Revue de presse

Les titres de la presse du vendredi 30 avril 2004

ART - RÉGULATION
LEN / Transpo /calendrier d'adoption après la commission mixte paritaire
Les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi pour la confiance dans l'économie numérique seront discutées au Sénat le jeudi 13 mai à 9 h 30. Rappelons que l'Assemblée nationale discutera du texte le jeudi 6 mai à 9 h 30. Les dates prévues pour la discussion des deux assemblées sur les conclusions de la commission mixte paritaire sur le projet de loi relatif aux communications électroniques et aux services de communications audiovisuelles (paquet télécoms) sont, pour l'Assemblée nationale, le jeudi 13 mai à 15 h, et, pour le Sénat, le mardi 18 mai à 16 h et le soir. Ces deux dates sont conditionnées à la conclusion d'un accord au sein de la commission, qui se réunit le mardi 4 mai (Satellifax)
Collectivités locales
Collectivités territoriales : déploiement du haut débit dans l'Aisne. Le Conseil général de l'Aisne et France Télécom ont signé, le 15 avril, un accord de partenariat dans le cadre de la charte "départements innovants"; le département va investir 1,7 millions d'€ (Les Echos, providers.com)
Erenis pose ses propres câble pour amener le haut débit dans les foyers parisiens (01 Informatique)
Annuaires
L'amende à France Telecom confirmée en cassation (La Tribune)
Etats-Unis
Le Sénat vote une exemption fiscale aux fournisseurs d'accès a internet (AFP)
TELEPHONIE MOBILE
Equipementiers
Trop baisser les prix est un jeu dangereux pour Nokia, selon les analystes (AFP)
LES RESULTATS DE FRANCE TELECOM
France Telecom
Chiffre d'affaires du Groupe en hausse de 4,8% en données pro forma (+0,6% en données historiques) au premier trimestre 2004 (Communiqué FT)
France Télécom : le retour à la croissance pèse sur les marges de l'opérateur. L'activité de l'opérateur est tirée par les mobiles et le haut débit : Orange et Wanadoo, en voie de réintégration, assument l'essentiel de la croissance de FT (Les Echos, La Tribune, Financial Times, Wall Str. jal)
Participation de l'Etat
La fusion prochaine de Wanadoo, filiale internet de France Telecom, avec sa maison mère pourrait ramener la part de l'Etat dans l'opérateur sous le cap symbolique des 50%, une opération rendue juridiquement possible par une loi votée fin 2003 (AFP, Financial Times)
Wanadoo
Wanadoo : hausse pro forma(1) de 15% du chiffre d'affaires au premier trimestre 2004 (12% en données historiques) conformément aux objectifs (Communiqué)
France Télécom fusionne avec Wanadoo. Détenant désormais plus de 95% du capital de sa filiale Internet, l'opérateur a décidé d'une fusion avec Wanadoo, plutôt que de lancer une offre publique de retrait (OPR) sur les 4,8% qu'il ne détient pas encore. (Le Figaro, Libération, jdnet.com)
Equant
Le chiffre d'affaires d'Equant s'élève à 704 millions de dollars US ce trimestre, en recul de 4,2% par rapport au premier trimestre 2003 (Communiqué)
La pression sur les prix fait plonger Equant (La Tribune)
à la Bourse
France Télécom fait grise mine, la Bourse aussi. Paris repasse sous les 3 700 points et France Télécom souffre des mauvaises performances d'Equant. Les derniers titres Wanadoo plongent à la suite de l'annonce de la fusion avec FT (jdnet.com)
Earnings rise for France Telecom (Financial Times)
FRANCE / TÉLÉCOMMUNICATIONS
Opérateurs
A compter du 3 mai 04, Tele2 France supprime le crédit temps et baisse ses tarifs sur les communications locales, internationales et vers les mobiles (Communiqué, Les Echos)
Industriels
Les industriels des secteurs des télécommunications et de l'informatique se regroupent au sein d'une union professionnelle - Alliance TICS - (Communiqué)
Ces intégrateurs réseau qui proposent leurs services aux petites entreprises (01 Informatique)
INTERNATIONAL / TELECOMMUNICATIONS
Opérateurs
France Telecom règle son conflit avec ses partenaires au Danemark (Les Echos)
Swisscom vend Debitel aux fonds d'investissements Permira pour 640 M euro (AFP)
Portugal Telecom : bénéfice net de 161,5 M EUR au 1T04 en hausse de 90,4% (AFP)
Telefonica porte sa participation dans Portugal Telecom de 4,7% à 8,16% (AFP)
MCI warns of sharp drop in 2004 revenues (Financial Times)
Equipementiers
L'opérateur américain Spirit Telecom choisit le routeur de services IP d'Alcatel
L'INTERNET
VoIp
Standard & Poor's relativise le danger pour les opérateurs européens. L'agence de notation estime que les opérateurs sont bien armés pour faire face à cette évolution technologique, même si cela reste un défi majeur long terme pour les opérateurs. La technologie aura un impact important sur les revenus des opérateurs historiques. S&P ne veut pas être pessimiste car il y a encore beaucoup d'incertitudes sur la technologie, les opérateurs historiques sont plus solides que leurs concurrents et ils s'arrogent la part du lion dans le développement du haut débit (Les Echos)
FAI
Telefonica étudie la vente du portail américain Lycos (Les Echos)
Europe élargie
Avec les 10 nouveaux entrants, l'Europe high-tech s'ouvre à la concurrence (01 informatique)
IPO
Google fait son entrée en Bourse. Le moteur de recherche souhaite lever 2,7 milliards de dollars via des enchères. La société affiche une rentabilité deux fois supérieure à celle de Yahoo. Google serait valorisé autour de 20 milliards de dollars. Selon le document de référence déposé hier auprès de la SEC, le groupe dégage une rentabilité opérationnelle de 36 % en 2003, soit une performance deux fois supérieure à celle de son concurrent Yahoo. Mais les deux fondateurs de Google ne cachent pas que Microsoft reste en embuscade (La Tribune, jdnet.com)
Microsoft
Microsoft claims win, but so do regulators ? (Wall Str. jal)
Usages
Evolving Workplace Computing Trends Revealed in Websense's Fifth Annual Web@Work Survey. Employees are as addicted to Internet surfing as their morning coffee; workplace spyware, employee hacking and Web-based virus infections on dramatic rise (Communiqué Harris Interactive/ Websense)
Internet ou café ? Une enquête Harris Interactive/ Websense révèle les principaux usages d'Internet au bureau
Il existe des dilemmes difficiles !… 49 % des Américains qui naviguent sur le web au bureau préfèrent utiliser leur temps libre pour surfer sur la toile plutôt que d'aller boire un café (atelier.fr)