Contrat

Chargé.e de mission Analyse et modélisation des coûts et tarifs (compétences programmation)

Poste à pourvoir : Chargé.e de mission Analyse et modélisation des coûts et tarifs (compétences programmation)

Direction : Economie, marchés et numérique

Titre du responsable : Chef de l’unité Modèles et tarifs

Date de vacance du poste : Immédiate

Adresse : 14 rue Gerty Archimède – Paris 12

 

Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques, des postes et de la distribution de la presse veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles, postaux et de distribution de la presse se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

En rejoignant l’Arcep, vous travaillerez en équipe, dans une petite structure (180 personnes) où tout le monde se connaît, où le processus de décision est simple et où l’ambiance est bonne, dans des locaux modernes et conviviaux, proches de Bercy Village. Les équipes de l’Arcep travaillent sur des dossiers aux enjeux variés : contribuer à la couverture numérique fixe et mobile du territoire, veiller à la neutralité de l’Internet, anticiper les nouvelles technologies mobiles (5G advanced, 6G), développer des observatoires cartographiques, organiser la régulation des secteurs postaux et de la presse, mesurer l’impact environnemental du numérique … Dans le cadre de vos fonctions, vous contribuerez au bon déroulement des différents projets, en collaboration avec les directions sectorielles de l’Arcep. Vous pourrez présenter personnellement votre dossier, jusqu’au collège, et serez acteur de la décision qui sera prise. Vos travaux pourront avoir un impact rapide et mesurable.

Qui sommes-nous ?

La direction Economie, marchés et numérique (DEN) est une direction transverse chargée des aspects économiques, statistiques et tarifaires de l'action de l'Autorité. Elle assure également une mission propre de veille sur les questions relatives au numérique, au secteur postal et à l’audiovisuel. Ses principales missions sont :

  • Le suivi des marchés et de l’activité des secteurs ;
  • Le support aux autres directions en matière d’analyse économique, concurrentielle et financière, en particulier lors des analyses de marché, mais également lors de règlements de différends, de contentieux, d’avis ou de saisines de l’Autorité de la concurrence ;
  • L’expertise en matière d’analyse de coûts et de tarification dans les secteurs télécoms, postaux, audiovisuels et de distribution de la presse, et le pilotage de ces sujets ou le soutien aux autres directions, selon les dossiers ;
  • Le développement et la promotion de la doctrine de l’institution à l’extérieur et notamment devant les institutions européennes ;
  • L’animation de la réflexion prospective sur les sujets relatifs au numérique (empreinte environnementale du numérique, acteurs Over the top, etc.) et à l’audiovisuel (ex : relations contenants contenus).

Au sein de la DEN, l'unité « modèles et tarifs », composée de quatre chargé.e.s de mission (ingénieurs, diplômés d’école de commerce et/ou économistes) et d'un chef d'unité, adjoint à la directrice, assure l'expertise en matière d’analyse et de modélisation des coûts et le pilotage des sujets de tarification, une attention plus particulière étant portée sur les tarifs des marchés de gros des communications électroniques, qui structurent le fonctionnement et les équilibres concurrentiels de l’ensemble du secteur :

  • Examen et contrôle de l'évolution des tarifs d'Orange (dégroupage, bitstream, produits de gros pour le marché entreprises, génie civil, téléphonie fixe, etc.), dont le tarif structurant du dégroupage (chiffre d'affaires supérieur à 1 milliard d'euros), en coopération avec les directions sectorielles et mise en œuvre des obligations de comptabilisation des coûts, de séparation comptable et d’audit associés ;
  • Conjointement avec la direction fibre, infrastructures et territoires, analyse des coûts et examen des tarifs des réseaux en fibre optique, nouvelle infrastructure télécom de référence, et mise en œuvre des obligations de comptabilisation des coûts associées ;
  • De façon plus générale, soutien aux directions sectorielles (sur les sujets haut et très haut débit fixe grand public et entreprises, téléphonie fixe, mobile) en matière de modélisation des coûts, d’examen des tarifs et de mise en œuvre des obligations de comptabilisation des coûts et de séparation comptable ;
  • De manière plus large, participation aux principales évaluations technico-économiques menées par l'Arcep.

