Handicap

Téléphonie mobile et handicap

Faciliter l’accès des personnes handicapées à la téléphonie mobile. Les engagements de la charte signée en mai 2005 sont respectés.


Délégation interministérielle aux Personnes Handicapées

Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau

Paris, le 26 septembre 2006

Patrick Gohet, Délégué Interministériel aux Personnes Handicapées, Paul Champsaur, Président de l’Autorité de Régulation des Communications Electroniques et des Postes (ARCEP), Philippe Montagner, Président de l’Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM) et Jean-Marie Danjou, Délégué Général de l’AFOM, ont présenté aujourd’hui, en présence des associations de personnes handicapées, le premier bilan de la Charte d’engagements qu’ils avaient signée en mai 2005, pour faciliter l’accès des personnes handicapées à la téléphonie mobile.

Cette Charte est la première charte élaborée par l’ensemble d’un secteur d’activités pour rendre ses services plus accessibles aux personnes handicapées.

Les signataires de la charte ont d’abord souligné l’importance et la qualité du dialogue qui a été engagé pendant l’année avec les associations représentatives des personnes handicapées, permettant ainsi aux opérateurs de mieux comprendre leurs besoins et d’affiner leur collaboration pour une meilleure offre de services.

Le bilan consolide les actions menées dans le cadre de la Charte par les trois membres fondateurs de l’AFOM – Bouygues Telecom, Orange et SFR, sachant que chaque opérateur présente des offres et services spécifiques à l’attention des personnes handicapées et que ces offres et services relèvent du champ concurrentiel. Ce bilan s’organise autour des quatre engagements de la Charte.

    1. Engagement n° 1 : proposer les téléphones mobiles les plus adaptés aux personnes handicapées.

    Les opérateurs sélectionnent, chacun dans sa gamme, les téléphones mobiles les plus adaptés à chaque type de handicap. Ils s’appuient sur des critères définis en avril 2005 avec les associations de personnes handicapées, sous l’égide de la Délégation Interministérielle aux Personnes Handicapées (DIPH).

    Pour une sélection plus fine des téléphones, les opérateurs ont décidé de compléter l’application des critères par des panels de testeurs : des personnes handicapées prennent en main les téléphones et les évaluent en fonction de leur handicap.

    Plus de 20 panels de testeurs ont ainsi été organisés de mai 2005 à juillet 2006. Aujourd’hui, la sélection de téléphones mobiles est composée de :

    5 à 10 téléphones pour les personnes aveugles ou malvoyantes,

    • 5 à 10 téléphones pour les personnes sourdes ou malentendantes,
    • 2 téléphones pour les personnes avec une déficience d’élocution,
    • 2 téléphones pour les personnes avec une déficience motrice.

    Les travaux de sélection pour la déficience mentale seront engagés prochainement.

      2. Engagement n° 2 : développer les offres favorisant l’autonomie des personnes handicapées.

      • Les logiciels de vocalisation des menus sont offerts gratuitement aux personnes aveugles ou malvoyantes. Les logiciels proposés depuis mai 2005 permettent de vocaliser davantage de fonctions avec une synthèse vocale plus fluide.
      • Des offres tarifaires dédiées comme des forfaits visiophonie au prix de la voix ou des forfaits de SMS ou MMS à l’attention des personnes sourdes ou malentendantes.
      • Des services gratuits comme la facture en braille ou en caractères agrandis et des documentations commerciales en braille.

      Il existe par ailleurs, diverses offres " grand public " convenant très bien à certains types de handicaps (forfaits SMS ou MMS, forfait MSN illimité, visiophonie)

        3. Engagement n° 3 : informer le grand public des offres destinées aux personnes handicapées.

          • Signalement par des pictogrammes des téléphones mobiles sélectionnés pour chaque type de handicap. dans les gammes des opérateurs.

          Ces pictogrammes sont aujourd’hui utilisés sur les sites web et dans les brochures commerciales des opérateurs. A terme, ils seront utilisés dans un réseau de points de vente d’opérateur.

          • Diffusion des informations sur les offres à travers les sites web et les magazines clients des opérateurs.
          • Diffusion de 615 000 exemplaires de la charte dans les préfectures, dans les points de vente des opérateurs, à travers les associations et sur le site web de l’AFOM.
          • Mise en place d’outils de conseils dédiés aux personnes handicapées dans les centres d’appels et/ou création d’une plate-forme téléphonique dédiée pour l’information des personnes handicapées et de leur entourage.

            4. Engagement n° 4 : s’inscrire durablement dans une démarche de progrès.

            • Au regard des panels de testeurs organisés la première année :
              • les téléphones et les offres pour les personnes malvoyantes seront distingués de ceux pour les personnes aveugles. Ils seront signalés par un pictogramme spécifique : le cécogramme ;
              • les critères permettant la sélection des téléphones mobiles, seront actualisés avec les associations de personnes handicapées.
            • Les sites web des opérateurs sont rendus progressivement accessibles aux personnes handicapées. Celles-ci pourront, à terme, commander et consulter leur compte en ligne.
            • Tout point de vente d’opérateur, réaménagé ou nouvellement ouvert, répond aux normes d’accessibilité pour les personnes handicapées (Loi du 11 février 2005).
            • Les signataires de la charte souhaitent que les constructeurs de téléphones mobiles participent aux travaux menés sous l’égide de la DIPH et qu’ils puissent ainsi concevoir des téléphones encore plus adaptés à chaque type de handicap.

            Contacts presse :

            Délégation Interministérielle
            aux Personnes Handicapées

            Soraya Kompany

            Tél. : 01. 40. 56. 68. 48

            Autorité de Régulation
            des Communications Electroniques et des Postes

            Jean-François Hernandez

            Tél. : 01. 40. 47. 70. 33

            Association Française
            des Opérateurs Mobiles

            Dominique Martin

            Tél. : 01. 56. 88. 60. 00

            Déplacez le curseur pour consulter le contenu du tableau