Arcep

Le collège de l’ARCEP s’est réuni avec des élus pour échanger sur les questions relatives à l’aménagement numérique du territoire

Paris, le 11 juillet 2012

Répondant à un souhait de nombreux élus, le collège de l’ARCEP a invité hier après-midi plusieurs parlementaires et les responsables des principales associations de collectivités territoriales pour échanger sur les questions relatives à l’aménagement numérique du territoire. Cette réunion, qui vient compléter les nombreux échanges que l’ARCEP entretient au quotidien avec les collectivités territoriales, a permis au membres du collège de mieux prendre la mesure des attentes des élus impliqués dans l’aménagement numérique du territoire.

Les collectivités territoriales, qui ont déjà contribué à l’amélioration du dégroupage en France au cours des dernières années, jouent aujourd’hui un rôle de premier plan dans la planification des réseaux fixes et mobiles, en particulier dans le cadre des schémas directeurs territoriaux (SDTAN) qu’elles élaborent. Par ailleurs, le déploiement de nouveaux réseaux de fibre optique jusqu’à l’abonné (FttH) et l’amélioration des débits disponibles mobilisent les collectivités territoriales qui deviennent des acteurs majeurs du secteur. Les élus sont aussi confrontés à une forte attente de la population en ce qui concerne l’arrivée rapide de l’internet mobile à très haut débit (4G).

Les élus ont souligné l’importance de la mise en place d’un pilotage national du grand chantier de la fibre optique qui va renforcer la compétitivité économique de notre pays et va donner à l’ensemble des citoyens l’accès aux services essentiels offerts par le très haut débit. Ils ont en particulier insisté sur la nécessité de prévenir dès à présent une future fracture numérique entre les territoires les plus denses et les zones rurales les plus reculées, notamment celles de montagne.

L’ARCEP demeure entièrement mobilisée autour de l’objectif d’aménagement numérique du territoire et est prête à contribuer à toute initiative nouvelle en ce sens.