Contrat

Chargé.e de mission "Couverture et qualité de service Outre-mer"

Poste à pourvoir : Chargé.e de mission

Direction : Direction Mobile et innovation (DMI)

Unité : Couverture et investissements mobiles (UCIM)

Titre du responsable : Chef de l’unité Couverture et investissements mobiles

Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles et postaux se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

Qui sommes-nous ?

Les équipes de l’Arcep travaillent sur des dossiers aux enjeux variés : contribuer à la couverture numérique fixe et mobile du territoire, veiller à la neutralité de l’Internet, préparer l’arrivée de la 5G, développer des observatoires cartographiques, organiser des enchères, travailler sur l’Internet des objets…

La direction « mobile et innovation » œuvre à la généralisation de la couverture mobile en France et à l’introduction  des nouvelles technologies telles que la 5G, dans un secteur marqué par des évolutions rapides et une forte intensité concurrentielle. Les équipes de la DMI organisent les attributions de fréquences et définissent les obligations des opérateurs, telles que des trajectoires de couverture du territoire. Elles développent des outils innovants pour mesurer, diffuser et comparer des données sur les performances des réseaux des opérateurs (tels que www.monreseaumobile.fr). Elles réalisent des analyses économiques et préparent des décisions structurantes pour fixer des incitations en faveur de l’investissement et de la concurrence au bénéfice des utilisateurs. Elles animent enfin les relations avec les écosystèmes de l’innovation, afin qu’ils irriguent l’ensemble du secteur.

Au sein de la DMI, vous rejoindrez l’unité Couverture et investissements mobiles qui traite de dossiers stratégiques et exposés, relatifs à la couverture et à la qualité des réseaux mobiles des opérateurs. Ses missions incluent notamment la réflexion sur les nouvelles obligations de déploiement, le suivi et contrôle de ces obligations, l’organisation de campagnes de mesures sur le terrain pour tester les cartes de couverture et la qualité de service. Elle contribue au  développement de nouveaux modes de régulation à l’ARCEP, comme la régulation par la data et le développement d’outils modernes de suivi des déploiements, basés notamment sur le crowdsourcing et les partenariats externes.

Les défis à venir de l’UCIM incluent notamment le suivi proactif du New Deal mobile, l’accompagnement des premiers déploiements de la 5G, l’attribution de fréquences nouvelles en Outre-mer, et la régulation par la donnée au bénéfice du consommateur concernant la couverture mobile.

Quelles seront vos missions ?

Au sein de l’UCIM, vous traiterez l’ensemble des thématiques liées aux Outre-mer. Vous déclinerez tous les volets de l’activité de l’unité sur ces territoires (propositions d’obligations, contrôle et suivi des déploiements, enquêtes de terrain, information de l’utilisateur).

Concrètement, vous serez en charge :

  • Du contrôle du respect des obligations des opérateurs mobiles, et le cas échéant de l’instruction de procédures de sanction envers les opérateurs ;
  • Du contrôle et du traitement des données trimestrielles de couverture des opérateurs ; vous assurerez leur publication sur « Mon réseau mobile » et proposerez une analyse synthétique des dynamiques de déploiement ;
  • De l’élaboration et du pilotage de bout en bout de l’enquête terrain annuelle de vérification des cartes des opérateurs et de mesure de la qualité de services. Cette « jeune » enquête (première édition en 2018) doit évoluer pour s’approcher des pratiques réalisées en métropole ;
  • De proposer des obligations de couverture mobile aux opérateurs, dans le cadre de la procédure d’attribution des fréquences à venir en Outre-mer (bandes 700 MHz et 3,5 GHz). L’enjeu sera de répondre à des besoins de couverture concrets identifiés par les collectivités territoriales concernées ;
  • Et de manière plus générale, de l’entretien d’une relation étroite avec la dizaine d’opérateurs ultramarins.
  • De participer aux travaux de l’unité concernant les obligations des opérateurs en matière de cartes de couverture, et la vérification de ces cartes (mise en place d’un marché cadre avec les prestataires de mesures).

Vous bénéficierez donc d’un positionnement unique à l’UCIM puisque vous traiterez aussi bien des sujets relatifs aux obligations qu’à l’information des utilisateurs finals. Les situations que vous traiterez seront variées (volets techniques, réglementaires, juridiques, parfois politiques) mais toujours concrètes et liées à la réalité de terrain des déploiements des réseaux mobiles.

Avec qui travaillerez-vous ?

En rejoignant l’Arcep, vous travaillerez en équipe, dans une petite structure (180 personnes) où tout le monde se connaît, où le processus de décision est simple et où l’ambiance est bonne, dans des locaux modernes et conviviaux. Vous pourrez présenter personnellement votre dossier, jusqu’au collège, et serez acteur de la décision qui sera prise. Vos travaux pourront avoir un impact rapide et mesurable.

La pratique de la régulation passe aussi par la pleine mesure des attentes croissantes des citoyens, des entreprises, des élus en matière de numérique et de connectivité. C’est identifier et évaluer les demandes, souvent contradictoires, afin de proposer des solutions pragmatiques et soucieuses de l’intérêt général. C’est analyser des problèmes aux composantes techniques, économiques, juridiques et parfois politiques, rythmés par des évolutions rapides et des innovations fréquentes. C’est donc une négociation permanente et une réflexion constante pour atteindre les objectifs de régulation. Et c’est inventer la régulation de demain, en acceptant de changer de méthodes, en s’ouvrant à la multitude, en lien avec les écosystèmes d’innovation.

Vous serez régulièrement en contact avec des partenaires variés, tels que :

  • les opérateurs télécoms ;
  • Ministères chargés de l’économie, de l’aménagement du territoire et de l’outre-mer, cabinets ministériels, préfectures ;
  • élus et associations d’élus (députés, sénateurs, régions, départements, etc.) ;
  • prestataires de mesure, acteurs du crowdsourcing, presse, etc.

Qui êtes-vous ?

Vous êtes intéressé.e par les télécoms, plus largement par l’écosystème du numérique, et vous avez le souci de l’intérêt général.

Vous souhaitez mettre en question la qualité du service mobile, faire vivre un outil complet, scruté et envié (#monreseaumobile.fr), ou encore participer à la définition de la stratégie open data et crowdsourcing d’une institution publique comme l’Arcep.

Vous disposez de connaissances techniques en matière d’architecture des réseaux de télécommunications.

Vous maitrisez des outils de cartographie et de simulation des réseaux (QGIS, etc.).

Vous êtes capable de prendre en compte les aspects juridiques et concurrentiels liés aux activités de l’Arcep.

Vous êtes pragmatique, vous avez le goût de l’initiative et le sens de l’organisation ; vous êtes capable de développer et d’entretenir des relations privilégiées avec des acteurs nombreux et variés.

Vous faites preuve de curiosité, d’une bonne capacité d'analyse et de synthèse, de rigueur, d’autonomie.

Vous avez le goût du travail en équipe, avec des personnes de profils variés (économistes, juristes, ingénieurs, etc.) et vous êtes à l’aise, tant à l’écrit qu’à l’oral.

 

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement sur contrat de trois ans ou par un contractuel sur la base d’un contrat public de trois ans, renouvelable.

Candidatures (CV et lettre de motivation) à adresser à : urh(@)arcep.fr


Postuler à cette offre