReplay : les freenautes qui ne paient pas de supplément sont soumis aux aléas d'une éventuelle baisse de qualité de service. Pour l'heure, aucune condition générale ne semble encadrer l'offre (ariase.com)

Haut débit mobile

• France Telecom signalled that it is preparing to follow the example of AT&T by charging its bandwidth-hungry smartphone customers more if they are heavy surfers of the web. The subsequent explosion of data traffic on mobile networks is prompting operators to reassess their tariffs. AT&T of the US said this month that smartphone customers would pay according to how much data they used. O2, Telefónica’s UK subsidiary, followed suit. Mr Richard told: “We are thinking about changing the pricing approach of the access to data on mobile networks because we think – as do our peers – that the explosion of data traffic on mobile networks cannot be managed with unlimited pricing plans. “We will have to think about different approaches combining limited access and quality of service" (Financial Times)

TELEPHONIE MOBILE

Consommateurs/Roaming

• Roaming : les offres d'Orange et de SFR. Outre les baisses de tarifs à la minute imposées par la Commission européenne, les deux opérateurs proposent également des forfaits dédiés à la data ou à la voix (businessmobile.fr)

• Téléphoner de l'étranger ? Pas forcément ruineux (Femina/JDD)

• Comment utiliser son portable à l'étranger. Les trois opérateurs français rivalisent d'offres avantageuses (France Soir)

Haut débit mobile

• Déjà 17,3 % des PC en haut débit en Europe sous HSPA / LTE ? Le haut débit mobile séduit sur smartphone mais aussi...sur PC. Selon une étude du cabinet suédois Berg Insight, les connexions HSPA / LTE représentaient 17,3% des connexions haut débit sur PC en Europe fin 2009 avec 25 millions d'abonnés, en hausse de 71% par rapport à l'année précédente. Une valeur qui devrait continuer de progresser à un rythme annuel de 21,6% sur cinq ans, pour atteindre les 81 millions d'abonnés d'ici 2015. Côté Etats-Unis, la proportion du haut débit mobile n'en est encore qu'à 7,1%, mais ce marché devrait progresser à un rythme supérieur, de 34,8% annuellement sur cinq ans, pour atteindre les 42 millions d'abonnés (generation-nt.com)

Usages

• Il y aura 5 milliards d'abonnés aux différents systèmes de téléphonie mobile planétaires à la fin de cette année selon ABI Research.  La population totale approchera alors les 6.9 milliards d'êtres humains. On aura donc un taux de connexion de 72.5% (zdnet.fr)

Smartphone

• Interview: South Korea  Telecom CEO: in Talks With Apple To Offer iPad (Wall Str. jal)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS EN FRANCE

France Télécom/Conquête 2015

• Embaucher 10 000 salariés d’ici à 2012, rénover les data centers, investir 900 M€ dans la mise en œuvre d’un nouveau pacte social, investir 2 milliards d’euros dans la fibre optique et passer de 200 millions de clients aujourd’hui à 300 millions en 2015, tels sont les grands axes du nouveau plan d’action à 5 ans que vient de présenter Stéphane Richard (itrmanager.com, La Lettre Euro TMT, Wall Str. jal)

• L’opérateur va recruter 10 000 salariés en trois ans en France. Au plan opérationnel, Stéphane Richard a rappelé les objectifs de couverture, notamment les 2 milliards d'euros à investir dans la fibre d'ici à 2015 pour desservir 40 % de la population française. Il a aussi ouvert la voie à la fin de l'« illimité » dans les forfaits mobiles : le groupe va cesser d'utiliser ce terme, inadapté dans la mesure où, au-delà d'une certaine consommation, le débit est bridé. Mais la révolution tarifaire lancée par O2 et ATT pourrait amener France Télécom à revoir ses offres elles-mêmes et à facturer réellement en fonction de la consommation (Les Echos, La Tribune, Le Figaro, le Parisien)

• Orange cherche des partenaires pour rester un acteur clef de la télévision et ne pas aller "tout seul" à l'appel d'offre de la ligue de football professionnel en 2012. Stéphane Richard a clarifié la doctrine de France Télécom dans les contenus. Il ne s'interdit pas d'investir à condition de demeurer minoritaire. Un partenaire pourrait être trouvé dans « quelques semaines » pour gérer les chaînes de télévision. Parallèlement, Orange est en discussion très avancée avec Deezer   (Les Echos, La Tribune, AFP, Correspondance de la presse)

• Cap à l’international, sur les pays émergents. Stéphane Richard veut relancer France Télécom - qui veut passer de 190 millions de clients aujourd'hui à 300 millions d'ici à cinq ans - à la conquête de nouveaux territoires à l’international. Cela passera par de la croissance externe en Afrique et au Moyen-Orient grâce un programme de 5 à 7 milliards d’euros d’acquisitions (La Tribune, AFP)

• France Télécom rêve de 300 millions de clients, grâce à la priorité donnée aux pays émergents. En regard l'abandon des ambitions dans la production de contenus au profit de partenariat plus économes, "donne de la cohérence au plan d'ensemble" estime un analyste (Libération)

• Rajeunissement des effectifs, rencontre avec les salariés, France Télécom investit dans l'humain (Edito/La Tribune, AFP)

• France Télécom n'a pas vocation à racheter la presse en péril (AFP, Les Echos)

Consommateurs

• Qualité de service : quels sont les meilleurs Fai ? (zdnet.fr)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• L'indien Bharthi investit $ 100 millions sur 3 ans au Gabon (mtm-news.com, Jeune Afrique)

Câble sous-marin

• Le câble sous-marin, Main One, entre l'Afrique de l'Ouest et l'Europe, attendu de longue date, vient d'être mis en service. La fibre optique, d'une longueur de plus de 7 000 kilomètres, va du Portugal au Nigéria et au Ghana, avec des embranchements pour desservir le Maroc, les Iles Canaries, le Sénégal et la Côte d'Ivoire (pro.clubic.com)

INTERNET

ADSL

• L'Internet par satellite deux fois plus rapide.  Nordnet et Vivéole viennent de faire passer le débit maximal de leurs offres de 2 à 4 Mbit/s. En 2011, les 10 Mbit/s pourraient être atteints. Mais les prix restent élevés (01net.com)

Trafic

• Internet survit à l'explosion du trafic dû à la coupe du monde de football (lemondeinformatique.fr)

SECTEUR POSTAL

Courrier

• Le pôle courrier de La Poste restera rentable. Le patron de la branche mise sur de nouveaux produits pour compenser la baisse de son activité traditionnelle (La Tribune)