République Française

Membre du BEREC

Langues Français English

Présentation / L'Arcep recrute

Chef(fe) de l'unité Spectre, technologie & innovation (USTI)

Poste à pourvoir : Chef(fe) de l'unité Spectre, technologie & innovation (USTI)
Direction : Direction Mobile et innovation (DMI)
Titre du responsable : Directeur Mobile et innovation
Date de vacance du poste : janvier 2018
Adresse : 7, square Max Hymans - 75730 PARIS CEDEX 15

L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes (Arcep), arbitre expert et neutre au statut d'autorité administrative indépendante, est l'architecte et le gardien des réseaux d'échanges internet, SMS, télécom fixes, mobiles et postaux en France. En 2018, elle assure la vice-présidence de l'instance européenne regroupant les régulateurs du secteur des télécoms (Berec - Body of European Regulators for Electronic Communications), ainsi que celle du réseau francophone de la régulation des télécommunications (Fratel), dont elle assurera la présidence en 2019.


Missions principales de la direction et de l'unité

La direction mobile et innovation (DMI) est en charge des activités liées aux réseaux mobiles, à la gestion du spectre et à l'innovation. Elle est composée de 5 unités : l'unité attribution des fréquences mobiles, l'unité régulation des marchés mobiles, l'unité couverture et investissements mobiles, l'unité spectre, technologie et innovation, l'unité gestion des fréquences.

A ce titre, la DMI est amenée à conduire des travaux structurants pour le secteur des télécommunications, relatifs par exemple à la préparation de l'arrivée de réseaux de nouvelle génération 5G, au déploiement des réseaux 4G, à l'Internet des objets, au suivi de la couverture et de la qualité de service des réseaux mobiles, aux accords de mutualisation d'infrastructures entre opérateurs mobiles, ou plus généralement au bon fonctionnement concurrentiel du marché mobile et à la veille technologique dans les secteurs d'intérêt pour l'Autorité.

L'unité " spectre, technologie et innovation " (USTI) est en charge des missions suivantes :

a) Favoriser l'innovation, en participant à l'animation des écosystèmes français
Cette mission consiste à aller à la rencontre des acteurs les plus innovants, qui peuvent être de toute taille, et à les accompagner, notamment par de l'information, la facilitation des démarches et l'aide à l'expérimentation. Ces actions prospectives ont pour but de détecter les nouveaux usages et technologies les plus prometteurs, au sein des grands groupes mais aussi de start-ups, en vue d'accompagner et faciliter la croissance de ces acteurs. Cette mission comprend notamment l'animation de la présence de l'Arcep à la Station-F, la mise en œuvre du bac à sable réglementaire lancé par l'Arcep en novembre, et la poursuite des actions liées au projet IoT de l'Arcep (ateliers, portail bandes libres…) ;

b) Assurer une activité de veille technologique pour l'ensemble des domaines de l'Arcep
Cette mission consiste à assurer une veille continue des technologies liées aux communications électroniques, en participant notamment au suivi des instances de normalisation, comme le 3GPP, et en organisant des auditions de différents acteurs. L'objectif est d'identifier au plus tôt les enjeux stratégiques pour le déploiement de nouvelles technologies et de produire une information synthétique, objective et actualisée aux décideurs de l'Arcep (5G, IoT, véhicules connectés…) ;

c) Contribuer aux travaux européens et internationaux en matière de fréquences
Cette mission consiste à définir et porter les positions de l'Arcep dans les différentes instances nationales et internationales en matière de fréquences (UIT, CEPT, RSPG…), amenant ainsi à des participations régulières à des réunions à l'étranger et, au niveau français, à des relations suivies avec l'Agence nationale des fréquences. Cette mission consiste également, en aval des discussions européennes, à préparer et faire adopter les décisions de l'Arcep relatives aux conditions d'usage des différentes bandes de fréquences.


Activités principales

Le/la titulaire du poste sera en charge de piloter l'ensemble des activités de l'unité et d'encadrer les quatre chargés de mission qui la compose.

En particulier, les dossiers d'actualité de l'unité consisteront à :

- Développer la présence de l'Arcep dans les écosystèmes les plus innovants, en particulier auprès des acteurs de petite taille (start-ups, TPE/PME innovantes…) ;
- Préparer l'arrivée de la 5G, en lien avec d'autres entités de l'Arcep, en identifiant les technologies clés et les nouvelles bandes de fréquences à rendre disponibles ;
- Poursuivre le chantier IoT de l'Arcep ;
- Identifier les nouveaux enjeux des " bandes libres ", notamment pour le Wi-Fi, l'IoT, les véhicules connectés ou encore la 5G ;
- Répondre aux besoins de montée en débit des réseaux mobiles professionnels (PMR LTE) notamment via l'attribution de la bande 2.6 GHz TDD ;
- Contribuer aux travaux de revue du cadre européen (" paquet télécom ").

Le/la chef(fe) de l'unité sera ainsi amené(e) à travailler étroitement avec les autres unités de la direction, et plus largement les autres directions de l'Arcep, ainsi qu'avec de nombreuses autres administrations liées au domaine des fréquences : Agence nationale des fréquences, Conseil supérieur de l'audiovisuel, ministère des Armées, de l'Intérieur, de la Culture, etc.

Le/la titulaire du poste devra également entretenir des échanges réguliers et réciproques avec un large panel d'acteurs du secteur : équipementiers télécoms, opérateurs mobiles, start-up innovantes, opérateurs satellitaires, grandes entreprises de réseaux (SNCF, RATP, Aéroports de Paris, …), sociétés du secteur audiovisuel, etc.

Ces activités pourront nécessiter des déplacements, en région parisienne ou à l'étranger.


Profil recherché

Le/la candidat(e) doit avoir une formation d'ingénieur, si possible spécialisée dans les télécommunications. Il/elle dispose d'une réelle appétence pour les technologies du secteur des communications électroniques et de plusieurs années d'expérience professionnelle. Une expérience d'encadrement serait également appréciée.

Le poste requiert une bonne capacité d'analyse et de synthèse, une bonne connaissance des technologies de communication, une aisance rédactionnelle, ainsi que de réelles qualités de rigueur, d'autonomie, d'initiative et d'organisation.

Il implique une maîtrise de l'anglais, une capacité à travailler en équipe, avec des personnes de profils divers (économistes, juristes, ingénieurs…), et à présenter, de façon claire et synthétique, les enjeux de dossiers complexes.


Le poste est à pourvoir par un fonctionnaire de catégorie A ou A+, sur la base d'un détachement sur contrat de 3 ans, ou par un contractuel sur la base d'un contrat de droit public de 3 ans, renouvelable pour la même durée.

Candidatures (CV et lettre de motivation) à adresser à : urh[a]arcep.fr