Revue de presse

Les titres de la presse du mercredi 8 avril 2009

POINT D'ETAPE SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FIBRE OPTIQUE EN FRANCE

Les règles se précisent

• L'Arcep souhaite donner sa chance à toutes les technologies pour déployer la fibre optique. L'opérateur qui investira dans les nouveaux réseaux sera rémunéré pour le risque pris. Le président de l'Arcep « ne veut pas figer les choses » et laisse les portes ouvertes à toutes les possibilités. Dans les zones denses - qui restent à définir précisément - chacun pourra déployer son réseau selon l'architecture qu'il préfère. En pratique, Free pourra demander à France Télécom d'installer des fibres en plus dans un immeuble et exiger qu'il les lui réserve. A condition que Free coinvestisse avec l'opérateur historique. L'Arcep propose de « conférer une prime de risque à l'opérateur qui investit dans les nouveaux réseaux ». Il semble en effet logique que l'opérateur qui construira le réseau, mettra plusieurs milliards d'euros sur la table et supportera ainsi le risque économique, puisse louer ses infrastructures à ses concurrents à un tarif rémunérant cette prise de risque. Mais les conditions restent à définir précisément (Les Echos, Le Figaro, lepoint.fr)

Les options technologiques sont ouvertes

• Multifibre : l’ARCEP pourrait laisser le choix aux opérateurs. Ainsi ce compromis devrait donner la possibilité à Free de disposer de sa propre fibre partout ou les autres opérateurs s’installeront, sous condition qu’il partage les coûts d’installation, sans pour autant obliger tous les opérateurs à installer plusieurs fibres (universfreebox.com)

• Le régulateur favorable à la position de Free sur la fibre optique. Malgré des accords sur des points techniques, un différend majeur subsiste entre Orange, SFR et Free sur le déploiement de la fibre. Faut-il une seule fibre par foyer, solution poussée par Orange et SFR, ou une fibre pour chaque opérateur qui le demanderait, comme le réclame Free ? Pour le président de l’ARCEP, « il faut que la stratégie défendue par chaque opérateur ait sa chance ». Les orientations publiées hier prônent donc la « neutralité technologique » ce qui aboutira, selon Jean-Claude Mallet, « à la cohabitation de plusieurs réseaux physiques parallèles (La Tribune)

Un cadre réglementaire en mai

• Le gouvernement et l'autorité des télécoms ont promis de définir d'ici le mois de mai un cadre réglementaire très attendu par les opérateurs pour le développement de la fibre optique dans les zones denses. Parallèlement, un groupe de travail, réunissant notamment les opérateurs, l'Arcep et les collectivités territoriales, devra contribuer à définir la mutualisation des réseaux de fibre optique dans les zones peu denses, ce qui nécessitera davantage de temps que dans les grandes villes où des expérimentations sont déjà en place (Reuters, zdnet.fr)

L'ARCEP lance une consultation publique

• Une consultation publique est lancée jusqu’au 30 avril 2009, pour avis, sur les orientations proposées par l’ARCEP quant au déploiement de la fibre optique. Le régulateur laisse les options ouvertes quant à la technologie utilisée et  propose de considérer les zones très denses sur lesquelles les opérateurs privés installeront en priorité leurs réseaux et les zones peu denses qui nécessiteront l’implication des collectivités territoriales (Correspondance de la presse, AFP, latribune.fr)

La réaction des collectivités

• Fibre optique : les collectivités locales, actionnaires minoritaires d’opérateurs ? Un mode d’intervention est à l’étude avec la Caisse des dépôts et consignation : la possibilité pour une collectivité locale de devenir actionnaire minoritaire dans le capital d’un opérateur privé de communication électronique. Cet outil financier est présenté comme une nouvelle alternative à la délégation de service public, le syndicat d’économie mixte ou le partenariat-privé public (lagazettedescommunes.com)

• Dix ans pour généraliser le très haut débit ! (Communiqué de l'Avicca)

Points de vues

• La France prend son temps. Ne surtout pas brusquer France Télécom. Telle semblait être la ligne de conduite que s’étaient fixés les pouvoirs publics à l’issue de la réunion de la « task-force » fibre d'hier. Au moment des expérimentations, on avait pu comprendre qu’un bilan serait fait au bout de trois mois et que des décisions seraient alors prises pour décider du modèle qui s’imposerait ensuite à tous les opérateurs. En fait, il n’en a rien été, les pouvoirs publics se donnant trois mois supplémentaires avant de trancher. Pourquoi retarder de trois mois une décision qui aurait pu être prise dès mardi matin, sinon pour ne pas braquer l’opérateur historique à un moment où il est sous le feu nourri de ses concurrents. D’ailleurs, Jean-Claude Mallet n’a pas caché qu’il souhaitait un cessez-le-feu. Répondant à une question sur la séparation fonctionnelle de France Télécom, réclamée par les opérateurs alternatifs, le président de l’ARCEP a ainsi demandé que « l’on calme le jeu sur ce sujet » (La Lettre Euro TMT)

