Revue de presse

Les titres de la presse du Jeudi 12 Août 2010

 

 

 

ARCEP/regulation

Quadruple play

• Orange rouvre la chasse aux parts de marché. En perte de vitesse, l'opérateur, qui détient néanmoins près de la moitié du marché du haut débit et environ 43% de celui des mobiles, lance le 19 août ses premiers forfaits "fixe et mobile". Une offensive scrutée de près par les concurrents qui craignent qu'elle aboutisse à un blocage du marché. Des actions auprès de l'Autorité de la concurrence pourraient être menées (La Tribune)

• Orange casse les prix dans le fixe. Après Bouygues Telecom et SFR, l'opérateur historique lance à son tour une offre quadruple play box + mobile à partir de 57,90 euros par mois. Offre rendue possible depuis qu'il est autorisé à croiser ses bases de données. C'est la première fois qu'un fournisseur d'accès à Internet va aussi loin avec les tarifs du fixe vers le mobile : une heure gratuite, plus 4 numéros vers n'importe quel opérateur à volonté. Pour l'UFC-Que Choisir, Orange ne fait que s'aligner sur les tarifs du marché : "Avec Ideo, on a cru que c'en était fini des cartels. Hélas, les trois offres sont très similaires. On retombe dans les vieux travers". A ses yeux, les opérateurs sont avant tout obsédés par le désir de barrer la route à Free Mobile, qui doit se lancer en 2012. (Les Echos)

• Selon Free, "ces offres n'apportent rien au client". Le quadruple play reste davantage motivé par des considérations commerciales que techniques. Elles sont assorties à ce prix d'une durée d'engagement de deux ans, ce qui ne "favorise pas du tout la mobilité du consommateur et donc la concurrence, dans un marché qui déjà est dominé par trois opérateurs seulement", rappelle l'association de consommateurs CLCV. Pour ces raisons, le régulateur des télécoms a souhaité que ces offres soient toujours "particulièrement surveillées" (lefigaro.fr)

• Le quadruple play convoité. Les opérateurs misent désormais sur le tout-compris. Quelle modification du marché entraîne cette révolution téléphonique? Selon l’ARCEP, la généralisation du quadruple play aurait comme conséquence probable une "rigidification du marché de l'accès à Internet". En effet, en vendant une même offre fixe et mobile à un client, il ressort qu’il est plus lié à son opérateur. Quid alors des opérateurs uniquement positionnés sur le triple play, comme Numéricable, Iliad (Free + Alice), Darty Box… Les parts de marchés pourraient rapidement fondre, et ainsi nuire à la concurrence. Les opérateurs mobiles virtuels (Virgin mobile, M6 mobile…) pourraient également être touchés (jdd.fr)

• Orange espère séduire 100 000 clients avec son quadruple play (Le Figaro, Correspondance de la presse)

• Faut-il se méfier des promesses de ce nouveau forfait "tout-illimité" d'Orange ? L'opérateur assortit généralement ses forfaits de restrictions. Il a visiblement un peu révisé sa politique en la matière : pas de limitation sur les protocoles mails et un plafond d'échange de données fixé à 1 Go (contre 500 Mo chez Bouygues Telecom). En revanche, la voix sur IP mobile semble exclue (tout comme certains protocoles d'échange de fichiers) (01net.com)

• Orange Open, l’offre internet-tv-téléphone + mobile d’Orange (AFP, Communiqué Orange)

Neutralité des réseaux

France

• Le rapport gouvernemental sur la neutralité de l'Internet accorde une large place "aux risques de congestion du réseau". Il ouvre également une porte sur le filtrage des contenus illégaux. Commandé par le Parlement, ce rapport issu d'une série de consultations doit tenir lieu de socle pour la constitution d'une loi définissant et encadrant le principe de neutralité du Net (journaldunet.com)

• Neutralité du Net à la française : une version édulcorée et " civilisée " ? Distinction entre contenus illicites et licites, compatibilité avec les mesures de filtrage, tolérance à l'égard des restrictions sur l'Internet mobile... La loi sur la neutralité du Net sera-t-elle conforme au concept " d'Internet civilisé " du Président de la République et soucieuse uniquement d'intérêts économiques ? (zdnet.fr)

• Le rapport officiel sur la "neutralité du Net" ne satisfait pas les partisans des libertés, au moment où les FAI sont condamnés (igamagazine.com)