Quelles seront vos missions ?

Vous serez susceptible d'intervenir sur des projets variés de l'unité de nature quantitative et économique. Plus particulièrement, vous serez amené.e à développer une expertise sur les coûts et les tarifs des opérateurs télécoms pour animer les réflexions autour des grands enjeux tarifaires et concurrentiels du secteur.

Cette expertise combine le maniement d’outils quantitatifs (en particulier l’utilisation ou le développement de modèles de coûts ou tarifs et l’analyse de la comptabilité réglementaire) et la capacité à y recourir de façon pertinente dans le contexte de la régulation.

Parmi les dossiers que vous traiterez, figureront notamment :

  • L’utilisation et le développement de modèles de coûts, en particulier un modèle de coûts de la fibre optique développé par l’Arcep en langage Java ;
  • La définition et le contrôle des obligations tarifaires des opérateurs notamment Orange, impliquant une réflexion sur les principes applicables et des analyses quantitatives.

Vous mènerez vos dossiers de manière autonome ou en équipe, sous le pilotage du chef d'unité, en collaboration avec les autres directions de l'Autorité et serez amené.e à soumettre vos analyses directement au collège de l'Autorité sous l'égide de votre hiérarchie.

Vous serez susceptible d'animer ou de contribuer à des travaux en concertation avec les opérateurs, les autres régulateurs européens au sein de l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques (Orece/Berec), certaines institutions (Autorité de la concurrence, Conseil d'État, ministères, Commission européenne, etc.) ou des universitaires. Vous piloterez le cas échéant des études confiées à des cabinets de conseil.

Des déplacements ponctuels peuvent être à prévoir, essentiellement en Europe, en interaction avec la Commission européenne et les autres régulateurs européens, à l'occasion desquels vous serez amené.e à défendre les positions de l'Arcep.

Qui êtes-vous ?

Vous disposez d’un diplôme d’ingénieur ou êtes diplômé.e d’une autre formation supérieure vous ayant donné l’habitude de raisonner sur des données chiffrées et une expérience de la programmation.

Vous êtes intéressé.e par les enjeux des réseaux télécoms et de leur régulation.

Vous aimez traiter des dossiers qui combinent une réflexion sur les principes (en l’occurrence les choix de régulation) et leur traduction quantitative. Vous avez en particulier une appétence pour les analyses chiffrées et les modélisations, et une aisance en la matière.

Vous avez une bonne maîtrise des outils bureautiques usuels (notamment Excel). Vous avez eu au cours de votre cursus une formation ou une expérience en programmation, et connaissez en particulier le langage Java ou êtes en mesure de vous y former rapidement. Une connaissance de langages permettant le maniement de données en masse (ex : Python ou R) serait également un atout.

Des notions d’économie (microéconomie, économie industrielle) seraient un atout.

Vous faites preuve de capacités d'analyse et de synthèse, de réflexion et d’abstraction ainsi que de rigueur, d'autonomie et de respect des délais.

Vous possédez une aisance rédactionnelle, un esprit d'initiative et le souci de présenter, de façon claire et synthétique, à l'écrit et à l'oral, des enjeux complexes.

Vous avez le goût du travail en équipe, avec des personnes de profils variés (économistes, ingénieurs, juristes).

Une maîtrise de l'anglais est souhaitable.

Informations complémentaires :

Le processus de recrutement prévoit deux entretiens de validation des compétences techniques par les responsables hiérarchiques opérationnels du poste (chef d’unité et directrice). L’unité RH effectue un dernier entretien, qui est plus orienté vers les dimensions comportementales et les motivations, afin de valider l’adéquation globale du profil et du projet professionnel avec le poste et les possibilités d’évolution.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement sur contrat de trois ans ou par un contractuel sur la base d’un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable.


Postuler à cette offre