Collectivités

La parole aux élus

Rapport Territoires connectés

L'édition 2021 (publiée le 8 avril 2021)

Lire le rapport

Depuis sa création en 2016, notre lettre mensuelle d’information Le Post se fait chaque mois l’écho, dans sa rubrique « Tout terrain », des déplacements de l’Arcep pour échanger avec les acteurs locaux et observer la progression des réseaux sur le territoire. Alors que les déploiements se poursuivent à bon rythme, Le Post évolue pour offrir plus de place aux territoires avec, chaque mois, la prise de parole d’un élu sur une question concrète, ou une innovation, qui peuvent avoir valeur d’exemple pour d’autres collectivités. Ce sont ces témoignages qui sont ici réunis.

Joël Le Jeune, président de Lannion Trégor Communauté, maire de Trédrez-Locquémeau

Qu’attendez-vous de la 5G pour votre territoire ?

Laure de La Raudière, présidente de l’Arcep, s’est déplacée sur Lannion. Cette visite revêt un symbole fort pour notre territoire, berceau des télécoms et sur lequel des projets ambitieux ont été initiés autour de la souveraineté xG.

Lannion dispose de compétences technologiques fortes grâce à la présence de Orange, Nokia..., de PME spécialisées réseaux ou IoT… La proximité immédiate d’acteurs maritimes, agricoles, urbains... constitue un formidable « terrain de jeu de l’innovation » pour lequel l’attribution de fréquences expérimentales serait un vrai plus.

La société Copeeks a démontré cet intérêt. Copeeks déploie aujourd’hui ses solutions connectées en agriculture pour améliorer le bien-être animal et celui de l’éleveur, grâce à l’intelligence artificielle : le robot se déplace sans intervention humaine dans un bâtiment d’élevage, capte différentes images et séquences vidéo, puis analyse le comportement des animaux en temps-réel. La 5G permettra d’améliorer ces images et de limiter la latence. Une opportunité pour une alimentation saine, durable et traçable !

Le Post n° 49 - Septembre 2021

Bruno Faure, président du Conseil départemental du Cantal

Quel usage faites-vous du nouvel outil cartographique « Ma connexion internet » ?

Le département du Cantal est pleinement engagé depuis plus de 10 ans dans le déploiement du numérique au travers notamment du plan CyberCantal pour les usages mais également à travers les infrastructures de l’Internet à Très Haut Débit.

Cet engagement permettra un raccordement de 92% des bâtiments à la fibre optique fin 2022 et, pour les 8% restants, au Très Haut Débit par d’autres technologies (DSL, radio…).

Inscrit dans le programme « Auvergne Très Haut Débit » d’un coût global de 1 milliard d’euros hors recettes commerciales, le départemental du Cantal participe à hauteur de 19 millions d’euros aux côtés de la Région et des trois autres départements de l’ex-région Auvergne.

A ce titre, la solution proposée par l’Arcep « Ma connexion internet » constitue un outil essentiel d’aide à la décision et de suivi.

Elle permet à la population, aux entreprises et aux élus locaux d’avoir un état précis de leur situation et de visualiser l’avancée du projet.

De plus, cette solution est complémentaire à notre plate-forme www.auvergne-numerique.fr/cartographie/.

Nous attendons de l’Arcep qu’elle dépasse son simple rôle de « gendarme des télécommunications » en accompagnant les maîtres d’ouvrage publics dans le cadre des RIP.

Le Post n° 48 - Septembre 2021