Contrat

Chargé(e) de mission « Analyse économique et intelligence numérique »

  • Poste à pourvoir : Chargé(e) de mission « Analyse économique et intelligence numérique »
  • Direction : Direction Economie, marchés et numérique (DEN)
  • Unité : Analyse économique et intelligence numérique
  • Titre du responsable : Cheffe de l’unité Analyse économique et intelligence numérique
  • Date de vacance du poste : immédiate
  • Adresse : actuellement située dans le 15ème arrondissement de Paris, l’Arcep emménagera le 19 novembre 2018 dans de nouveaux locaux dans le 12ème arrondissement (accès : métro Dugommier - ligne 6 ou métro Cour Saint Emilion - ligne 14) : 14 rue Gerty Archimède - CS 90410 - 75613 PARIS CEDEX 12

Arbitre expert et neutre, l’Autorité de régulation des communications électroniques et des postes veille à ce que les réseauxréseaux d’échanges internet, télécom fixes, mobiles et postaux se développent comme un « bien commun », c’est-à-dire qu’ils répondent à des exigences fortes en termes d’accessibilité, d’universalité, de performance, de neutralité, de confiance et de loyauté.

Missions principales de la direction et de l’unité

La direction économie, marchés et numérique (DEN) est une direction transverse chargée des aspects économiques, statistiques et tarifaires de l'action de l'Autorité. Elle assure également une mission propre de veille sur les questions relatives au numérique et à l’audiovisuel. Ses principales missions sont :

  • le suivi des marchés et de l’activité des secteurs ;

  • le support aux autres directions en matière d’analyse économique, concurrentielle et financière, en particulier lors des analyses de marché mais également lors de règlements de différends, de contentieux, d’avis ou de saisines de l’Autorité de la concurrence ;

  • le développement et la promotion de la doctrine de l’institution à l’extérieur et notamment devant les institutions européennes ;

  • l’animation de la réflexion prospective sur les sujets relatifs au numérique (acteurs Over the top, etc.) et à l’audiovisuel (ex : relations contenants contenus).

L’unité « Analyse économique et intelligence numérique », composée de cinq chargés de mission et d’un chef d’unité, élabore la doctrine économique de l’Autorité, apporte un support économique aux directions verticales, et anime la veille de l’institution sur l’actualité numérique et audiovisuelle. En particulier, elle : 

  • assure une mission de support économique, qu’il s’agisse de support de long terme comme dans le cadre des analyses de marché, du diagnostic concurrentiel jusqu’à l’élaboration des remèdes, ou de support plus ponctuel en fonction de l’actualité (règlement de différend, avis à l’Autorité de la concurrence, etc.) ;

  • contribue à développer la doctrine de l’Arcep sur des thèmes transversaux (concurrence et investissements, régulation des marchés en transition, etc.) en vue d’actions interne (formation des agents de l’Arcep, présentations au Collège) ou externe (échanges avec le secteur privé, des institutions françaises comme l’Autorité de la concurrence, le CSA, le CNNum, ou internationales comme l’Organe des régulateurs européens des communications électroniques – Orece/Berec et la Commission) ;

  • produit des analyses financières de la situation des opérateurs français et étrangers, dans les secteurs des télécoms et du postal ;

  • est chargée d’animer la réflexion prospective de l’Arcep grâce à une expertise sur les évolutions technologiques, réglementaires et commerciales dans les sphères numérique et audiovisuelle ;

  • entretient un lien entre l’Arcep et le monde académique (participation à des conférences, organisation de séminaires internes, etc.).

Activités principales du poste

De manière générale, le/la titulaire du poste aura vocation, comme l'ensemble de la direction, à intervenir en appui aux directions verticales. Au sein de l'unité Analyse économique et Intelligence numérique, il/elle sera plus spécifiquement amené(e) à réaliser un suivi des évolutions en matière numérique et à fournir un support en termes de doctrine économique.

Le/la titulaire devra mener divers travaux, en fonction de l'actualité de l'Arcep, avec des échéances courtes ou longues : rédaction de notes économiques ou de conjoncture, rédaction d'avis destinés à d'autres administrations ou de mémoires d'instruction dans le cadre de règlements de différends entre opérateurs, actions de veille et de diffusion de la connaissance. La nature de ces missions l'amènera à interagir avec des interlocuteurs variés en interne.

Il/elle sera également susceptible d'échanger avec des opérateurs, des équipementiers, des fournisseurs de contenus numériques, des universitaires, des institutionnels (Autorité de la concurrence, CNNum, ministères, Commission européenne, CSA, etc.) et avec les autres régulateurs européens au sein de l'Orece. Il/elle pilotera le cas échéant des études confiées à des cabinets de conseil.

Le/la titulaire du poste mènera ses dossiers de manière autonome ou en équipe, et sera amené(e) à soumettre ses analyses directement au collège de l'Autorité sous l'égide de sa hiérarchie.

Des déplacements ponctuels sont possibles, essentiellement en Europe, en interaction avec la Commission européenne et les autres régulateurs européens, à l'occasion desquels il s'agira de promouvoir les positions de l'Arcep.

Profil recherché

Disposant d'une formation en sciences politiques ou d'une formation en économie, avec des connaissances solides sur le secteur numérique et, si possible, des connaissances sur les réseaux de communications électroniques, le/la candidat(e) : 

  • s'intéresse au numérique et aux télécoms ;

  • sait manipuler les concepts économiques à des fins pratiques ;

  • fait preuve de capacités d'analyse, d'abstraction, de réflexion et de rigueur ;

  • se montre organisé(e), réactif(ve), autonome et respectueux(se) des délais ;

  • possède une aisance rédactionnelle, un esprit d'initiative, le souci de présenter, de façon claire et synthétique, des enjeux complexes, ainsi que des aptitudes au travail en équipe avec des profils divers.

Une première expérience professionnelle serait appréciée.

Une maîtrise de l'anglais est nécessaire.

Le poste est à pourvoir soit par un fonctionnaire de catégorie A, sur la base d’un détachement sur contrat de 3 ans, soit par un agent contractuel sur la base d’un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable.


Postuler à cette offre