• La France trop procédurière ? Alors que l'Australie vient d'annoncer un énorme plan de déploiement d'un réseau en Fibre Optique, en France on fait des réunions avec les opérateurs pour faire un point d’étape sur les expérimentations en matière de mutualisation des réseaux fibre (echosdunet.net)

• Les Australiens sont plus intelligents que les Gaulois... : le point de vue de Jean-Michel Billaut (blog.adminet.fr)

Tableau de bord du très haut débit

• Fibre : 550 000 foyers sont éligibles, mais 170 000 se sont effectivement connectés, dont  40.000 en FTTH, selon les chiffres de l'ARCEP (silicon.fr, lexpansion.com, 01net.com)

• 25 abonnés seulement profitent de le mutualisation de la fibre optique (dslvalley.com)

ARCEP/REGULATION

Séparation fonctionnelle

• Le régulateur français défend l’intégrité de France Télécom. Pour le président de l'ARCEP, la scission de l'opérateur historique doit être utilisée quand "la concurrence ne fonctionne pas". Ce qui "n'est pas le cas aujourd'hui en France". Face aux attaques dont il est la cible depuis plusieurs semaines, France Télécom a trouvé un allié de poids : le régulateur. Alors que les concurrents de l'opérateur historique demandent sa scission - Vivendi et Free ont même porté plainte contre lui pour "abus de position dominante" devant la Commission européenne, Jean-Claude Mallet a clairement fait savoir qu'il était opposé à une explosion de France Télécom en deux parties (Les Echos)

FTTH/ Australie

• Rudd's $43b rollout to break Telstra. Kevin Rudd has set his sights on breaking Telstra's market dominance by unveiling plans for a $43 billion fast broadband network and announcing a regulatory overhaul of the sector (news.com.au/heraldsun)

• Australia plans wide network for broadband (Wall Str. jal)

Dividende numérique

• La Commission européenne veut élaborer d'ici l'automne des lignes directrices pour coordonner l'utilisation dans l'UE du "dividende numérique", les fréquences hertziennes qui seront libérées par le basculement d'ici 2012 de la télévision analogique au numérique (AFP, Communiqué Commission européenne)

• France : La fin de la télé analogique pourrait être repoussée de 2011 à 2014. Les dates de l'extinction du signal télévisé dans les 24 régions d'ici au quatrième trimestre 2011 vont être difficiles à tenir. France Télé Numérique propose un nouveau schéma d'extinction pour tenir les délais (Les Echos)

Review

• Accord sur la réforme européenne des télécommunications. Cet accord concernant la réforme des télécommunications, vient d'être obtenu non sans mal par le Parlement européen et les États membres sont tombés d'accord sur la refonte de la réglementation des télécoms en vue de favoriser la concurrence. Celle-ci sera entérinée en avril ou mai prochain (latribune.fr)

Haut débit/ USA

• Les États-Unis veulent développer l’accès à l’Internet haut débit. Internet sera au cœur du plan de relance de l'administration Obama. Les moyens sont d'ailleurs déjà débloqués puisque le nouveau président a promis 7,2 milliards de dollars d'investissement public pour développer le réseau à haut débit sur le territoire américain. Mais, au préalable, la FCC va devoir plancher sur l'évolution du cadre réglementaire et les débats qui s'ouvrent officiellement aujourd'hui à Washington risquent de durer quelques mois. En vertu du plan de sauvetage de l'économie américaine voté en février dernier, l'agence a en effet jusqu'à février 2010 pour présenter au gouvernement ses conclusions sur un plan d'action. La mission confiée à la FCC - la plus importante depuis le Telecom Act de 1996 - consiste notamment à établir une stratégie de déploiement du câble dans les zones rurales actuellement faiblement pourvues d'accès et à améliorer la puissance de débit des infrastructures existantes en recourant à la fibre optique (Les Echos)

• FCC Broadband Plan May Be Too Little, Too Late (washingtonpost.com)

• New Rules for a New Age: Creating an 'Economic Stimulus Agency' out of the FCC. Wharton legal studies and business ethics professor Kevin Werbach, whose research focuses on the relationship between technology and the economy, recently worked with the Obama administration's transition team on a review of the Federal Communications Commission and related technology and telecommunications issues. In an interview he says that advances in technology and the urgent need to restart the economy require the commission to rethink its role - not just as a regulator, but as an agency that creates jobs and encourages investment (knowledge.wharton.upenn.edu)