• Neutralité du net : les extraits du rapport du gouvernement (freenews.fr)

Etats-unis

• AT&T  s'est prononcé en faveur du projet de loi proposé par Google et Verizon pour tempérer la neutralité du Net. "C'est une proposition qui devrait permettre de trouver un arrangement raisonnable", a réagi hier Ralph de la Vega, PDG. "Cela montre qu'opérateurs et fournisseurs de contenus sur Internet peuvent s'entendre". Comme Verizon, ATT a tout intérêt à rester maître de son réseau mobile. Le fournisseur de connections internet par fibre optique Level 3 a émis des réserves (Les Echos, Wall Str. Jal,  AFP)

• Level 3 Communications issued a statement in response to the Verizon-Google Legislative Framework Proposal. “We are encouraged that two companies with diverse business interests in the broadband Internet have been able to come to agreement on an issue as controversial as network neutrality. Like both companies, Level 3 believes that the government has a role to play in assuring an open, dynamic, improving and ubiquitous broadband Internet for U.S. citizens. We share their view that government must preserve innovation, advance policies that encourage accelerated investment in broadband infrastructure, and protect competition within all portions of the Internet market (Communiqué level 3)

• Le directeur financier de Verizon a estimé que la proposition commune présentée par son groupe et Google pour définir un futur cadre législatif pour garantir un internet ouvert allait "gagner en force". Pour John Killian, qui s'exprimait lors d'une conférence d'analystes, cette proposition "va gagner en force avec le temps", a-t-il prédit, parce qu'il est "important de définir un environnement qui encourage des entreprises comme" Verizon, le groupe internet Google ou un autre opérateur télécoms, AT&T, "à continuer à investir" (AFP)

Commission Européenne

• La directive e-commerce révisée, un tremplin vers ACTA Hadopi. La Commission européenne vient de lancer une "consultation publique sur l'avenir du commerce électronique dans le marché intérieur et la mise en œuvre de la directive commerce électronique". Derrière cette grande enquête se cachent des problématiques d’importance : le filtrage et le statut des intermédiaires techniques, de plus en plus confronté à la pression des ayants droit. La consultation a été initiée par le Commissaire Michel Barnier, lequel se voit offrir un tremplin en or pour faire valoir ses positions pro ACTA/rapport Gallo. La France avait soutenu mordicus chacune des dispositions du rapport Gallo. Alors certes, on promet à la rentrée un texte de loi sur la neutralité, mais ces promesses sentent davantage la mesure cosmétique, les questions fondamentales étant en formation à l'échelle européenne (pcinpact.com, ec.europa.eu)

National Broadband Plan/Etats-Unis

• The majority of Americans do not favor making affordable high-speed Internet access a government priority, according to a study released by the Pew Internet & American Life Project. Expanding affordable high-speed Internet access to all Americans is the main mission of the Federal Communications Commission's National Broadband Plan. The FCC said in February that 80 million Americans have not subscribed to Internet access either because it is not available to them, it costs too much or they don't understand the relevance of broadband (Reuters)

• According to a report compiled by the Pew Internet and American Life Project, 66 percent of Americans said they had broadband access at home in 2010, versus 63 percent in 2009. Ethnically, 67 percent of whites reported home broadband; English-speaking Hispanics reported 66 percent; and blacks reported 56 percent (pcmag.com)

 

telephonie mobile

Interdiction du BlackBerry dans certains pays

• L'Inde menace BlackBerry  d'interdiction (La Tribune)

• Le gouvernement canadien s'est engagé à soutenir son compatriote RIM dans ses efforts pour trouver une solution négociée avec le gouvernement saoudien. En cas d'échec, les communications avec un BlackBerry seront suspendues dans le pays (Les Echos)

• Le BlackBerry : ange ou démon ? Avec un système de cryptage perfectionné, des capacités hautement compressées de transport de données, la technique de RIM a marqué un grand pas dans la satisfaction des besoins de communication, en mobilité, en tout temps et tout lieu (elmoudjahid.com)

Smartphones/Usages

• Craft your own app ? If it ever works, great (Herald tribune)

