Contrat

Chargé.e de mission « attribution de fréquences »

  • Direction : Mobile et innovation (DMI)
  • Unité : Attribution des fréquences mobiles
  • Titre du responsable : Chef de l'unité
  • Date de vacance du poste : immédiate
  • Adresse : 14 rue Gerty Archimède 75012 Paris

Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes veille à ce que les réseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles et postaux se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire qu’ils répondent à des exigences fortes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

Missions principales de l’unité et de la direction

La direction Mobile et innovation (DMI) est chargée des activités liées aux réseaux mobiles, à la gestion du spectre et à l’innovation.

À ce titre, la DMI est amenée à conduire des travaux structurants pour le secteur des télécommunications, relatifs par exemple à l’arrivée de réseaux de nouvelle génération 5G, au déploiement des réseaux 4G, à l’Internet des objets, au suivi de la couverture et de la qualité de service des réseaux mobiles, ou plus généralement au bon fonctionnement concurrentiel du marché mobile et à la veille technologique dans les secteurs d’intérêt pour l’Arcep.

Au sein de la DMI, l’unité Attribution des fréquences mobiles (UFM) est responsable de l’attribution, de la modification et du renouvellement des autorisations d’utilisation de fréquences pour les réseaux mobiles ouverts au public, pour les réseaux de boucle locale radio à très haut débit et pour les expérimentations y afférentes. En 2019 et 2020, elle prépare et conduit les procédures d’attribution des fréquences qui seront utilisées par les réseaux 5G.

L’unité est composée d’un chef d’unité, d’un adjoint au chef d’unité et de deux chargé.e.s de mission.

Activités principales du poste

Le/la titulaire est notamment en charge, en collaboration avec les autres membres de l’unité :

  • de la conception et la mise en œuvre des procédures d’attribution des fréquences aux opérateurs de réseaux mobiles ouverts au public et aux opérateurs de boucle locale radio à très haut débit ;
  • de la modification des autorisations correspondantes, par exemple en cas de demande de cession ;
  • de la définition des conditions de renouvellement des autorisations arrivant à échéance ;
  • de la délivrance d’autorisations d’utilisation de fréquences à titre expérimental ;
  • de la facturation des redevances d’utilisation des fréquences.
     

Profil recherché

De formation supérieure (économie, école d’ingénieur, master II en économie de la régulation, etc.), le/la candidat.e :

  • dispose d’une réelle appétence pour le secteur des communications électroniques et  présente les compétences nécessaires à la maîtrise rapide des aspects techniques, juridiques et stratégiques des réseaux mobiles ;
  • sait manier les concepts théoriques, les confronter à la réalité des marchés et peut s’approprier un sujet complexe d’ordre technique, économique, concurrentiel et juridique ;
  • fait preuve, à ces fins, de curiosité, d’une bonne capacité d'analyse et de synthèse, de qualités de rigueur, d’autonomie, d’initiative, de proactivité et d'organisation, ainsi que d’une aisance d’expression, tant à l’écrit qu’à l’oral, également en anglais ;
  • a le goût du travail en équipe, avec des personnes de profils variés (économistes, juristes, ingénieurs, etc.), et de présenter, de façon claire, synthétique et convaincante, les enjeux de dossiers complexes ;
  • maîtrise le pack office et dispose de capacité d’adaptation à de nouveaux outils informatiques.

Une maîtrise de l’anglais est nécessaire.

Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement de 3 ans sur contrat, ou par un contractuel sur la base d’un contrat public de 3 ans renouvelable.

Candidatures (CV et lettre de motivation) à adresser à : urh(@)arcep.fr


Postuler à cette offre