Stage

Stagiaire analyse de l'effet rebond dans le secteur des réseaux mobiles

Poste à pourvoir : Stagiaire
Direction : Direction Mobile et innovation (DMI)
Unité : Attribution des Fréquences Mobiles (UFM)
Titre du responsable : Chef de l’unité Attribution des Fréquences Mobiles
Début du stage : Dès que possible
Durée du stage : 6 mois
Adresse : 14 rue Gerty Archimède 75012 Paris

Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles, postaux et de la presse se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire, qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

Qui sommes-nous ?

Les équipes de l’Arcep travaillent sur des dossiers aux enjeux variés : contribuer à la couverture numérique fixe et mobile du territoire, veiller à la neutralité de l’Internet, développer des observatoires cartographiques, organiser des enchères, travailler sur l’Internet des objets…

La direction « Mobile et Innovation » de l’Arcep œuvre à la généralisation de la couverture mobile en France et à l’introduction des nouvelles technologies telles que la 5G, dans un secteur marqué par des évolutions rapides et une forte intensité concurrentielle. Les équipes de la DMI organisent les attributions de fréquences et définissent les obligations des opérateurs, telles que des trajectoires de couverture du territoire. Elles développent des outils innovants pour mesurer, diffuser et comparer des données sur les performances des réseaux des opérateurs (tels que www.monreseaumobile.fr). Elles réalisent des analyses économiques et préparent des décisions structurantes pour fixer des incitations en faveur de l’investissement et de la concurrence au bénéfice des utilisateurs.

Au sein de la DMI, vous rejoindrez l’unité Attribution des Fréquences Mobiles (UFM) qui est chargée de la conception et la conduite des procédures d’attribution des fréquences aux opérateurs de réseaux mobiles et de boucle locale radio en métropole et dans les départements et collectivités d’outre-mer et le suivi des questions réglementaires associées.

Quelles seront vos missions de stage ?

Au sein de l’UFM vous serez en charge de proposer un modèle de l’effet rebond dans le cadre de l’évolution des réseaux mobiles.

L'effet rebond peut être défini comme « l’augmentation de consommation liée à la réduction des limites à l’utilisation d’une technologie, ces limites pouvant être monétaires, temporelles, sociales, physiques, liées à l’effort, au danger, à l’organisation… ».

En ce qui concerne les technologies de l'information et des communications électroniques, la littérature semble beaucoup moins riche. L’analyse de l’impact environnemental des usages numériques étant assez récente, les ressorts de l’effet rebond du numérique ne sont pas aussi bien compris que dans d’autres domaines et ce phénomène fait l’objet aujourd’hui de nombreuses spéculations et inquiétudes.

La digitalisation de nos sociétés donne une place toujours plus grande au numérique au sein de celles-ci, ce qui rend le champ d’investigation des effets rebonds d’autant plus vaste. Dans un souci d’efficacité de cette mission nous nous intéresserons ici principalement à l'effet rebond dans le cadre des communications électroniques utilisant les réseaux mobiles.

Votre mission consistera à caractériser les différents types d’effets rebonds liés à l’usage des communications électroniques mobile et approfondira tout particulièrement la modélisation de l’effet rebond direct des réseaux mobiles, qui fait l’objet de beaucoup d’interrogations au moment où la 5G est lancée en France avec de nouvelles fréquences.  

L'objectif de la modélisation sera de définir un modèle à même de quantifier l'augmentation des échanges de données mobile selon une fonction d'un ensemble de paramètres à définir, comme par exemple la qualité du service mobile, le prix des abonnements, la disponibilité de connexion à très haut débits sur le territoire, le déploiement de nouvelles fréquences.

Dans une première phase, vous serez amené à établir un état des lieux des études existantes et des modèles explicatifs déjà proposés dans la littérature académique, afin notamment de distinguer ce qui concerne l’effet rebond « direct » de celui « indirect ».
Dans une deuxième partie vous préciserez les raisonnements menant à la proposition d'un modèle explicatif de l'effet rebond « direct » de consommation des quantités de données sur un accès mobile.
Enfin la troisième partie sera dédiée à une estimation empirique de ce modèle explicatif via une étude économétrique.

Qui êtes-vous ?

  • Vous suivez actuellement une formation d’ingénieur ou une formation en économie niveau M1 ou M2 et vous êtes familier des concepts technico-économiques du secteur des communications électroniques ;
  • Vous disposez de solides connaissances en modélisation économétrique ;
  • Vous êtes intéressé.e par les télécoms, plus largement par l’écosystème du numérique ;
  • Vous faites preuve de curiosité, d’une bonne capacité d'analyse et de synthèse, de rigueur et d’autonomie. Vous avez le goût de l’initiative et le sens de l’organisation ;

Vous êtes intéressé(e) ? Contactez-nous !

Merci d’adresser CV et lettre de motivation à urh(@)arcep.fr


Postuler à cette offre