Collectivités territoriales

• Sanef Normandie étend ses offres commerciales sur-mesure très haut débit à la Normandie (communiqué de presse)

ARCEP/CSA

• Les liens entre les gendarmes se réchauffent. Le président de l’ARCEP Jean-Claude Mallet et celui du CSA Michel Boyon se sont rencontré lors d'un petit-déjeuner le 18 mars, marquant la reprise des rencontres au sommet des deux gendarmes interrompues depuis un an en raison de leur opposition sur le dividende numérique (La Tribune)

TELEPHONIE MOBILE

Fréquences & santé

• Les opérateurs de téléphonie mobile attendent avec impatience l'intervention de l'État dans le conflit qui les oppose aux associations à propos de l'implantation des antennes relais, à la veille de la table ronde qui doit réunir les parties le 23 avril. "C'est à l'État d'intervenir", a souligné Jean-Marie Danjou, délégué général de l'Afom (Association française des opérateurs mobiles), pour qui "le dossier des antennes-relais est arrivé à un tournant" et "il faut des médiateurs" (AFP)

• Antennes-relais: Paris veut abaisser les seuils maximums d'exposition (AFP, Le Parisien)

• Villeneuve d'Ascq : la téléphonie mobile et ses antennes en question (lavoixdunord.fr)

• Fontenay-sous-Bois : bientôt une charte sur les antennes relais (Le Parisien)

• Les Parcs naturels régionaux de France s'inquiètent du "développement sans concertation" des antennes relais et demandent "plus de précaution" lors de l'installation de ces antennes sur leurs territoires (AFP)

Usages

• L'art de bien utiliser son mobile (France Soir)

• Les 25-34 ans plus gros surfeur sur mobile (La Tribune)

Terminaux

• L'iPhone disponible mercredi chez SFR, bientôt chez Bouygues (Les Echos)

• Grâce au succès de l'iPhone, les grandes marques s'engouffrent sur l'internet mobile (Le Monde)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• France Télécom empêtré dans le dossier égyptien. Le gendarme de la Bourse du Caire a rejeté son projet d'OPA sur le premier opérateur mobile du pays (La Tribune)

• Égypte: rejet du projet d'OPA de France Télécom sur ECSM, filiale de Mobinil (AFP)

Équipementiers

• Offre de Nokia Siemens pour acquérir des divisions de Nortel (AFP)

Plan social

• Le groupe finlandais de technologies de l'information Tieto annonce la suppression de 620 emplois, principalement en Finlande et en Suède, ses deux principaux marchés (AFP)

L'INTERNET

Projet de loi Création & internet

• "Un texte incompatible avec le droit" : un entretien avec Édouard Barreiro de l'UFC-Que-Choisir (Libération)

• Double peine pour les pirates : l'internaute dont l'accès internet aura été suspendu pour sanctionner des actes de téléchargement illégal devra continuer de s'acquitter du coût de l'abonnement auprès de son opérateur, ont décidé les parlementaires (AFP, Les Echos, challenges.fr)

Usages

• L'informatique dématérialisée, dite "cloud computing", est en train de faire une percée dans les entreprises, de plus en plus séduites par ces services de stockage et de logiciels en ligne qu'elles peuvent payer par abonnement ou en fonction de leur utilisation (AFP)

Consommateurs

• Plaintes : le FDI et la justice signent un accord pour les internautes (Le Forum des droits sur l’Internet et la Cour d’appel de Paris viennent de signer une convention. Objectif est d’améliorer la médiation et l’information des consommateurs (silicon.fr)

CONTENUS

TNT

• Eutelsat propose la TNT gratuite par satellite. Le foyers en zone d'ombre pourront recevoir la TNT grâce à un pack prêt à l'emploi (Le Figaro)

Exclusivités

• Le CSA défend l'exclusivité d'Orange Sport face à ses concurrents. Dans un avis au Conseil de la concurrence, le CSA estime en effet que « ce mode d'exclusivité, dès lors qu'il est pratiqué pour une période limitée (entre 3 et 4 ans selon lui), peut permettre à des opérateurs d'entrer sur les marchés de l'acquisition de droits audiovisuels et de l'édition de chaînes. Ces acteurs peuvent alors contribuer à dynamiser ces marchés en concurrençant les opérateurs opérationnels »  (Le Figaro)

TMP

• La télé débarque sur l'iPhone (Le Figaro)

LE SECTEUR POSTAL

Statut de La Poste

• Le passage de La Poste en société anonyme pourrait être retardé. Sensible politiquement, le projet de loi permettant le changement de statut de La Poste, prévu avant l'été 2009, pourrait être repoussé à l'automne. La valorisation du groupe pose aussi question (Les Echos)

Messagerie

• Chronopost s'attend à une quasi-stabilité de son activité en 2009 (Les Echos)