Revue de presse

Les titres de la presse du jeudi 9 octobre 2008

ARCEP/REGULATION

Dividende numérique

• Les télécoms lorgnent les fréquences de la télé. Lundi 13 octobre, le Président de la République annoncera un vaste plan numérique pour la France. A cette occasion, il tranchera la question du dividende numérique entre acteurs télécoms et médias. La commission parlementaire du dividende numérique a pour sa part déjà recommandé de réserver environ un tiers de ces fréquences (un bloc de 72 MHz) aux groupes de télécoms pour développer l'internet mobile sur l'ensemble du territoire (alors que les médias veulent réduire la taille du bloc réservé aux télécoms à 56 MHz) (Le Figaro)

• Une interview de Bruno Retailleau : "le dividende est une opportunité historique à ne pas manquer" (Le Figaro)

• Les fréquences TV analogiques seront-elles libérées dans les délais prévus ? (reseaux-telecoms.net)

Accès et contenus

• Orange lance ses chaînes cinéma sous les critiques de l'Arcep. Orange a présenté hier son offre Cinéma, avec plus de 1.200 films et 1.000 heures de séries par an. La veille de l'annonce, le gendarme des télécoms, Paul Champsaur, a critiqué cette stratégie d'exclusivité. Selon lui, le jeu de la concurrence est faussée "si un gros opérateur de réseau devient lui-même acheteur et assembleur de contenus pour son usage exclusif" écrit-il dans la lettre d'octobre de l'Autorité, en visant Orange sans le nommer. Selon lui, la solution serait de procéder à une régulation technico-économique du secteur audiovisuel, à l'instar de ce qui se pratique déjà dans les télécoms avec le GRE. Un sujet sur lequel Paul Champsaur ne s'exprime pas pour la première fois. "Il est également nécessaire que les pouvoirs publics veillent à éviter les distorsions de concurrence résultant, par effet de levier d'un marché sur l'autre, des positions dominantes d'un acteur" avait-il déjà déclaré lors de la publication du rapport annuel fin juin 2008 (jdnet.com, Les Echos, Le Figaro, La Tribune, Libération, 01net.com, Correspondance de la presse, AFP)

UMTS

• L'avocat général de la Cour de justice des Communautés européennes a jugé hier non justifié le recours en appel de Bouygues Télécom concernant les modalités d'attribution des licences de téléphonie mobile UMTS en France. Bouygues Télécom contexte l'application rétrospective à SFR et Orange des conditions avantageuses dont il a bénéficié pour l'attribution de la troisième licence UMTS en France. Les recommandations de l'avocat général sont généralement suivies par la cour (AFP, Les Echos, challenges.fr)

Droit de la propriété intellectuelle

• Nouvel affrontement judiciaire entre Broadcom et Qualcomm. Le premier accuse désormais le second de continuer à percevoir des royalties sur des brevets expirés (AFP)

TELEPHONIE MOBILE

Fréquences & santé

• Alors, nocifs ou pas, ces portables ? Santé interphone, après six ans d'enquête, n'a aucune conclusion définitive sur les effets du mobile (Challenges)

• Paris rebranche le Wifi dans ses bibliothèques (Le Parisien)

Consommateurs

• Téléphone mobile : rien ne va plus. Que faire en cas de problème technique, de facturation douteuse ou autre litige avec mon opérateur ? Opter pour la bonne démarche, sans appel ! (Mode & Travaux)

Usages

• Analysts cut sales outlook for cellphones. Nokia and other cellphone makers are suffering as consummers delay purchase (Herald Tribune)

• Web technology cuts mobile calling fees (Reuters)

• 4 milliards d'abonnés au mobile selon l'UIT (Le Point)

• Les Européens sont plus mobiles que les Américains selon Quantifica (Stratégies)

• Guerre des écrans tactiles. Les fabricants ne cessent d'innover pour concurrencer l'iPhone d'Apple (Le Monde)

TELECOMS - STRATEGIES DES ACTEURS A L'INTERNATIONAL

Opérateurs

• Orange remporte une licence d'opérateur mobile en Arménie  (Les Echos)

• La crise financière menace Telecom Italia (La Lettre Euro TMT)

• Les actionnaires de CTC (Chili) rejettent le projet d'OPA de Telefonica (AFP)

Équipementiers

• Concentration en vue chez les fabricants de mobile japonais (Les Echos)

• Huawei renonce à vendre sa division mobile (Financial Times, Les Echos)

L'INTERNET

P2P

• Viviane Reding souhaite rester neutre sur la "riposte graduée". La commissaire européenne à la Société de l'information et aux Médias souhaite calmer le jeu sur la riposte graduée prévue dans le projet de loi français visant à lutter contre la "piraterie" sur Internet. Dans un courrier adressé hier à Jean-Paul Salomé, le président de l'ARP - qui défend en France les intérêts des auteurs, réalisateurs et producteurs -, elle explique qu'elle n'assistera pas aux traditionnelles Rencontres de l'ARP qui commencent à Dijon vendredi pour ne pas cautionner le projet de loi français. "Les instances européennes ne doivent pas se laisser instrumentaliser pour obtenir le cautionnement d'un modèle spécifiquement national à l'échelle communautaire, écrit-elle. Dans ces circonstances, je juge inapproprié, en tant que membre de la Commission européenne, de venir à Dijon intervenir dans ce débat national. La Commission se doit de rester neutre pendant la durée du débat français en cours" (Les Echos, Le Figaro, numerama.com, Correspondance de la presse)

Usages

• La Commission européenne a présenté des mesures pour renforcer la protection des consommateurs lors de leurs achats en ligne et assurer à tous les mêmes droits, d'Helsinki à Lisbonne (AFP)

CONTENUS

Usages

• Les modes de consommation de la TV commencent à changer. TV en direct sur internet, catch-up TV, streaming, téléchargement et télé-stockeurs : internet bouscule la façon dont on regarde la télévision (reseaux-telecoms.net)

• Le succès d'Internet pourrait constituer dans les dix prochaines années une menace pour le développement de la radio numérique et de la télévision mobile personnelle (TMP), selon des scénarios prospectifs élaborés par le cabinet BSConseil à la demande de la Commission parlementaire du dividende numérique (AFP, Correspondance de la presse)

Orange TV

• Orange Foot revendique 50 000 abonnés (Le Figaro)

• Orange n'a pas tranché sur sa provision de foot (Challenges)

LE SECTEUR POSTAL

Privatisation de La Poste

• Les maires demandent à l'État des garanties. L'Association des maires de France (AMF) a demandé des garanties à l'État pour que La Poste, qui doit changer de statut pour s'ouvrir à la concurrence, puisse continuer ses missions de service public et que son fonds de péréquation territoriale soit pérennisé. L'AMF demande  "avec force au gouvernement d'apporter toutes les garanties pour que les missions de service public, assumées par La Poste et prévues dans le contrat de service public 2008-2012, signé entre l'État et La Poste le 22 juillet dernier, soient confortées" (Les Echos, Communiqué AMF)