• Les propriétaires d'iPhone paraissent plus sexy à leurs partenaires potentiels et en profitent pour conclure plus souvent, car ce sont en majorité de jeunes urbains branchés appartenant à des catégories CSP + (Les Echos)

télécoms - stratégies des acteurs en france

Opérateurs

• Le déploiement des réseaux est-il la clé pour recruter des abonnés ? Depuis plusieurs mois, Iliad connait un ralentissement dans l'acquisition de nouveaux clients. Parallèlement, le déploiement de son réseau s'est considérablement ralenti puisque l'opérateur n'a dégroupé que 14 NRA ces trois derniers mois. A l'inverse, Bouygues Telecom et SFR sont très actifs au niveau du déploiement de l'ADSL et recrutent en masse. Déploiement et recrutement seraient-ils liés ? (degroupnews.com)

Télématique

• Le Minitel est toujours en ligne ! Lancé en 1982, le fameux terminal français compte encore 2 millions d'accros. Et ce malgré un nombre de service en baisse depuis plusieurs années (VSD)

TÉLÉCOMS - STRATÉGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

 

Opérateurs

Résultats financiers

• Le géant australien des télécommunications Telstra annonce un bénéfice annuel en baisse de 4,7% à 3,49 milliards de dollars US pour son exercice 2009-2010, anticipant de nouvelles baisses (AFP)

• Singapore Telecommunications (SingTel), le plus grand groupe de télécommunications d'Asie du sud-est, annonce une baisse de 0,2% de son bénéfice net au premier trimestre 2010-2011, en raison d'une contribution moindre des opérateurs régionaux dont il est actionnaire (AFP)

• India : Bharti Airtel Is Still Knee-Deep. The company reported a 14% on-year drop in profit for the June quarter, excluding foreign exchange losses. The cause of this is by now not a secret: A dozen companies are battling for customers in India. Call rates are tumbling while spending--on new networks and advertising--continues to mount (online.wsj.com)

Fusions/acquisitions

• NTT DoCoMo pourrait investir 1 milliard de dollars pour monter à 35% ou à 40% du capital du cinquième opérateur mobile indien, Tata Teleservices, selon la presse. Les intéressés ont démenti l'information (economictimes.indiatimes.com, Les Echos)

• Le groupe russe de télécommunications Vimpelcom pourrait acquérir le troisième opérateur de téléphonie mobile italien, Wind, et acheter 51% du capital de l'égyptien Orascom Telecom (Reuters)

Afrique

• Zimbabwe: prêt suédois de 60 M USD au principal opérateur de téléphonie, Econet Wireless (AFP)

Equipementiers

• Cisco publie un chiffre d'affaires inférieur aux attentes. Les résultats du numéro un mondial des équipements de réseaux ont déçu les investisseurs qui misaient sur une hausse des ventes de routeurs et commutateurs avec la reprise économique et la hausse du trafic sur internet (Les Echos, Wall Str. Ja, AFP)

internet

Hadopi

• Un recours en référé menace un décret-clef de l'Hadopi. FDN a déposé un recours en référé devant le Conseil d'Etat contre le décret 2010-872 un texte-clef définissant l'Hadopi. Pour le fournisseur d'accès à Internet associatif, ce décret est miné par un vice de procédure. Le FAI note en effet qu'il s'appuie sur un précédent décret, contre lequel il avait déjà déposé un recours, au motif qu'il aurait dû faire l'objet d'une consultation de l'ARCEP. La légalité du décret instituant la commission de protection des droits est donc questionnable, estime l'association présidée par Benjamin Bayart. Si le Conseil d'Etat donnait raison à FDN (il devrait se prononcer sur le recours en référé de FDN d'ici à un mois, avant l'envoie des premiers e-mails d'avertissement), le processus de lancement de l'Hadopi pourrait prendre plusieurs mois de retard (lemonde.fr, blog.fdn.fr)

• A quelques semaines de l'envoi des premiers emails, la question de qui paiera la facture reste entière. SFR serait prêt à identifier gratuitement ses abonnés. Free maintiendrait son intention de facturer au prix fort l’obtention des identités des internautes à partir des adresses IP fournies à l’Hadopi par les ayants droits (La Tribune, fr.readwriteweb.com)

Blocage des contenus

• Arjel : 3 façons de contourner un blocage (freenews.fr)

Données personnelles

• Google défie l'Allemagne avec Street View (Le Monde)

• Les sociétés sont piratées par leurs propres salariés Selon un rapport publié par Verizon, 49 % des vols de données sont le fait d’individus internes aux entreprises (La Tribune)